Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Réforme du statut des intermittents


de : Le Monde
lundi 23 juin 2003 - 15h31 - Signaler aux modérateurs

Le débat qui fait rage sur la modification du régime des intermittents du spectacle procède d’une bizarrerie typiquement française. Depuis 1969, c’est en effet l’Unedic qui finance un large pan de la culture, celui du spectacle vivant.

Les annexes 8 et 10 du régime général de l’allocation-chômage prévoient d’indemniser, quand ils ne travaillent pas, les comédiens, les professionnels de la mise en scène, de la réalisation, de la production de spectacles, les professionnels de l’image, du montage, les décorateurs, accessoiristes, professionnels du son, de l’éclairage, de la coiffure, du maquillage, du costume. Auxquels il faut ajouter les danseurs, chorégraphes, artistes de la musique et du chant, artistes de cirque et de music- hall.

Tous ces professionnels sont généralement payés au cachet pour les répétitions de spectacles et les représentations. Certains enchaînent sans arrêt les contrats, mais pour la grande majorité d’entre eux, ce n’est pas le cas. Leurs employeurs sont multiples et leur travail souvent précaire. Il est également important de souligner que seules certaines catégories d’artistes bénéficient de ce régime très avantageux d’allocations-chômage (qui représentait en 2000-2001 40 % du revenu moyen annuel des intermittents) : par exemple, les photographes, les auteurs, les peintres, les plasticiens, ou les vidéastes, beaucoup plus indépendants et moins syndiqués, n’y ont pas droit. Ce régime spécifique des intermittents, qui instaure un système de solidarité de toute la société envers les professionnels du spectacle vivant, participe directement au financement de la politique culturelle. Le budget limité du ministère de la Culture ne lui permettrait pas de prendre en charge ces subventions. C’est la raison pour laquelle cet état de fait atypique s’est installé au fil des années. Très déficitaire, ce régime des intermittents est aujourd’hui plus que jamais très attaqué par le Medef, qui souhaiterait le faire voler en éclat.

Les intermittents du spectacle touchent huit fois plus d’argent qu’ils n’en donnent par le biais des cotisations-chômage. Selon l’Unedic, le déficit s’est considérablement creusé avec les années, passant de 217 millions d’euros en 1991 à 751 millions en 2001 et 828 millions d’euros en 2002. Il existe, au sein de l’Unedic, d’autres branches extrêmement déficitaires, auxquelles personne ne songe vraiment à s’attaquer, comme celle du travail temporaire par exemple, qui profite à tous les secteurs de l’économie (ce régime défini par l’annexe 4 a perdu 727 millions d’euros en 2001, mais indemnise 500 000 allocataires, soit près de cinq fois plus que les intermittents).

Après trois réunions, les 3, 6 et 11 juin, entre syndicats et organisations patronales, aucun accord n’a pu être signé pour réformer le statut des intermittents du spectacle. Après avoir fait passer en force l’an dernier une première réforme (le doublement des cotisations sociales pour les intermittents et pour les employeurs), le Medef propose de réduire la durée d’indemnisation à six mois au lieu de douze aujourd’hui.

De plus, les 507 heures de travail qui doivent être effectuées aujourd’hui pour ouvrir le droit à une indemnité devront l’être non plus sur douze mais sur neuf mois. Ces propositions qui, selon la CGT, devraient aboutir à écarter de 50 % à 70 % des professionnels du système, risquent de mettre en péril des pans entiers de la création artistique. Ce qui explique l’intense mobilisation des intermittents qui ont, depuis le début du mois de juin, multiplié les manifestations et les occupations de lieux culturels, tant à Paris qu’en province.

Une telle réforme risque d’entraver sérieusement la création contemporaine et mettre à mal la production de spectacles de théâtre, de danse, d’expositions. De très nombreux festivals d’été arrivent à vivre, d’ailleurs souvent chichement, uniquement grâce au système des intermittents. Si ce dernier est profondément remanié, toute l’économie des spectacles vivants devra être repensée, d’autant que les organisateurs de ces festivals n’auront pas les moyens d’assumer seuls la totalité de ces manifestations. Les collectivités locales et territoriales n’ont apparemment pas non plus l’intention de remplacer financièrement l’Unedic.

Pourtant, l’un des moyens les plus sûrs pour réduire le déficit du système des intermittents serait de s’attaquer franchement au problème majeur, celui de la fraude, massive, qui s’est installée au fil des années. Le nombre d’allocataires a, selon l’Unedic, plus que doublé en dix ans, en passant de 41 000 à 96 500 en 2001 et 102 600 en 2002 (en considérant ceux qui ont perçu au moins une allocation dans l’année). Le syndicat national des techniciens et travailleurs de la production cinématographique et de télévision déplore que "des codes d’activité d’entreprises - qui n’ont aucune activité ni de près ni de loin dans la production cinématographique et audiovisuelle" aient été ajoutés à l’annexe 8. Ce qui, selon ce syndicat, permet à des centaines d’entreprises d’embaucher des milliers de salariés en échappant aux contraintes des contrats à durée déterminée.

Tous les professionnels s’accordent à penser qu’il faut en urgence faire un grand ménage dans la liste des allocataires et des employeurs pour ne garder que ceux qui y ont raisonnablement droit. D’ailleurs, Jean-Jacques Aillagon, le ministre de la culture et de la communication ne s’y est pas trompé puisqu’il a lui-même rédigé une lettre à tous les présidents des entreprises de l’audiovisuel public (France Télévisions et Radio France) en leur demandant de veiller à ne pas abuser au recours aux intermittents. Une initiative certes louable mais qui souligne simplement une fois de plus les contradictions de son ministère. Une forte hausse de la redevance télévisée semble politiquement exclue et M. Aillagon n’a pas un budget suffisant pour permettre à France Télévisions et Radio France de ne plus faire appel aux intermittents.

Depuis des années, certains comédiens réclament la création d’une carte professionnelle d’intermittent, pour éviter par exemple que des journalistes reporters d’images ou des décorateurs - qui réalisent l’essentiel de leur chiffre d’affaires en dehors des spectacles ou des expositions - ne contribuent à alourdir le déficit des annexes 8 et 10. Le gouvernement a promis de tout mettre en œuvre pour renforcer le contrôle du système.

Personne jusqu’à présent n’a eu le courage d’interdire aux employeurs de l’audiovisuel le recours aux intermittents pour laisser ce système profiter uniquement aux professions artistiques.

La délicate gestion du dossier des intermittents se complexifie également par une lutte syndicale à peine voilée, entre la CGT, très fortement majoritaire dans le monde du spectacle et totalement hostile aux propositions du Medef, et la CFDT, qui épouse plutôt la philosophie des organisations patronales. Le 26 juin, il suffit qu’une seule organisation syndicale et qu’une seule organisation patronale paraphe un accord pour modifier l’actuel statut. Ce qui pourrait surtout mettre à mal la création contemporaine sans pour autant engager une réelle réforme en profondeur visant à assainir le système.

Nicole Vulser

 http://www.lemonde.fr/article/0,5987,3232—324963-,00.html



Imprimer cet article





Le schéma système autocentré - système périphérique.
vendredi 14 - 23h51
de : Christian DELARUE
Curieux, les médias officiels changent de ton. Ils se sont aperçu que même leurs fidèles lecteurs ne les croyaient plus
vendredi 14 - 12h00
de : André
1 commentaire
Structure de l’impérialisme : le schéma.
jeudi 13 - 20h53
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Referendum contre la monarchie et pour une République des peuples d’Espagne.
mardi 11 - 16h42
de : jodez
1 commentaire
POLITIQUE ETRANGERE
mardi 11 - 15h24
de : Nemo3637
1 commentaire
SEXYPHOBIE à condamner, généralisation raciste aussi !
mardi 11 - 08h29
de : Christian Delarue
1 commentaire
La CGT cheminots a renoué avec Cuba socialiste
mardi 11 - 06h58
de : jodez
1 commentaire
RASSEMBLEMENT D’ÉTÉ ZADENVIES NDDL et semaine intergalactique !
dimanche 9 - 22h32
de : Sala Mandre
Pour une masculinité non prédatrice
dimanche 9 - 14h29
de : Christian Delarue
3 commentaires
Injustice mondiale : le schéma de la coupe de champagne
vendredi 7 - 21h29
de : Christian DELARUE
4 commentaires
La France en passe d’être sous-développée !
vendredi 7 - 12h02
de : Claude Janvier
5 commentaires
Contre RTE et EDF, rencontrons nous
jeudi 6 - 21h40
de : amassada Pas res nos arresta
RTS : Suisse, la mortalité 2020 inférieur à celle de 2019, malgré le covid !
jeudi 6 - 14h06
de : RTS - Suisse
2 commentaires
LIBAN : LA FSM EN SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE DU LIBAN APRÈS LES EXPLOSIONS
jeudi 6 - 09h47
de : jodez
Trois quart de siècle plus tard…
mercredi 5 - 22h49
de : Pierre Péguin
A Sara Dura ! Un été de mobilisation contre le TAV en Val Susa
mercredi 5 - 22h42
de : No TAV
LE SOUVERAINISME AU SERVICE DE QUI ?
mercredi 5 - 19h42
de : Nemo3637
2 commentaires
Desabrahamisation de l’anthropologie pour la PMA
mardi 4 - 01h26
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Désabrahamisation de l’anthropologie : ouverture hors dogmes
mardi 4 - 01h12
de : Christian DELARUE
2 commentaires
FATIGUÉE
samedi 1er - 18h47
de : jean1
6 commentaires
BLACK AND WHITE
samedi 1er - 16h21
de : Nemo3637
Pénurie de gants ? La honte de ce régime ripoux !
vendredi 31 - 17h26
de : joclaude
VENEZUELA : L’IRAN ouvre à CARACAS son premier supermarché !
vendredi 31 - 16h48
de : joclaude
Report des élections Présidentielles en Bolivie.
vendredi 31 - 11h00
de : joclaude
Des personnalités appellent Darmanin à « soutenir » le policier « lanceur d’alerte »
jeudi 30 - 23h31
de : Christian DELARUE (MRAP)
1 commentaire
ATTAC : Gisèle Halimi n’est plus, Attac est en deuil
jeudi 30 - 00h06
de : Christian DELARUE (ATTAC)
Gisèle HALIMI, une grande militante - MRAP
mercredi 29 - 21h19
de : Christian DELARUE (MRAP)
BOLIVIE : La Centrale Ouvrière Bolivienne déclare une grève générale illimitée
mercredi 29 - 16h01
de : joclaude
29 juillet 1900 : un ouvrier anarchiste tue le roi d’Italie
mercredi 29 - 15h14
de : jean1
PLAN DE RELANCE EUROPÉEN : L’ARNAQUE MACRON
mardi 28 - 16h34
de : joclaude
1 commentaire
Fin des prospectus : les c…, ça ose décidément tout !
mardi 28 - 11h10
de : Michel B.
5 commentaires
Ceux qui doivent vivre et ceux qui doivent mourir ; la sélection
mardi 28 - 00h41
de : Jean-Yves Peillard
Affaire Girard-Coffin : Un effet Obono
lundi 27 - 23h03
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un policier révèle des centaines de cas de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris
lundi 27 - 19h31
de : jean1
1 commentaire
OMISSION, DÉFORMATION, DÉSINFORMATION
lundi 27 - 17h32
COLOMBIE:L’Ambassadeur de Cuba en ce pays sollicité pour l’envoi de médecins !
lundi 27 - 15h37
de : joclaude
CASTEX : "Monsieur T2A", casseur de l’Hôpital
lundi 27 - 14h43
de : joclaude
L’Espagne se propose de rééduquer les prisonniers politiques
dimanche 26 - 22h51
de : Antoine (Montpellier)
3 commentaires
Le Covid-19 frappe plus durement les pauvres !
dimanche 26 - 16h36
de : joclaude
1 commentaire
NICARAGUA:Le président Daniel Ortega, a commémoré le 41e anniversaire de la révolution.
vendredi 24 - 11h21
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite