Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

antilibéraux puissance trois
de : laurent
mercredi 31 janvier 2007 - 01h15 - Signaler aux modérateurs
28 commentaires

Quoi qu’on en dise, les antilibéraux ont fait une entrée en campagne absolument remarquable.

En présentant simultanément Buffet, Bové et Besancenot, les candidats de la gauche unitaire bénéficieront de trois fois plus de temps de parole que les autres mouvements engagés dans la course à la présidentielle.

Ce détail, qui pourrait en faire sourire certains, n’est pas négligeable. Le camp antilibéral, qui n’a de toute façon pas suffisamment de visibilité pour se hisser au 2e tour cette année, pourra bénéficier de la forte médiatisation de cette élection pour exposer ses idées et accroître la notoriété de ses différentes personnalités.

Ensuite, cette campagne en ordre dispersée devrait paradoxalement bénéficier aux antilibéraux dans la construction d’une force politique pérenne.

En effet, le camp antilibéral s’est suffisamment divisé pour qu’aucun de ses candidats ne parvienne à dépasser la barre fatidique des 5%. Cet échec électoral très probable va donc reposer la question du nécessaire rassemblement dans l’optique des élections législatives.

Comprenez bien que si le PCF ou la LCR avaient franchi le cap des 5% à la présidentielle, pour sûr, ces organisations auraient immédiatement vanté leur hégémonie sur le camp antilibéral, leur potentiel électoral majoritaire, et faient fi définitivement d’une quelconque alliance avec leurs possibles partenaires. A trois candidats, personne semble t-il ne parviendra à tirer son épingle du jeu. Et c’est probablement une belle morale.

L’autre avantage de la division actuelle va sûrement venir des médias, qui n’hésiteront pas à mettre les candidats, et donc indirectement les états-majors, devant leurs contradictions :

« Marie-Georges Buffet, les antilibéraux vous reprochent d’être passée en force et de vouloir vous réapproprier la démarche collectifs unitaires. Que leur répondez-vous ? »

« Olivier Besancenot, vous avez refusé de vous inscrire dans la démarche unitaire alors que sur le fond, votre programme est sensiblement le même. Comment l’expliquez-vous ? »

« José Bové, vous êtes le 3e candidat à vous réclamer de l’antilibéralisme Est-ce que vous n’ajoutez pas de la division à la division ? »

Les questions des journalistes sont déjà toutes trouvées. Elles auront le mérite de pointer du doigt, pour le grand public, cette volonté qui a préexisté de créer un grand rassemblement à gauche du parti socialiste. Car clairement jusqu’alors, en dehors du cercle fermé des militants, cette alliance est demeurée absolument incompréhensible pour l’électeur lambda. Voilà donc une occasion de l’expliciter, de faire comprendre aux citoyens que nos trois candidats portent en fait un seul et même projet, à peu de choses près.

En somme, nous aurions tort de désespérer. Aux militants antilibéraux qui baissent actuellement les bras, qui oscillent entre doutes, résignation ou rancœurs, je n’ai envie de dire qu’une chose : soutenez, soutenez ardemment, mais ne dénigrez pas dans votre propre camp. Continuez au contraire à pousser. Continuer à défendre l’élan unitaire. Ou continuer même à défendre votre propre candidat. Cela n’a pas d’importance, pourvu que vous nous apportiez votre énergie, votre envie, qui nous est si précieuse depuis le début de cette aventure. C’est de cela que nous avons besoin actuellement.

Depuis maintenant près d’un mois, j’ai pour ma part laissé mes désillusions de côté et je m’en porte beaucoup mieux. Je me suis rangé corps et âme derrière le camp antilibéral. Derrière ses idées plus particulièrement. Et donc derrière tous ses candidats, sans singulariser mon soutien.

J’ai signé la pétition en faveur de José Bové et j’ai apporté ma contribution financière au collectif unitaire du Rhône pour appuyer sa campagne.

Je le soutiendrais de toutes mes forces.

J’ai également choisi d’adhérer simultanément au PCF et à la LCR, au risque d’être du coup exclu des deux organisations pour cette participation croisée. Qu’importe. Je souhaite m’associer tout autant à la campagne de Marie-Georges Buffet et d’Olivier Besancenot.

Je les soutiendrais, eux aussi, de toutes mes forces.

Aujourd’hui, je serais bien en mal de dire pour qui je voterais à la présidentielle ou aux législatives. Parce qu’au fond, cela m’importe peu. Le jour du vote, je sais que je serais de toute façon représenté, que les trois candidats porteront à peu de chose près un programme volontariste, le mien, et que je voterais probablement pour celui le plus à même de faire un score honorable.

En attendant, il va falloir nous retrousser les manches, ensemble ou chacun de notre côté. La bataille pour nos idées va commencer. Puissance trois.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 08h28

Pas bête, il est vrai qu’avec trois candidats (les 3 B), ça nous donne plus de temps dans les médias durant les campagnes pour défendre nos idées. Ce serait une superbe idée tactique si un peu avant la fin, ils décidaient de ne présenter qu’un seul candidat commun. Et ce, quelque soit le moyen, s’il le faut par un tirage au sort entre les trois !

En tout cas, une chose est sûre, on a suffisamment d’adversaires pour éviter de se taper dessus entre partisans des 3 B. Défendons à fond ces 3 candidats (peut-être seulement les 2 si Bové n’y va pas) en espérant qu’un jour nous serons tous réunis et donc avec un poids important.

Henri.



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 08h33

Après t’avoir lu, j’ai une simple question à te poser.

Tu dis :" Comprenez bien que si le PCF ou la LCR avaient franchi le cap des 5% à la présidentielle, pour sûr, ces organisations auraient immédiatement vanté leur hégémonie sur le camp antilibéral...etc".

Peux tu nous dire quels sont les "heureux gagnants" du premier tour car visiblement, tu nous écris du 23 avril 2007.

Ceci dit, je suis bien d’accord que 3 candidats antilibéraux, ce sont 2 de trop.

Une petite remarque cependant, Bové, le 3ème candidat arrive dans la course avec les 125 propositions des collectifs revues à la baisse.

C’est à souligner tout de même car ce n’est pas négligeable de voir un candidat "antilibéral" faire des allers retours, se faire plébisciter comme un sauveur et vouloir partir sur un programme revu à la baisse parce que, comme dit RM Jennar, il est trop "connoté" PCF.

Un granp-père me disait un jour :" vote rouge et, le plus possible car cela a toujours le temps de rosir".

Daniel FLAGET



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 08h50 - Posté par

J’ai franchement du mal à imaginer disons au moins 2 des 3 franchissant la barre des 5%...

Question de réalité politique et de colère des français...L’un des 3 au dessus de 10% ne m’étonnerait d’ailleurs pas plus queça...

Voyez, je suis modeste, je ne dis pas qui je vois recevoir le plus de voies des 3...

IlROsso...


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 12h24 - Posté par

 : ))) on devait avoir le même type de grand-père avec une formulation un poil différente mais d’un même message que je t’offre amicalement il disait :

"votons donc rouge, ça aura toujours ben l’temps de rosir"

clin d’oeil
Calixte EUROPE


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 09h08

A l’instar d’Arlette Laguiller et de Laurent, l’auteur de l’article, je suis assez d’accord avec l’idée que la variété de l’offre anti-libérale (version négative : la division) possèderait des atouts dans la popularisation des idées que nous avons en commun.

Le problème c’est que concrètement il n’y aura vraisemblablement pas assez de parrainages pour tout le monde. En particulier, la collecte pour J Bové risque fort d’empêcher Olivier Besancenot de se présenter (de là à penser que c’est l’objectif de certains, il n’y a qu’un pas que je franchis sans trop de peur de me tromper ; il y a quelques années, Bové s’était vanté du fait qu’il arriverait à « casser le facteur »). Et à l’arrivée, le choix risque finalement de se limiter à A Laguiller et MG Buffet... situation qui ne me satisfait guère, mais qui évidemment en satisfait d’autres...

« Olivier Besancenot, vous avez refusé de vous inscrire dans la démarche unitaire alors que sur le fond, votre programme est sensiblement le même. Comment l’expliquez-vous ? »

C’est très simple : le programme est une chose, la stratégie pour le promouvoir et le mettre en oeuvre en est une autre, au moins aussi importante. On s’est si souvent payé de mots, dans le passé, accumulant désillusions après désillusions. Un beau programme anti-libéral qu’on envisage de rendre compatible avec un programme libéral dans le but de constituer une majorité parlementaire, ça peut satisfaire certains, mais pour d’autres, dont moi, c’est une impasse. Ce serait donc une unité purement de façade, politicienne, sans avenir, de faire croire que ces deux routes divergentes peuvent cohabiter dans le programme d’un candidat unique.

Et je suis persuadé que cette ligne de partage (l’autonomie par rapport au PS, la rupture) sera durablement le point central de toute tentative unitaire à gauche du PS. Recouvrant finalement deux objectifs différents : faire pression, influer sur la politique du PS, construire un rapport de force pour le tirer plus à gauche, ou alors avoir l’ambition de construire une force radicale, anticapitaliste, indépendante du PS et susceptible à terme de lui disputer la majorité, l’hégémonie à gauche.

OC



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 10h51 - Posté par

Entièrement d’accord avec OC. C’est vrai que sur le long terme, le problème des ruptures avec le PS, ou celui choisi par MGB et Bové sur la capacité des anti libéraux à "pousser" le PS vers la gauche en s’alliant ponctuellement avec lui, sera toujours ce qui posera problème dans un grand mouvement unitaire anti libéral.

C’est vrai également que l’anticommunisme primaire de Bové (pas seulement envers le PC mais aussi envers la LCR, qui, certains semblent l’avoir oublié, est aussi une organisation communiste) ne va pas dans le sens d’un grand regroupement des anti libéraux sur le terrain électoral (là je pense aux échéances futures)

C’est sûr tout le monde se retrouvera pour lutter contre le libéralisme de Sarko ou le social libéralisme à la sauce Ségo, mais de là à imaginer un grand mouvement regroupant toutes les sensibilités anti libérales, il y a un pas de géant qui semble ne pas pouvoir être franchi pour l’instant

S@brina


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 13h32 - Posté par

Tien OC tu n es pas censuré ?????

Ce n est pas pourtant ce que tu dis ds un post sur un le fil d un brulot contre bellaciao sur un site dit antilibéral !!!!!

La ligue et le double langage...... Comme le PS toujours deux fers au feu ..... !!!

Christian Forgeot

Cis joint ta contribution sur le site de l AU

Lettre ouverte à Roberto Ferrario, à l’équipe de Bellaciao, aux contributeurs et aux lecteurs de ce site
mercredi 31 janvier 2007

Ce qui est dit sur la tendance actuelle de Bellaciao est exact, malheureusement. Entre autre, la moitié des interventions défendant (calmement et respectueusement) les positions de la LCR sont maintenant refusées ou retirées.

Mais pour relativiser, je constate qu’il y a quelques mois, l’agressivité souvent injurieuse de certains membres du PCF qui s’expriment sur Bellaciao ne choquait pas certains de ceux qui la subissent et s’en plaignent aujourd’hui ; au contraire, à l’époque ils faisait chorus. La cible commune, alors, était la LCR, dénoncée comme sectaire,identitaire, traitre même, avec force anathèmes,invectives, et parfois injures.

Ces évolutions et changements d’alliances tacites au gré de l’évolution des évènements sont intéressants à étudier, et Bellaciao est en cela un bon lieu d’observation. Au-delà du côté amusant, c’est souvent un peu désespérant, vu de mon point de vue. Pour ma part j’ai toujours essayé de débattre au-dessus de la ceinture, pour défendre ma position, celle que je partage avec la majorité de mes camarades de la LCR.

Je tiens aussi à signaler qu’à l’inverse de Bellaciao, mes contributions pro LCR, donc pas dans la ligne du site de l’alternative unitaire, n’ont jamais été censurées sur ce site, c’est bien.

OC


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 13h43 - Posté par

Entre autre, la moitié des interventions défendant (calmement et respectueusement) les positions de la LCR sont maintenant refusées ou retirées

Je maintiens : la moitié de mes interventions est censurée (donc la moitié est publiée). J’essaie d’employer les mots avec précision, alors fais-y attention. Tu me fais un mauvais procès.

OC


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 14h22 - Posté par

Oui employont les mots avec precision

OC : "ce qui est dit sur la tendance actuelle de bellaciao est exact"

Je constate juste que tu te pretes avec complaisance au proces et a l opération de diversion faite contre Bellaciao ....

Alors que chacun peut constater ici tes nombreuses interventions......

Donc tres mal placé pour parler d une quelconque censure sur Bellaciao

Et ou a ma connaissance il t a tjrs été répondu avec des arguments politiques ....

Christian Forgeot Vitry 94


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 14h30 - Posté par

A OC

J ai eut moi meme comme d autres des conrtibutions qui ne sont pas apparues ou retirées

La différence avec toi c est que moi cela ne m amenne pas a hurler avec les loups qui designent Bellaciao a la vindicte public ....

Et merci du conseil de lecture je ne suis pas un intello mais un intelectuel organique au sens ou gramci le definissait .....

Sur ce je fille a la section je suis en campagne

CF vitry 94


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 16h47 - Posté par

Bonjour

sans revenir sur les accusations de censure à l’encontre de Bellaciao auxquelles non seulement d’autres intervenants ont répondu mais qui est aisément démontable à la lecture même du site, je tiens à préciser concernant le site du collectif national, qu’il a été confisqué par un petit groupe de pression favorable à José BOVE qui censure allégrement tout texte défendant la candidature de Marie-Geroge BUFFET ou refusant de souscrire à la thèse du "passage en force du PCF", alors qu’il était simplement censé traduire l’expression des collectifs locaux.

Les deux derniers textes que j’ai proposé, publiés sur Bellaciao et qui, chacun pourra le constater, ne contiennent pas de propos injurieux ni d’invectives personnelles, ont d’ailleurs non seulement été censurés mais retirés du forum interne de discussion.

Quand je retrouve la signature de deux des membres de ce petit groupe au bas d’un texte prétendant faire la leçon à Bellaciao en matière de "liberté d’expression unitaire" je trouve cela particulièrement déplacé.

D’autant plus que parmi les autres signataires je retrouve le fameux Laurent, rédacteur avec d’autres du site alternatif niçois "Salade Niçoise", qui n’a pas hésité à colporter sur le site du collectif national, avec la complicité donc des deux autres, un mensonge éhonté sur la prétendue fermeture du site suite "à des pressions du PCF".

Mensonge tellement gros qu’il a entraîné un démenti de l’administrateur du site "Salade-niçoise" remettant les choses à leur place et disant que, s’il avait choisi de geler temporairement le site, c’était suite aux comportements condamnables de certains rédacteurs dont l’individu en question. Ce qui n’a pas pour autant entraîné la suppression de cette nouvelle bidon du site du collectif national !

Alors quelle crédibilité peuvent avoir ces donneurs de leçons "unitaires" ?

Pedro DA NOBREGA


antilibéraux puissance trois
1er février 2007 - 01h19 - Posté par

il y a quelques heures, tu faisais le ouinouin ici :

 http://www.alternativeunitaire2007....

... à tous les rateliers...


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 10h53

La règle d’or de l’europe libérale, la fameuse "concurrence libre et non-faussée" serait donc, tout comme pour le consommateur "qui y trouve son compte" la panacée du camp antilibéral ?

Citoyen consommateur tu feras donc ton choix devant tant de diversité et de richesse de nos variations de la même offre politique...
Ca maaaaaaaarche super bien pour l’économie, la concurrence libre et non-faussée, la saine émulation entre compétiteurs émérites.
Petit "moi je", regarde comme nous te soignons.

On te dit même que nous aurons donc "trois fois plus de temps de parole que les autres mouvements engagés dans la course à la présidentielle".
Elles seront très belles et vaillantes nos 3 cacahouètes contre le banquet de l’UMPS, salé et poivré Bayrou-Lepen.

Pour sûr, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles...

Jean-Michel (PCF)



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 10h59

Même s’il faut laisser les sondages pour ce qu’ils sont, nous pouvons constater que ca bouge pour MGB en ce début de campagne. Une bonne surprise est probable. alors tous au charbon.

Vincent07

selon un sondage LH2 pour RMC, BFM TV et 20 Minutes réalisé les 26 et 27 janvier, rendu public lundi.

Il s’agit du premier sondage intentions de vote réalisé par LH2 pour la présidentielle.

Les sept sondages réalisés depuis le congrès de l’UMP le 14 janvier donnent M. Sarkozy vainqueur, soit par 52%, soit par 51%, contre Mme Royal.

Selon l’enquête de LH2, le président de l’UMP arriverait en tête au premier tour, avec 31% des suffrages, devant Ségolène Royal, créditée de 29%.

François Bayrou serait troisième du premier tour, avec 14%, son plus haut niveau observé jusqu’ici dans un sondage. M. Bayrou avait été crédité mercredi de 13% par BVA et de 12% puis 12,5% par l’IFOP.

Il devancerait Jean-Marie Le Pen, crédité de 10%.

C’est le quatrième sondage, de trois instituts différents (Ifop, BVA et LH2), qui place le président de l’UDF devant celui du Front national. Les trois autres instituts (Sofres, Ipsos et CSA) donnent l’ordre inverse.

Marie-George Buffet réunirait 5% des voix au premier tour.

Tous les autres feraient 2% maximum, dont un quintette composé d’Olivier Besancenot, Arlette Laguiller, José Bové, Dominique Voynet et Phlippe de Villiers, tous à égalité à 2%.

Corinne Lepage et Frédéric Nihous (CPNT) sont crédités de 0,5%.

Gérard Schivardi (soutenu par le Parti des Travailleurs) et Nicolas Dupont-Aignan, qui vient de quitter l’UMP, sont à 0%.



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 11h15 - Posté par

Pour les sondages, un autre donne 7% à Besancenot donc tout cela montre que c’est difficile d’en retirer quelque chose. Je suis d’accord avec OC et Sabrina sur l’importance du rapport avec le PS pour l’avenir. Il est clair que pour mettre en oeuvre notre programme, ce ne sera pas possible avec la direction du PS...mais avec ses électeurs ! Mais pour réussir cela, il faudra réussir à montrer à tous ces électeurs que notre mouvement est crédible et peut gagner. Et pour cela, il faudra être unit car sinon nous n’irons pas très loin.

Henri.


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 12h24 - Posté par

Comme tu dis, laissons les sondages pour ce qu’ils sont : dernier sondage ipsos (hier) donne MGB et Besancenot à 3,5% et celui de BVA de la semaine dernière 7% à Besancenot et 2% à MGB. Alors attention à ne pas se laisser piéger par les médias et à ne pas être dans une euphorie illusoire.

S@brina


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 11h59

Tout à fait d’accord avec ton analyse, Laurent

signé J-P M un "vieux coco".



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 12h43

Pas 3 candidats dont 2 de trop mais hélas 5 candidats dont 4 de trop (avec Schivardi et Laguiller).

Espérons qu’on s’achemine quand même tout doucement vers un accord politique trans-partis, trans-associations, trans-organisations, trans-syndicats (il faudra bien ça pour l’emporter un jour).

(Imaginez juste un seconde ce qu’on penserait si le PS, l’UDF, l’UMP ou le FN - qui ont des courants très divergents en leur sein - présentait 5 candidats).



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 13h39 - Posté par

(Imaginez juste un seconde ce qu’on penserait si le PS, l’UDF, l’UMP ou le FN - qui ont des courants très divergents en leur sein - présentait 5 candidats).

Très bon exemple !

Prends le PS : malgré de grosses divergences (il y a des gens de gauche, comme l’ex-LCR Filoche, d’autres carrément au centre-droit), ils sont unis car leur objectif essentiel est de conquérir le pouvoir. Et ça marche, d’ailleurs. Mais quel est le bilan de leur accession au pouvoir dans de telles conditions ?! En étouffant le débat et la confrontation des divergences (cf synthèse du Mans, par exemple), on en oublie ses idées en route, ou on est réduit à l’impuissance, et finalement on ne fait que gérer le système.

Bref, ton exemple est pour moi plus un repoussoir qu’un modèle.

Cela dit, je ne suis en aucun cas partisan de la fragmentation maximum ! Il faut savoir faire le tri entre ce qui est réellement discriminant et ce qui relève du nécessaire compromis. Mais je crois que le rapport au PS est un des discriminants essentiels.

OC


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 14h10

Nous serons quelque uns et même plusieurs, et même beucoup à faire attention à ce que le rouge reste la couleur prédominante dans le truc candidature bové. Le rouge peut porter le vert, il peut même porter le noir.

Ne vous inquiétez pas le mouvement populaire est vraiment vacciné contre toutes les dérives vertifuges vers la rosebobonitude.



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 15h22

la bourde de Reuters !!

Nicolas Besancenot ...

"""Marie-George Buffet et Nicolas Besancenot sont également stables à 3,5% chacun. Arlette Laguiller gagne un demi-point à 2,5%, Philippe de Villiers recule ..."""

 http://news.google.fr/news?q=besanc...



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 15h43 - Posté par

Et Olivier Sarkozy, il fait combien ?

JMH


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 16h38

je crains hélas que cet éclatement en 3B de la gauche "alterlibérale" ne désespère un peu plus Billancourt c’est à dire ne renforce un peu plus le vote purement protestataire des ouvriers et surtout des classes moyennes paupérisées donc renforce les scores d’Arlette et surtout de Le Pen.Dans ces conditions j’hésite entre le vote au hasard pour l’un des trois et, muni d’une pince à linge, le vote Royal-utile dès le premier tour pour éviter un nouverau 21 avril ( avec d’autant moins de scrupule que Buffet qui fera plus ou moins 5% peu importe a déjà appelé à " battre la droite" c’est à dire à voter Royal au deuxième tour). Qu’en pensez vous ? Help me please.Un communiste "unitaire" qui vous dit que la situation est désespérée électoralement mais pas grave car nous nous retrouverons dans les luttes.



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 16h46

Camarade, ça te passera !



antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 18h40 - Posté par

Non camarade, ça ne passera pas ! Je suis communiste et je voterai Bové pour exiger, imposer même, l’unité du mouvement anti libéral car les bases politiques existent pour cela !
Je Voterai Bové pour cela et uniquement pour cela (et communiste aux législatives) sans illusions mais avec détermination ! Le parti sera là ou ses electeurs veulent qu’il soit sinon il n’aura plus d’électeurs.
Gilles.


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 21h10 - Posté par

Gilles,

Tu voteras comme tout le monde, en ton âme et conscience....et ton vote, comme le mien, n’imposera rien à personne : ce n’est surement pas en "exigeant" ou en "imposant" ton point de vue personnel, que tu parviendras à convaincre.

Après les prochaines échéances électorales,si nous voulons reprendre avec quelques chances de succès l’idée d’un indispensable rassemblement unitaire antilibéral,je crois pour ma part qu’il conviendra d’éviter ce genre de discours et de méthodes.

j-c coualan


antilibéraux puissance trois
31 janvier 2007 - 23h53

J’ai quand même du mal à te suivre. Tu adhères en même temps au pc et lcr, signes la pétition pour bové et soutiens financièrement le collectif unitaire .

Moi j’ai fait plus simple : j’ai lu texte de la constitution européenne et le oui du ps n’a fait que me confirmer qu’il n’était plus la réponse. Son attitude face aux différents conflits (sécu, retraite, services publics) m’ont encore éloigné et le choix de ségoléne m’ont poussé vers un collectif.

....et j’y suis allé parce qu’il y avait pluralité et que le PC était dans ce mouvement : Il m’est apparu en effet ces dernières années plus ouvert, plus présent dans les luttes mais aussi une structure nationale solide face à une éventuelle élection du candidat de la droite ou pire.

Et je crois qu’il faudra bien un jour qu’on parle d’une question fondamentale : voulons nous encore des partis, des appareils comme disent certains détenteurs de vérité.

Faire de la politique autrement certainement. Mais alors pourquoi tout faire pour décrédibiliser les partis existants...pour créer après un grand parti comme j’ai pu le lire ouvertement ou entre les lignes ?

Pour revenir à notre histoire, pourquoi n’avoir pas suivi l’orientation des collectifs locaux et gardé le double consensus pour un éventuel dérapage de campagne. comment ne pas avoir ressenti que la dynamique ainsi créée dépasserait les querelles de clochers. l’opinion piblique attendait cela et rien d’autre.

quel gachis ! Et je lis par ailleurs : on verra mi-mars si ça prend.....Allez expliquer cela aux gens sans espoir....

Maintenant les législatives : le groupe communiste a 20 députés : à lire et écouter certains ils se doivent de laisser leur place pour un candidat plus consensuel...

En fait j’ai l’impression qu’on se trompe encore. seules les municipales permettent ce scénario puisque par excellence on parle d’équipe municipale ou différents courants de pensée peuvent s"exprimer.

Alors pourqoi ne pas faire simple et dire ok à mgb tout en montrant en même temps que nous voyons les choses comme celà et qu’on peut en discuter sereinement : Tout le monde y serait gagnant et un nouveau militantisme émergerait fait de différences à l’intérieur pour certains et à la périphérie pour d’autres.

C’est si compliqué que cela ?

Mais ce n’est qu’un reve il est vrai. Mais la réalité du résultat ou l’opinion publique nous poussera....car, entre nous, 5 candidats pour le mouvement antilibéral, quelle richesse ...mais aussi quel délire...

Pensez y pour demain,

un citoyen



antilibéraux puissance trois
12 février 2007 - 21h53 - Posté par

désormais, il faut être efficaces !
relever la tête, surtout depuis que royal se relève.
lancer, relayer les positions anti-sarko qui circulent sur le web, pour créer une dynamique qui dépasse les clivages et les querelles de clocher qui minent la gauche de la gauche.
courage, citoyens !
jean-françois





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
3 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'Etat te le demande. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite