Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

En solidarité contre la répression au mexique


de : chiapas espoir
mercredi 28 novembre 2007 - 17h07 - Signaler aux modérateurs

Pour la commémoration des 10 ans du massacre d’Actéal et des 15 de la création de la société civile Las Abejas, Espoir Chiapas, comme de nombreuses autres organisations, appelle à signer cette pétition. Contre l’injustice, pour le respect des droits de l’homme, contre l’impunité, pour la liberté dans la dignité !

Envoyez nous vos nom, prénom, ville et pays espoirchiapas@hotmail.fr

« Le 22 Décembre 1997 un groupe paramilitaire tira sans distinction dans une église de la communauté d’Actéal, Chiapas. Les balles tuèrent 45 indigènes totziles : 16 enfants et adolescents, 20 femmes (dont 4 étaient enceintes) et 9 hommes. Les personnes massacrées appartenaient à un groupe civil, fervent défenseur des droits indigènes et connu sous le nom de Las Abejas. Le jour où ils furent brutalement assassinés ils étaient réunis dans la prière pour demander la paix pour leurs communautés et celles environnantes, toutes déplacées pour avoir soutenu l’EZLN (Armée Zapatiste de Libération Nationale).

Ces dernières années, les évènements d’Acteal rappellent plusieurs ceux survenus en d’autres lieux et d’autres acteurs ainsi que des violations des droits de l’Homme. A Atenco, à Oaxaca, à Guerrero, à México Capitale, à Ciudad Juarez ... des femmes et des hommes, indigènes et métisses, journalistes, étudiants, paysans, tous défenseurs des droits de l’Homme ; massacres de femmes, disparitions forcées, détentions illégales, travail des enfants, attaques contre l’intégrité physique, psychologique et sexuelle, violation du droit à l’identité culturelle, du droit au travail, à l’éducation, à la santé, au logement, à un jugement équitable, aux droits à la participation politique... Malgré les tentatives des gouvernements mexicains successifs de présenter ces violations comme étant d’une part, des épisodes isolés et d’autre part comme étant le fruit de la confrontation entre particuliers ou entre communautés rivales, leur répétition et leur envergure mettent en évidence des causes de type structurel et des responsabilités institutionnelles concrètes. Les graves violations des droits de l’Homme au Mexique sont la conséquence directe d’un enchevêtrement de facteurs très liés qui renvoient à trois domaines différents :

a. la consolidation d’un modèle socio-économique profondément inégalitaire, incapable de satisfaire les besoins de base de la majorité de la population et ce, bien que l’économie mexicaine soit parmi les plus puissantes du monde

b. l’inexistence ou l’extrême faiblesse des canaux qui rendent possible une participation politique large, consciente et déterminée

c. l’impunité qui pénètre les différents corps de la sécurité et l’armée mexicaines et qui est liée au manque d’indépendance du pouvoir judiciaire.

Dans un tel contexte, la responsabilité revient principalement aux institutions mexicaines : les rapports et recommandations effectués par les différents rapports spéciaux des Nations Unies, par la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme ainsi que par les déclarations émises par le Parlement Européen ou les dénonciations des différentes organisations de défense des Droits de l’Homme (Amnesty Internationale, Human Rights Watch) n’ont pas réussi à provoquer au sein des divers gouvernements, plus que de timides et théâtrales réactions, voire même un refus total ou un silence assourdissant d’indifférence.

La CCIODH Dans le contexte décrit précédemment, la Commission Civil Internationale d’Observation des Droits de l’Homme (CCIODH) veut continuer à faire entendre la voix des témoignages des violations des droits de l’Homme au Mexique. Dans ce sens, forte de la légitimité que lui donne le travail réalisé lors de cinq missions d’observations menées entre février 1998 et Mai 2007, la CCIODH considère qu’il est nécessaire de rappeler que, malheureusement, les dénonciations et autres recommandations faites après chacune des visites (les trois premières dans le Chiapas, la quatrième à Atenco et la dernière, à Oaxaca) sont toujours à l’ordre du jour.

Selon la CCIODH, la vigueur des droits de l’Homme au Mexique dépend du dépassement de plusieurs obstacles de taille dont les suivants :

1. Une situation politique profondément décomposée et dont la déstructuration sociale est préoccupante. Les sphères institutionnelles ne parviennent pas, faute de volonté réelle, à assurer un Etat de droit. Dans un tel contexte, ce sont les coupes les plus défavorisées de la société, et en particulier les communautés indigènes, qui subissent les conséquences d’une situation de violence et d’impunité, généralisée.

2. Une stratégie juridique et politique dont le principal objectif est de contrôler et désarticuler la population civile dans des zones où se déroulent des processus d’organisation citoyenne ou des mouvements à caractère social indépendant. Ont été recensés de nombreux cas de refus des droits de réunion, de manifestation et de liberté d’expression et d’information, par le biais d’un usage des forces policière et militaire abusives et sans discrimination. Parfois, ont pris part à cette stratégie, des groupes de civils armés o des paramilitaires, responsables de disparitions forcées, de coups et blessures et de morts qui jusqu’à aujourd’hui restent impunies.

3. Un manque de volonté et de dialogue évident de la part des représentants gouvernementaux à l’heure de trouver des issues favorables aux conflits. Souvent, ce sont les institutions mêmes qui ont encouragés, par action ou par omission, les affrontements entre personnes ou communautés pour légitimer l’action répressive des forces de sécurité.

4. Le non respect des engagements pris par les institutions. Le cas le plus emblématique à ce propos concerne les Accords de San Andrés signés en 1996 entre le gouvernement mexicain et l’EZLN, dont l’application a été régulièrement reportée jusqu’à être complètement anéantie par la réforme constitutionnelle de 2001. La continuité d’une culture ethnocentrique qui continue à rejeter l’égalité entre cultures et la coexistence pacifique et profitable entre divers projets de vie collective. On rejette consciemment la construction d’espaces d’autonomie indigène pour ainsi légitimer les stratégies d’assimilation et d’acculturation, encore en vigueur aujourd’hui. Malgré les déclarations constitutionnelles, juridiquement et politiquement parlant, on barre le passage à un Mexique réellement multiculturel et pluriethnique.

5. la survivance d’un machisme enraciné qui se manifeste dans plusieurs secteurs de la société et qui se retrouve au sein des forces de sécurité et militaires qui sont complices, et même parfois directement responsables, de graves violations des droits de la Femme. Au delà des massacres de femmes de Ciudad Juarez, en témoignent des faits divers comme ceux d’Atenco (où de graves agressions sexuelles sur le trajet vers les centres de réclusions ont été signalées).

6. Le manque d’indépendance du Pouvoir Judiciaire : les difficultés d’accès aux tribunaux pour les secteurs sociaux les plus défavorisés et son usage intéressé de la part des représentants du gouvernement sont à l’origine d’une profonde méfiance envers la Justice. Souvent, juges et tribunaux se plient aux exigences gouvernementales en décidant, sans fondement suffisant, de l’emprisonnement des leaders d’organisations et de mouvements sociaux, indigènes ou non. Dans ce sens, ils existent donc des prisonniers politiques.

Engagement Dix ans après Actéal, il est toujours nécessaire de rappeler le massacre, ses causes et ses protagonistes. Afin d’éviter que de nouveaux Acteal ne se produisent, la tâche consiste à poursuivre la lutte contre l’impunité entendue au sens large : aucune violation des droits sociaux, culturels, économiques, politiques et civils ne devrait rester sans réponse. C’est pourquoi la CCIODH interpelle tous les acteurs sociaux et politiques, tant mexicains qu’internationaux, pour qu’ils jouent un rôle actif de contrôle et de supervision de l’agissement des pouvoirs tant publics que privés. Dans ce sens, la Commission rend public son engagement de maintien du travail d’observation civile, commencée il y a déjà dix ans. »

http://www.espoirchiapas.com

Rappel depuis 1994 et le soulévement du chiapas il existe une coopération policiére franco mexicaine instituée et crée par le sénateur et pere de Dominique de Villepin , cette coopération policiére a contribuée a envoyer des " formateurs " et " conseillers militaire " de la gendarmerie mobile française a la sinistre Pfp ou police féderale preventiva Responsable de meutres viols torures et disparition à Atenco puis ensuite à Oaxaca

il faut noter aussi que la gendarmerie mobile française recoit réguliérement dans ses camps d’entrainement en france des " délagations " de la sinistre Pfp qui viennent s’entrainer et se " former " dans le " pays des droits de l’homme ".



Imprimer cet article





Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
1 commentaire
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO
17 ans de colères et d’espérances avec Jann Halexander, au Théâtre Michel
vendredi 7 - 23h55
Emission : Radio Manif – Des Gilets Jaunes sont toujours là … Et ils ont fait du chemin !
vendredi 7 - 19h53
de : Emission Polémix et La Voix Off
4 commentaires
Les schleus reprennent leurs vielles habitudes, ils commencent à la frontière belge néerlandaise.
vendredi 7 - 07h05
de : André
12 commentaires
L’intégrité du corps humain est un droit absolu - MRAP
jeudi 6 - 23h36
de : Christian DELARUE
Le médecin chinois lanceur d’alerte, contaminé par le coronavirus est décédé
jeudi 6 - 20h33
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On peut tromper tout le monde pendant un certain temps et certains pour toujours, mais on ne peut pas tromper tout le monde éternellement! Abraham Lincoln
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite