Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La douleur du Liban grandit d’heure en heure, alors que le nombre de morts atteint les 1.300
de : Robert Fisk
lundi 21 août 2006 - 02h12 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 20.2 ko

de Robert Fisk

Ils en déterrent d’heure en heure. Le nombre de morts au Liban ne fait que croître. Le poète américain, Carl Sandburg, parlait des morts, dans d’autres guerres, et imaginait qu’il était l’herbe sous laquelle ils seraient enterrés. "Mettez-les là-dessous avec vos pelles et laissez-moi travailler", disait-ils des morts d’Ypres et de Verdun.

Mais, dans tout le Liban, les tonnes de gravats des vielles toitures et des immeubles d’appartements sont méthodiquement soulevées et l’on retrouve en dessous des familles entières, se tenant dans les bras des uns des autres au moment de la mort, lorsque l’aviation israélienne écroulait leurs maisons sur eux. Mais, hier soir, ils avaient retrouvé 61 cadavres supplémentaires, portant le nombre de morts libanais, durant ces 33 jours de guerre, à près de 1.300.

À Srifa, au sud du fleuve Litani, 26 corps ont été retrouvés sous les ruines où je me trouvais il y a trois jours. À Ainata, huit autres cadavres de civils. Un autre a été découvert au nord de Tyr, sous une maison effondrée de quatre étages. À proximité, les restes d’une jeune fille de 16 ans, de trois enfants et d’un adulte. À Khiam, à l’est du Liban, assiégée pendant plus d’un mois par les Israéliens, le vieux "mouktar" du village a été retrouvé mort dans les ruines de sa maison.

Ces morts n’étaient pas tous des civils. À Kfar Chouba, des conducteurs de camions-poubelles ont trouvé les corps de quatre membres du Hezbollah. À Roueiss, cependant, les 13 cadavres retrouvés dans les décombres d’un immeuble de 10 étages étaient ceux de civils. Parmi eux, sept enfants et une femme enceinte. Dix autres cadavres ont été désincarcérés des décombres des quartiers sud de Beyrouth - où des résidents ont affirmé qu’ils pouvaient encore entendre les cris de leurs voisins, coincés tout en dessous des immeubles démolis par les bombes. L’organisme libanais de la défense civile - pratiquement aussi courageuse que la Croix-Rouge libanaise, qui essayait de sauver des vies sous le feu - pense qu’au moins trois familles sont prises au piège dans des sous-sols.

Ignorant le danger que constituent les obus non explosés, plusieurs Musulmans chiites libanais sont retournés chez eux pour récupérer des affaires personnelles - y compris des photos de famille et des albums contenant l’histoire de leurs vies - pour tomber entre les intervalles des immeubles et plonger là-dessous dans l’obscurité à plusieurs mètres de profondeur. L’un des derniers à avoir perdu la vie à Beyrouth, juste quelques minutes après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu onusien, est un enfant, retrouvé mort dans les bras de sa mère, elle-même morte.

On ne saura jamais combien de personnes auraient échappé à la mort, si George Bush et Tony Blair avait exigé, des semaines plus tôt, un cessez-le-feu immédiat. Beaucoup aurait eu une chance de vivre, si les gouvernements occidentaux n’avaient pas considéré cette sale guerre comme "l’occasion" de créer un "nouveau" Proche-Orient, en humiliant l’Iran et la Syrie.

The Independent, le 17 août 2006, article original : ’Lebanon’s pain grows by the hour as death toll hits 1,300’

© 2006 Independent News and Media Limited / Traduction [JFG-QuestionsCritiques]

http://questionscritiques.free.fr/e...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La douleur du Liban grandit d’heure en heure, alors que le nombre de morts atteint les 1.300
21 août 2006 - 08h54

**On ne saura jamais combien de personnes auraient échappé à la mort, si George Bush et Tony Blair avait exigé, des semaines plus tôt, un cessez-le-feu immédiat. Beaucoup aurait eu une chance de vivre, si les gouvernements occidentaux n’avaient pas considéré cette sale guerre comme "l’occasion" de créer un "nouveau" Proche-Orient, en humiliant l’Iran et la Syrie.**

C’est bien pour cela, que le Monde entier avait appelé au cessez-le feu immédiat, pour sauver des vies. Alors qui a gagné ? Personne. Nous avons perdu des vivants. La faute à qui ? A la partie bestiale de l’homme.



> La douleur du Liban grandit d’heure en heure, alors que le nombre de morts atteint les 1.300
21 août 2006 - 11h32 - Posté par

C’est marrant comme la "partie bestiale" est développée chez certains hommes et pas chez d’autres. Et pour tout dire, la guerre est une invention humaine et non animale, donc non, la faute n’incombe pas à telle ou telle partie de l’homme, sorte de justification poético-scientifique mais à des personnalités bien réelles et tout à fait conscientes de ce qu’elles font. Ces gens sont des criminels tout simplement, et le monde entier n’a pas appelé à un cessez-le-feu, il suffisait qu’un pays soutienne le cessez-le-feu pour qu’il s’applique, les USA en l’occurence, et ils ne l’ont pas fait mais peut-être leur a-t-il fallu un mois pour parvenir à modérer leur "partie bestiale"...

Shinshiro


> La douleur du Liban grandit d’heure en heure, alors que le nombre de morts atteint les 1.300
21 août 2006 - 19h28 - Posté par

désolée, mais pour moi faire la guerre, tuer des humains, ça a quelque chose de bestial, qui vient des profondeurs de l’être. Si nous sommes dotés d’une raison, c’est bien pour contrer ce côté négatif.


> La douleur du Liban grandit d’heure en heure, alors que le nombre de morts atteint les 1.300
21 août 2006 - 19h33

Voyons donc les chiffres de cette hécatombe en domino.

Iraq : une moyenne quotidienne de 110 morts, soit en tout 3 438 morts en juillet 2006, soit 9% de plus qu’en juin et le double de janvier 2006. La morgue de Bagdad a recensé 1 855 corps en juillet, soit 18% de plus qu’en juin. Blessés en dehors de Bagdad : 3 597 en juillet. Selon les Nations unies, 17 776 Iraquiens sont morts en 2006, soit une moyenne mensuelle de 2 539 victimes.

Ces chiffres sont très approximatifs. Le gouvernement et l’armée US refusent de publier des chiffres sur les pertes humaines iraquiennes. Gaza : 151 personnes, dans leur écrasante majorité des civils désarmés, ont été tuées en juillet par les Israéliens, le plus haut chiffre depuis octobre 2004, lorsque 166 Gazaouis avaient été tués.

Liban : le chiffre de 1 100 victimes libanaises doit être révisé à la hausse, au fur et à mesure qu’on découvre des cadavres dans décombres des maisons détruites. À l’heure où nous écrivons, on est à 1 400.

Face à ces chiffres, ceux des pertes des agresseurs peuvent sembler dérisoires : 2 000 soldats usaméricains en Iraq, 162 « civils » en Israël. Mais au Liban, l’armée israélienne a perdu 430 hommes, ce qui n’est pas banal et a été carrément passé sous silence par la propagande israélienne et proisraélienne. Propagande qui s’est faite tout aussi discrète sur les pertes matérielles : 2 avions, 3 navires de guerre, 5 hélicoptères, 48 véhicules blindés et...130 chars Merkava. Dans cette guerre « asymétrique », la résistance libanaise a tout simplement fait des merveilles avec des moyens plutôt limités. Face à ces chiffres, deux autres résument bien la nature de l’agression israélienne : 433 enfants libanais et 378 femmes libanaises ont été tués par les bombes lâchées du ciel.

Dernière remarque sur la propagande de guerre menée complaisamment par les médias occidentaux : tous les commentateurs, y compris ceux qui se présentent comme bien intentionnés à l’égard du Liban ont dit et répété depuis 6 semaines que l’ »opération » israélienne contre le Liban avait été motivée par « l’enlèvement de deux soldats israéliens en territoire israélien ». C’est faux, archi-faux, pour trois raisons :

Les deux soldats ont été capturés en territoire libanais, sur lequel ils avaient pénétré en dehors de toute légalité. Ils sont donc des prisonniers de guerre et non des otages. Tout comme le caporal Gilad Shalit, qui n’a pas été « kidnappé » alors qu’il mangeait un hamburger dans un MacDo de Tel Aviv, mais a été capturé alors qu’il menait une action de guerre dans un territoire étranger occupé.

L’État-major israélien préparait activement cette guerre contre le Liban depuis au moins un an, mais il ruminait sa vengeance depuis son retrait forcé du Sud-liban de 2000. Elle était prévue pour septembre-octobre 2006.

Le Hezbollah a voulu marquer symboliquement sa solidarité avec la population de Gaza et de Palestine en attaquant un groupe de soldats menant une « incursion » en territoire libanais. Il n’avait sans doute pas prévu une telle réaction, mais s’y était préparé, stratégiquement et tactiquement, depuis au moins l’an 2000. On connaît la suite.

*L’auteur est un auteur-traducteur indépendant, membre du réseau de traducteurs Tlaxcala et de l’Alliance zapatiste de libération sociale. Il préside l’association interculturelle karkashuna. Courriel : karkashuna@yahoo.fr

Source : http://www.azlsbasta.splinder.com






les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
1 commentaire
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes
POINTS DE NON-RETOUR [THIAROYE]
vendredi 5 - 20h16
de : Ernest London
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est seulement par le risque de sa vie que l'on conserve la liberté. Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite