Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

RUPTURE
de : Le Yeti
samedi 11 novembre 2006 - 04h38 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires
JPEG - 44.8 ko

Le Yeti soutient Bellaciao... Merci Le Yeti.
Soutenez Bellaciao en signant ici un don ici

de Le Yeti

Résumons l’histoire pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore : les Chantiers navrants de St Nazaire ont employé des travailleurs polonais au rabais, leur ont tondu la laine sur le dos, les ont pigeonnés, couillonnés, grugés. Rien que du classique en somme pour le petit monde de la mafia néolibérale.

Mais cette fois, nos négriers se sont fait épingler par la CGT qui s’est fendu d’un tract. Un tract largement diffusé par divers médias, non contesté et non contestable. Un joli tract vachard que le collectif Bellaciao a décidé de publier.

Colère des margoulins qui attrapent au jugé un mouton (Roberto Ferrario) au milieu du troupeau (le collectif Bellaciao). Et de lancer aussi sec le méchoui judiciaire, d’essayer de faire un exemple. C’est leur méthode : on isole un élément et on essaie de le saigner à blanc pour essayer de paralyser l’esprit de révolte des autres.

Manque de pot pour eux, le troupeau (plus de 5500 têtes à ce jour, en comptant les sympathisants) n’est pas du genre bêlant. Il se rebiffe sérieux, vole au secours de la brebis égarée (enfin, "mouton", "brebis", c’est façon de parler !)

On peut s’indigner de la mise en examen de Roberto, on peut s’en offusquer, vouer les accusateurs aux gémonies, déplorer leurs méthodes, en appeler à la liberté d’expression.

Mais s’en étonner, certainement pas.

Nous sommes dans l’ordre logique des choses : un affrontement sans merci entre deux mondes inconciliables. Nous sommes arrivés à un point de rupture, de non-retour. Nous leur porterons les coups les plus rudes. Et ils réagiront sans le moindre scrupule, comme ils ont toujours fait, arc-boutés qu’ils sont sur leurs privilèges obscènes.

Mieux vaut savoir sur quels chemins nous nous engageons. Et perdre du temps en lamentations serait un grave gaspillage d’énergie.

Non, ce qu’il faut, c’est juste nous serrer les coudes quand l’un des nôtres est menacé, voler à son secours quand il prend les coups (vu le nombre de soutiens recensés dans l’affaire qui nous concerne, pas trop d’inquiétude de ce côté-là).

Mais surtout ne pas relâcher notre vigilance.

Et continuer à cogner du plus fort que nous pouvons.

Ça sera eux ou nous.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h25

Il faudra bien que ce soit eux qui crèvent
Claf 42



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h37

Cogner, cogner, cogner et encore COGNER les margoulins des chantiers. Bravo Yéti !
Tzigane



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 08h43

Roberto, un mouton ?
Le collectif Bellaciao, un troupeau ?
Noirs alors !
(ou rouges)
Léa.



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 11h24 - Posté par

Non , je confirme qu’il ne jouent pas tous au stade toulousain , les rouges et noirs , c’est pas eux .
claude de Toulouse .


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 09h49

« Nous sommes dans l’ordre logique des choses : un affrontement sans merci entre deux mondes inconciliables. Nous sommes arrivés à un point de rupture, de non-retour. Nous leur porterons les coups les plus rudes. Et ils réagiront sans le moindre scrupule, comme ils ont toujours fait, arc-boutés qu’ils sont sur leurs privilèges obscènes. »

Et ouais la lutte des classes fait rage mon ami...



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 09h59

La photo est belle, les moutons rentrent de transhumance, chargés à bloc de vitamines pour passer l’hiver. Au fait, Le Yeti, ce ne sont pas des moutons mais des brebis que l’on tond. Et prendre Roberto pour un mouton, non, c’est trop suiveur. Le prendre pour un bouc, pourquoi pas, émissaire de Bellaciao qui a le vent en poupe, ok, mais pas bouc-émissaire des Chantiers Navals qui eux ont enfreint délibérément la loi. Que la sentence tombe !
Sinon, je suis d’accord avec toi.
Juliette



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 13h08

C’EST BIEN CELA...

Tu dis "ce sera eux ou nous" et c’est bien çà, l’enjeu, au bout du bout.
Qu’on se le dise et qu’on agisse en conséquence, au moins par intérêt si ce n’est par idéal !

NOSE DE CHAMPAGNE



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 13h45

Je suis passé par la mise en examen à deux reprises pour diffamation. Devinez qui étaient les plaignants : un maire UMP, et un ancien maire UMP reconverti FN, poussé par un député UDF pro-Sarkozy. Les deux fois, j’ai été relaxé. Je suis de tout coeur aux côtés de Roberto Ferrario et du collectif Bellaciao et j’espère bien que la justice tranchera en faveur de la liberté d’information et d’expression. Vous n’êtes pas seuls et cela me réjouit profondément. Il ne faut avoir aucune pitié avec cette mafia ultralibérale, avec ses serviteurs zélés de l’extrême-droite UMP et avec les autres complices UDF ou PS libéral !

Verdi



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h14 - Posté par

Nous somme LA MASSE , celle qui a toujours foutu la trouille aux puissants !

Les "MOUTONS" ne feront pas de quartier !

Flash


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h42 - Posté par

Cogner ! Cogner !
Nous somme La MASSE. C’est bon ça pour cogner la MASSE.
Ca donne un bruit sourd, qui résonne jusqu’au fond des palais capitonnés...

Cogner, accepter les coups, et les rendre : cogner ! cogner !
Prendre les coups ENSEMBLE, pour résister. Et cogner ensemble, avec LA MASSE.

Ce qui est bien avec cet ultralibéralisme de plus en plus à visage découvert, c’est que chaque jour, ma main est plus ferme sur la cognée. Chaque jour, ma peur de me tromper diminue.

Cogner, cogner mais pas en aveugles :
"Plus que ce que tu as le plus envie de faire, fais ce que ton ennemi a lemoins envie que tu fasse" (dixit Lao Tseu). C’est cette maxime qui permet de donner les coûts qui portent le plus fort (éprouvé).


> RUPTURE
11 novembre 2006 - 16h50

Le Yéti,

Ce sera eux, pas nous. Broûtons leur la mise, puisque nous sommes des moutons, mais nous ne laisserons pas de poils, ça c’est clair !
Courrage à Roberto et à Bellaciao, à qui, depuis ailleurs ou depuis d’ici, nous devons une bien fière chandelle.

Allons-y les gars, on les démolliera.

Cédric



> RUPTURE
11 novembre 2006 - 19h14 - Posté par

non, non, les moutons ce ne sont pas des poils !!! et eux on leur tondra la laine sur le dos ! qu’ils rendent gorge, ces satanés "brigands" pire que de grands chemins !
anna


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 10h31 - Posté par

La CGT et Bellaciao étaient dans leur bon droit de nous informer de la situation aux Chantiers Navals de ST-Nazaire, y compris l’utilisation par la CGT de termes appropriés au comportement méprisable de la direction de cette entreprise. Quand un type entre dans une maison pour voler, on dit de lui qu’il est un voleur ; quand une entreprise bafoue le code du Travail (travail au noir,...), c’est une entreprise maffieuse, qui vole de l’argent aux salariés et à l’Etat. C’est considéré comme un crime par la loi.
Que le Tribunal ne se trompe pas de cible. L’Etat (nous), les salariés, la CGT et Roberto de Bellaciao ont été lésés. Il faut qu’il y ait réparation.


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 10h57

EL TROUPEAU UNIDO JAMAS SERA VENCIDO !

JP



> RUPTURE
12 novembre 2006 - 11h46 - Posté par

JP, quand tu réapparais, tout de suite cela change tout !
Léa.


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 12h43 - Posté par

J’aime quand même beaucoup cette image de troupeau et de Bellaciao en temps que berger. C’est joli !...

... mais attention, les détracteurs seraient capables de parler de guide, et franchement, là... non !!!!! On est quand même encore libre de penser ce qu’on veut au sein de Bellaciao, même si l’unité semble de mise contre la direction des Chantiers Navrants de St Nazaire (ce qui est très bien en soit, car quand quelque chose cloche, on est uni devant la logique implacable du combat et de la demande de réparation).

Allez, j’arrête de balancer des fleurs là. C’est juste qu’il fait beau à Dublin, que les oiseaux chantent et que la petite brise d’automne souffle... Et ça rend presque joyeux, au moins de bonne humeur !

Cédric


> RUPTURE
12 novembre 2006 - 12h47 - Posté par

PS. : quoique, selon l’article, le mouton soit Roberto Ferrario et le troupeau le collectif Bellaciao. Mais la bonne chose est qu’on parle de brebis égarées et non pas de moutons perdus ! (Et le berger du Collectif serait plutôt le Collectif lui même)


> RUPTURE
13 novembre 2006 - 03h26 - Posté par

beee bee e des fois fois j’me sent louve et je n’est rien contre les chiens les ours et les p’tites brebis mais j’aime pas le baton d’berger et les maitres qui dominent et profitent des oeuvrier’es de la Terre
°e°





Chili : « Le sang coule, où est la communauté internationale ? appel grève générale
mercredi 23 - 22h57
de : bastamag et revol permanente
Communiqué de la CNT de Barcelone face aux derniers événements
mercredi 23 - 14h20
de : jean 1
Messages du président Bachar al-Assad en visite surprise sur le front d’Idleb (vidéo)
mercredi 23 - 12h38
de : nazairien
2 commentaires
Rassemblement soutien à Vincenzo Vecchi le 23 oct
mercredi 23 - 11h26
DÉSORDRE
mercredi 23 - 10h17
de : Ernest London
15 photos qui racontent les manifs à Barcelone
mercredi 23 - 10h11
À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
12 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. Le problème aujourd'hui n'est pas l'énergie atomique, mais le coeur des hommes. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite