Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
de : Marie-José Sirach
lundi 17 décembre 2007 - 10h50 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 18.5 ko

de Marie-José Sirach

Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris. Poète, chanteur, il est l’un des plus grands représentants de la chanson de notre temps.

Il est né près de Rouen, à Mont-Saint-Aignan. Dans une famille d’origine modeste. Il a fréquenté l’école buissonnière, goûté très tôt aux mots en liberté, écrit des poèmes sous forme de vermicelles, quand la soupe, servie, est encore chaude. Il a poussé comme la mauvaise herbe, un brin rebelle, le coeur aux quatre vents, toujours en goguette, jamais au bon endroit. Allain Leprest a pas mal roulé sa bosse, histoire de gagner sa croûte, chopé le virus de la poésie et contre ça, il n’existe encore aucun vaccin. Il écrit des chansons. Et quelles chansons ! Pas des bluettes à trois francs six sous ; pas des-qui-passent-à-la-radio. Ses chansons parlent cru, parlent vrai, mettent de la couleur dans la grisaille de notre quotidien, tressent les mots à l’infini jusqu’à leur redonner leur sens, sans interdits. Elles ont le goût de l’enfance et des embruns de la mer du Nord. Elles résonnent des cris des chalands qui passent et des morsures de l’amour. Elles disent les petites gens et la grande poésie. Elles vont droit au coeur de qui veut bien les entendre. Elles sont libres d’aller et venir, dans nos coeurs et dans nos têtes, mélopées tragi-comiques dépouillées des oripeaux de la bienséance et du bien-pensant.

Allain Leprest est un grand de la chanson, dans le droit fil d’un Ferré, d’un Brel, d’un Maurice Fanon ou d’un François Béranger. Prenez Dans le sac à main d’une putain, Chien d’ivrogne, l’Horloger ou le Ferrailleur : que racontent-elles d’autre que la vie qui passe, avec ses hauts et ses bas, ses larmes de colère qu’on ravale et ses rêves qui nous font tenir debout ? Leprest a les mots justes, lit dans l’intimité des hommes qu’il croise là où ça boit et ça fume, dans des troquets de seconde zone, dans la rue ou dans les squares. Et dresse des portraits d’une rare humanité où chacun a sa place, sa chance. De faits divers aux faits d’Ivry, il croque des personnages d’une plume noire et tourmentée, amicale et complice, dessine une humanité où la générosité et la solidarité ne sont pas vaines. Les laissés-pour-compte, les cassés de la vie, les qui aiment mais n’en peuvent, ce sont ses frères de combat, ses copains de coeur. Là où l’indifférence grignote chaque jour un peu plus nos vies, Leprest traque le regard de l’autre, un sourire esquissé, la silhouette d’une femme qui s’éloigne dans le brouillard. Richard Galliano, Romain Didier, Gérard Pieron ont entre autres composé les musiques de ses chansons avec cette complicité artistique et amicale qui met en relief les mots bruts du chanteur.

Devant son micro, seul en scène simplement éclairé d’un halo de lumière, il ne feint rien, il ressent tout au plus profond de son être, de son corps aujourd’hui rattrapé par la maladie. Qu’importe. Il est debout. La voix, même abîmée, résonne, tonne et gronde et nous bouleverse. Il s’accroche au micro, le corps plie mais ne rompt pas. Son regard nous transperce. Il sourit. Il « vient nous voir », comme dans la chanson, et s’en va, « sur les pointes des pieds ». Et ses mots résonnent dans nos têtes, et on est sonné par sa poésie qui nous émeut, qui nous bouleverse, qui nous donne l’envie d’aimer, encore et toujours, le courage de nous battre, de retourner au chagrin. Accompagné par Nathalie Miravette au piano, doigté aérien qui fait corps avec le chanteur, Allain chante avec cette conviction que la vie vaut d’être vécue.

Allain Leprest au théâtre du Renard, à Paris, jusqu’au 21 décembre.

Places disponibles : dimanche, mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi à 21 heures.

A 16 heures le dimanche. Tarifs : 23 euros tarif plein ou 17,50 euros tarif adhérent. 12, rue du Renard, Paris 4e.

Réservations : 01 42 71 46 50.

En première partie, Pascal Clément chante François Béranger et c’est un bonheur de réentendre l’auteur de Département 26. Enfin, un disque rend hommage à Leprest, Chez Leprest (Tacet/L’Autre Distribution), avec la participation d’Higelin, d’Enzo Enzo, de Loïk Lantoine…

http://www.humanite.fr/2007-12-14_C...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
17 décembre 2007 - 13h39

Il nous donne enfin de ses nouvelles.
Quel con a dit ? ...



Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
17 décembre 2007 - 14h18

allain c’est un géant ,déja dans mon adolescence ,à rouen,dans les cercles de la JC quand allain chantait j’en étais sur le cul.
et quel personnage,des soirées à hurler de rire..
ne pas oublier dans les musiciens qui composérent pour lui :
Etienne GOUPIL et écouter"Bilou" j’en ai encore des frissons ;
Allain mon pote qui venait chez mes parents avec tes pieds qui puaient....
et mon frére qui te suivaient bien à la bibine ...et quand vous preniez votre gratte pour chanter :le pére la pue..

et ta fille fantine, du pére hugo ton idole ..
je t’aime allain

Damien



Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
17 décembre 2007 - 17h39 - Posté par

Pour la fête de l’huma, Pascal Clément qui chante François Béranger, cela pourrait presque faire une séance de rattrapage, après la grande scène en 78, François Beranger n’a plus jamais été invité même en 96 après les manifs et son retour , et certains s’étonnent de la chute du PCF , les mêmes qui refusaient de le faire venir !

Quand à Alain Leprest un très, très, grand sans commentaires.

Boris


Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
19 décembre 2007 - 17h48 - Posté par

dis- moi damien tu t appelles pas raynald par zazar ??!


Attention poète ! Récital . Allain Leprest est au théâtre du Renard, à Paris.
20 décembre 2007 - 10h13 - Posté par

par zazar ??

et toi ??

"mes 20 ans ,je me souviens de vous comme d’un merci

de toi Allain qui partis en avril

pour 12 mois de corvée et d’ennui

payable de tes 20 ans inutiles ""

tu t’en souviens ??

C’est léclerc qui ecrit et parle d’Allain
il habitait rue des putes,on lui vola sa clarinette

un musicos qui composa la zic de ""bilou"" et d’""il pleut sur la mer"" et d’"osaka" reprit la suite.

on voulu lui chouraver son piano dans sa cagna...
on aime la musique rue des putes.

tralahurlette .........

Damien





Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

C'est seulement par le risque de sa vie que l'on conserve la liberté. Georg Wilhelm Friedrich Hegel
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite