Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

LES OUBLIES DE NOS MEILLEURES ANNEES
de : Collectif Bellaciao
vendredi 6 février 2004 - 17h17 - Signaler aux modérateurs

Critique

Il y a une partie de cette meilleure jeunesse, qui a été la génération de 68 et de 77, qui manque dans le scénario du film de Marco Tullio Giordana. Giordana, (cliquer ici pour plus d’information) excellent réalisateur de cinéma engagé. C’est la jeunesse militante protagoniste de la plus belle production de Giordana réalisée jusqu’ici, "Les cent pas".

Ce sont les milliers de Peppino Impastato éparpillés dans l’Italie de la révolte estudiantine et ouvrière, de l’utopie et de la fantaisie au pouvoir, de l’automne chaud et du Statut des Travailleurs que la stratégie de la tension et des massacres devait stopper. Certains n’étaient plus tout jeunes : Giuseppe Pinelli, apprenti suicidaire, ou Pietro Valpreda, danseur poseur de bombes, le 12 décembre 1969 étaient déjà d’un âge avancé.

C’était au contraire de jeunes vies, celles des Franceschi et des Zibecchi, des Lorusso et des Rossi et de nombre de jeunes antagonistes qui pendant une décennie d’espoirs, d’engagement, de joie de vivre, de cohérence laissèrent leurs printemps sur le macadam des rues italiennes. Par chance ils ne moururent pas tous tués par les Forces du soi- disant Ordre et par les compagnons du désordre. Même si la mort politique et idéale survint également à cause de l’impossibilité d’exécution des projets, du naufrage des programmes, de la disparition des organisations, des choix perdants de certains qui se déversèrent sur des milliers d’autres têtes, rêveuses à leur façon, peut-être, mais actives.

Actifs, comme Impastato qui dénonçait les abus de la pègre et la connivence avec la grande politique, qui revendiquaient le droit au travail, dans toutes les formes de protestation et d’auto organisation des classes faibles pour s’opposer à la vie chère, au manque de logements, de services publics aux coûts acceptables. C’était une jeunesse qui ne pratiquait pas la lutte armée comme Giulia, la brigadiste du film, mais qui faisait peur précisément à cause d’une conviction différente, celle de sacrifier son propre ego au profit d’un engagement collectif. C’est pourquoi elle fut combattue, exclue, défaite non seulement par le capital, mais par ces pseudo réformistes qui à gauche ont tant soutenu le système et qui en ont reçu en échange autant d’espace.

En vivant la saison intense des idéaux, une partie non visible de la meilleure jeunesse a renoncé et n’a pas eu - comme le bourgeois interprété par Fabrizio Gifuni - de chances pour entamer de brillantes carrières qui, au moins pour les compétences, auraient été à sa portée et a été contrainte par la suite à une existence sous dimensionnée. A cette jeunesse, Giordana ne rend pas l’honneur des armes pour le credo et l’engagement dépensés mais, bien au contraire, cette jeunesse dans le film semble carrément ne pas exister. En effet, après les "anges de la boue" dans l’inondation de Florence et une tranche des affrontements dans les rues en 68, il n’y a dans la trame du film qu’une élucubration de lutte armée et rien de plus.

Et pourtant à l’époque, même avec tant d’erreurs, une partie de la meilleure jeunesse fit aussi autre chose. Il y eut bien vivants, dans les nombreux cycles de lutte qui unirent des hommes et des femmes, des ouvriers et des chômeurs, des jeunes et des cinquantenaires, les mouvements de l’âme les plus limpides, humains, solidaires. D’une manière moins emphatique par rapport aux secours mutuels prolétaires de l’Italie de Giolitti ou aux poussées à la reconstruction du deuxième après-guerre, mais significative. Après avoir tout effacé par crainte des changements et avec l’alibi de la révolte armée, le reste de la vie nationale a été surtout du caméléonisme et du favoritisme démocrate-chrétien, de l’ hédonisme craxien et donc de l’opportunisme, des égoïsmes, des vols, des dettes, des pots-de-vin, des attaques à la position tierce de l’état (qui d’ailleurs chez nous est déjà mince).

Ce n’est pas que nous demandions à Giordana une oeuvre de propagande telle que certains mauvais films de l’époque. Mais il est vraiment surprenant qu’un homme de cinéma attentif et anticonformiste, dans une œuvre qui avait la prétention d’ évoquer la partie la plus noble du Pays dans une période de grand tourment, ait négligé un pan significatif de cette meilleure jeunesse qui le passionne tant.

Enrico Campofreda

du site : http://www.lankelot.com

Traduit de l’italien par M.C. et G.R.

06.02.2004
Collectif Bellaciao



Imprimer cet article





Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre !
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina
Christophe Prudhomme, porte-parole des médecins urgentistes : « Il faut arrêter de gérer l’hôpital comme une entreprise »
mardi 3 - 17h08
de : nazairien
1 commentaire
AFFAIRE BENALLA : suite et... !Pas fin ?
mardi 3 - 15h29
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faudrait, dans le Code Civil, ajouter partout 'du plus fort' au mot loi. Alfred Jarry
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite