Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Jean-Marc Schiappa (J’aime) : Récit historique sur Olympe de Gouges !


de : joclaude
lundi 2 novembre 2020 - 10h28 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Olympe de Gouges, une imposture historique Source:Blog "Histoire et société"DANIELLE BLEITRACH30 OCTOBRE 2020

19/08/2016 22:51 CEST | Actualisé 05/10/2016 16:59 CEST

Femmes que d’âneries on dit à propos de votre juste combat… Olympe de Gouges est présentée, à la fois, comme une révolutionnaire sociale et comme une féministe. Rien n’est plus faux, nous dit Jean-Marc Schiappa plus trotskiste et plus révolutionnaire que son “illustre” fille dont la conception du “féminisme” est plus proche de l’imposture d’Olympe de Gouges. J’ajouterai à ce texte que Olympe de Gouges est plus “feuillant” que girondine. Au titre de ses exploits il faut noter son action alors que le maire d’Etampes vient d’être lynché dans une manifestation de foule affamée qui l’accuse d’être un “accapareur”. Les jacobins ne peuvent désavouer un peuple affamé, même si l’exécution semble avoir été le fait de provocateurs. Elle se présente à l’Assemblée avec un cortège de ses semblables enveloppées dans des voiles noirs pour pleurer le maire d’Etampes. Et tout à l’avenant. Effectivement, non seulement elle dédie les droits de la femme à la reine en 1791, (Stéphane Bern et Roland Deutsch ou l’histoire telle qu’on nous la fabrique y compris à la mairie de Paris), mais elle rédige des libelles et les fait placarder en faveur du roi après Varennes. Le contexte ? les armées ennemies sont aux portes de la France, que le duc de Brunswick à leur tête menace et alors que les patriotes s’apprêtent à aller l’affronter à Valmy, la fuite du roi pour rejoindre les ennemis de la France dit le camp de la famille royale. Du côté des puissants et contre le peuple, au nom des droits des femmes qui sont nanties. C’est cette femme-là que les “féministes” qui depuis des années jouent le féminisme contre tous les révolutionnaires vantent et proclament comme leur icône (note d’histoire et société). Jean-Marc Schiappa Historien, Président de l’IRELP (Institut de Recherches et d’Etudes de la Libre Pensée) Olympe de Gouges est présentée, à la fois, comme une révolutionnaire sociale et comme une féministe. Rien n’est plus faux.

Avant la Révolution et dans les premières années de celle-ci, elle écrit beaucoup, notamment des pièces de théâtre qui fustigent l’esclavage, par exemple ; elle réclame le droit au divorce (qui ne fut pas “le premier et seul droit conféré aux femmes par la Révolution” comme l’écrit Wikipédia, mais nous risquons de sortir du cadre de cet article). Cela est incontestable et incontestablement important. Mais dans les premières années de la Révolution, Mirabeau et Lafayette ne combattirent-ils pas la monarchie absolue, ses pompes et ses oeuvres ?

Olympe de Gouges se défendit d’être membre de la société des Amis des Noirs (comme l’abbé Grégoire, par exemple) et elle condamna l’insurrection des esclaves de Saint-Domingue en 1792 : “C’est à vous, actuellement, esclaves, hommes de couleur, à qui je vais parler ; j’ai peut-être des droits incontestables pour blâmer votre férocité : cruels, en imitant les tyrans, vous les justifiez”. Donc une abolitionniste de l’esclavage à géométrie variable.

Féministe ? allons donc. Quelle féministe pourrait écrire : “Les femmes ont fait plus de mal que de bien. La contrainte et la dissimulation ont été leur partage. Ce que la force leur avait ravi, la ruse le leur a rendu ; elles ont eu recours à toutes les ressources de leurs charmes, et le plus irréprochable ne leur résistait pas. … Tout a été soumis à la cupidité et à l’ambition de ce sexe autrefois méprisable et respecté, et depuis la révolution, respectable et méprisé” (1791) ? Notons au passage qu’elle met sur le même plan “avant la révolution” et “depuis la révolution”… Curieuse révolutionnaire.

Après la chute de la monarchie (août 1792), elle écrit que Marat est un “avorton de l’humanité” et que Robespierre (qui entra au Comité de Salut public plusieurs mois après) est “l’opprobre et l’exécration de la Révolution” et elle se situe nettement du côté des Girondins, dernière chance de sauver une monarchie, même constitutionnelle, malgré leurs outrances (qui, pour une large part, servaient à cautionner leur politique modérée, socialement et politiquement). Elle se propose comme avocate officieuse de Louis XVI (qui avait des avocats officiels, talentueux et courageux), ce qui, par son acte et dans son principe, définit la Convention comme illégitime à trancher le problème et la pose, elle-même, comme une avocate de la monarchie…

Le délicieux article de Wikipédia, décidément source et réceptacle de tant d’âneries, affirme qu’elle s’inquiétait, comme les Girondins, du Comité de salut public qui “s’arrogeait le pouvoir d’envoyer les députés en prison”. Ô détail, ô mensonge : qui, le premier comme parti, a déféré le député Marat au Tribunal révolutionnaire ? Les Girondins ! Marat fut innocenté et les Girondins le suivirent. Quand tu engages une bataille, es-tu certain de ta victoire ? Quand tu engages une bataille, envisages-tu les conséquences de ta – possible – défaite ? Ces questions ne sont pas seulement de ce 1793 qu’évoquait Jaurès quand il affirmait s’assoir au côté de Robespierre aux Jacobins. Jaurès et Robespierre ou Olympe de Gouges ? Ajoutons, en essayant d’être bref, que “l’avorton” Marat fut assassiné traitreusement par une amie (Ch. Corday) fanatisée, comme de Gouges, par les Girondins. Pour que le tableau fût complet, Corday est maintenant l’objet d’éloges du médiatique et réactionnaire Onfray.

Pour rester dans les limites imposées à cet article, venons-en au principal compliment tressé pour Olympe de Gouges ; elle aurait été partisane du droit de vote des femmes. Si tel eut été le cas, il nous faudrait le dire et le reconnaître. Rien de tel, une fois de plus.

Le texte “Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne” est entièrement disponible sur le site gallica de la Bibliothèque nationale de France et chacun s’y reportera à loisir.

Il est daté de septembre (ou octobre ?) 1791 ; pour ceux qui ne seraient pas familiers du calendrier révolutionnaire, il est postérieur à la fuite de Varennes (juin) révélant la trahison du roi et de sa famille et à la fusillade du Champ de Mars (14 juillet 1791) qui vit la garde nationale, bourgeoise et masculine, fusiller les manifestants, hommes et femmes, réunis.

C’est à ce moment qu’Olympe de Gouges écrit cette Déclaration. Elle le dédie “A la reine” ; ce sont les premiers mots du texte. Une dédicace anodine, certainement. Fin 1791 ? Quand le pays gronde d’une sourde réclamation anti-monarchique. Le reste est de la même eau : il s’agit d’un pastiche de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (n’écartons pas l’hypothèse qu’il s’agisse de déconsidérer la dite Déclaration). Partout où le mot “homme” apparaît dans ce texte, il est remplacé par le mot “femme”.

Ah ! Combien de stupidités a-t-on lu à ce propos ? Il s’agit, d’abord et tristement, d’une pauvreté de langage du français : “homme” vient de “humus” (la terre), l’humain est celui qui vit sur la terre. Le français ne connait pas la distinction latine : “vir” (le mâle) et “homo” (l’humain).

Le texte de 1789 écrit dans son article 6 : “Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation”, ce qui laisse la possibilité, avérée dans la constitution de 1790 du suffrage censitaire : seuls les plus riches votent. Olympe de Gouges ne remet pas en cause (insistons, elle écrit en 1791) cette question. Égalitaire ? Oui mais pour les plus riches seulement.

Quand elle écrit : “La femme a le droit de monter sur l’échafaud ; elle doit avoir également celui de monter à la Tribune”, se prononce-t-elle pour le droit de vote féminin ? En aucun cas. Ni ici, ni ailleurs…

Qu’il se trouve des avocats d’Olympe de Gouges (le risque et le talent littéraire en moins) est une chose. Il faut bien soit gagner sa croute, soit manger son pain blanc (ou les deux). Que l’on truque la vérité historique en est une autre.

Cet article aura des détracteurs. Nous les attendons. Avec une immense sérénité.

Ce texte a été publié dans le mensuel “La Raison” revue de la Libre Pensée.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Jean-Marc Schiappa (J’aime) : Récit historique sur Olympe de Gouges !
2 novembre 2020 - 13h57 - Posté par Pedro

Olympe de Gouges aurait été pour que les femmes montent à la Tribune mais contre leur droit de vote ?
Après, il faut tenir compte du contexte. Les girondins étaient des révolutionnaires bourgeois comme les jacobins. Lesquels étaient certes plus radicaux mais en plus de la suppression des libertés régionales ont à leur actif la célèbre loi qui allait mettre le syndicalisme hors la loi pendant trois quarts de siècle.
Si on veut absolument réécrire l’histoire, au niveau de l’antisémitisme, Jaurès au début n’était pas clair.






Intervention de J.L.Mélenchon à l’Assemblée sur le climat
samedi 10 - 20h39
de : joclaude
Faibles ou puissants les jugements de cour vous ferons blanc ou noir:J.De La Fontaine
samedi 10 - 10h05
de : joclaude
Ceci n’est pas un oh putain y a marre.
vendredi 9 - 20h02
de : jy.D
La Commune au jour le jour
vendredi 9 - 17h42
de : jean1
Fake news chez CNews : Pfizer plus dangereux qu’AstraZeneca ?
vendredi 9 - 17h06
de : joclaude
Bureau à la maison ou espace de co-working | Où devrais-je travailler ?
vendredi 9 - 13h52
de : gloriar
2022 : l’appel de Mélenchon aux communistes (vidéo)
vendredi 9 - 11h51
de : Communistes insoumis.e.s
Vaccin Russe : L’Allemagne entre en liste ! Des "toutous" suivront-ils ?
mercredi 7 - 16h58
de : joclaude
Vaccin Chinois : Une alternative pas chère, stockable et disponible ! Nouveau supplice à l’impéralisme !
mercredi 7 - 16h53
de : joclaude
1 commentaire
J.L.Mélenchon répond à Macron
mercredi 7 - 16h10
de : joclaude
Droits humains : Amnesty adresse un « carton rouge » à la France
mercredi 7 - 14h56
de : joclaude
3 commentaires
Le travail social dans une grève reconductible inédite
mercredi 7 - 14h29
AstraZeneca : vaccin qui tue !
mercredi 7 - 11h39
de : joclaude
Notre menu gastronomique - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 7 - 11h34
de : Hdm
Juan Branco:nous CONSTATONS que le sang a déjà commencé à couler (cf. les Gilets jaunes blessés, mutilés, éborgnés)
mardi 6 - 15h45
de : joclaude
VACCINS : la France sait pas faire, le flaconnage si ?
lundi 5 - 17h57
de : joclaude
1 commentaire
Moi j’ai pleuré quand le 1er homme a marché sur la lune
lundi 5 - 17h41
de : jean1
1 commentaire
Mesures liberticides : pour qui sonne le glas ?
lundi 5 - 17h19
de : joclaude
Conférence de presse sur la covid-19 de Christophe Alévêque.(video)
dimanche 4 - 12h15
de : jean1
Black Bloc : au cœur de l’extrême gauche américaine (video)
dimanche 4 - 11h59
de : jean1
OCCUPATION DE L’ODÉON : UN THÉÂTRE QUI NE SE TIENT PAS SAGE
samedi 3 - 21h19
de : joclaude
Scandaleux toubibs vaccineurs !
samedi 3 - 20h37
de : joclaude
1 commentaire
Le monarque ne s’est pas adressé qu’aux Français : il s’est adressé en filigrane à ses sponsors.
samedi 3 - 20h05
de : joclaude
Querelles sur les vaccins:Le directeur général de l’AP-HP convoqué par Véran
samedi 3 - 19h41
de : joclaude
1 commentaire
De l’origine du vouvoiement.
vendredi 2 - 19h39
de : jy.D
Origine du Sars-Cov2 : des fissures dans la muraille de Chine
jeudi 1er - 23h15
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
COVID-19 : la Chine alerte l’OMS pour être émergé d’un laboratoire militaire américain !
jeudi 1er - 21h23
Allocution Macron : Un effort de plus aux soignants pas apprécié !
jeudi 1er - 20h58
de : joclaude
Vaccin CUBAIN : Un pont aérien serait ouvert ?
jeudi 1er - 20h28
de : joclaude
1 commentaire
JEAN-LUC MELENCHON répond à Macron (video du direct sur Youtube)
jeudi 1er - 15h59
de : joclaude
Grains de sable - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 31 - 20h49
de : Hdm
Le virus et le président, interview des auteurs
mardi 30 - 17h14
de : Claude Janvier
Pendant la pandémie, le sacage de l’Hopiltal continu
mardi 30 - 15h06
de : Alain Collet
Réponse à la déclaration de l’EMA sur l’ivermectine pour la Covid-19
mardi 30 - 11h37
de : pierrot
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 - 17h40
de : FRONT POPULAIRE
La Marche pour une vraie Loi Climat
lundi 29 - 16h57
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Pfizer en Israël, des résultats ?
lundi 29 - 16h45
de : joclaude
Caravane contre le blocus à La Havane
lundi 29 - 16h13
de : joclaude
Théâtre de l’Odéon occupé, l’orchestre de soutien chante El Pueblo !!
lundi 29 - 15h52
de : joclaude
Chant : « Quand nous en serons au temps des cerises », c’est beau !
dimanche 28 - 17h16
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
À la direction d’Info’Com-CGT : soutien aux camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta
lundi 29 mars
de FRONT POPULAIRE
À la direction d’Info’Com-CGT Nous avons appris dernièrement les discriminations, les harcèlements dont sont victimes les camarades Roberto Ferrario et Sidi Boussetta. Le camarade Roberto Ferrario est un militant qui contribue à diffuser de vraies informations, à diffuser pour le peuple et non contre le peuple, à diffuser des communiqués grâce à son site internet bellaciao.org Sidi Boussetta, secrétaire-adjoint de l’UL CGT de Blois est un militant reconnu. Ce camarade (...)
Lire la suite
Agir contre les discriminations et les harcèlements dans Info’com-CGT !!!
jeudi 25 mars
de Roberto Giordano Ernesto Ferrario
Je pas seulement le mème deuxième prénom "Ernesto" mais je partage aussi pas mal de ces idées. Dédicace spécial à la direction de Info’Com-CGT qui discrimine et harcèle les camarades militants... Roberto Giordano Ernesto Ferrario "Sobre todo, sean siempre capaces de sentir en lo más hondo cualquier injusticia cometida contra cualquiera en cualquier parte del mundo. Es la cualidad más linda de un revolucionario." Che Guevara Traduction : "Surtout, soyez toujours capables de (...)
Lire la suite
Honteux !!! : un salarié viré par la direction de Info’Com-CGT, avant d’être embauché...
mercredi 10 mars
de UlCGT-Vendome
Bonjour, A l’attention de : Romain Atlman de : David Jordan de : Julien Gicquel de : Marianne Ravaud Nous suivons toujours avec intérêt la situation dans laquelle se trouve notre camarade Sidi. Situation dont vous êtes à l’origine. Sidi est un militant convaincu, honnête, qui donne tout de sa personne aux autres. C’est d’ailleurs notamment pour ces raisons que vous êtes venus le chercher. Vous a-t-il fait peur ou vous a-t-il fait de l’ombre ? (...)
Lire la suite
8 mars à Ciudad Juarez, Mexique, État de Chihuahua, à la frontière avec les États-Unis
lundi 8 mars
de Roberto Ferrario
de Roberto Ferrario A Ciudad Juarez depuis 1993, plus de 500 cadavres ont été retrouvés dans des décharges et dans les zones désertes, la plupart des femmes jeunes voire adolescentes, étudiantes, ouvrières de nuit dans les usines, femmes de chambres, petites employées. Beaucoup vivent dans des conditions très précaires avec parfois des enfants à élever. Elles ont été enlevées, détenues en captivité, victimes de tortures et de graves violences sexuelles avant d’être assassinées à (...)
Lire la suite
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
1 commentaire
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite