Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions


de : Ocsena
dimanche 12 février 2006 - 15h57 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Liminaire

Nous croisons quotidiennement d’énormes difficultés et des contradictions, qui sont des sortes de grands trous de silence ou de mensonges faits à nous-mêmes et à tous.

L’affaire des "Caricatures" participe de ces dossiers "incertains" et complexes que nous nous proposons d’instruire prudemment, et seulement en partie, à charge comme à décharge.

Voici quelques modestes considérations en vrac soumises à votre éminente réflexion politique.

1° La liberté de la presse, petite histoire, champ, triple "source" : 1ère difficulté

La liberté de la Presse apparaît comme un fondamental de nos "démocratie libérales" elle est à ce titre couchée dans nos Constitutions modernes.

Fruit de luttes rudes ou d’arrangements plus aisés dans le temps lointain, moyen et parfois actuel, on lui donnera au pif deux siècles et demi d’âge dans le principe.

La liberté de la presse se définit d’abord dans les faits, concrètement, par rapport à l’omnipuissance ancienne du Pouvoir politique, de l’Etat, de la censure.

En France, tout spécifiquement, elle prend ses marques également vis a vis de la religion en tant que pouvoir voisin, ou parent du politique, par extension elle s’attaque aussi largement au fondement "métaphysique" de la religion, en ce sens historiquement le tabou religieux se trouve levé en France.

En même temps la liberté individuelle de conscience et de religion est, il va de soi, absolument garantie, elle est un inaliénable privé dont la possibilité d’expression publique est aussi garantie, dans certaines limites, larges, fixées par la loi (voie publique, laïcité, liberté d’association, etc.).

De manière générale et pour se situer dans le présent, la liberté de la presse procède nous semble-t-il de trois libertés

-1.1 la liberté collective d’expression politique (caractéristique théorique des régimes démocratiques libéraux)

-1.2 mais aussi la liberté individuelle de pensée et d’expression reconnues fondamentalement à tout être humain (Droits de l’Homme et du citoyen)

[C’est à chacun de nous de voir ce qui l’emporte pour lui en dignité, en essence, en hiérarchie entre l’une et l’autre (Les droits-de-l’hommistes comme on dit placeront la préséance dans les droits de la personne, les autres dans un intérêt supposé plus général).]

-1.3 Comme si déjà cette première difficulté ou contradiction entre deux libertés ne suffisait pas, il y a une troisième source, ou droit constitutif, ou liberté à laquelle peut prétendre se référer et dont peut prétendre procéder la liberté de la presse : Cette liberté principielle est tout simplement la liberté absolue de recherche et d’expression de ce que nous appellerons l’Universel, c’est à dire qu’elle est la liberté de recherche et d’expression de la Vérité, supposément prouvée, démontrable, montrable, relevant exclusivement de la Raison, du rationnel.

Explicitement écrit ou non explicitement écrit dans nos textes fondamentaux, la quête de cet idéal irradie de façon absolue l’ensemble de nos sociétés modernes.

A quel titre parle-ton donc ? A quel titre parle La presse ? A quel titre peut-elle justifier les "Caricatures", placées ou replacées sur le marché ? La liberté de la presse est-elle, doit-elle être absolument absolue ?

2° La liberté de la presse est-elle, doit-elle être absolument absolue ?

On comprend bien le militantisme des associations de journalistes, notamment reporters : Il est légitime que les journalistes ne se sentent pas une vocation normale à être tués sur le terrain, emprisonnés, etc.. On comprend même que la revendication de la liberté au sens politique, a encore pour eux un grand sens. On comprend que la liberté de la presse est encore largement une conquête à terminer dans le monde.

Pas en France, en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg, etc. etc. Gardons la tête, pas de salade et de jeux de manche, cette conquête est chez nous déjà faite.

"Laissez nous faire notre travail", entend-on, tel quel c’est aussi souvent de trop ou mal venu. Il y a des choses que la presse ne peut pas faire. Ecrire, en effet, disserter, polémiquer rencontre des limites posées par la loi, l’éthique commune, la déontologie journalistique : On ne peut diffamer, insulter, voler le courrier, les gens ont des droits fondamentaux.

La liberté traditionnelle et exceptionnelle accordée à la presse pour tout ce qui relève du politique ne doit pas non plus nous instruire en erreur. Moquer sans contrainte (même de mauvais goût), les politiques est une plage de liberté exceptionnelle qui nous est chère, un contrepoint majeur au pouvoir, elle n’est pas pour autant transposable sans modem dans les autres champs d’activité humaine.

La loi a d’ailleurs comme on disait "subvenu" à ces équivoques : Caricaturer certaines minorités notamment aurait conduit divers de nos journaux à perdre de douloureux procès et aurait soulevé un remarquable bordel.

Vous ne pouvez pas être raciste non plus (même si les usages rendent les choses juqu’à présent très coulantes sur les Belges et les Suisses.)

Mais tout en gros déborde largement le domaine de la loi. Il y a plusieurs décennies les mineurs décidaient au manche de pioche et aux poings sur le carreau de la mine endeuillée les limites exactes à apporter à la photographie de presse et à l’exercice de la profession.

Pour abréger posons donc les questions suivantes : A quoi s’est attaquée la presse avec les caricatures ? Est-ce à un pouvoir politique ? Est-ce à une intime conviction religieuse et personnelle ?

Qu’en est-il également de l’usage à faire de l’humour ? L’humour peut se comprendre comme une agression ritualisée pratiqué entre personnes plus ou moins de connivence, en accord de tolérance en tout cas ? La victime non consentante de l’humour n’est pas obligée d’apprécier spontanément et sans contrepartie un rire qui se porte contre elle.

Si la presse en sa liberté hautement proclamée se sent menacée à son tour dans cette affaire l’est-elle au titre de la liberté politique, de la liberté de conscience, de la liberté intellectuelle d’aller au Vrai ? Ne noyons pas trop le poisson, expliquons-nous : même sur l’idée d’une provo ou d’une simple imbécilité naturelle ,

3° La liberté de la presse va-elle contre la liberté des gens ? dernière part à examiner dans le dossier

Un dernier point dans le débat doit aborder enfin ceci : Si le droit à l’info, au débat, à la polémique, à la liberté de la presse nous est aujourd’hui aussi fondamental et viscéral que le droit au pain, il n’en reste pas moins que par un de ces retournements dont l’Histoire est familière, la presse telle qu’elle a fonctionné ces derniers 30 ans nous est apparue souvent comme assez tordue assez contraire à son évangile premier. Le tous pourris s’est appliquée à elle autant qu’aux politiques.

Faut-il reprendre tous les griefs ? Non, la critique a été bouclée, et tous les livres ont été écrits et lus, Constate-t-on un mieux ? Nous ne sommes pas en vérité encore sortis de la défiance.

C’est que la presse, les medias représentent un pouvoir que le citoyen ne contrôle pas et auquel il participe peu. Presse et medias sont avec nous dans le rapport du fort au faible, de l’unitaire au dispersé. Chargés de refléter le monde, le soupçon fort est qu’ils nous le formatent, qu’ils taisent, mentent, agissent à leur gré. Notre seule surrection citoyenne est celle que nous fournit désormais la e-presse et l’open publishing.

Pour conclure

L’affaire actuelle est l’occasion d’un débat large entre eux et nous, il est probable qu’on est en train de la rater, et que la presse ne se donnera pas et ne nous donnera pas le code de conduite, la déontologie que l’on attend depuis sa naissance.

Il y a ici à examiner non seulement le statut général de la liberté de la presse mais aussi celui spécifique de l’humour de presse.

Ah, voilà que le fil rouge nous annonce qu’afin de démontrer la pureté de ses sentiments dans cette affaire, la presse impliquée fera don des excédents de vente générés par les caricatures à l’association française de "La Chorba d’hiver".

Nous souhaiterions, amis, avoir vos observations.

**************

Les Pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 16h23

pour parler de liberté de la presse, il faudrait déjà qu’une presse existe....

pouvez vous citer beaucoup d’organes de communication, presse, radio, télé qui ne soient pas déjà vendus (le plus souvent à la pub) avant d’être achetés par leurs clients, je ne me vois pas revendiquer la liberté de la pub...



> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 21h12

Pas d’autocensure de la presse, on veut qu’elle parle de Ségolène ! Na !

Esteban



> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 22h15 - Posté par

Oui, Esteban, car dans une presse triste à faire pleurer, Ségolène comparativement passe presque pour un boute-en-train.

Al.


> "Caricatures" : La liberté de la presse et ses "hypothétiques" contradictions
12 février 2006 - 22h57 - Posté par

Défendons Philippe Val

Tant que les experts se sont pas prononcés, il peut sans doute encore plaider l’irresponsabilité.

Chen





la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite