Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
de : Jean-Michel Hureau
lundi 29 janvier 2007 - 19h45 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Après avoir gâché l’occasion des Présidentielles, la gauche antilibérale doit tenter de renouer les fils de l’unité pour les Législatives.

par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus

Président et Vice Président du MARS (Mouvement pour une Alternative Républicaine et Sociale) ; Président de la Gauche Républicaine.

Si à l’applaudimètre, la proposition de candidature faite dimanche dernier à José Bové a, sans conteste, été largement adoptée lors de la réunion nationale des collectifs antilibéraux, ce dernier en est-il pour autant devenu le candidat capable d’unifier l’ensemble de ce mouvement ? A reprendre le long feuilleton à épisodes de nos débats depuis l’été, la question mérite, pour le moins, d’être posée. On le sait, la campagne contre le traité constitutionnel européen, inaugurant notre mouvement, a été marquée, à gauche, par un puissant mouvement unitaire « à la base ». Près d’un millier de collectifs ont organisé une mobilisation et une réflexion citoyenne sans guère d’équivalent. Sur toutes les tribunes, les grandes sensibilités de la gauche antilibérale se sont retrouvées incarnées par Olivier Besancenot, José Bové, Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon. De notre retentissante victoire et du travail d’élaboration mené en commun un projet est né : il était possible de battre durablement la droite en modifiant le rapport de force à gauche entre le social-libéralisme et la gauche de transformation. Il était devenu pensable de « recomposer » la gauche et d’envisager son rassemblement durable. Certes, la majorité de la LCR se plaçait immédiatement en dehors du mouvement au nom d’une prétendue ambiguïté sur la question des alliances avec le Parti Socialiste alors même que nos textes dénonçaient à l’avance toute inféodation à une logique Blairiste sans, pour autant, tirer un trait sur les larges fractions socialistes gagnées à une politique antilibérale qui s’étaient exprimées dans le vote référendaire. Malgré tout, l’arc de force demeuré en place était large et finit par aboutir en octobre à un véritable programme de gouvernement portant notamment une critique radicale de la 5ème République. Ironie du sort, c’est bien sur les logiques empoisonnées de cette dernière que nous venons de nous casser les dents… La «  logique » présidentialiste porteuse de bipartisme et de providentialisme qui impliquait de réduire notre diversité à une seule figure se révéla une tâche insurmontable pour une démarche d’essence plurielle qui réunissait autant de courants, héritiers à la fois du mouvement « ouvrier » du siècle passé, d’une vision égalitaire et sociale de la République, de l’écologie politique, de l’altermondialisme et de ce qu’il est convenu d’appeler le mouvement social… Sans omettre, pour compliquer l’affaire, la prégnance d’objectifs partidaires à plus courte vue. Après la LCR, le PCF choisissait fin décembre de privilégier unilatéralement la candidature de Marie-Georges Buffet.

Et maintenant José…

Sans doute a-t-il été préféré par une partie substantielle des collectifs de base qui en est aussi la partie la moins homogène. Grosso modo une grande majorité des délégués de 300 collectifs sur 600, souvent amputés de leur sensibilité communiste, se sont prononcés en sa faveur à Montreuil. Ce n’est pas négligeable même si on peut regretter que les méthodes reprochées en décembre au Parti communiste n’aient pas été tout à fait absentes dans son propre processus de désignation (sifflets, chahuts, pression « extérieure », de type pétitionnaire dans ce cas, appel au fait majoritaire pour imposer le… consensus). Cependant, si nous, républicains de gauche, avons refusé d’avaliser la synthèse finale, c’est pour une raison plus forte encore  : la mise en péril accrue de l’unité et de la diversité que doit conserver le mouvement des collectifs. En refusant d’engager l’ensemble du mouvement autour d’une sensibilité – sans être d’un parti, José Bové représente incontestablement un courant – nous estimons ainsi être restés fidèles au refus qui fut déjà le notre en décembre d’engager un processus identique autour du PCF à travers la candidature de Marie-George Buffet.

Cela précisé, José Bové, et ceux qui le soutiennent, ont sans doute autant de légitimité à s’engager dans la bataille présidentielle que les candidats déjà déclarés de la gauche antilibérale. Mais ni plus, ni moins. Quelque soit le résultat final des « trois B », aucun ne pourra prétendre représenter ni même synthétiser à lui seul l’ensemble de la gauche antilibérale et cet échec est d’autant plus rageant que leur résultat cumulé dépassera probablement un score à deux chiffres, lui-même inférieur à ce que nous aurions pu obtenir unis. Et ce, au moment même, où les tenants de Ségolène Royal semblent à la peine… Et maintenant, que faire, comme disait l’autre ?

A court terme, après avoir gâcher l’occasion des Présidentielles, ne pas gâcher le potentiel des collectifs unitaires, leur épargner la querelle, la division et l’enrôlement, tenter de renouer les fils de l’unité pour les élections législatives, tirer les leçons de notre échec commun, envisager des regroupements politiques intermédiaires pour mieux bannir les rapports de force écrasants dont nous avons pâti.

Dès l’automne, nous devrons nous retrouver rapidement pour réfléchir à l’avenir structurel de la gauche antilibérale. Nous avons pour notre part avancé l’idée d’une confédération permettant un travail qui associe des sensibilités indépendantes et des adhérents directs. Tout reste ouvert si la division et le sectarisme – deux plaies de la gauche de transformation au XXème siècle – ne l’emportent pas. C’est bien le moins que nous devons à des citoyens qui dans les urnes comme dans les rues ont démontré ces derniers temps leur force de résistance. Une autre voie à gauche reste à construire, sans oublier au passage, de battre la droite en 2007.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
29 janvier 2007 - 21h32

Je me suis dit aussi que ce communiqué était en retrait par rapport à ce que j’en attendais.. mais il n’émane pas du Colonel Fabien…

Donc je suis plutôt d’accord avec la remarque de JMH.

J’y ajouterai cet extrait d’un article paru samedi dans l’huma : http://www.huma.fr/journal/2007-01-...

"...Depuis qu’on sait qu’il n’y aura pas, hélas, trois fois hélas, de candidature commune à l’élection présidentielle, certains, bien que minoritaires, voudraient nous faire croire que l’aspiration née dans les collectifs ne survivra pas à cette élection-là, malgré son caractère ultra monarchique peu en rapport avec l’idée qu’on peut se faire d’une démocratie parlementaire à réinventer.

Ne serait-ce pas oublier un peu vite qu’il y aura des législatives, des municipales, etc. ? Qui peut affirmer aujourd’hui, sans avoir peur de tromper, que cette gauche alternative au social libéralisme ne se retrouvera pas unie, un jour ou l’autre, pour d’autres combats, et que tout ce qui est détruit ici maintenant sera d’autant plus difficile à rebâtir plus tard ?

Il y a des moments, dans la vie, où une certaine gravité instruit nos existences, parce qu’elle nous empêche de prendre la vie au sérieux.

A contrario, la légèreté comportementale entrevue ça et là est une grande menace, car elle anéantit la construction de notre futur en nous empêchant, donc, d’être sérieux avec la vie.

Or la politique, c’est sérieux, très sérieux même !

Nous savons que vouloir les conséquences de ce que l’on veut distingue le discours provocateur et creux des cyniques du discours ingrat mais plein des actifs soucieux de préserver l’espérance. En somme, l’horreur serait de croire qu’on fait de la politique non pas en fonction de la réalité des choses mais des représentations qu’une société s’en forme...."

Francis G de Quincy



José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
29 janvier 2007 - 22h45 - Posté par

Pardon je n’avais pas vu que tu parlais des municipales je saisis mieux.
candidat c’est cela ?

TU AS MON ADRESSE POUR ME COUPER L’ALIMENTATION ELECTRIQUE

Tu prends sur ta droite en arrivant, la porte blanche et au fond le dijoncteur. Pas promis que je serai d’humeur à laisser faire même mon patron hésite.

Heureusement BELLACIAO n’obéit pas encore à ce genre d’injonctions.

Pourtant tu as trouvé un de mes messages très beau. Ne serais tu qu’un pâle flatteur !?

ET ME REPROCHER MES MESSAGES SUR OU PLUTOT CONTRE L’ALLIANCE PC/PS FAUT OSER QUAND MGB ANNONCE PAS DE COMMUNISTE AU GOUVERNEMENT SI ROYAL GAGNE !

QUELLE PROVO OU PLUTOT QUELLE LUCIDITE !

SALUT ET FRATERNITE


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 00h37 - Posté par

Pourtant tu as trouvé un de mes messages très beau. Ne serais tu qu’un pâle flatteur !?

As-tu une preuve de ce que tu avances ?

Je suis maintenant convaincu, après avoir lu différents écrits de toi, que tu n’es qu’un manipulateur : en effet, plusieurs camarades (je n’en étais pas) se sont fait avoir et ont trouvé un de tes messages émouvant... dommage, c’était de l’arnaque...


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 12h38 - Posté par

EVIDEMMENT COMME JE NE PENSE PAS COMME TOI TU AS EXIGE QUE JE QUITTE CE SITE !

JE SUIS ALLE AU ZENITH J’AI CRU EN MGB MAIS JE VOIS QUE LES GENS COMME TOI QUI CRIAIENT VIVE STALINE PUIS A BAS STALINE, CEUX QUI COMME TOI ONT PRIS TOUS LES VIRAGES ET BIEN SOUVENT A DROITE SONT TOUJOURS LA POUR RECTIFIER LES TETES QUI DEPASSENT.

J’AI PASSE MES 10 DERNIERES ANNEES AUX COTES DE MILITANTS COMME HENRI ALLEG, GEORGE HAGE
ET D’ANCIENS DIRIGEANTS FTPF ET JE SUIS FIER DE SAVOIR QU’ILS N’ONT RIEN EN COMMUN AVEC TOI CAR JAMAIS ILS N’ONT TENTE DE FAIRE TAIRE LES MILITANTS ET ILS ONT SU ECOUTER.

JE DISAIS A DANIELLE BLEITRACH DE RENTRER A LA MAISON AVEC LES ROUGES VIFS ET LES AUTRES ET JE LEUR DEMANDE PARDON CAR ILS AURAIENT RETROUVE LES MEMES CENSEURS.

QUANT A TOI CAMARADE DE MANOSQUE QUI ENVISAGEAIT DE REVENIR ET QUI ME PRECISAIT QUE TU ETAIS SUR LE QUAI POUR PRENDRE TON BILLET ET RENTRER A LA MAISON
PARDON EGALEMENT DE T’AVOIR AMENE LA TU RISQUES DE RETROUVER CEUX QUE TU AVAIS FUI.

JE VAIS VOTER MGB CAR JE SAIS SA DROITURE ET SON PROGRAMME MAIS JE NE ME TAIRAI JAMAIS !

JE REMERCIE EN PASSANT BELLACIAO DE NE AVOIR TOUT COUPE

SALUT ET FRATERNITE

JE SIGNE DE MON NOM COMME TOUT PROVOCATEUR

ALAIN GIRARD 29 AVENUE DU PRESIDENT S ALLENDE 94460 VALENTON

ET TOI FRANCIS AURAS TU CE COURAGE ?


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 13h27 - Posté par

Je vais avec le programme anti-libéral en poche faire campagne
avec MGB pour convaincre et en débattre en tous lieux en famille,
entre amis, avec des jeunes et des retraités.
C’est ainsi que nous ferons que le score de MGB constituera la
surprise. Moi qui soutient ce site de Bellaciao je ne comprends pourquoi
mes messages n’apparaissent pas.
Je suis toujours respectueux des autres.
Jean_Claude


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 14h50 - Posté par

Alain ,

personne ne peut exiger que tu quittes le site , les moderateurs à la rigueur si tu déconnais trop ! mais aucun intervenant ne peux t’exclure parce qu’il n’est pas d’accord avec toi .
Je suis adherent du PCF ,et je crois que tout le monde y a sa place , à la seule condition de respecter la démocratie dans le parti , si l’on n’est pas d’accord avec la majorité des adhérents on en tire les leçons et l’on s’en va , cela m’est arrivé entre 1981 et 1988 ,et si je n’etais plus d’accord je ferais la meme chose , il ne faut pas generaliser l’expression d’un camarade avec qui tu t’accroches , pour penser que tout le parti est comme lui , aujourd’hui le parti est divers , c’est sans doute ce qui le sauvera .
avec mes salutations de militant ,
claude de Toulouse .


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 18h41 - Posté par

Claude

je viens de revenir et c’est pas pour partir.

je voudrais simplement que ceux qui analysent différemment aient le droit de le dire sans menace d’exclusion du net ou d’ailleurs.

il y a des milliers de militants sur le pas de la porte et croyez moi pour beaucoup des cadres politiques et syndicaux formés.

depuis des jours je suis harcelé par un adepte de Bové qui menace, tempête et ce genre de menaces je peux comprendre mais sans les accepter.

je suis en colère de ce communiqué de militants PS qui mettent dos à dos MGB et Bové. L’une s’en remet aux votes l’autre aux acclamations et ces militants du PS nous font la morale ah non pas eux et pas ça !

bien sur que je fais campagne pour MGB et tu sais ici à Valenton 79% de NON au TCE alors c’est dire comme l’attente est forte encore devons nous la transformer en tempête !

bien sur que je respecte la démocratie et dans ma section nous sommes 3 à avoir choisi Maxime et ils sont 251 à avoir choisi MGB. Mais les 3 s’ajoutent aux 251 pour la campagne et quand je dis 251 je devrais plutôt dire 296 nombre de votants lors de la dernière consultation.

Ici la section PS avait appelé à voter non et ils sont tous rentré chez Royal car se pose quand même la question d’organisations qui affichent des convictions et donnent des leçons sans que l’on sache ce que recouvre leur influence et cela est détestable.

je crois qu’il est dangereux de considérer que le parti soit le gendarme de Bellaciao ou que le militant PCF ait droit de contrôle sur le contenu. Nous avons le site du parti pour cela.

j’invite à lire les agressions menées contre Bellaciao

je vous invite également à poser cette question concernant la campagne de J Bové :

les mails de raccolage en sa faveur émanent de la municipalité de Nanterre. Je suis pour ma part surpris que l’adresse utilisée pour cette collecte soit une adresse de la municipalité.
Non pas que j’ignore dans quoi baigne certains élus de cette ville mais du manque de respect à l’égard du contribuable local.
Imaginons un instant une adresse de collectes de soutien à MGB contenant conseil général du 93 ou conseil général du 94 ou ville de Stains ou ville du Blanc Mesnil...

J’ai le sentiment que pour certains faire de la politique autrement c’est faire de la politique comme avant...

Salut et fraternité


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 19h23 - Posté par

IL EN AI DES FOIS DES BAGARRES VERBALES QUE JE VIS DANS MA VIE DE MILITANT QUI SONT BIEN PLUS CONSTRUCTIVE QUE CERTAIN VERBIAGE EN DIALECTIQUE CLAVIELLE.M ENFIN AMI OU ENEMIE DU SITE REGARDER CE QUI CE PASSE UN GRAND PROF DE PHILO MAITRE ONFRAY OU EFFRAIE JE NE SAIT PLUS GRAND PENSEUR D UNE CERTAINE GAUCHE ANTILIBERALE NE VIENT IL PAS DE DECLARER AU NOUVEL OBS QU IL ETAIT GAULLIEN CELA VEUT BIEN DIRE A MAIS YEUX QUE LA 6 REPUBLIQUE IL SANS TAPE . JE VOIS AUSSI TOUS CEUX QUI AUTOUR DE JOSE GRAVITE QUI POUR UNE PLACE D AUBERGINE,DE PDT, ET AUTRE LEGUMES ,ILS ONT BIEN SUR ESSAYEE AVEC D AUTRE COMPOSANTE DE LA GAUCHE ANTILIBERALE ORGANISE MAIS LA ,LA PLACE SE MERITE NON PAS PAR SOIT MAIS BIEN PAR L ENSEMBLE IL NY A PAS DE FLAGELATION NI D AUTOSATISFACTION TOUS SIMPLEMENT SUR LA CONFIANCE ET LES CAPACITEES A REUSSIRE UNE MISSION CES BIEN DANS CE SENS QUE LA CANDIDATURE DE MGB EST SORTIE TOUS NATURELLEMENT DE LA MAGORITE DES COLLECTIFS ET CEUX QUI N EN VEULENT CREER AUJOURD HUI D AUTRE COLLECTIFS POUR MULTIPLIER LA DIVISION DES VOIX DE GAUCHE DE FACON A NE RIEN CHANGER ET FINIRONT BIEN UN JOUR DANS DES MOUVEMENTS SOCIAUX DEMOCRATE A MANGER LE GATEAU DE LA MISERE AVEC DES LARMES SUR LEUR VENTRE ET NOUS DIRONT QUE NOUS NE POUVONS RIEN CHANGER ET QU ILS SONT TOUS LES MEMES, ET BIEN MOI JE DIT NON A EUX ET OUI A MES UTOPIES COMME DANS LE DOMAINE DE LA RECHERCHE,BIEN A VOUS LES DIVISEUR DE TOUS POILS. JEAN LUC76


José ! Et après ? par Eric Coquerel, Michel Naudy et Pierre Carassus
30 janvier 2007 - 15h40 - Posté par

POUR DES LEGISLATIVES,IL FAUT PROPOSER DES CANDIDATS NEUFS NE CUMULANT PAS DES MANDATS DEPUIS DES ANNEES !Et N’APPARTENANT PAS SI POSSIBLE A DES PARTIS !

militez pour la proportionnelle le non-cumul des mandats en nombre et dans le temps.

QUAND ON REGARDE LES ELUS A L’ASSEMBLEE NATIONALE ON VOIT BEAUCOUP DE CHEVEUX BLANCS PRESENTS DEPUIS DES ANNEES DE TOUS LES PARTIS Y COMPRIS PCF !

et beaucoup trop de fonctionnaires !
il faut commencer par balayer devant notre porte avant de donner des leçons aux partis...

ELISABETH





Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
12 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
21 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire
Fouloir, Pouvoir, Vouloir.
mercredi 2 - 19h22
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
ÉCOLE
mercredi 2 - 08h41
de : Ernest London
chirac le pot pourrit infini
mardi 1er - 22h29
de : Jean-Yves Peillard
ALGERIE Louisa Hanoune condamnée à 15 ans de prison : solidarité face à la répression du régime !
mardi 1er - 21h41
de : revolution permanente
1 commentaire
Comment l’exécutif a plombé les comptes de la Sécu et s’apprête à nous faire payer la facture
mardi 1er - 16h48
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La perfection des moyens et la confusion des buts semblent caractériser notre époque. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite