Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
de : Bertrand F
lundi 9 septembre 2019 - 11h26 - Signaler aux modérateurs

Nº1 français et nº8 mondial de l’industrie de la Défense, Thales se doit d’être à la hauteur de ses responsabilités sur un marché où d’autres entreprises françaises ont aussi un – beau – rôle à jouer. Mais trop souvent, Thales n’en fait qu’à sa tête. Explications.

Dans son bureau de la tour Carpe Diem à la Défense, le PDG de Thales a toutes les raisons de regarder avec fierté la trajectoire de son groupe. Depuis son accession tout en haut de la pyramide Thales en décembre 2015, Patrice Caine n’a jamais fait mystère de ses projets pour Thales. Arrivé dans le groupe en 2002 quatre ans après la fusion des branches militaires d’Alcatel, de Dassault Electronique et de Thomson CSF, Caine a gravi les échelons, sûr de sa destinée alors que la fin des années 2000 a vu se succéder pas moins de quatre PDG en six ans. Dans sa famille, l’échec professionnel n’existe pas. Son frère aîné Stéphane lui a montré la voie : les deux frères ont fait leurs armes dans la fonction publique, dans l’équipe Jospin à la fin des années 90. Stéphane est parti chez Veolia, Patrice chez Thales. Cet état d’esprit de battant, Patrice Caine l’a insufflé à chaque étage de son groupe, dans chaque branche d’activité. Et sur les cinq continents.

Parfois partenaires, parfois concurrents

Mais toute médaille a son revers. Car Thales se veut aujourd’hui omnipotent, dans les domaines militaire et civil, quitte à marcher sur les platebandes de ses partenaires les plus proches. Mais avant de rentrer dans le détail des manœuvres commerciales du groupe, un rapide tour d’horizon des acteurs de l’industrie française de l’armement s’impose. Qui fait quoi ? Qui contrôle qui ? Car les liens du type « Je t’aime moi non plus » entre certains d’entre eux sont essentiels à comprendre. Pour faire simple, l’industrie hexagonale réunit : • Pour l’armée de terre : Nexter (88e groupe mondial, selon le SIPRI, Institut international de recherche sur la paix de Stockholm) et Arquus (ex-Renault Trucks Defense) • Pour la marine : Naval Group (19e groupe mondial) • Pour l’armée de l’air : Dassault Aviation (50e groupe mondial) • Pour la fabrication de missiles : MBDA (consortium européen) • Pour l’électronique : Thales (8e groupe mondial) • Pour les motorisations (avions, hélicoptères, fusées) : Safran (33e groupe mondial)

Tous ces acteurs se retrouvent fréquemment sur les mêmes appels d’offres, soit parce qu’ils sont partenaires au sein de consortiums (le Rafale réunit par exemple Dassault, Thales et MBDA), soit parce qu’ils sont en concurrence directe. Le meilleur exemple pour cela reste le marché des drones furtifs : Thales est partenaire de Dassault sur la conception du drone Neuron, tout en s’alliant avec le Britannique Elbit Systems pour la conception d’un drone concurrent, le Watchkeeper. Thales joue sur tous les tableaux.

Dernière chose, essentielle, à garder à l’esprit entre les deux poids lourds français du secteur : Dassault Aviation contrôle 24,3% du capital de Thales. A noter que Thales contrôle quant à lui 35% du capital de Naval Group. Le décor est planté.

Chez Thales, l’appétit vient en mangeant

Quatre ans après sa prise de pouvoir, les résultats sont là : Patrice Caine a boosté son groupe, lui apportant la stabilité managériale dont celui-ci avait besoin. Les carnets de commande sont pleins, les objectifs annoncés par l’équipe précédente en 2013 – le programme Ambition 10 – sont déjà presque atteints. Tous les voyants sont au vert. Et même un peu trop.

En effet, Thales se retrouve fréquemment en concurrence avec ses partenaires français. Comme l’Etat français ne joue pas le rôle de régulateur qu’il devrait jouer, le PDG de Thales ne se gêne pas : tout est bon pour prendre des parts de marché, ou exiger des clauses d’exclusivité, tout en faisant semblant de jouer le bon élève pour garder son « quasi-monopole » et les subsides de la DGA qui vont avec. Bien que Patrice Caine se refuse - pour l’instant - à revendiquer un quelconque leadership sur les programmes, il se verrait bien en effet « maître d’œuvre » des futurs systèmes de « combat collaboratif connecté », selon le journal l’Opinion*. Thales a ainsi dû mettre par exemple le pied dans la porte du SCAF, acronyme du futur avion de chasse européen, et Patrice Caine n’a guère apprécié la désinvolture de l’Etat et des autres industriels concernés sur ce dossier. Pour lui, Thales se situe de facto au cœur de systèmes d’armes conçus autour des capacités de tir, des systèmes de communication et des capteurs, que l’on parle d’un avion de chasse ou d’un blindé. Dans la vision de Patrice Caine, la « hiérarchie industrielle » devrait être logiquement inverse, Nexter, Dassault ou Airbus devenant simples équipementiers des « systèmes d’armes Thales », terrestres ou aériens, ni plus ni moins… Mais à vouloir en faire trop, Thales commence à en agacer plus d’un.

Contrat belgo-néerlandais : le coup de Jarnac de Thales n’a pas fonctionné

Mais parfois, la concurrence est plus rude que prévue pour Thales. Dans les tuyaux depuis 2017, le super contrat de 2,2 milliards d’euros avec les gouvernements belge et hollandais vient d’être remporté par un consortium dans lequel on retrouve… Naval Group, le spécialiste français de la construction de bâtiments militaires. Cela semble logique de prime abord. Pourtant, pendant des mois, un autre dossier a eu les faveurs des pronostics : celui présenté par le tandem Thales/STX. Naval Group a finalement remporté le contrat au nez et à la barbe de son actionnaire et néanmoins meilleur ennemi, et ce sur tous les tableaux : technique, financier et industriel. Et ça, Patrice Caine n’a pas du tout apprécié. D’autant plus que les projets actuels de Naval Group – le rapprochement avec sa contrepartie italienne Fincantieri – ont tout pour déplaire à Thales : Fincantieri apporte dans ses bagages l’équipementier Leonardo, un concurrent direct. L’opposition butée de Thales au rapprochement franco-italien commence à tourner au mauvais feuilleton politico-industriel.

Il faut dire que les relations entre Thales et Naval Group sont houleuses depuis plusieurs années, l’idée d’un rachat des parts de l’Etat de Naval Group ayant déjà été à l’ordre du jour chez Thales. Comme le dit son PDG, « 35% (du capital de Naval Group), c’est trop ou trop peu ». Mais le statu quo risque de durer car l’État tarde à s’exprimer. Il y a peu de chances que Thales mette la main sur son partenaire/concurrent. De là à imaginer une décision de sortie du capital de Naval Group il n’y a qu’un pas, profitant de la confortable plus-value générée par les excellents résultats récemment annoncés par le constructeur naval…

(*) https://www.lopinion.fr/edition/int...



Imprimer cet article





Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il ne faut pas confondre la critique utile contre les choses avec les jérémiades répétitives contre les gens. Foucault
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite