Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
de : Allain GRAUX
lundi 25 juin 2007 - 16h12 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 29.5 ko

de Allain GRAUX (PRS 21)

Sursaut à gauche : au 2° tour la Gauche a fait jeu égal avec la Droite.

Bien que Ségolène royal ne soit majoritaire que dans 191 circonscriptions, la Gauche l’emporte dans 227 :

 Le PS et ses alliés du PRG et du MRC avec 205 sièges.

 Le PCF qui résiste bien grâce à sa bonne implantation locale avec 18 sièges : 15 + 3 apparentés des territoires d’outre-mer.

 Les Verts gagnent un siège avec 4 élus.

Cependant les dirigeants du PS commettraient une grave erreur s’ils pensaient avoir gagné en passant de 149 sièges à 198. Le Président est largement majoritaire avec 345 sièges dont 315 pour la seule UMP ( 22 au Nouveau Centre, 1 au MPF et 7 DVD)

Bien que l’abstention dépasse 40 %, ce vote du 2° tour a vu les électeurs de Gauche se mobiliser davantage que ceux de Droite. C’était un sursaut réflexe face aux graves menaces qui pèsent sur leur pouvoir d’achat et leur protection sociale, en particulier le projet de TVA sociale et le forfait santé très justement dénoncés par Laurent Fabius.

L’abstentionnisme est plus marqué à droite ; certains électeurs ont cru la victoire acquise, d’autres qui avaient voté Sarkozy sont revenus vers le camp de gauche, et les électeurs du FN se sont très largement abstenus au-delà des 50 %.

Les candidats de la Gauche ont bénéficié d’un très bon report de 90 % des électeurs de la gauche antilibérale et de 55 % de ceux du MoDem. Les voix de l’autre gauche représentaient près de 12 % de l’électorat pour seulement 7,63 % au MoDem. Il est donc faux de considérer que l’alliance du PS avec le centre ferait gagner la Gauche

Ce qui fait gagner la Gauche se sont des propositions claires sur des valeurs de gauche, à la différence des slogans comme le TSS ( Tout Sauf Sarkozy) ou l’alignement sur les thèmes de la Droite qui étaient au choeur de la campagne de la candidate socialiste. Une Ségolène qui déclare aujourd’hui qu’elle ne croyait pas au projet du PS concernant la revalorisation du SMIC à 1500 € et au développement des 35 heures. Nous nous en étions quelque peu aperçus au cours du débat télévisé avec Sarkozy...

Si cette mobilisation claire autour des enjeux sociaux avait eu lieu dès le premier tour, avec un projet et une union pour gouverner, la Gauche aurait eu une chance de l’emporter. Car c’est au gouvernement issu de la majorité parlementaire de gouverner et non au Président dont le rôle est de présider ...

Le PS doit enfin tirer les leçons de l’échec de 2002 après 5 ans de gouvernement de la gauche plurielle.

Il doit examiner les raisons du succès du Non au référendum contre le TCE, de celui de la lutte contre le CPE, des mobilisations pour la défense des retraites, des Services Publics, autant de refus des conséquences néfastes de l’application des mesures néolibérales de la globalisation. Il doit comprendre que le rejet de la Droite aux élections européennes et régionales ne signifie pas que les électeurs adhèrent inconditionnellement aux pratiques du PS. Ce que le courant majoritaire du PS n’a jamais fait.

L’orientation des socialistes ne peut pas rester dans le flou. Les socialistes doivent choisir entre :

 le social libéralisme européen et l’alliance au centre. Cette troisième voie a échoué partout parce que faisant une politique de droite, seul ou en alliance avec elle.

 ou l’alliance avec l’ensemble des forces de la gauche antilibérale, alter mondialiste et écologiste.

Ce choix déterminera son avenir. Il peut prétendre regrouper la social-démocratie française, PS, PRG, MRC et constituer un grand pôle rassemblant toute la Gauche qui devrait aussi se regrouper. Sinon le risque est grand d’une coupure profonde et durable entre la Gauche socialiste qui rejoindra définitivement les antilibéraux, communistes, alter mondialistes, écologistes, pour refonder une vraie gauche de gauche.

Car dans toute l’Europe les forces antilibérales se regroupent et s’organisent :

 Le Bloc des Gauches au Portugal ;

 CAP à Gauche en Belgique ;

 Le Parti socialiste aux Pays Bas qui a obtenu 16,6 % aux élections législatives ;

 au Danemark, en Italie, etc...

 et le 16 juin en Allemagne avec le congrès de fondation de Die Linke ( La Gauche) qui regroupe la Gauche socialiste d’Oscar Lafontaine, le PDS (Ex PC de l’Est), des syndicalistes et des alter mondialistes. Ce nouveau parti est crédité de 24 % des voix par les sondages ...

Or Hollande, comme DSK ou Ségolène se sont prononcés pour une soi-disant modernisation du PS, en fait pour un réformisme qui en finirait avec les valeurs de la République sociale chères à Jean Jaurès. François Hollande déclare vouloir : « trouver les réponses qui permettent de conjuguer le défi de la compétition dans la mondialisation ». Avec cet esprit de compétition, comme pour la concurrence libre et non faussée du TCE rejeté par les Français, il s’aligne clairement sur le terrain de l’accompagnement d’un capitalisme qui serait devenu indépassable.

Or il existe d’autres solutions, de coopération et de solidarité entre les peuples, comme entre les hommes, dont plusieurs pays d’Amérique latine montrent l’exemple avec des succès économique sans précédent, une amélioration des conditions d’existence, une participation populaire et civique, dans le respect des traditions historiques et culturelles de chacun.

Hollande veut trouver la bonne stratégie politique qui permettrait de fédérer en une seule force l’ensemble de la Gauche en réglant une fois pour toutes la question du rapport avec les électeurs du Centre. Or le Centre est en réalité une version molle de la Droite. Et cette échéance électorale le retrouve en réalité plus affaibli. Soit qu’il ait rejoint la majorité présidentielle, soit qu’il n’ait réussi à faire élire que 5 députés dont un a déjà rejoint l’UMP...

De ce fait il écartera ce qui permet au PS de vaincre avec l’appoint de la Gauche dite radicale dont les électeurs - à défaut de certains dirigeants - ont démontré qu’ils souhaitent voter pour un gouvernement dans le cadre d’une véritable alternative qui place les rapports de coopération et de solidarité au centre de son programme, dans une autre logique que celle de l’accompagnement du libéralisme financier. Et non pour dire : « comme si nous n’avions pas reconnu l’économie de marché depuis 1981 et de réclamer : souplesse pour les entreprises et stabilité pour les salaires... utiliser l’impôt sans en faire un frein pour l’initiative. »

Au lieu d’exiger du capital qu’il rende aux salariés les 10 % détournés de leurs revenus depuis 20 ans, soit 180 milliards d’euros et d’exiger que l’impôt soit un instrument de l’égalité et de la justice sociale, comme du développement écologique et durable.

LE PCF comme les Verts, les Collectifs antilibéraux, sont aussi à la croisée des chemins. Leurs congrès et leurs assises, devront aussi examiner ces questions :

 celles des modifications sociologiques et démographiques intervenues dans le pays : la naissance d’un électorat de la gauche dans les centres villes où s’installent de nouvelles classes de salariés aisés, cadres et techniciens, sensibles aux thèmes des valeurs civiques et de l’environnement, mais instables sans racines idéologiques.

 la fracture entre le prolétariat des cités qui vote à gauche et celui des périphéries pavillonnaires, des petites villes périurbaines qui a donné majoritairement ses voix au Front national et à Sarkozy.

Car c’est de l’alliance, de ce front de classe que dépend le succès de la reconquête à gauche d’un électorat dispersé et en proie au doute. La bataille est aussi idéologique. La Gauche doit dire clairement quelles sont ses valeurs, différentes de celles d’une Droite qui avec Sarkozy, met au centre de son discours la seule responsabilité de l’individu dans une compétition acharnée qui dresse les uns contre les autres, où s’affrontent les hommes comme les communautés.

Le sarkozisme, c’est une société de non-assistance à personnes en danger qui conduit à la désintégration sociale.

Les valeurs de la Gauche sont :

 celles d’une société où les hommes et les femmes sont liés par des liens de coopération et de solidarité, qui exercent leur responsabilité de citoyens au sein du cadre collectif de la République.

 La gauche c’est une société qui éduque et qui protège les individus, qui conduit à leur épanouissement tant physique que culturel. Une assistance à vivre comme un droit et non comme une charité qui rend redevable et provoque honte, ressentiment et envie.

Ce sont ces valeurs là qui doivent guider les aspects pratiques du projet et qui valent autant pour l’Europe et dans le Monde pour les rapports entre les peuples. Elles donnent du sens aux choix pour :

 Des Services publics forts et puissants : santé, énergie, transports, logements sociaux.

 Des salaires convenables et des conditions de travail qui permettent réellement l’épanouissement des individus, et donnent du temps pour vivre.

 Une éducation qui depuis le plus jeune âge accompagne l’enfant jusqu’à son insertion sociale, avec les moyens humains nécessaires. Ce sont des choix pour une société humaine et fraternelle, à décider dans le cadre d’une révolution démocratique qui impliquera des réformes institutionnelles et constitutionnelles mises en œuvre sous le contrôle effectif des citoyens.

C’est le choix entre la guerre de tous contre tous proposée par la Droite, ou la coopération.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la nécessité du dépassement identitaire et du regroupement vers une Force Nouvelle forgée dans la réflexion commune et de luttes qui devront dépasser la simple résistance aux projets de casse sociale de la Droite au pouvoir.

Allain GRAUX (PRS 21)

Le 22 juin 2007



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
25 juin 2007 - 16h49

Le PS n’a pas vocation à être à droite, ni au centre ! Sinon, les français auraient carrément choisi en masse le MODEM !

En fait, pour comprendre, il faut analyser pourquoi c’est Sarkozy qui a été choisi, alors qu’il s’inscrit dans la continuité de Chirac ! Pourtant, les français n’aimaient pas cette politique, le faisant savoir par maintes manifestations et grèves, que les gouvernements de Raffarin et Villepin faignaient de ne pas comprendre, sauf pour le CPE ! Toutes les régions qui ont basculé à gauche étaient une réponse au mépris de la droite au pouvoir ! Ca a une signification ! Et le vote à Sarkozy en a une autre ! Les législatives en portent une autre qui veut dire en clair, que les français se sont rendus comptes qu’ils ont été floués, manipulés par Sarkozy et sa meute, avec une aide TRES précieuse des médias ! Sans la complaisance de ces journalistes, comme sans la pagaille dans le PS, et dans la gauche : point de Sarkozy au pouvoir ! C’est idiot d’avoir râté ces élections ! Les conditions étaient pourtant favorables ! Qu’en sera-t-il en 2012 ???



ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
25 juin 2007 - 18h00 - Posté par

parce que je veux que l’état me lâche la grappe

parce que je ne veux plus déclarer le moindre de mes faits et gestes

parce que le fruit de mon travail m’est spolié par des gens qui gagnent plus que moi
grace à des lois sociales.

parce que je suis naturel, individualiste, amical et solidaire avec qui j’ai envie, je refuse la solidarité imposée

voilà pourquoi je rejette en bloc les idées de droite et de gauche
si l’état me lâche les basquets je m’engage à ne plus le critiquer.

Mort à l’état et aux dogmes des partis, vive la liberté !!!


ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
25 juin 2007 - 18h41 - Posté par

Mais la Liberté ne peut être conquise que dans l’action collective et la solidarité collective : PAS DANS L’INDIVIDUALISME EGOÏSTE !


ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
25 juin 2007 - 22h24 - Posté par

tout n’est pas tout blanc ni tout noir

entre les deux visions extrêmes il y a de la marge


ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
27 juin 2007 - 11h36 - Posté par

trés bien tout çà mais quand est-ce que l’on instore face à un smic à 1500 euro net (si il arrive un jour ) pour commencer, un revenu maximum d’insertion par exemple un cota au foyer fiscal de 5000 euro net à ne pas dépasser ,car je crois que le partage des richesses passe aussi par une limitation des revenus des patrons mais aussi de ces petits bourgeois classe moyenne ,car chaque boulot a la même valeur dans la construction d’une société ;je pense que si les gens ne sont pas prés déjà à voir l’avenir dans cette direction les beaux discours ne changeront rien,pour moi de gauche ne veux absolument rien dire aujourd’hui soit on est anticapitaliste ,pour le partage réel des richesses,du savoir etc soit on porte en soit les germes de l’idéologie capitaliste,individualiste,dont les expressions extèrieures sont la jalousie ,"je veux plus de fric que l’autre parceque j’ai plus fait d’études "etc ,la vanité ,"moi je veux être le chef,parceque je suis le plus capable" ni dieu ni maître mais collectif ,voilà vers quoi il faut tendre,relire marx et sa "condamnation de l’état providence "à terme l’état doit disparaitre ,pour que nous soyons enfin libre et vivions le communisme ,pas un avatar de mafieux ou d’intello regarder en arrière l’expèrience de la commune .

pierrot de toulouse


ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
27 juin 2007 - 10h49 - Posté par

C’est exactement ce que veut "La Droite" !!!!
Tu es donc pour les patrons mon p’tit gars (et oui !?) !

"Vous prétendez être libre, dite combien vous étes RESPONSABLE" disait V.Hugo

Pourtant je te comprend, en effet, c’est plus cool de se la jouer "rebelle", cela plait (aux filles) aux bourgeois et ça fait "jeune" branché !

Cette façon d’être te permet de te draper dans TON égo pendant que TES collègues sont en grêve pour améliorer TES conditions de travail.

Mon p’tit gars, ce n’est pas la Droite qui t’embête, c’est TA conscience !
Avec TOI, c’est no-future !

Allez, sans rancune, mais retournes dans le silence de la majorité qui à permis l’appauvrissement des necessaires ambitions du mieux vivre ensemble.

SAd


ELECTIONS LEGISLATIVES : le deuxième tour
28 juin 2007 - 12h11 - Posté par

à tout ceux qui parlent de grève ,je pose simplement cette question êtes vous prés à instaurer une grève dans la durée interprofessionnelle et expropriatrice avec blocage des lieux de travail ,combien d’entre vous ,qui vous exprimez sur ce site à part les camarades de psa d’Aulnay et d’airbus à nantes ,de ne pas lacher face à l’adversité .c’est possible en s’organisant de créer les conditions d’une grève générale secteurs par secteurs il suffit de se mettre dans la tête que l’on a plus rien à perdre ,s’aider pour pouvoir bouffer ,etc nos ancêtres l’on déjà fait en 1936 en 1968 , donc c’est possible il suffit de franchir le pas et se réapproprier ce qu’ils nous ont volé.je crois que seul un mouvement social sans précédent peut nous sortir de la merde dans laquelle nous nous laissons enfermer,pas pour réclamer des réformes au cas par cas mais un véritable changement ,un autre avenir pour nos enfants
faire tomber les tenants du capitalisme privé ou d’état ,répartir les richesses et détruire à terme le salariat dont nous sommes les esclaves .en gros la révolution .
à ceux qui pensent que c’est une théorie utopique de quelques intellectuels bien confortablement installés ,je répondrai ceci,si vous n’avait plus envie de réver ,de devenir des robots au service des puissants ,courber l’échine comme de bons esclaves ,vous emprisoner dans cette fuite en avant technologique ,vous ne servez que les intérêts du monde de l’argent des actionnaires cela même qui vous jetteront comme un kleenex usagé ,personne n’est à l’abri.
réveillez vous bordel regardez vos enfants quand ils jouent et imaginent des mondes ,notre monde nous pouvons l’imaginer et le réaliser .

pierrot de toulouse





Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
9 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
5 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c'est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite