Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
de : Durdo REIL
vendredi 30 décembre 2005 - 21h49 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires
JPEG - 3.7 ko

de Durdo REIL

Le capitalisme se nourrit du chômage de masse en faisant de celui-ci sa principale arme de bataille. Une arme de chantage !

Le chômage ne diminuera pas.

Ce « modèle » économique a besoin des chômeurs pour prospérer alors il en fabrique. Le taux de chômage actuel correspond « à son seuil d’équilibre » en dessous duquel il ne veut absolument pas descendre.

Aux revendications des travailleurs, il peut alors opposer l’impatience de millions de sans emplois - qu’il a volontairement créés - qui attendent que les places se libèrent. Diviser pour régner est son adage.

Il rêve de pouvoir faire en France ce qu’il a réussi aux Etats-Unis dans les années 70-80 : contrôler les centrales syndicales et les transformer en obstacle à toute contestation. On peut penser que son rêve aboutira quand on voit les syndiqués de base s’employer, de plus en plus souvent, à désavouer leurs instances dirigeantes.

Le plein emploi est son pire ennemi. Il ne faut donc pas s’étonner que les allègements fiscaux et les subventions publiques accordés aux entreprises ne s’accompagnent pas de créations d’emplois. Aucune contrepartie n’étant demandée, les aides de l’Etat sont immanquablement transformées en bénéfices pour les chefs d’entreprises ou pour les actionnaires. Que les gouvernements socialistes aient largement participé à cette mascarade est particulièrement détestable, ils ont incontestablement trompé leurs électeurs. Et le fait de se déclarer (après les élections) « sociaux libéraux » - un monstre à deux têtes ? - ne peut calmer l’amertume.

JPEG - 4.4 ko

Les plus faibles sont toujours plus opprimés.

Ce système s’applique à ne laisser aucun répit aux demandeurs d’emplois. Il ignore la maxime de Charles Nodier : Ce qu’il y a de plus bas au monde, c’est de mortifier la pauvreté. Il s’agit de les faire souffrir suffisamment, les affamer même, pour qu’ils « envient », voire même détestent, ceux qui travaillent et qui, pourtant, n’arrivent même plus à vivre décemment. Il peut alors se livrer pleinement à son ignominie préférée : le chantage à l’emploi (restructuration, délocalisation, licenciement...). Il est en mesure d’imposer ses conditions : travailler plus pour gagner moins.

L’U.M.P., avec son chef de file adorateur du modèle étasunien pourvoyeur d’injustices sociales , bras armé du patronat, exécute les ordres qu’il reçoit sans états d’âme. Il s’agit d’asseoir le joug de l’ultralibéralisme, pendant qu’elle a encore tout le pouvoir, en se cachant derrière la mondialisation alors que c’est un choix politique, idéologique. Il y a urgence pour l’UMP, elle a bien compris que sa doctrine a été clairement désavouée par les français le 29 mai 2005. L’échéance 2007 n’étant pas si éloignée, il est à parier que la cadence d’adoption de mesures anti-sociales va s’accélérer au cours de l’année à venir.

Arnaud Montebourg disait à Raymond Barre - encore un néolibéral forcené -, lors d’une émission télévisée, que s’adapter à la mondialisation n’est pas une fatalité, que le bien-être des hommes doit primer. Il estime qu’un autre monde est possible. Le pouvoir ne devrait être confié qu’à des personnes adoptant cette philosophie.

Mais le gouvernement et l’UMP ne sont pas humanistes, ils sont ultralibéraux. Après avoir déployé tout un arsenal sécuritaire, judiciaire et pénal destiné à inspirer la crainte - à décourager les manifestations, par exemple - ils ont mis en place (ou s’apprêtent à le faire) toute une série de dispositifs extrêmement contraignants et méprisants à l’encontre de citoyens déjà en situation très difficile :
 l’apprentissage à 14 ans (certainement pas pour les enfants du « pays réel ») qui fournira une réserve de main d’œuvre quasi gratuite, docile et servile ;
 le C.N.E., qui livre le salarié au desideratum de l’employeur et qui affaiblit le code du travail ;
 les pointages et entretiens à répétitions dans les bureaux de l’A.N.P.E. Il faut qu’ils se réveillent tôt, comme le dit Nicolas Sarkozy, sous peine d’être rayé des listes et de ne plus avoir aucun moyen de subsistance. La radiation est fortement encouragée car elle permet à Villepin de dire qu’il remet la France au travail. Cela permet d’annoncer encore une baisse du chômage pour ce mois de décembre.
 la diminution, voire la suppression , des indemnisations des chômeurs si ces « fainéants » refusent les corvées - déguisées en emplois - et les salaires de misère, ou s’ils n’ont pas les moyens de se rendre sur le lieu de la corvée parce qu trop éloigné.
 la preuve de recherche d’emploi : véritable galère. Les réponses des chefs d’entreprises sont des preuves mais le gouvernement est le premier à savoir qu’ils ne répondent pas et qu’ils n’embauchent pas. Ils ne pensent qu’à diminuer les effectifs, au contraire.

La liste n’est sûrement pas exhaustive.

Toujours plus de contraintes pour les plus faibles alors que l’ISF diminue substantiellement.

Les oppresseurs agissent impunément.

Jamais de remise en cause des patrons et des actionnaires qui :
 touchent des dividendes et des salaires scandaleux ;
 augmentent la précarité des sans emplois par le biais de l’UNEDIC qui est devenue une instance du MEDEF ;
 profitent du travail au noir (un des fléaux de la mondialisation ultralibérale). Pour l’UMP, c’est encore le travailleur le coupable ;
 ne payent pas toutes leurs charges sociales : 19 milliards d’euros de dégrèvement et 2 milliards d’euros de cotisations impayées en 2004. Les offrandes annuelles au patronat sont la principale cause des difficultés de la Sécu ;
 pratiquent la discrimination au faciès ;
 ne respectent pas ce qui reste du code du travail (aménagements fantaisistes du temps de travail, temps de repos trop courts ou inexistants, surveillance électronique à l’insu des salariés...) ;
 s’adonnent au chantage à la délocalisation - ou à la restructuration - alors que les bénéfices de leurs entreprises sont mirobolants, pour supprimer certains acquis et augmenter les temps de travail.
 s’adonnent à la fraude fiscale et organisent l’évasion du capital - confisqué aux travailleurs et aux chômeurs - vers les paradis fiscaux... Il ne manque que la volonté politique pour enrayer le processus. La fraude fiscale représente 45 milliards d’euros au minimum selon le SNUI, soit le montant de la recette de l’impôt sur le revenu. Même le fameux Plan de Cohésion Sociale de Jean-Louis Borloo a été phagocyté par de nombreux amendements tous plus libéraux les uns que les autres. Il faudrait plutôt parler de Plan de Cohésion Sociale du MEDEF.

Le gouvernement rajoute une louche d’humiliation.

La dernière iniquité intensifiant le contrôle des chômeurs est parue au Journal Officiel, il s’agit du recoupement informatique des fichiers ASSEDIC et fiscaux.

Un décret pris le 22 décembre et publié, très discrètement, le samedi 24 décembre 2005 permet aux agents de l’ANPE d’accéder aux dossiers fiscaux des demandeurs d’emplois. Ils pourront aussi consulter les documents de l’assurance-chômage et ceux des administrations sociales. Le croisement des fichiers se fera en cas de présomption de fraude. Comment débusque-t- on un fraudeur à l’ASSEDIC ? Sur quels éléments concrets l’agent de l’ANPE va-t-il se baser pour effectuer sa demande de consultation desdits fichiers ? Il faut espérer que tous les agents de cette institution sont tous de braves gens qui ne réagissent pas en fonction de leur humeur du moment et sont contre le délit de faciès.

On peut considérer que la CNIL, dirigée par Alex Turc de l’UMP, ne sert plus à rien et peut être supprimée. Cela fera des économies pour le contribuable. Depuis que ce monsieur dirige cette institution, quasiment toutes les lois liberticides proposées par son parti ont été jugées acceptables. On s’aperçoit, une fois de plus, que l’oligarchie UMP possède vraiment tous les pouvoirs.

Ce décret est un pas de plus dans la stigmatisation à outrance de ces pauvres gens, dans son rêve bizarre , Franca Maï s’indigne que certains ne soient pas loin de penser que Déjà, dans le ventre de leurs génitrices, ils étaient nés paresseux. Il s’agit bien de leur dire qu’en plus d’être de mauvaise foi (pas de recherche d’emplois), d’être fainéants (refus des emplois proposés), d’être des parasites, ils sont aussi TOUS des fraudeurs potentiels à démasquer et punir d’urgence. Pour satisfaire ce gouvernement il faut arriver à trouver en emploi alors qu’il n’en existe pas - on a plutôt tendance à les supprimer - ou accepter le travail forcé. Sur quelle étude se base-t-il pour affirmer que la fraude mérite ce battage méprisable ? Les journalistes parlent de 1% à 2% de fraudeurs, le Ministre du Travail avance 5%. Personne ne sait d’où viennent ces chiffres.

L’opposition ne fait que constater. Comme toujours !

Les réactions des représentants syndicaux et des partis politiques ne vont certainement pas foudroyer les auteurs de cette nouvelle indignité.

FO parle de stigmatisation et de l’emprise croissante de Big Brother, la CGT parle d’une provocation de plus et dénonce l’arsenal répressif. Le bla-bla habituel. Il serait peut-être temps que ces messieurs arrêtent de dénoncer et pensent à organiser la résistance à ces persécutions, qu’ils songent à une action sérieuse permettant de ralentir le débit des délires anti-sociaux de cette oligarchie, en attendant d’y mettre fin.

La CFTC trouve plutôt normale l’attitude du gouvernement. On n’en attendait pas moins de sa part.

La CFDT trouve le décret plus maladroit que menaçant. Elle fait semblant de protester dans les médias et finit - comme toujours - par soutenir ses amis. Et ses amis ne sont pas les travailleurs ni les chômeurs. Comment fait-elle pour avoir encore des adhérents ?

Le Parti socialiste proteste un peu pour la forme et va se recoucher. Que peut-on encore attendre de ce parti ?

Le PCF constate que "Le gouvernement institue une véritable chasse aux chômeurs" et condamne mais ne propose rien de concret pour s’opposer. Peut-être qu’on attend trop de ce parti depuis mai 2005. Préserve-t-il toutes ses forces pour la recherche d’une solution qui lui permettrait d’éviter de se faire cannibaliser - encore une fois - par le PS hollandiste dans la perspective 2007 ? Aux dernières nouvelles, il veut - malheureusement - discuter d’une plateforme commune de gouvernement avec le PS « synthétisé ». Que reste-t-il du 29 mai 2005 ?

Bien entendu l’UMP, par la voix de Luc Chatel, trouve cette stigmatisation sans fin et sans frein tout à fait nécessaire. Il ne manque pas d’air en affirmant : Il est légitime qu’il y ait un contrôle de l’affectation de ces fonds. . Vous avez bien sûr compris qu’il ne parle pas des patrons. Le MEDEF ne tolèrerait pas qu’on lui demande des comptes, lui le vrai pouvoir décisionnel dans ce pays.

Comment cette idéologie pourrait-elle survivre ?

André Gide disait : Nous entrons dans une époque où le libéralisme va devenir la plus suspecte et la plus impraticable des vertus.

Laissez faire, laissez passer disait François Quesnay à propos du libéralisme économique. Ces quatre mots sont devenus l’axiome des partisans de la non-intervention de l’État en matière économique.

Ces citations résument parfaitement le dogme néolibéral. Il fait mine d’accepter une intervention limitée de l’Etat mais ne supporte, en réalité, aucune entrave dans sa démarche assassine, aucun contrôle. Il avance masqué par la mondialisation et n’a qu’un seul but : le profit maximum le plus rapidement possible. Et au détriment de tout, de tous !

Marx avait pour objectif l’abolition de cette doctrine. On peut penser la chose inéluctable car son comportement est mortifère mais aussi suicidaire. Presque toutes les couches sociales sont attaquées, broyées :
 les salariés sont asphyxiés et doivent renoncer, un peu plus chaque jour, aux maigres avantages sociaux qu’ils avaient acquis de haute lutte ;
 les chômeurs ne peuvent plus se soigner et bientôt ne pourront plus se nourrir. Ils sont de plus en plus nombreux même si Monsieur Villepin dit le contraire ;
 la classe moyenne doit s’endetter toute une vie pour pouvoir se loger et a de plus en plus recours aux HLM. Elle est devenue la vache à lait du système. Elle bénéficie très peu de la dernière réforme fiscale, contrairement à ce qui a été dit.
 les petits bourgeois ne sont plus en mesure de garder leurs habitations dans les centres-villes ;

Ceux qui se portent très bien sont ceux qui sont encore utiles au « système ». Comme les esclaves « commandeurs » étaient indispensables aux colons esclavagistes.

Jaurès était convaincu qu’Il ne peut y avoir révolution que là où il y a conscience. L’appréhension de ce système malfaisant a eu lieu dès qu’il a commencé sa propagation :
 un capitalisme outrancier qui se complaît dans le chômage de masse au point de ne vouloir créer aucun emploi tout en s’accaparant les subventions et les aides publiques, qui durcit sans cesse les conditions de travail, qui cherche à se retirer par tous les moyens, y compris la fraude, de la solidarité nationale ;
 une représentation nationale complice - voire même vassale - qui humilie, chaque jour un peu plus, les plus faibles et qui ne cesse d’approuver et de favoriser les profiteurs ;
 un peuple de plus en plus opprimé et devant se contenter des miettes.

JPEG - 3.3 ko

Ce système ubuesque, qui n’a pas d’autres considérations que la frénésie du profit par l’asservissement, ne peut pas s’attendre à autre chose que le trépas.

Il ne disparaîtra pas facilement, peut-être pas rapidement, mais sa mort est annoncée. C’est de sa nature même que lui vient l’interdiction de durer indéfiniment : les brimades, les privations et les souffrances allant crescendo, les opprimés s’uniront, à un moment ou à un autre, pour exprimer leur exaspération. Le tout est de savoir dans combien de temps et sous quelle forme cette révolte - révolution ? - éclatera.

Il est à prévoir que cela se fera dans la douleur car les partis politiques dits de gouvernement ne sont que les vassaux des promoteurs de ce système ignominieux. Cette oligarchie capitaliste et fascisante détient la puissance financière, la plus redoutable. Elle ne déposera pas les armes aux pieds de la plèbe sans combat. Ce n’est peut-être pas un hasard si elle s’oriente, un peu plus chaque jour, vers le tout sécuritaire.

On peut toujours rêver de voir émerger, avant le cataclysme, une force politique significative capable d’imposer la justice sociale mais l’histoire a montré que ce genre d’émergence ne se produit jamais avant. Elle accompagne parfois et succède le plus souvent.

Toutes les dictatures, tous les dogmes scélérats n’ont qu’un temps.

Le MEDEF et L’UMP devraient méditer sur cette pensée de Sénèque : La raison veut décider ce qui est juste ; la colère veut qu’on trouve juste ce qu’elle a décidé.

Une bonne année 2006 ?

A l’aube de cette nouvelle année, ma pensée va à tous les précaires et à leurs enfants qui doivent sûrement souffrir de beaucoup de privations. Ce qui doit rendre encore un peu plus insupportable la situation des parents.

Dans ces conditions, peut-on leur souhaiter une bonne année 2006 ?

Trois petits textes sur le même sujet : 1 2 3



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Lire en début de texte ...
30 décembre 2005 - 23h38

...l’impatience de millions de chômeurs.



> Lire en début de texte ...
1er janvier 2006 - 14h59 - Posté par

Que dire des combats journaliers, subit par les chômeurs, qui ne demandent que travailler,

Moi quinqua qui aujourd’hui à retrouvé un emploi àprès 29 mois de recherches, 600 cv, un cabinet outplacement à 14000 euros sur mon indemnité, un mailing à 300 cents cabinets de recrutement etc... mais à quelles conditions, je mène un combat depuis maintenant 5 années, mais pas suivi, par une majorité écrasante de quinquas décevants.

Le chômage je le vis toujours, et cinq années de gâchées , malgré un job à la con , pourquoi ? POUR NE PAS AVOIR LE STATUT DE CHÔMEUR, tout simplement.

A tout bon entendeur, merci de vos témoignages.


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 08h41

bonjour ;
Je fais parie du peuple et suis heureux de vivre dans mon pays, qui laiise à tous de s’exprimer. Vousn avez raison de cracher sur cette société, dans laquelle vous bénéficiez de la paix, de la justice, de la richesse.
Si vous êtes si malheureux, ayes le courage de partir !
Henri Dusseau
qui attend serein, l’arrivée du Président Sarkosy.

N.B. Vos messages ne sont ils pas injurieux ?



> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 08h49 - Posté par

Et ton message, ne serait-il pas légèrement caricatural (outre qu’écrit avec les pieds) ?

sirieix


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 11h26 - Posté par

Bonjour

Ton cher Sarkosy ne pense qu’au pouvoir, et il a contribué à foutre la merde dans les banlieues, jouer le tout sécuritaire est commode pour essayer de récupérer les voix du FN.
Libre à toi d’être séduit par Sarkosy, le discours populiste a toujours eu du succès !
Il faut aussi essayer de cacher la nature de ce gouvernement qui est au service du MEDEF, où est l’intérêt général, quand on fait des cadeaux fiscaux aux plus fortunés ??
D’ailleurs ce gouvernement désavoué dans lmes urnes, n’a plus de légitimité ( je n’ai pas dit légalité), au moins quelqu’un comme De Gaulle remettait son mandat en jeu dans de tels conditions !!
Entre des actionnaires et des grands patrons qui vivent de stocks options, de dividendes (taux de rendement des capitaux propres 15%), et les chômeurs et RMistes qui galèrent (même s’il peut y avoir parfois du travail au noir), le choix est vite fait pour apprécier les parasites de la société.

Un citoyen lucide

André


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
1er janvier 2006 - 10h58 - Posté par

Monsieur Dusseau,

Vous avez le droit d’exprimer des convictions comme les votres, c’est vrai et nul ne peux vous en blamer.

Vous avez choisi le camp de l’autruche et vous vous accrochez à ce rêve du sarkozy qui relèvera la France. Vous êtes un ravi, heureux de faire vos petites randonnées près d’Annecy (ville très populaire comme chacun le sait) et de collectionner vos drapeaux en cartes postales. Vous vous prosternez devant cette société qui vous aura permis de bien préparer le crépuscule de votre vie (http://perso.wanadoo.fr/marc.liaudo...).

Nous sommes contents pour vous et vous avez raison, Nicolas ne vous décevra pas, car il oeuvre grâce à des gens commes vous. Vous savez, ceux qui n’ont ni les capacités intellectuelles, ni le coeur et l’âme assez grands pour laisser leurs regards aller ailleurs que sur leurs nombrils.

Mais, savez-vous que justice, paix et richesse (mais partagée, à votre différence) sont les combats que tous mènent ici ? Au delà de vos messages basiques et mal écrits, vous êtes vous posé des questions sur le devenir de vos descendants, si descendants il y a ? Etes-vous bien sûrs que les retraités comme vous n’ont plus de questions à se poser ? Pensez vous vivre assez longtemps pour ne pas subir vous aussi les affres du manque, de l’injustice sociale ? Etes vous réellement assez aveugle pour tout miser sur une fin de vie sans maladie, ni solitude au fond d’un mourroir, ni abandon de cette société que vous glorifiez ? Finalement, ne pensez-vous pas que l’égoisme dont vous faites preuve ne finira pas par se retourner contre vous ?

Vous faites partie de tous ces gens qui ne réagiront que lorsque leur propres petits univers bien rangé sera secoué par la même gangrène. SURTOUT, renforcez vos convictions et n’essayez pas de vérifier si elles sont fondées. Baignez vous dans vos songes douillets et ne cherchez pas à comprendre si ce très dévoué sarkozy n’est pas qu’un très malin vendeur en porte à porte...

allez, dormez, tout va bien voilà...shuuuut


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
2 janvier 2006 - 11h07 - Posté par

SUPPLIQUE A M. DUSSEAU .

CHER MONSIEUR
ce qui est injurieux c’est d’etre à la fois , sourd , aveugle à la misére de ces concitoyens, et en meme temps content de soi !
pour ce qui concerne notre societé , je veux bien vous conceder la paix , dans le sens paix entre les nations d’europe , je ne peux par contre vous accorder la paix sociale , dans un pays ou les plus riches ne pensent qu’a devenir plus riches et de plus se foutent de la gueule des plus pauvres , qui n’ont d’autre choix que de devenir encore plus pauvre !
une seconde ouvrez les yeux sur les exclus , les chomeurs , les precaires , je vous jure qu’ils existent !
pour ce qui concerne la justice , regardez un instant notre president de la republique , et dites vous face à un miroir , en vous regardant dans les yeux , "oui la justice existe dans mon pays" !
Pour ce qui concerne la richesse , oui elle est là , sous nos yeux , entre les mains de 10 % des francais .
OUi NOUS SOMMES MALHEUREUX MONSIEUR DUSSEAU , mais ne revez pas nous ne partiront pas ,
nous resterons ici , en esperant qu’un jour la grace divine vous touchera ( je ne vois que cela pour vous sauver ) et que vous ouvrirez les yeux .
Quand au nain , ne revez pas non plus , il ne sera pas president de la republique .
claude de toulouse .


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 08h56

à Henri dusseau :

Il faudrait maintenant dépasser le stade de la méthode Coué. Et se poser qqs questions, dans la vie. Mais, bon, ce n’est pas donné à tout le monde, sans doute.



> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 08h58

Le PCF constate que "Le gouvernement institue une véritable chasse aux chômeurs" et condamne mais ne propose rien de concret pour s’opposer. Peut-être qu’on attend trop de ce parti depuis mai 2005. Préserve-t-il toutes ses forces pour la recherche d’une solution qui lui permettrait d’éviter de se faire cannibaliser - encore une fois - par le PS hollandiste dans la perspective 2007 ? Aux dernières nouvelles, il veut - malheureusement - discuter d’une plateforme commune de gouvernement avec le PS « synthétisé ». Que reste-t-il du 29 mai 2005 ?
Je suis d’accord avec ce qui est écrit dans ce long exposé de DURDO-REIL mais je crois indispensable de clarifier cette partie concernant le PCF que j’ai reproduite ci-dessus.

Pour avoir participé à des forums organisé par le PCF et ou M. G. BUFFET est intervenue, je ne crois pas qu’il soit juste de dire que :" le PCF condamne mais ne propose rien de concret pour s’opposer. Je dirais même que c’est extrémement dangereux de dire ainsi cela et que c’est trés démobilisateur au risque d’entrainer un "fatalisme" qui pourrait engendrer de l’abstention.

Le PCF à fait 12 propositions et surtout le PCF propose que ce soit aux citoyens d’établir et de batir UN PROGRAMME DE GOUVERNEMENT ANTI-LIBERAL. Que ce programme soit porté par le peuple et qu’il s’applique sous son contrôle... Il met en débat le probléme d’une candidature communiste aux présidentielles, ce qui est révélateur qu’il entend donner la priorité au programme et aux "meilleures chances" de gagner avec lui. C’est donc les francais qui feront le choix du "meilleur" candidat.

Le PCF à su créer une dynamique qui à fait aboutir le NON du 29 mai. L’espoir de recréer cette dynamique, pour gagner en 2007, est plus que jamais une réalité, il serait criminel de le ruiner !

Je ne pense pas qu’on puisse dire sous un aspect négatif que (le PCF) : "il veut - malheureusement - discuter d’une plateforme commune de gouvernement avec le PS « synthétisé ». Que reste-t-il du 29 mai 2005 ?"
S’il avait refusé de rencontrer le PS, qu’est ce qui serait dit ?
Pour ma part je crois que la démarche est bonne et permettra de faire apparaitre la véritable nature de la synthése. Ce qui est propice au rassemblement d’une réelle force de gauche.

Pour tout le reste je suis d’accord NOUS SOMMES DE + EN + DANS LA MERDE et au titre de retraité et de militant, je pourrais en donner maintes exemples suplementaires qui sont rarement mis au grand jour.
N’attendons pas une révolte utilisons tant qu’il en est temps encore ce qui nous reste de démocratie pour inverser cette situation.
Le risque d’être cannibalisé ne peut nous faire peur car nous le sommes déja et combien le serions nous encore si le Medef avec l’UMP venaient à l’emporter ?
Georges du 64



> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 19h14 - Posté par

"Le PCF à su créer une dynamique qui à fait aboutir le NON du 29 mai."

N’extrapole pas SVP. Les français du NON ont créé ce dynamisme. Le PCF moi qui vit dans une mairie communiste, je le vois faire des discours mais pour le reste, ou je suis aveugle ou ils sont zéros.

Quant à l’aimable internaute sarkosien qui nous demande d’aller voir ailleurs. Il peut lui aussi prendre un aller simple pour les USA, ca lui évitera d’attendre 2007 pour peut-être finir déçu.

Alain


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
3 janvier 2006 - 20h43 - Posté par

Georges du 64,

Je suis d’accord avec toi : il ne faut pas qu’on se démobilise.

Et je ne dis pas que les propositions du PC pour 2007 sont mauvaises.

Mais je m’inquiète de ce qui se passe au jourdh’ui et de ce qui se passera d’ici 2007 : allons-nous laisser les précaires et leurs enfants crever et préparer tranquillement les présidentielles de 2007 ?

Bonne année à toi

Durdo REIL


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 16h36

L’erreur serait de croire qu’il n’y a que les victimes du système qui se retournent contre lui.

Actuellement, même les gens qui vivent correctement et ne sont pas dans les pires difficultés, comme moi, ne peuvent plus entendre les mêmes arguments répétés sans cesse en faveur du libre échange qui serait la solution au chomage, sans éprouver un profond dépit.

En effet.

Il s’agit peut-être d’une date de naissance, d’une question de génération, mais je n’ai jamais rien connu d’autre qu’un taux de chomage proche de 10%. Né en 1970, je n’ai entendu parler que de crise , pétrolière déjà en 1973.
Un scandale pour certains, une tragédie sans solution pour d’autres, mais dans tous les cas, cartons et misères dans un monde riche, la france.

je n’ai jamais connu concretement une époque "où cela allait mieux avant". Cela aussi cela me rend nerveux d’entendre cela.
En fait, je suis désolé pour les militants UMP, mais pour les dirigeants d’entreprises et leurs actionnaires , cela va plutot bien. Ceux qui coulent leurs entreprises en appellent même parfois à l’ETAT, dont les ultra-libéraux ne veulent pourtant pas entendre parler tant que les bénéfices sont au rendez-vous.

Des personnes plus agées que moi me disent parfois que c’est parce que je ne sais pas me contenter de ce que j’ai.
Je veux bien être jugé comme un enfant gâté, mais je voudrais qu’on m’explique en quoi il ne serait pas pertinent de dire que le MEDEF et Sarkosy nuisent gravement aux gens qui n’ont pas la même chance que moi.

Actuellement, contredire le fait que le but des entrepreneurs est de diminuer la masse salariale et donc de faire en sorte de licencier un maximum de personnes est plus qu’un mensonge ou une erreur, c’est un mauvais gag.

Dire qu’on doit continuer comme cela parce que c’est la guerre économique ne permet que de tromper les gens plus stupides que moi.

On veut nous faire croire que c’est une sorte d’invasion mondiale du capitalisme sauvage qui est à l’origine des problèmes actuels en france, alors que non, milles excuses, jamais la france riche n’avait autant profitée des vertues selectives du capitalisme mondialisé. En parlant de "la france", je parlais de ceux, vivant en france ou ailleurs dans le monde, qui sont d’ethnie européenne ou non, espèrent que ce système - qu’ils savent injuste - continuera tant qu’aucune mesure serieure ne sera prise pour, non pas y mettre fin, je ne suis pas si naif, mais au moins diminuer l’influence d’une idéologie dominante qui impose un modèle ayant pour conséquences principales deux choses :

 Stabilité des marchés financiers grace à une politique libérale sur le modèle des années 70 (VGE, ancien président)
 Exclusion de plus en plus nette de la place publique, des voix contre ce modèle, y compris la mienne dont je veux bien admettre qu’elle peut être considérée comme immodérée.

Je suis contre la violence. Mais comment resister à la violence organisée et ultra-technique ?

Je suis désolé, mais parfois, un point gauche fermé, dans le visage d’une droite arrogante, c’est peut-être malpoli mais c’est aussi quelquefois une question de survie.

jyd.



> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 16h51 - Posté par

Bonjour

Je ressens les mêmes choses que toi, j’ai 52 ans vit correctement sans rouler sur l’or, et je trouve aussi anormal cette misère généralisée et cette opulence insolente de certains.
La croissance des bourses, des actifs financiers à travers le monde est inversement proportionnelle à la précarité, il faut donc résister. Comment ??

Tisser grâce à internet des réseaux pour diffuser une information non manipulée, et rentrer dans des associations ou partis (personnellement c’est une association) et informer les gens, se rapprocher d’eux, comme au moment du TCE. Je ne vois rien d’autre

Cordialement

André


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
31 décembre 2005 - 22h07 - Posté par

bjr
— je suis vraiment choque des propos meprisants-arrogants des politiques de droite ou du Ps
dont le seul but est de preserver leur privilege, mais surtout de la maniere dont ils s ’assoient sur la democratie, dont ils ecartent TOUT vrai debat public, avec la complicite ehontee des medias, de la maniere dont la majorite des gens ne sont plus informes au fond des choses

le dernier en date : le clemenceau, l amiante, et l envoi criminel de ce poison à des miserables, non informes , et sans aucun respect des regles ; pourquoi aucune veritable enquete des journalistes, tout le monde s’ en fout dans les medias, mis à part les alternatifs bien sur

— je vis bien en France, de plus en plus mal tout de meme, mais je suis solidaire de ceux qui souffrent, ici bien sur , et aussi à l autre bout de la planete

— je suis choque par les gens qui vivent grassement en France, mais ceci que grace aux multinationales
qui pillent les richesses et ressources des pays du "SUD" , petrolieres, minieres forestieres et j en passe , et ceci avec l appui , bien sur des armees

— je suis choque de ne pas voir les "religieux" faire front contre toutes ces injustices , considerablement aggravees par les politiques raffarin et villepin-sarkozy : la solidarite, devrait pourtant bien faire partie de leurs preoccupations, seul l abbe Pierre pousse de veritables coup de gueule

Pour finir qq notes optimistes tout de meme

__CUBA , bien que sous embargo et sans ressources envoie des medecins par milliers au Pakistan
et ailleurs alors que nous allons chercher des medecins à l etranger pour soigner nos riches en les payant une misere
voir excellent article sur LEGRANDSOIR

__Chavez , tient tete aux usa , et des idees-actions qui semblent fonctionner ALORS ??

__ au lieu de se chamailler , ici, pour certains, je pense que l arme des lettres , courtes mais incisives,aux medias , aux decideurs , aux societes, finiraient par avoir un certain impact, envoyees en tres grand nombre et sans cesse reiterees, et il faudrait aussi envahir amicalement les forums
en particulier des jeunes , pour leur ouvrir les yeux
en leur ressassant l iniquite de la situation et des decisions
c est plus facile qu une manif car cela coute moins de temps et d argent, et cela eviterait de tourner un peu en rond , dans des cercles un peu fermes , de personnes deja convaincues

esperons une annee 2006 , enfin meilleure, en tout cas c est mon voeu pour vous tous


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
1er janvier 2006 - 11h42

Monsieur,
J’ai lu avec attention l’exposé de vos remarques et revendications.
Je suis employé et ne roule pas sur l’or comme vous vous en doutez. Mais au lieu de pleurer sur mon sort, au lieu d’être attentiste, avec tous les membres de ma famille et elle est nombreuse, nous allons de l’avant, positivons et ne connaissons pas le chomage. Pour vous faire une révélation, le seul membre de la famille qui se trouve dans cette situation et qui met sa famille dans le besoin, est un chomeur professionnel de 40 ans en pleine santé qui, au lieu d’accepter du travail, essaye de tirer au maximum les avantages de l’assistanat.
Je connais par ailleurs des patrons qui ne sont tels que vous les décrivez. Pourquoi vous personnellement qui êtes dans le beau rôle "haro sur le baudet" ne créez pas avec vos amis une multitude d’entreprises. Chiche ! si vous réussissez nous pourrons vanter ce qui marche !
Cordialement.
Charlie Mazingue.



> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
2 janvier 2006 - 16h11 - Posté par

A charlie
tu as du bol charlie , toute ta grande famille travaille , à part un salaud de chomeur professionnel qui profite du systéme , (tu n’as pas ecrit salaud , mais c’est ce que j’ai cru comprendre ) et bien sur pour toi tous les chomeurs sont forcement comme lui !
laisse moi t’expliquer un peu , il y a des centaines de milliers de gens qui voudraient travailler , on leur propose un job à vingt heures par semaines payées au smic , qu’ils s’estiment heureux aux autres on leur propose rien , et pourtant ils cherchent , ils ont parfois fait des etudes poussées , on leur avait dit qu’ils devaient faire des etudes poussées pour trouver du travail .
je reprends ton idée , si tous les francais en age de travailler , disons trente millions en gros , creaient leur entreprise nous aurions trente millions de chefs d’entreprises , plus de salariés donc plus de syndicats , le reve quoi ! mais elle feraient quoi ces trente millions d’entreprises ?
au bout de six mois , la moitié serait en faillite , et nous aurions donc quinze millions de chomeurs , non indemnisés bien sur , et ils acheteraient quoi ces quinze millions de chomeurs ?
je crois que ton systeme ne fonctionnerait pas longtemps charlie !
enfin bonne année quand meme , et pourvu que cela dure pour toi et tous les tiens , a part le chomeur pro , bien sur .
claude de toulouse .


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
3 janvier 2006 - 13h26 - Posté par

"Salauds de pauvres !!"

Je rends grâce ici à l’optimisme béat de Charlie, qui positive tout ce qu’il peut avec sa grande famille. Il a trouvé la solution : il faut PO-SI-TI-VER !!! C’est aussi simple que cela !

Et dorénavant, lorsque l’on te proposera un boulot sous-payé, avec lequel tu ne pourras pas assurer le minimum pour ta "grande famille" surtout ferme ta gueule et positive !

Dis-toi que c’est toujours mieux que rien, que d’autres sont plus malheureux que toi, que tout ce que tu ne peux pas offrir à tes enfants n’est que du superflu… ou n’importe qu’elle autre connerie culpabilisante ! Et surtout, explique bien à ton gosse qu’il faut positiver quand il ne mange pas à sa faim, quand il pleure de froid dans son lit, quand il ne part pas en vacances, etc…

Lorsqu’on te proposera d’aller torcher les gosses -bien nourris eux- d’un pékin du 16éme (ou d’ailleurs) : positive !

Dis-toi que laver la merde des autres, aller faire leurs courses, récurer leurs chiottes et autres joyeusetés c’est toujours mieux que la soupe populaire...

Lorsqu’on te proposera un boulot de merde qui n’a rien à voir avec ce que tu faisais depuis 15 ou 20 ans : positive !

Dis-toi que tu es flexible, malléable -corvéable- à souhait et qu’il vaut mieux ça qu’être une de ces feignasses de chômeurs, profiteurs, attentistes…

Merci Charlie de nous donner la solution miracle ! Au lieu de perdre notre temps à revendiquer la dignité humaine, nous allons dorénavant POSITIVER !

Salauds de pauvres !!!

Laure.


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
4 janvier 2006 - 19h36 - Posté par

Dire que tous les chomeurs sont des fainéants et des chômeurs ne relève pas d’un esprit sensé. Pas plus que de faire d’un cas une généralité (pour répondre à Charlie). De moins en moins de gens sont dupes.
On fait face à un véritable problème de société, dont les nombreux chômeurs et précaires sont les victimes.


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
4 janvier 2006 - 19h40 - Posté par

Je voulais dire "...sont des fainéants et des fraudeurs ne relève pas...".


> Salauds de chômeurs ! Tous fainéants et fraudeurs... Le MEDEF ne sera jamais repu de profits !
2 février 2006 - 13h45 - Posté par

bonjour à toutes et tous,

c la première fois ke je tombe sur ce site. Merci à vous de soutenir tous ceux ki galèrent ! !

Je suis mère célibataire sans pension alimentaire de la part du père. J’habite en Suisse où la situation est devenu également catastrophique. Ici le RMR (revenu minimum de réinsertion) que l’on peut toucher après avoir épuisé ses indemnités chômage est limité à 2 ans. Il n’est pas remboursable. Vous avez l’obligation du rendez-vous mensuel et devez apporter des preuves de recherches d’emploi. Leur nombre n’est plus imposé à dix minimum par mois comme avant, vu la situation économique actuelle beaucoup n’arrive même pas à en produire 3 ou 4, mais on vous demande quand même de faire le maximum d’offres. Le montant touché équivaut au minimum vital.

Ensuite une fois épuisé vos droits au RMR, intervient l’aide sociale proprement dite qui était jusqu’au 1er janvier 2006 remboursable ... Oui vous entendez bien remboursable ! !

Heureusement cela a changer depuis ce début 2006 mais en contrepartie le flicage est de plus en plus serré depuis que les médias ont stigmatisé les fraudes à l’aide sociale. En effet, après paiement des charges fixes (loyer, électricité, chauffage, etc...) il ne reste qu’a peine de koi se nourrir. Comment empêcher dans ce cas les gens dans cette situation de chercher un complèment de revenu en travaillant au noir ou éventuellement faire du business informel...

Je précise également que le RMR est directement par informatique connecté au service des impots. Qu’on vous demande un relevé bancaire des 3 derniers mois qui est épluché pour voir si vous n’avez pas de revenus annexes. Bref, c humiliant, infantilisant...

Je résiste moralement, plutôt mal que bien, depuis de nombreuses années. Bien que qualifée et ayant fait de gros efforts de réinsertion, personne ne veut m’embaucher. Je fais peur aux potentiels employeurs qui se disent septiques sur mes capacités de réadaptation.

Conclusion : ici, en Suisse, après passés 2 ans de chômage, vous êtes considérés comme socialement désintégrés, et sauf avoir une formation très pointue et demandée, il deviendra de plus en plus dur, a mesure ke passent les années, de retrouver un emploi, sauf bien sûr si vous acceptez de travailler pour que dalle.

Je précise qu’ici il n’y a pas les 35 h. C’est plutôt 40 à 42 h. par semaine et 4 semaines de vacances par an (5 semaines à partir de 50 ans) et la retraite à 65 ans. ! !

Ici aussi, c la politique libérale à fond. Un gouvernement à majorité de droite. Une intolérance grandissante dans le pays. Et sans exagérer, une fachisation très inquiétante de la société.

IL FAUT NOUS SERRER LES COUDES. A QUAND UN MOUVEMENT EUROPEEN DES CHOMEURS ?

BON COURAGE A TOUS ....





Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion détrompe l'homme, afin qu'il pense, qu'il agisse, qu'il forge sa réalité en homme détrompé et revenu à la raison, afin qu'il gravite autour de lui-même, c'est-à-dire autour de son véritable soleil. La religion n'est que le soleil illusoire, qui gravite autour de l'homme tant que l'homme ne gravite pas autour de lui-même. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite