Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Le Mexique sous la pression de Monsanto, le centre historique du maїs menacé de contamination génétique.


de : combat-monsanto
samedi 2 août 2008 - 13h14 - Signaler aux modérateurs

Le Mexique sous la pression de Monsanto, le centre historique du maїs menacé de contamination génétique.

http://combat-monsanto.org

Le Mexique, le centre historique de la culture du maїs depuis plus de 8000 ans, est sous la pression de Monsanto et des grands semenciers qui cherchent à introduire par tous les moyens leurs plantes génétiquement modifiées, au risque de contaminer une réserve unique de biodiversité et de bouleverser l’organisation rurale et sociale du pays. Mais la résistance s’organise grâce à la campagne « « Sin maíz no hay país »

La souveraineté alimentaire.

Le débat sur la crise alimentaire a permis de relancer certains concepts géopolitiques qui viennent contrarier les plans des firmes internationales et mettent les paysans de nouveaux au centre de la problématique de l’alimentation mondiale.

Des chercheurs, comme Kathleen Mc Afee , professeur de relations internationales à l’Université d’Etat de San Francisco, viennent appuyer les petits paysans du Sud pour demander aux Etats-Unis l’arrêt de l’exportation massive de maїs subventionné car cela entraîne une chute des cours dans les pays pauvres et provoque un exode rural sapant les fondations des communautés agricoles.

Dans quatre études de Mc Afee réalisées pour le North American Free Trade Agreement (NAFTA), la chercheuse démontre comment la nation berceau du maїs est devenue, en quelques années, le second importateur de maїs américain, et comment cela a accéléré l’exode rural des fermiers, pour plus de la moitié des Indiens, qui terminent sur les routes de l’immigration ou des bidonvilles de Mexico. Elle prend aussi le temps de la réflexion pour examiner l’impact socioculturel de la contamination par les semences transgéniques américaines des milliers de variétés de maїs « criollo » (local), de toutes les couleurs et adaptées à tous les microclimats du Mexique.

Aujourd’hui des paysans du Mexique s’appropient ces concepts, certains ne possédant parfois qu’une poignée d’hectares, revendiquent leur territoire et leur culture, ils se disent les mieux placés pour soutenir leur famille et leur communauté, mais pas avec des exportations à bas prix ou des plantes transgéniques, mais simplement en poursuivant leur travail de sélection des meilleures plantes et en encourageant leur gouvernement à investir dans les infrastructures rurales. Ils appellent cela la « souveraineté alimentaire ».

Cette opposition franche des mexicains s’explique non seulement pour une question de protection de la biodiversité de la flore mexicaine, mais s’inscrit aussi dans une logique culturelle de protection de l’alimentation des populations mexicaines dont le maїs est l’aliment principal. L’introduction du maїs transgénique est donc aussi largement vue là-bas comme une main mise des firmes biotech sur l’ « aliment roi » de l’ancien royaume maya, il n’est donc pas surprenant de voir les leaders paysans maniés si aisément des concepts diplomatiques comme la « souveraineté alimentaire », ou pour ainsi le droit des peuples à disposer librement de leur nourriture, car le débat tourne à la défense nationale contre l’invasion OGM.

La pression commerciale américaine fait monter la tension dans les campagnes mexicaines.

En 1998, le gouvernement mexicain avait banni la culture de maїs génétiquement modifié, puis a officiellement reconduit le moratoire en 2004 en introduisant des clauses sur les essais expérimentaux - mais aucun permis de test n’a jamais été délivré. Cependant, ce printemps, certains fermiers ont ouvertement déclaré avoir acheté des semences transgéniques aux Etats-Unis et les avoir illégalement planté dans l’Etat de Chihuahua dans le Nord du pays.

En Octobre dernier, Armando Villareal, un leader paysan de Chihuahua, a été abattu à la sortie d’une réunion d’agriculteurs à Nuevo Casas Grandes. Villareal dénonçait depuis un temps les plantations illégales de maїs transgéniques dans les municipalités à majorité Mennonite de Cuauhtemoc et de Naniquipa.

Les communautés Mennonite de Chihuahua sont venues du Canada dans les années 20, après une dispute contre l’Etat Canadien sur l’éducation, et l’Etat mexicain, sous la présidence de Alvaro Obregon, les a accueilli en leur offrant des terres. Aujourd’hui les Mennonites cultivent avec succès plus de 60 000 hectares dans le nord-est du pays mais ils ne sont pas intégrés à la population mexicaine et des questions d’irrigations, dans une région semi désertique, continuent de nourrir des tensions entre les deux communautés.

Ironiquement, Villareal ne s’opposait pas à la culture de maїs génétiquement modifié au Chihuahua mais il dénonçait les importations illégales de semences transgéniques depuis l’Etat du Kansas. Neuf mois après son assassinat, l’affaire n’a toujours pas été résolue et ses meurtriers courent toujours dans la nature.

Monsanto et les firmes biotech poussent pour l’introduction du maїs GM au Nord du Mexique.

Monsanto a refusé de commenter l’exportation et l’introduction illégale de son maїs Bt et Roundup Ready sur les terres de Chihuahua, cependant ce fait est loin d’être anecdotique puisque dans de nombreux pays l’introduction des OGM s’est faite de manière clandestine comme au Brésil ou au Paraguay. La répétition des mêmes méthodes d’introduction illégale des OGM, contre la volonté souveraine des Etats et des peuples, semble relever beaucoup plus d’une stratégie commerciale agressive que d’une simple coïncidence. Ces entreprises multinationales méprisent les représentants publics et les citoyens des Etats, ils ne s’attardent pas sur des notions comme la liberté ou le libre choix de son alimentation, pas plus qu’ils ne s’intéressent aux questions de santé publique. Leurs méthodes sont simples, lorsque les représentants de l’Etat ne peuvent être convaincus par aucun moyen, ils contournent l’Etat via des intermédiaires locaux et passent dans la clandestinité au mépris de tous les règlements internationaux.

Une de leur méthode favorite consiste aussi à établir une association vitrine, une sorte de cheval de Troie local, qui leur servira de devanture pour la plupart de leur mission de propagande mais aussi de fusible juridique pour les manœuvres les plus douteuses. Au Mexique cette association s’appelle Agrobio, une association mexicaine fondée par Monsanto, Bayer et Dow Chemicals, dont le Président est un certain José Luis Solleiro, un chercheur de l’Université National de Mexico. D’après M. Solleiro « les critiques contre le maїs transgénique maintiennent le Mexique à la traîne. » Il ajoute que le Gouvernement est en train de considérer la possibilité d’autoriser la culture du maїs GM dans le Nord du Mexique, où selon lui « il n’y a pas de maїs natif et peu d’opposition à la nouvelle technologie transgénique » (ou alors peu de candidat au martyr...). Solleiro n’est d’ailleurs pas embarrassé lorsqu’il s’agit de commenter les cultures illégales des Mennonites dans le Nord du Mexique « cela fait déjà quatre ans et rien n’est arrivé » puis il ajoute « je pense que nous méritons de pouvoir faire des expériences sérieuses sur les effets du maїs transgénique. »

Bien entendu l’autorisation d’expérimentation en champs ouverts constitue l’une des dernières étapes avant le lancement à grande échelle de la nouvelle plante génétiquement modifiée. Ces essais permettent de rechercher une meilleure adaptation de la plante à son environnement local, c’est-à-dire que les firmes avant de lancer une nouvelle semence prennent toujours soin de croiser des variétés locales avec leur plante GM afin d’obtenir une plante résistante aux conditions climatiques du pays ciblé, par exemple le Coton Bt de Monsanto des Etats-Unis n’est pas le même que celui cultivé au Burkina Faso ou en Inde. Malheureusement ces essais en plein champ, ainsi que l’adaptation de la cassette génétique sur des plantes locales, sont souvent les premiers déclencheurs de la contamination des plantes natives.

Les réserves de maїs natifs déjà contaminées par les OGM.

En 2001 déjà, deux chercheurs de l’Université de Berkeley en Californie, avaient rapporté que de l’ADN modifié, probablement venant de maїs GM étasunien, avait été découvert dans le génome de variétés locales dans les montagnes de Oaxaca, le berceau mondial du maїs.

En 2004, en pleine controverse sur la contamination des réserves mexicaines, la Commission pour la Coopération Environnementale de la NAFTA enfonce le clou en publiant un rapport recommandant de suspendre l’exportation vers Mexique de graines de maїs américain et de limiter le commerce à la farine de maїs garantissant l’impossibilité de contamination. Malheureusement les Etats-Unis ont protesté et le Gouvernement Mexicain n’a jamais pris de mesure dans ce sens.

Dans un rapport publié en 2007 par Mc Afee, la chercheuse demande aux autorités d’élargir le débat sur les risques de l’introduction des OGM au delà de ce qu’elle appelle « le champ de la techno-science ». Selon elle, les experts devraient élargir l’étude à l’impact des OGM sur toutes les variétés de maїs local mais aussi sur l’écologie, les croyances, le style de vie des paysans et leurs habitudes alimentaires car beaucoup d’entre eux continuent de cultiver la terre à la manière de leurs ancêtres en préservant les espèces locales génération après génération.

D’après Daniela Soleri, une ethno-écologue de l’Université de Californie à Santa Barbara qui étudie la culture, au sens large, du maїs au Mexique, « il y a eu un échec à maintenir des critères scientifiques impartiaux des deux cotés » et elle ajoute que le système américain, dans son interprétation de la situation, exclue des variantes tels que les fermiers et leur savoir traditionnel, ce qui fausse les résultats et provoque les crispations décrites.

Campagne Sin maíz no hay país, une résistance aux OGM bien organisée.

La résistance s’organise rapidement au Mexique pour défendre la souveraineté alimentaire du pays ainsi que sa biodiversité unique, le 25 Juin 2007 était lancée publiquement la campagne nationale : « Sin maíz no hay país, sin fríjol tampoco, pon a México en tu boca. » ( Sans maїs ni haricot, il n’y a pas de Mexico). Cette opération regroupe quelques 300 organisations de la société civile du monde rural et indigène (Via Campesina), écologiste (Greenpeace), des Droit de l’Homme, ou encore de défense des consommateurs... Cette initiative vise à sortir le maїs et les haricots des Accords commerciaux de l’ALENA mais aussi à interdire la culture de maїs transgénique au Mexique

Selon Martín Velázquez, porte-parole de la campagne Sin maíz no hay país, la souveraineté alimentaire implique la défense du mode de vie paysan et de l’environnement, ainsi que la préservation du patrimoine territorial. Elle touche le droit des paysans, des peuples autochtones et des consommateurs d’exiger et de définir des politiques alimentaires, et non de se les faire dicter.

Dans l’Etat du Chihuahua le ton monte entre la Communauté Mennonite cultivant des OGM et les représentants locaux de la campagne « Sin maíz no hay país », dont Victor Quintana aussi affilié à Via Campesina, qui menacent de faucher les champs de culture illégale sur les terres mennonites. Les membres de la campagne civile estime que « cette expérience » conduirait à la « production de dizaine de millions de grains dont chacun représente une menace directe pour le maїs local. » Le ministère de l’agriculture mexicain voit cette « expérience » comme la possibilité d’évaluer les distances de dispersions du pollen par le vent et ainsi déterminer des distances de sécurité pour éviter la contamination génétique des espèces locales.

La dispersion du pollen par le vent est déjà considérée responsable pour la contamination du maїs dans l’Etat voisin du Sinaloa, une région frontalière avec les Etats-Unis, où Greenpeace a conduit des tests en 2007 montrant des traces de maїs transgénique dans 96% des échantillons prélevés dans neuf municipalités. Le Sinaloa est le premier Etat producteur de maїs du Mexique. Aleira Lara, la coordinatrice de la campagne OGM de Greenpeace Mexique, considère que le confinement des cultures OGM à certaines régions est « illusoire et cosmétique ». L’année dernière Greenpeace a relevé 39 cas de contamination génétique par le vent dans quelques 23 pays.

Le Mexique est donc aujourd’hui au cœur de la tourmente OGM et la victime des pressions exercées par Monsanto et les firmes de biotechnologie mettant en œuvre toutes les méthodes déjà éprouvées dans le reste de l’Amérique Latine. La Société Civile mexicaine, à travers la campagne « Sin maíz no hay país », a démontré sa capacité de rassemblement et de protestation afin de défendre la « souveraineté alimentaire » et la culture du pays. Cependant, cela sera-t-il suffisant pour empêcher les politiciens du pays, dont la réputation vénale n’est plus à faire, d’ouvrir les vannes de l’invasion OGM ? Le Combat continue.

Sources journalistiques :

Killing Farmers with Killer Seed de John Ross pour Counter Punch, juin 2008
The DNA of Corn : Mexican Peasants vs. Techno-science pour la Fondation Miller-Mc Cune, juin 2008
La souveraineté alimentaire au Mexique : Sin maíz no hay país pour Alternatives, juillet 2008

http://combat-monsanto.org



Imprimer cet article





Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude
Reportage en direct sur la manif. à Paris
samedi 27 - 14h23
de : joclaude
CGT : Philippe Martinez à l’Elysée (video)
samedi 27 - 11h53
de : joclaude
Narbonne élection 28 juin
samedi 27 - 11h14
de : Lili Oto
DÉMENCE SOUS AIR CONDITIONNÉ
vendredi 26 - 18h55
de : Lukas Stella
La macronie kiffe le glyphosate et truque l’enquête
vendredi 26 - 16h08
de : jean1
1 commentaire
Isolement et contention en psychiatrie : bientôt un contrôle par les juges - Basta !
vendredi 26 - 11h57
de : Ch Delarue (santé)
Le Pr Raoult accuse des responsables sanitaires de conflits d’intérêts
vendredi 26 - 11h00
de : Ch Delarue (com demo)
2 commentaires
QUAND LA RAISON TONNE EN SON CRATERE
vendredi 26 - 10h55
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite
La CGT condamne sans aucune réserve les affiches de Info’Com
dimanche 10 mai
de La CGT
4 commentaires
La CGT condamne sans aucune réserve ces affiches. Ce type de communication ne fait que décrédibiliser l'action syndicale. A la Cgt, nous avons d'autres arguments que ceux là, ceux de l'intérêt des travailleurs et de la justice sociale. — La CGT ( 82L lacgtcommunique) May 10, 2020 La CGT condamne sans aucune réserve ces affiches. Ce type de communication ne fait que décrédibiliser l’action syndicale. A la CGT, nous avons d’autres arguments que ceux là, ceux (...)
Lire la suite