Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ségolène, la présidence, le suicide de la presse
de : ocsena
jeudi 5 octobre 2006 - 02h37 - Signaler aux modérateurs

Voilà des choses en principe séparées qui se sont dans les faits confusément intriquées. Peut-être pourrait-on entre nous en discuter et parvenir à un peu mieux s’orienter ?

Introduction : Les trois questions qui ont été posées

C’est une chose en effet de se poser des questions sur Ségolène, sur la validité de sa candidature, de son programme, et si elle est de droite ou de gauche. C’est la question politique.

C’en est une toute autre de se demander si une femme peut être présidente comme on l’a vu récemment à la télé, ça c’était la question stupide contre-démocratique.

C’en est au fond encore une autre de savoir si elle a la carrure, la compétence, les qualités pour ce métier. C’est la question psycho-sociologique.

1. la question politique : celle de l’option

Soyons clairs : nous excluons d’aborder l’étude de la 1ère question, laissant à chacun le soin de se positionner. Chacun, parmi nous, sait en effet déjà s’il est ségoléniste ou antiségoléniste sur le plan des idées et par rapport à son propre engagement. Chacun, parmi nous, sait en terme de sympathie s’il a Ségolène à la bonne ou s’il peut pas la piffer.

En termes d’analyse, nous observerons seulement que, selon toute apparence, Ségolène et son thinking staff savent que dans une démocratie classique, bipolaire comme la nôtre aujourd’hui, les choses se font à la médiane : le scrutin final tient du fifty-fifty au poil près, les idées entre les deux parties dominantes se rapprochent à la sensibilité près (exemple anglais du blairisme, idem l’exemple social-démocrate suédois avec le conservatisme de là-bas lequel annonce avant de commencer qu’il ne changera rien au modèle, excepté le style.)

On croit voir pour le moment que Ségolène joue une carte étudiée, calculée "théoriquement" pour gagner, qui ne prendra au PS que ce qui ira dans ce sens et rejettera ce qui en éloigne. Bien sûr là-dessus tout n’est pas encore dit, il reste presque tout à voir venir.

2. La question stupide du point de vue démocratique : celle du "genre"

Comme elle était stupide, on pouvait compter sur la télé pour la poser ; soit que la télé soit effectivement la bouba que l’on croit, soit qu’elle soit singulièrement plus fufutée : car un film, la Présidente, en mettant en scène le faux-problème que l’on sait (compatibilé de la maternité et de la Présidence), règle l’affaire aux points dès les premiers rounds, de même qu’un débat télé réunissant un heureux nombre de fossiles mentaux (jouant peut-être bien les idiots en faveur de la bonne cause) achève le tout par un KO : La question d’une femme ou non ne se pose en effet pas dans une démocratie digne de ce nom, elle ne se pose pas en tout cas en 2006 : Une femme ménauposée peut donc être présidente. Elle peut même, si elle veut, boiter comme Gervaise.

Il est bien probable cependant que les femmes de France ne seront pas pour cela rassasiées encore d’un trop plein de femmes dirigeantes. En deux mille ans, on a vu quoi : deux célébrités "politiques" l’une jetée aux lions l’autre au bûcher, quelques courtisanes numérotées influentes à Versailles, deux reines, peut-être, si on cherche, tirant l’une et l’autre le surin plus vite encore que le tarot. Indépendamment de Ségo, la légitime "frustration" féminine pourrait bien jouer pour Ségo, et le droit de vote lâché aux femmes tardivement en 46 trouver sa surrection en passant 2006

3. La question psycho-sociologique : carrure, compétence, qualités

On l’appelle "psycho-so", comme ça, faute de mieux. On pourrait croire que c’est seulement une question pour les bistrots, erreur ! ça peut se discuter même à Sciences-po.

Car tu trouves des Français qui tiennent aux grands principes, et qui te diront qu’un président ne se choisit pas aux roustons ou aux nichons : on doit choisir le meilleur. Bon ! c’est pas chcon, comme principe !

Et c’est quoi le meilleur ? Si on considère la carrure, l’étoffe, la dimension, la chose ne peut se révéler qu’à l’usage, c’est à dire à l’issue d’un cursus honorum probant (député, ministre, premier ministre). Bref, ça te met le président au bas mot à 75 ans : comme au Vatican, après une longue vie de magistère t’as prouvé que t’étais catho, comme autrefois à Moscou t’as prouvé que t’étais coco. En France, qui c’est qu’aurait prouvé ? Rocard ! ? (Jospin, Juppé dans leur catégorie demeurent encore des gosses).

La compétence, alors ? Paraît qu’il faudrait être compétent ! En économie, on te l’affirme cérémonieusement ? A-t-on jamais vérifié ce point avec De Gaulle ou Mitterrand ?

Il y a enfin les qualités qu’il convient d’avoir ! Que Ségolène soit une incorrigible emmerdeuse, la chose ne se débat plus, l’emmerderie est-elle pour une présidente un défaut ? C’est donc quoi exactement les qualités à avoir pour être président ? Ségo, Bayrou, Sarkozy, doit-on leur faire passer une graphologie prouvant qu’il sont mégalos comme il le faut ?

En conclusion : Le vrai débata été finalement absent sur la présidence, ça produit en définitive comme un quasi suicide de la presse

La presse eût pu donc nous parler de ces choses qui font peut-être un président. et de bien d’autres importantes liées à l’élection : elle ne l’a pas fait ou si peu. Le pouvait-elle d’ailleurs concrétement ? Sans doute non ? Toutes ces semaines de septembre, elle n’aura rapporté que des propos très vides : Si on interroge les ennemis de la candidate, on obtient en effet sur elle des propos stériles d’ennemis. Si on interroge ses amis on a sur elle des propos stériles d’amis. La seule exception aura été cette semaine le coup d’un de ses frères allant à contre-sens avec la confidence de "la bombe".

Attendons-nous dans les semaines qui viennent à diverses confidences encore d’un intérêt majeur : De Ségo, nous saurons sans doute tout bientôt sur son point G.

La presse, épuisée de son côté, de rien, de tout, dérive en ce moment de plus en plus vers la culture. A ce jeu sans objet, Libé est déjà mort et Le Monde est mal barré.

...............................................

Les pensées zaz de l’Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)
 http://ocsena.ouvaton.org
 ocsena.org@wanadoo.fr



Imprimer cet article





Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Thomas Jefferson
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite