Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié (reportage photo)
de : La Louve
vendredi 18 juillet 2008 - 16h25 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Signez la pétition de soutien ici

de La Louve

C’est en ces termes très crûs, que se pose aujourd’hui la question du sort que l’Etat français va réserver à Marina Petrella.

Chaque jour qui se passe en détention est, pour elle, un jour de trop.

Que va finalement décider l’Etat français, ce même Etat français qui, dans les années 80, à travers la bouche de François Mitterrand, offrit l’asile aux réfugiés politiques italiens d’extrême gauche qui avaient renoncé à la lutte armée.

Alors, on pourra objecter, si l’on est de très mauvaise foi, ou très mal renseigné, ou les deux, que Marina aurait été une sorte d’ un assassin, un criminel, une "ex-terroriste", (selon un raisonnement spécieux, un peu comme Charb dans le dernier Charlie Hebdo sur le sujet).

Et que donc, finalement, à supposer que cela soit vrai (ce que je conteste évidemment), et que l’on puisse recouvrir ses épaules du manteau de l’infamie qui frappe les tueurs crapuleux de sang-froid, et bien, on pouvait la comparer à Bokassa, Khomeyni, ou, mieux, à Papon...

Et que donc, sa punition, son arrestation, son enfermement, finalement, seraient "effrayant mais pas scandaleux" (toujours le même Charb, dans le même "journal").

Adhérer à ce genre de propos, c’est évidemment, d’abord et avant tout, travestir la réalité de la vie et de l’action de Marina dans les Brigades rouges, nier la spécificité du contexte historique de l’action des militants des Brigades rouges, nier la spécificité de "l’extrême gauche" italienne ; c’est aussi par la même occasion, continuer à faire de l’histoire un instrument de politique et de pure propagande, en décidant arbitrairement qui est héros, qui est criminel, en ne donnant qu’une voix, celle du vainqueur.

Ou, dans ce cas, nous sommes toutes et tous des "monstres" potentiels, car qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

C’est aussi "oublier" que, de la prison, Marina en a déjà fait, et de longues années, sa première fille y est même née ; qu’elle ne s’est pas échappée sans procès, que ce procès a été pipé et rendu par une justice d’exception. Qu’en Italie, on lui a dénié le droit élémentaire d’avoir un procès pénal juste et équitable, comme à tant d’autres.

"Vae Victis", ce serait l’histoire de Marina et de tous les siens, faisant ainsi peu de cas d’une réflexion sérieuse et objective sur ce sujet précis des Brigades rouges et de l’Italie des années 60 et 70.

On voudrait ainsi semer de nouvelles graines de violence et de révolte chez des jeunes, on ne s’y prendrait pas autrement que d’instaurer à nouveau l’injustice, la complaisance, la machination, le refus du dialogue et de la liberté d’expression, comme outils de gouvernement légitimes, que de faire de nouveaux sacrifices et de nouvelles victimes expiatoires !

On pourrait aussi dire que, comme Robert ("Bobby") Sands en son temps, ce membre de l’IRA qui se laissa mourir de faim, avec 9 autres de ces camarades, à la prison de Maze, après tout, Marina fait un choix, un choix de ne plus s’alimenter, un choix de baisser les bras, un choix de dresser son corps comme ultime défense entre sa liberté et la violence d’Etat.

C’est évidemment une belle saloperie que de dire ce genre de chose, et je ne crois pas que celles et ceux qui avancent ce type d’arguments puissent comprendre ce que doit ressentir Marina dans la situation qui est actuellement la sienne.

Marina n’est plus à l’heure des choix, si choix suppose libre conscience, volonté, détermination. Marina est une femme écrasée par sa douleur, abattue par le sort, et l’injustice qui lui est faite.

Marina est une femme qui voit s’envoler la vie qu’elle s’était reconstruite, il suffit de lire les dernières lettres qu’elle a écrites à ses proches pour mesurer son désarroi, et en comprendre le sens.

On peut dire aussi, toujours comme Charb, que la "doctrine Sarkozy" serait un "fait du prince", et qu’elle vaudrait bien celle de Mitterrand.

Que le fait du prince ne fait pas loi etc.

Bref, dire à demi-mots que tout cela c’était une "lubie personnelle" de Mitterrand, alors, bon, que Sarkozy peut bien avoir la sienne.

Même si la figure florentine de l’ancien Président de la République Mitterrand peut prêter aisément à ce genre de réflexion, (du Prince machiavélien, au fait du prince il n’y aurait qu’un pas...), la loi, la jurisprudence et la doctrine vont malheureusement dans un tout autre sens, et la construction de la fonction présidentielle sous la 5ème République française, héritière d’une longue tradition monarchique honteuse, dessinée par Debré pour De Gaulle ne donne pas raison à Charb et à d’autres.

Je me permets donc de rappeler que la théorie du fait du prince n’est pas qu’une formule , dans la sphère publique, où nous sommes aujourd’hui, c’est une théorie qui existe, et c’est une théorie spécifique à l’action administrative contractuelle, et qui ouvre droit à une compensation matérielle, au moins.

En revanche, et c’est peut être cela que visait M. Charb dans son édito (mais je lui pardonne cette erreur de béotien), ce qui qualifie la "doctrine Mitterrand" c’est, plus probablement, l’acte de gouvernement.

Dans ces actes de gouvernement, ( pour quelques exemples "amusants" de ces actes de gouvernement , intouchables par la justice française, voir la petite liste ci-dessous*), il y a justement, et notamment, les actes liés à la conduite des affaires extérieures de la France, affaires extérieures qui furent de tout temps, la "chasse gardée" du Président de la République.

Le motif officiel de l’incontrôlabilité, de l’impunité de ces actes de gouvernement, c’est leur caractère éminemment politique - les décisions visées ne s’embarrassent pas de le cacher et les motifs sont clairs.

Aussi, plutôt que de parler de "fait du prince", comme si on était dans une logique contractuelle et intuitu personae, ou comme si cela était une volonté personnelle, il est plus juste de dire que M. Le Président de la République Sarkozy assume publiquement que, par son acte de gouvernement - qui, en effet, vaut bien celui de François Mitterrand en termes institutionnels -, qu’il envoie une femme à la mort par pure motivation politique.

Qu’il estime que la vie de Marina vaut moins que celle des FARC, par exemple, pour des motifs politiques.

Que tout cela , c’est vrai et là, nous sommes d’accord pour une fois, n’a rien de personnel de sa part, mais que c’est une affaire d’Etat. Que cette affaire d’Etat est une énième pièce au puzzle de la criminalisation européenne de tout ce qui ressemble de près ou de loin au communisme en général, et à l’anarcho-communisme dans ce cas particulier.

Que les "rouges", même condamnés et libérés, même absouts, même mourrants, ont tort pour les siècles des siècles, et qu’aucun pardon ne leur sera jamais accordé. Que même la théorie du pardon ne peut leur être appliquée.

Qu’enfin, cette affaire d’Etat est une remise en cause gravissime d’un des plus vieux droit de l’homme au monde, un droit qui naquit en Angleterre au 17ème siècle , un droit que Beccaria, un autre italien, contribua à théoriser dans son célèbre "Des délits et des peines".

Un droit pour lequel se battirent en France Voltaire et tant d’autres, celui qui garantit qu’on ne peut pas être détenu arbitrairement, illégitimement, c’est celui de l’habeas corpus.

Celui qui fait que le placement en détention doit toujours être l’exception et le maintien en liberté la règle, jusqu’au bout. Pour tout le monde. Rouge ou blanc.

Ce qui donnera l’article 9 de notre Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :

"Tout homme étant présumé innocent jusqu’à ce qu’il soit déclaré coupable, s’il est jugé indispensable de l’arrêter, toute rigueur qui ne sera pas nécessaire pour s’assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi. » (présomption d’innocence, proportionnalité des délits et des peines).

Affaire d’Etat donc, car ce qui est fait à Marina demain, le sera peut être à nous, les militant-e-s de gauche. (Pourquoi pas, si la volonté politique peut s’affranchir de toutes les contraintes morales et philosophiques qu’elle a elle même posée préalablement ?)

Voilà , Marina, malheureusement, pour le moment, c’est ainsi ; tu ne le voulais plus, et tu l’as amplement prouvé, sans le clamer sur les toits, toi qui es à mes yeux, une assistante sociale, une compagne , une maman, et sûrement pas une "terroriste" ni même une "ex-terroriste", mais ta vie est toujours politique, et tes anciens ennemis ne te laisseront jamais en paix, car eux n’ont pas déposé les armes, les traîtres...

Tu es prisonnière de cette guerre commencée avant toi, avant nous, qui se poursuivra longtemps encore après nous toutes et tous, la guerre des puissants contre les faibles, où il n’y a jamais d’armistice mais seulement de fausses trêves, destinées à leurrer ceux qui luttent.

Il y aura UN AN le 21 août 2008 que Marina Petrella, convoquée pour une formalité administrative de carte grise, est tombée dans un piège que lui a tendu la police française, qu’elle a été arrêtée au commissariat d’Argenteuil et incarcérée à la prison de femmes de Fresnes, maintes fois transférée, aujourd’hui à Fleury Mérogis...

Nous devons toutes et tous aujourd’hui, et à plus forte raison si nous sommes des militants politiques, nous unir, sans aucune faille pour réclamer au Président de la République, au gouvernement ,de changer leur décision politique, d’abroger le décret d’extradition.

Par la même occasion, je demande avec insistance à Mme Royal, à Mme Voynet, à Mme Bétancourt, à Mme Dati... , je demande à toutes ces femmes qui savent ce qu’est l’action politique, qui sont elles aussi engagées, mais qui sont, je pense ,attachées au prix de la vie humaine et au respect des droits de l’Homme, je leur demande, à genoux si je pouvais, de se joindre à nous urgemment si elles ne l’ont déjà fait, pour intercéder en faveur de Marina.

J’aimerais les voir jeudi prochain le 24 juillet à 18.30 avec nous, à nos côtés sur le parvis devant Beaubourg. Plus généralement, je demande à tous les Hommes de bonne volonté, à toutes celles et tous ceux qui savent pardonner, de s’unir avec nous pour demander à ce que Marina soit sauvée, à ce que sa famille soit sauvée, ne laissez pas une telle injustice se faire !

On ne réparera pas le passé en offrant la vie de Marina Petrella, de Cesare Battisti ou d’autres...

Marina, sache que nous pensons à toi chaque jour, que nous sommes avec toi de toutes nos forces même si nous ne te connaissons pas personnellement, et même si nous sommes loin.

Pitié et grâce pour Marina Petrella.

La Louve

Ps : le site d’information sur Marina Petrella Parole Donnée


Décisions sur l’acte de gouvernement et les affaires extérieures

* *Protection des personnes et des biens français à l’étranger : CE, 2 mars 1966, Dame Cramencel,

* Refus de soumettre un litige à la Cour internationale de justice : CE, 9 juin 1952, Gény,

* Ordre de brouiller les émissions d’une radio étrangère : TC, 2 février 1950, Radiodiffusion française,

* Création d’une zone de sécurité dans les eaux internationales pendant des essais nucléaires : CE, Ass., 11 juillet 1975, Paris de la Bollardière

* Décision de reprise des essais nucléaires avant la conclusion d’un accord international devant interdire de tels essais : CE, Ass., 29 septembre 1995, Association Greenpeace France,

* Décision d’engager des forces militaires en Yougoslavie en liaison avec les évènements du Kosovo : CE, 5 juillet 2000, Mégret et Mekhantar

* Conditions de signature d’un accord international : CE, Sect., 1er juin 1951, Société des étains et wolfram du Tonkin,

* Décision de ne pas publier un traité : CE, 4 novembre 1970, de Malglaive,

* Vote du ministre français au Conseil des communautés européennes : CE, Ass., 23 novembre 1984, Association « Les Verts »,

* Décision de suspendre l’exécution d’un traité : CE, Ass., 18 décembre 1992, Préfet de la Gironde c. Mahmedi

* Décision de suspendre la coopération scientifique et technique avec l’Irak pendant la Guerre du Golfe : CE, 23 septembre 1992, GISTI


Manif 17.07.2008
JPEG - 118.3 ko
Hamed Merakchi et Bellaciao
JPEG - 91.6 ko
JPEG - 106.5 ko
JPEG - 126.2 ko
JPEG - 138.5 ko
JPEG - 127.9 ko
JPEG - 80.2 ko
JPEG - 96.8 ko
JPEG - 96.4 ko
JPEG - 93.2 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié.
18 juillet 2008 - 17h01

Pour Marina Petrelle
Pour Georges Cipriani, Régis Schleicher, Max Frérot et tous les autres
LIBEREZ LES TOUS,
MUR PAR MUR, PIERRE PA PIERRE, NOUS DETRURONS TOUES LES PRISONS



La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié.
18 juillet 2008 - 22h50 - Posté par François Pellarin

Merci Elodie pour ce très bel article et espérons que les intéressés t’entendront.Tu leur demandes d’avoir de la pitié je te comprends.Mais si ces gens en avaient de la pitié cela se saurait.

Si l’avenir pouvait me donner tort,ce que je souhaite...

François.


La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié.
18 juillet 2008 - 21h04

La Louve, le rôle de suppliante te va si mal (on se croirait revenu dans la tragédie grecque !) qu’on ne peut qu’espérer que ton dévouement finisse par se révéler utile. Bon, mais ne pas oublier que nous avons à faire à une bande de revanchards haineux sans états d’âme.

Brutus



La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié.
18 juillet 2008 - 22h27 - Posté par Le Merle Moqueur

Sincèrement et chaleureusement bravo ! De tout coeur solidaire !

LE MERLE MOQUEUR



La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié (reportage photo)
19 juillet 2008 - 16h30 - Posté par la révoltée permanente

Merci pour cet article et ces réponses destinées à Mr. Charb que je viens de lire concernant Marina dans Charlie Hebdo. Journal que je ne lis plus depuis un certain temps, je préfère Le Monde Libertaire. J’en profite pour saluer Siné
et l’assurer de mon soutien, j’apprécie sa dignité.

Mr. Charb a oublié de mentionner ce qu’était l’Italie de l’époque, et je pense que la plupart des défenseurs et défenseuses de Marina savent ce qu’ils font quand ils et elles signent une pétition, assistent aux rassemblements, lancent le débat autour d’eux, ce ne sont pas simplement des humanistes romantiques, il y a eu réflexion de leur part...
mais c’est vrai qu’honnêtement, c’est plus facile de militer pour Ingrid Betancourt qui s’est remis très vite de sa longue détention, en quelques heures d’avion, elle a repris du poids, a pu s’exprimer normalement devant les médias...

Si Marina sort de l’hôpital ce jour par exemple, pourra-t-elle tenir des conférences de presse sur la lancée et nous expliquer quel a été son " truc " ?

Que pense Mr. Charb de l’épisode Betancourt ?

Plein de bonnes pensées à Marina et à ses soutiens.



La liberté et la vie pour Marina Petrella, pitié (reportage photo)
19 juillet 2008 - 16h40 - Posté par évolution

L’acte de gouvernement et la notion de pouvoir discrétionnaire se rétrécit avec l’évolution d’une société de droit. Il faut s’en réjouir.

C’est ainsi que les décrets d’extradition sont susceptibles d’être attaqués par la voie du recours pour excès de pouvoir. Voir la jurisprudence du Conseil d’Etat à ce sujet depuis 1937.






(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
3 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On a voulu, à tort, faire de la bourgeoisie une classe. La bourgeoisie est tout simplement la portion contentée du peuple. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite