Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Che Guevara : l’homme intégral


de : Emrah KAYNAK
mardi 29 janvier 2008 - 16h04 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Un être politique du rang du Che, estampillé idéologiquement, inspire tantôt la ferveur tantôt la fureur selon les valeurs et les présupposés philosophiques de chacun. Pour rendre compte de la réalité et de la complexité d’Ernesto Che Guevara, il faut dépasser non seulement ses préjugés mais aussi le phénomène mythique. Un mythe est en effet construit sur un ensemble de faits avérés ou non, des récits dont la réalité historique importe peu. Si on prend le Che au sérieux, il préférable de rendre corps à son esprit révolutionnaire, de l’humaniser. L’idéalisation engendre facilement la schématisation et aboutit à étouffer la sonorité intérieure de l’être. Le Che était un penseur en action et donc en constante mutation. La théorie et la pratique étaient en fécondation réciproque conformément à la praxis révolutionnaire. Le marxisme est à la fois une analyse socio-critique pluridisciplinaire mais aussi une pratique de transformation du monde. Le rôle d’un révolutionnaire est de faire la Révolution disait le Che. Ce truisme apparent est un mot d’ordre anti-déterministe qui critique la position attentiste des partis communistes orthodoxes. Il avançait en formulant des interrogations. Là où il y a des hommes, il y a des imperfections et ni les jeunes dirigeants révolutionnaires ni la jeune révolution cubaine n’en étaient exemptes. Cela dit, le Che était disposé à éprouver ses vérités face à ses détracteurs et face aux faits. Il a d’ailleurs animé de vives controverses avec des conseillers et d’autres dirigeants de la Révolution cubaine sur les modes de gestion politique et économique les plus appropriés. La vérité ne doit s’imposer que par la force de l’argument pour ne pas entraver le libre développement de l’intelligence disait-il.

L’éthique et la violence révolutionnaire :

A l’occasion des 40 ans de sa mort, surgissent de part et d’autres des campagnes de dénigrement pour disqualifier l’homme et ses idées. Qu’en est-il vraiment ?Pour comprendre le Che, il faut embrasser la personne dans sa globalité. Tous ses choix sont induits par des valeurs humaines profondes et un objectif final : l’émergence d’un monde meilleur ainsi que d’une nouvelle conscience humaine. Chaque partie s’insère dans le tout dont le fil narratif est la réformation des relations humaines. Chaque décision est prise en considération de cette fin. On ne peut pas privilégier de façon arbitraire un aspect déterminé de sa vie sous peine de s’interdire de le comprendre. Une des raisons principales de la résonance actuelle du Che tient justement à ses indéniables qualités humaines. Il a su non seulement conquérir le pouvoir et surtout le quitter pour préserver sa ligne de conduite. Jamais il n’utilisera la cause révolutionnaire à des fins personnelles. Son rapport au pouvoir est d’une absolue intégrité. L’acte d’accusation contre le Che le présente comme un dirigeant cynique ayant fait un usage excessif de la violence. Cette thèse s’appuie sur la courte période des tribunaux révolutionnaires qu’il a présidé où 300 tortionnaires du régime déchu ont été jugés, condamnés et exécutés. Ces faits ont été pleinement assumés par le Che en personne à la conférence de l’Onu à Genève en 1964 : « nous avons fusillé, nous fusillons et nous fusillerons si nécessaire ». La lutte contre l’impérialisme est très clairement pour lui une lutte à mort. Il s’agissait pour le nouveau gouvernement de ne pas laisser impuni les actes de barbarie que le régime de Batista avait commis et de rendre justice au peuple pour éviter le chaos. Il faut savoir que du coup d’Etat de Batista en 1952 jusqu’au triomphe des forces insurrectionnelles en 1959, ce sont quelques 20.000 personnes qui ont été assassinées sans compter les innombrables victimes de torture. La lutte révolutionnaire peut impliquer la violence mais cette violence répond à la violence de structures sociales rétrogrades qui laissent dans l’indigence et l’ignorance absolue de grandes couches de la société. La période de violence révolutionnaire est justifiée parce qu’elle signifie l’effondrement et la fin de l’oppression de classe au bénéfice d’un ordre plus juste. C’est cette qualification finale qui la rend légitime. La violence révolutionnaire est menée à des fins de justice et non pour assurer la domination d’un groupe sur autre. La vertu sans la fermeté est vouée à l’impuissance aurait dit Robespierre. Il ne faut pas confondre cette violence contre les appareils de répression de l’Etat bourgeois avec la terreur. Le Che était opposé à deux titres au terrorisme : pour des raisons éthiques et des raisons d’efficacité. L’objet de la guérilla est de conscientiser les masses et de coaguler les forces et non de détruire par les armes l’ennemi.

L’homme intégral :

De la même façon, le modèle de fonctionnement social préconisé par le Che en tant que ministre de l’Industrie (centralisation budgétaire contre l’autogestion financière, anti-bureaucratisme, stimulants moraux contre les incitants matériels) est en rapport intime avec son sens de la société communiste. Il propose une société nouvelle qui diffère non seulement du modèle capitaliste mais également du modèle soviétique. La Révolution n’est pas pour lui un strict phénomène de production mais surtout un phénomène de conscience. Le Che place le sujet au cœur de sa réflexion. Il ne s’agit pas dès lors de développer les forces productives du pays par n’importe quel moyen au risque de ne généraliser que la culture bourgeoise ; il faut éviter de recourir dans la mesure du possible aux leviers du capitalisme (égoïsme, stimulant matériel, loi de la valeur). Pour que la révolution soit aboutie, il faut non seulement changer l’organisation économique mais aussi tous les points d’appui de l’ordre capitaliste. C’est ainsi en tant que vecteur d’éducation que le travail volontaire et les stimulants moraux étaient privilégiés. Le communisme n’est pas la standardisation de l’homme mais au contraire l’essor de ses potentialités humaines et de ses virtualités créatrices. L’émancipation collective était pour lui condition de l’émancipation personnelle. On lui reproche aussitôt d’être idéaliste, de ne pas prendre la mesure de la médiocrité de l’homme, de la puissance écrasante de l’intérêt égoïste. En somme, de ne pas assez tenir compte de la nature humaine. C’est le nœud du problème. La nature humaine fait elle-même question ; rien n’est moins naturel que cette nature humaine. Les capitalistes prétendent que leur système est le plus adapté à cette nature humaine et qu’aucun autre système n’est praticable. La conviction d’un marxiste comme le Che est toute autre. Le matérialisme dialectique pose la loi du changement comme principe de base et l’homme n’y fait pas défaut. L’homme est toujours enclin à se conformer à son environnement social. En changeant les structures sociales, on rend possible l’évolution des structures mentales. Pour y parvenir, il faut que la société soit une grande école.

L’internationalisme prolétarien :

Pour consolider l’indépendance politique du pays, le Che tentera de diversifier l’infrastructure économique de Cuba qui n’était qu’un pays de monoculture, la canne à sucre en l’occurrence. L’aile prosoviétique s’opposera vigoureusement à son initiative. Pour l’URSS, il n’était pas question de redéployer ses connaissances technologiques mais de maintenir son hégémonie par la division internationale du travail : agro-exportation en échange de produits manufacturés. L’internationalisme prolétarien du Che, expression la plus haute de son humanisme, a été un autre champ de tension avec l’URSS nationaliste. Là où Fidel opta pour la consolidation de la Révolution cubaine, le Che maintiendra un cap révolutionnaire. Ses engagements en Afrique et en Amérique du Sud ne tenaient pas compte de la polarisation du monde et du jeu des superpuissances mais d’une nécessité substantielle de solidarité entre les peuples. L’impérialisme étant par essence transfrontalier, la résistance ne devait pas tenir non plus compte des limites nationales.

Les victoires du Che :

Les engagements d’un révolutionnaire conséquent dépassent sa vie physique. Le Che conditionnait ses engagements à l’analyse du système-monde et non à un gage de succès immédiat. Il ira là où il se sentait le plus utile et fera ce qu’il lui semblait le plus juste. On ne peut inférer d’une défaite militaire la non-validité de ses conclusions. Fidel a toujours su convertir une défaite militaire en victoire politique. Le mouvement guérillero qui a triomphé à Cuba provient d’un groupe qui a échoué dans un premier temps en attaquant une caserne militaire en 1953. Mais le combat avait été engagé et il pouvait survivre à ses inspirateurs. Le Che a certes été tué en Bolivie mais il n’a jamais été vaincu. L’ennemi n’est pas parvenu à nous convaincre de la fausseté de son combat. Au contraire, le Che continue encore de gagner des batailles à Caracas comme à La Paz. Il est devenu un référentiel dans le sein de la gauche de combat anti-capitaliste en Amérique latine comme en Europe. Le Che était un esprit d’anticipation et nous commençons à peine à prendre la mesure de son apport théorico-pratique à la cause de la Révolution : anti-dogmatisme, anti-bureaucratisme, solidarité internationale, l’homme nouveau,.... Tant que ces questions resteront irrésolues, la puissance d’interpellation du Che fera encore écho.

Emrah KAYNAK



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Che Guevara : l’homme intégral
29 janvier 2008 - 21h36 - Posté par A L de TOULOUSE

Bravo monsieur Emrah Kaynak,enfin quelqu’un qui dit la réalité du CHE,je vous félicite pour cet article qui raconte vraiment le CHE,il est regrettable qu’il ait été assassiné,parce qu’il avait encore beaucoup de choses à nous faire découvrir,je suis content d’avoir lu votre article parce que j’ai assez souffert de lire les idioties ecrites par quelques journalistes qui ne connaissaient absolument rien de lui et l’ont dénigré,même à la télevision sans avoir une personne qui puisse les contredire,il est vrai que nos médias devraient reviser la déontologie journalistiques.Encore une fois bravo,je vous salut amicalement.A L de TOULOUSE.
HASTA LA VICTORIA SIEMPRE






« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank
Jérôme Rodrigues Gilet Jaune :la réalité d’une police politique et non de Droit !
dimanche 21 - 17h05
de : joclaude
Covid-19 : Cuba en alerte suite à l’augmentation soutenue des infections 21 Février 2021
dimanche 21 - 15h39
de : nazairien
1 commentaire
En hommage aux héros de l’Affiche Rouge
dimanche 21 - 08h58
de : UJFP
2 commentaires
Interpellation de Jérôme Rodrigues - video
samedi 20 - 15h37
de : joclaude
1 commentaire
Pas de licenciement à la Maison pour tous de Pen-ar-Créac’h (Brest)
vendredi 19 - 13h56
de : azard
Stop à la Désinformation des Médias sur les Tamouls de France
vendredi 19 - 13h16
de : Bharathi CCFT
2 commentaires
C’est beau l’Europe ! Après la France, l’Espagne aussi !
vendredi 19 - 11h52
de : joclaude
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite