Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Témoignae, d’Erwan Castel, volontaire breton, grièvement blessé sur le "front du Donbass
de : nazairien
vendredi 1er novembre 2019 - 12h19 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 122.4 ko

Non, rien de rien, je ne regrette rien !"

JPEG - 348.6 ko

Avec mes Frères d’armes de la Brigade Piatnashka

Je suis enfin sorti de réanimation où j’ai dû rester 1 mois en isolement sanitaire et social complet après avoir été fauché par une mine ukrainienne le 23 septembre dernier, sur le front Sud de la République Populaire de Donetsk.

Dans la vie il y a des moments où la destinée choisie croise le destin subi.

JPEG - 41 ko

https://alawata-rebellion.blogspot....

Jeudi 24 octobre 2019

Lorsque nous sommes arrivés sur notre nouvelle position ce 23 septembre, j’ai commencé dès les premiers déplacements à reconnaître ses tranchées de combat, d’observation, ses postes de tir, casemates et logis. Et c’est dans l’extrémité d’une tranchée d’observation que je me suis fait piéger par une mine ennemie installée lors d’une opération d’infiltration nocturne comme il s’en produit régulièrement sur ce front où les belligérants ne sont qu’à quelques centaines de mètres les uns des autres.

En une seconde ma vie a basculé : "clic", bond en arrière, explosion dans une boule de lumière et de chaleur qui m’a projeté en avant. Dès mes premiers cris de douleur et d’appel, mes camarades qui étaient dans la casemate voisine se sont précipités pour me porter secours.

Dès lors, une chaîne de solidarité humaine s’est organisée autour de moi depuis la tranchée jusqu’à Donetsk, avec une vivacité et une efficacité exceptionnelles qui dépassent largement le professionnalisme des hommes et des femmes qui m’ont sauvé la vie pour atteindre un élan de fraternité humaine servi par un courage inouï que jamais je n’oublierai.

Je n’oublierai jamais les visages haletants de mes camarades qui, après m’avoir administré les premiers soins, m’ont évacué au pas de charge à travers le labyrinthe des tranchées souvent en dépassant leurs propres forces physiques, tout en m’apportant continuellement un soin attentif. Ce qu’ils ont fait relève de l’héroïsme.

Je n’oublierai jamais les visages des mes officiers, "Znak", mon commandant de compagnie, lui même grièvement blessé au bras au début du conflit, "Svarog", le chef du bataillon, "Barz" son adjoint... venus en urgence pour suivre mon sauvetage jusqu’à participer eux mêmes au brancardage vers l’ambulance qui me rapatria vers Donetsk.

Je n’oublierai jamais le personnel du service des urgences de l’hôpital de Novoazovsk, première étape de mon évacuation sur Donetsk. Je me souviens de toutes ses poches de sang suspendues au dessus de la table d’opération, dons d’inconnus qui participèrent à mon sauvetage. Désormais du sang russe coule dans mes veines de breton.

Je n’oublierai jamais les camarades qui, depuis Donetsk, dès réception de la nouvelle concernant ma blessure ont immédiatement alerté les ministères concernés pour qu’une équipe médicale capable de réussir l’impossible soit mobilisée pour me réceptionner dès mon arrivée à Donetsk, car pour sauver mon bras chaque minute devenait vitale.

Je n’oublierai jamais l’équipe de microchirurgie de l’hôpital de Donetsk, son immense professionnalisme qui a évité l’amputation, mais aussi son humanisme exemplaire, sa patience, sa ténacité et sa douceur. Ici, travaillant sans relâche jour et nuit, comme dans les autres hôpitaux, les aides soignantes, infirmières et docteurs font honneur à leur profession et à la République de Donetsk.

Celles et ceux qui m’ont sauvé la vie puis le bras, depuis mes camarades de Piatnashka jusqu’au chef du service de microchirurgie de Donetsk sont du Donbass, mais aussi de Russie, d’Ukraine, du Caucase, de l’Azerbaïdjan ; ils sont orthodoxes, musulmans, juifs ou athées... Mais tous ont un point commun : ils œuvrent naturellement de coeur sous l’égide de ce sentiment d’appartenance à une entité humaine supra communautaire née de l’Histoire de toutes les Russies.

Ce sentiment supra communautaire, que j’appelle la "notion d’empire" et qui a été forgée au cours des différentes métamorphoses historiques de la Russie appartient au domaine du coeur et non à celui des certitudes idéologiques qui souvent génèrent des pensées uniques communautaro-centrées (religieuse, ethnique, culturelle etc.) comme celles qui ont fourvoyé l’ Occident sur les chemins bellicistes des colonialismes religieux, militaires, économiques, politiques pour imposer, par la force si nécessaire, cette "idéologie du même" qui fait de l’Homme un clone et du clone un esclave.

JPEG - 375.7 ko

Je pense modestement avoir été, suite à ma blessure, le témoin de cette solidarité fraternelle, spontanée et héroïque qui est consubstantielle à l’âme russe et je suis éternellement reconnaissant pour tous ces hommes et ces femmes qui l’ont naturellement organisé pour me permettre de témoigner encore et toujours de la noblesse de coeur des peuples de Russie. Et la brigade internationale Piatnashka est une haute illustration de cette fraternité de coeur et de sang.

Malgré l’épreuve toujours en cours je dois dire que je ne regrette rien de mon engagement dans le Donbass et le fait de servir la République Populaire de Donetsk depuis bientôt 5 années.

Je ne peux terminer cette "remise en selle" encore fatigante sans remercier les centaines de personnes qui sur les réseaux ou à Donetsk se sont inquiéter pour moi, m’exprimant une amitié indéfectible. Vos soutiens dans leur nombre et leurs qualités m’ont particulièrement touché. Je vous demande juste du temps afin que je retrouve assez d’énergie pour pouvoir vous répondre et vous remercier de votre empathie fraternelle.

En attendant je vous offre cette chanson russe "Oh les routes" qui évoque la destinée du soldat sur les chemins de la guerre :

Erwan Castel

https://www.youtube.com/watch?reloa...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Témoignae, d’Erwan Castel, volontaire breton, grièvement blessé sur le "front du Donbass
1er novembre 2019 - 12h34 - Posté par nazairien

Certains, avaient sans doute oublié, (et ce ne sont pas les "merdias" et leurs journaleux, qui vous informeront) , que des hommes, des femmes, des enfants
perdaient la vie, dans le "Donbass" , agressés régulièrement, par les nazis ukrainiens, (les amis de BHL)



Témoignae, d’Erwan Castel, volontaire breton, grièvement blessé sur le "front du Donbass
1er novembre 2019 - 13h03 - Posté par nazairien

Après, sa grave blessure, qui a mis sa vie en danger, Erwan toujours aussi lucide et à l’écoute des "peuples du monde" (extrais)

https://alawata-rebellion.blogspot....

Des démocraties occidentales, plus démophobes que jamais, qui après avoir vendu ou trahi leurs souverainetés politiques, économiques, militaires et culturelles, ont désormais pris pour cible leurs propres identités et leurs peuples natifs constituants.

Mais au milieu de ce chaos organisé autour de la destruction des derniers corps sociaux identitaires pour que s’y développent les dictatures d’états policiers asservis à des intérêts exogènes, il y a cependant des résistances et des réveils populaires chargés d’espérances. Vénézuéla, Chili, France etc..

Les peuples en ont marre de ce monde moderne construit autour de la dictature de la marchandise et du culte de l’illimitation capitaliste dont les profits sont réservés à une élite financière très souvent étrangère pour laquelle les populations ne sont que de la chair à supermarché ou à canon. Et les peuples de vouloir conserver leurs limites fondatrices territoriales, culturelles, historiques etc.

Les peuples en ont marre de cette imposture de l’ "égalité des Hommes" qui sacrifie sur l’autel de gesticulations égalitaristes sociétales superficielles, individualistes et sans conséquences la seule égalité des individus qui alimente réellement la marche de la Cité : l’égalité politique des citoyens. Et les peuples de réclamer la reconquête de leur souveraineté via le droit au référendum.

Et je reste persuadé que l’autodétermination des populations de Donetsk et Lugansk en républiques populaires éponymes est l’expression la plus radicale de cette reconquête légitime par les peuples de leurs souverainetés identitaires, en réaction à l’asservissement d’une Ukraine - déjà malade - aux dictatures de la marchandise et de la pensée unique occidentales.

Les jeunes républiques du Donbass, malgré la guerre, les difficultés économiques, les contraintes d’une géopolitique internationale subie, continuent à avancer sur le chemin de leur intégration au sein de la Fédération de Russie, tout en défendant leur propre identité qui peut justement s’épanouir dans ce système fédéral respectueux de la diversité de ses communautés et peuples constituants.

En cela les autres peuples qui aspirent à reprendre le contrôle de leurs destinées et protéger leurs traditions devraient s’intéresser à ces jeunes républiques populaires entre Occident et Eurasie, car elles sont le laboratoire où peut germer le devenir d’une Europe des peuples illibérale.

Erwan Castel



Témoignae, d’Erwan Castel, volontaire breton, grièvement blessé sur le "front du Donbass
1er novembre 2019 - 14h26 - Posté par Pedro

Il faut quand même être prudent. S’il y a certes des néonazis côté ukrainien, il y en a aussi côté prorusse venus de Troisième voie, des identitaires, du parti de la France, des jeunesses nationalistes et autres soraliens. En Grèce, Aube dorée a pris fait et cause pour les séparatistes prorusses.
L’impérialisme russe souhaite une continuité vers la Crimée et la Transnistrie, ça ne concerne pas les travailleurs.
Le KRAS (la section russe de l’AIT) a une position internationaliste : pas une goutte de sang ni d’un côté, ni de l’autre.






Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
1 commentaire
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
2 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite