Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Barbarie ou démocratie : la révolution frappe à la porte !


de : Jean-Paul LEGRAND
samedi 25 octobre 2008 - 16h50 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

Le parti communiste français a abandonné la notion d’avant-garde révolutionnaire estimant qu’à notre époque les gens n’avaient plus besoin d’une avant-garde et comme une génération spontanée s’organiseraient d’eux-mêmes pour transformer la société. Chacun peut constater qu’il n’en est rien : des millions de gens souffrent, sont rejetés par le système, des millions de personnes sont en passe de l’être à travers toutes les couches de la population salariée qui représentent l’immense majorité de la population et aucune perspective politique pour l’instant n’est palpable pour ces gens car tout simplement ils n’en sont pas les acteurs. Même si il est possible que les citoyens s’organisent indépendemment des partis actuels qui sont de moins en moins reconnus comme utiles, je reste convaincu qu’il y a besoin d’une rencontre entre la théorie révolutionnaire et tous ceux qui ont intérêt à dépasser le capitalisme pour construire une société radicalement nouvelle irriguée par une démocratie exponentielle. C’est pour cette raison que je juge indispensable l’existence d’un parti communiste qui soit porteur de cette théorie se confrontant à l’exercice quotidien de la pratique.

La situation actuelle est une situation que je considère comme pré-révolutionnaire, car le capitalisme connaît une crise si forte qu’il ne peut assurer la stabilité et la régulation économique et sociale dont il prétend être porteur, qu’il tente de résoudre sa crise sans pouvoir y parvenir car toutes les mesures prises par les dirigeants capitalistes alimentent et aggravent la crise qui devient générale dans chaque pays et à l’échelle de la planète toute entière. Plus le capitalisme se développe et plus il appronfondit la contradiction inhérente à son organisation entre le capital et le travail.

Ce n’est pas une vue de l’esprit, c’est la réalité des faits actuels. Plus le capital va vers le capital et plus le taux de profit a tendance à s’affaiblir. Dans le capitalisme, c’est le chacun pour soi, chaque capitaliste veut tirer le meilleur parti du capital qu’il a placé, mais quand le système est en crise, l’instabilité est telle que chacun se méfie davantage des autres et que les transactions financières ne peuvent plus s’opérer comme auparavant. Les capitalistes attendent alors de l’Etat son intervention pour essayer de remettre de l’ordre dans l’anarchie qui a conduit à la crise et exige de lui de renflouer les pertes que les capitalistes ont subis. L’Etat dirigé par des serviteurs du grand capital entreprend alors le sale boulot, il prend l’argent partout où il peut le trouver, celui des services publics, celui du travail, celui des gens, il emprunte, pour garantir les banques ou pour les renflouer en liquidités sous prétexte qu’il faut que les banques puissent prêter aux entreprises afin que ces dernières survivent. Or les banques ne prêtent que si elles sont certaines que cela leur rapporte et pour s’en assurer elles haussent les taux d’intérêts. La dette des uns et des autres est semblerait-il une nouvelle aubaine pour les banques capitalistes mais pas pour ceux ceux qui ont emprunté : particuliers, entreprises, pouvoirs publics. Pour toute la société cela se traduit dès lors par un endettement énorme qui se traduit par une surexploitation des gens : hausses des taxes et impôts, blocage des salaires et de toutes les prestations avec risque même de réduction générale des revenus, augmentation des heures supplémentaires non payés ou obligatoires, suppression des services publics, insuffisance du crédit à l’investissement, multiplication des faillites d’entreprises, croissance forte du chômage et de la précarité,baisse de production, crise des approvisionnements des entreprises et des commerces, pénuries diverses et massives etc...

Cette phase est celle que nous risquons de connaître prochainement avec une violence telle que des millions de gens qui ne pensaient pas socialement régresser ou se retrouver dans la pauvreté vont rapidement connaître des situations dramatiques.

Tant que ces millions de gens penseront que les partis et les politiciens actuels peuvent apporter des réponses à cette crise, la révolution ne restera qu’une hypothèse. Mais ils vont vérifier dans les prochains mois que la majorité de ces organisations et leurs dirigeants ne sont que des instruments dans les mains du capitalisme pour faire perdurer le système. Qu’ils n’existent que pour maintenir l’ordre capitaliste qui est désormais une anarchie capitaliste qui va frapper très fort la vie de millions de personnes. Ils vérifieront que beaucoup de ces organisations ne défendent aucunement leurs intérêts, ils le constateront par les luttes qui prendront certainement une ampleur importante et dans lesquelles la question du pouvoir devra être posée : c’est à dire "que décider, comment décider et qui doit décider ? ".

De plus en plus de citoyens vont s’intéresser aux questions économiques, sociales et politiques par ce que les hommes politiques actuels et les partis traditionnels seront dans l’incapacité de leur apporter des réponses satisfaisantes au brutal changement de situation. Même les organisations qui se réclament de la transformation sociale seront sous le feu de la critique car elles ont été jusqu’ici incapables de présenter une alternative politique claire fondée sur une analyse marxiste de la réalité en cours.

Déjà grandit l’idée dans les entreprises et les quartiers que les capitalistes ont joué avec l’argent de la société et l’ont gâché dans des opérations spéculatives. Demain face aux licenciements massifs qui vont toucher toute la société et non seulement quelques secteurs, des millions de gens qui connaissent le travail , qui participent au fonctionnement des entreprises vont commencer à demander des comptes aux capitalistes et aux dirigeants politiques qu’ils soient de droite ou de gauche. Les circonstances permettront des débats publics auxquels participeront des gens qui jusqu’ici n’osaient pas ou ne voyaient pas l’intrêt d’y participer. Si les gens s’organisent de façon conséquente ils pourront interpeller les responsables de la crise et leurs personnels serviles : chacun des dirigeants actuels tant politique qu’économique devra s’expliquer sur les choix qu’il a fait, qu’il entreprend et qu’il compte entreprendre. Chaque responsable sera jugé sur ses actes et non plus sur ses paroles ni à partir de la propagande à laquelle se prête la plupart des médias de la grande bourgeoisie.

La participation active des gens à la vie politique n’aura rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd’hui : il n’est pas exclu que les mouvements de colère et de révolte seront certainement très durs, la répression aussi car les capitalistes et leur pouvoir vont l’ exercer sans pitié, et surtout avec des provocations pour que la colère débouche sur des violences qui risqueront de se retourner contre le peuple lui-même. Sans écarter la possibilité d’une utilisation du populisme de l’extrême-droite pour détourner les gens de leurs responsabilités démocratiques. Cependant les révolutionnaires, les éléments les plus conscients de la transformation doivent veiller à former de nouveaux leaders et responsables politiques qui seront élus par les gens pour défendre leurs intérêts et les aider à s’organiser. Il est indispensable que ces hommes, ces femmes et ces jeunes non seulement soient issus des entreprises et des quartiers populaires, qu’ils portent les valeurs de la classe ouvrière, mais qu’ils soient des exemples pour la vie démocratique : ce sont des gens qui refusent les méthodes manipulatrices, qui veillent en permamence à informer les citoyens, qui déjouent les vieilles manoeuvres de récupération des politiciens, ces nouveaux leaders doivent être des personnes honnêtes, totalement indépendantes de la maffia capitaliste ou des magouilles locales avec des trafiquants de tout poil, reconnus par les citoyens comme des gens droits et dévoués à la cause du peuple, ils doivent permettre au mouvement de prendre conscience de lui-même, de ses atouts et de ses faiblesses, afin d’avancer dans la conquête du nouveau pouvoir démocratique. Dans un tel mouvement, les élections des représentants des citoyens devront régulièrement être organisées avec des dispositions qui permettront aussi la révocation des élus si ces derniers n’accomplissent pas leur mandat. Car en définitive ce sont les citoyens qui doivent décider. En permanence la conquête démocratique du pouvoir devra être l’objet d’un débat ouvert avec tous les protagonistes du mouvement et surtout d’une organisation rigoureuse dans laquelle se retrouve les plus larges masses de citoyens.

Les années à venir peuvent s’ouvrir sur un mouvement historique tel qu’une révolution démocratique jamais vue dans l’histoire pourra surmonter la crise actuelle et permettre de construire une civilisation fondée sur le développement des êtres humains. Sans cette révolution, la crise capitaliste affectera durablement les éléments essentiels de la civilisation avec une plongée de l’Humanité dans une barbarie elle-même inédite, où une caste mondiale de puissants exercera la violence de classe et le contrôle des gens qui risqueraient de devenir des esclaves soumis à un cyber-monde totalement déshumanisé.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Barbarie ou démocratie : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 17h29 - Posté par JMdS

Voilà une bonne analyse de la situation.Les citoyens devront restés UNIS,ce doit être la responsabilité des partis de gauche,PCF,NPA,LO. Une vision calme et lucide est indispensable.Le plus grand danger est l’extrême doite car lorsqu’il y aura le feu attention à ceux qui crieront "par ici la sortie".



Barbarie ou démocratie : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 17h51 - Posté par Romy

Bon article et très bon commentaire !...

ça fait du bien !!!!


Barbarie ou démocratie : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 18h13 - Posté par pl

RIEN n’est plus important. AGIR ensemble, pour résister aux mauvais coups (services publics, emplois, salaires, libertés démocratiques, etc), forger l’UNITE par l’organisation à la base, partout, pousser les anticapitalistes à se rassembler dans un grand parti révolutionnaire, puis aller vers un tous ensemble et vite, car le fascisme n’attendra pas 2012. Les travailleurs et la jeunesse n’attendent que d’en découdre et vaincre le capitalisme. Oui démocratie (= socialisme et démocratie) ou barbarie.

Toute diversion et tout sectarisme doivent être dénoncés comme de l’infantilisme... ou pire !


Barbarie ou démocratie : la révolution frappe à la porte !
26 octobre 2008 - 16h06 - Posté par

En effet le camarade Legrand ,comme à son habitude, exprime une volonté révolutionnaire fondée sur son ancrage populaire à Creil qui lui a même permis de devenir Maire-Adjoint et aussi observateur de ce qui se passe au Vénézuela par liaison familiale.Ce Camarade,sûrement beaucoup plus jeune que moi,me donne du courage pour me battre dans ma section ,où "les communistes Unitaires" sont nombreux par leurs attaches exclusivement municipales , à s’affranchir d’habitude ,prise au fil du temps, de gestion exclusive du pouvoir municipal.

Le combat de classe doit aujourd’hui être totalement revu et organisé en fonction du Tsunami socio-économique qui apparaît au proche horizon dans les semaines qui viennent.Se préparer au logiciel "révolutionnaire" n’est pas une vue de l’esprit,il est indispensable malgré les sourires dubitatifs de certains camarades au cours des assemblées générales.Le travail sur les textes du congrès est à mon avis dépassé ,les 4 textes dont 3 soumis au vote,ont chacun leur vérité mais ils doivent être refondés à la lumière de la crise actuelle du capital.La stratégie essentielle est de rechercher très vite la concordance programmatique pour abattre les institutions qui soutiennent le capitalisme,rechercher et mettre en place des alliances de révolutionnaire au plus près des citoyens dans les quartiers et les entreprises.Ces "comités révolutionnaires" animés par la famille communiste et associés de gauche d’où qu’ils viennent vont préparer le peuple à la riposte et à l’attaque contre la bourgeoisie qui prépare depuis longtemps déjà ses instruments de répression et de massacre.Si nous ne prenons pas très vite des dispositions productives pour combattre et abattre le capitalisme alors nous serons en position de faiblesse et comme Spartacus nous risquons encore la défaite à l’image de " La Commune de Paris".Ne laissons pas passer cette chance historique....

Après l’effondrement du Mur de berlin,les valets du capital exultaient avec la fin de l’histoire et le triomphe exubérant de l’économie de marché sans entraves pour les riches.Le Tsunami Financier qui ravage tout sur son passage peut de nouveau redonner à l’histoire un souffle inattendu d’où peut sortir une autre socièté où l’homme sera au centre de tout son travail,surtout pour les plus faibles d’entre nous .Mais ne croyons pas,par naïveté politique,que le bourgeois laissera sa place et son pouvoir par consentement mutuel ou acte de contrition..Il y a longtemps que sa morale ne va pas plus loin que son coffre -fort et son cerveau est si détraqué,comme nous le voyons avec les dirigeants US, qu’il mérite d’être "Euthanasié" le plus vite possible .

Camarade Legrand,j’espère que tu rejoindras les rangs d’une direction Nationale "collègiale" beaucoup plus intelligente et créative que celle que nous avons aujourd’hui avec ses multiples chapelles inaudibles et improductives ..

Nous avons trop perdu de temps depuis les années 70...L’histoire nous redonne une nouvelle chance,ne la laissons pas passer .......

Bernard SARTON,section d’Aubagne


Barbarie ou socialisme : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 18h06 - Posté par kroll

" Même les organisations qui se réclament de la transformation sociale seront sous le feu de la critique car elles ont été jusqu’ici incapables de présenter une alternative politique claire fondée sur une analyse marxiste de la réalité en cours. "
Donc PC, LO, NPA et tutti quanti…, va falloir s’accrocher : fini la réforme du système ! On ne demandera plus même en tapant sur la table ou en faisant les gros yeux : on exigera. Non mieux : on s’appropriera. Et là, j’ai bien peur qu’en face il ne se laisse pas faire…



Barbarie ou socialisme : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 19h03 - Posté par CD

Une critique socialiste du texte de L Sève sur le communisme - C Delarue
*
*
http://www.legrandsoir.info/spip.ph...


Barbarie ou socialisme : la révolution frappe à la porte !
25 octobre 2008 - 20h17 - Posté par

Texte que je n’ai pas lu.
A propos de Lucien Sève : Démerde et grosses casserole un peu comme pour Lukacs, Dommage grand penseur. Maintenant où il en est, j’en sais trop rien mais peu importe s’il a suivi la pente descendante de la tranquillité : ça se comprend, c’est tout simplement humain...

Un bouquin extraordinaire que tout marxiste se doit d’étudier mais très compliqué, car très formel (seul moyen de survivre en temps difficile, ça évite les embrouilles avec le pouvoir) paru aux éditions sociales : structuralisme et dialectique


Barbarie ou socialisme : la révolution frappe à la porte !
26 octobre 2008 - 23h05 - Posté par

Alors, si je comprends bien , notamment le camarade SARTON, le Grand Soir est arrivé ! A vouloir aller plus vite que la musique ( en organisant ,dès maintenant, des "soviets") on risque les pires déconvenues et aboutir au contraire de ce que l’on souhaite.


Barbarie ou socialisme : la révolution frappe à la porte !
27 octobre 2008 - 16h06 - Posté par

Pourquoi dis-tu ça ????? Tu laisses aux capitalistes l’initiative ou tu organises la riposte comme le proposent les jeunes communistes ......Je te signale que les "soviets" ont été mis en place après la prise du pouvoir par les Bolchéviks.Les comités "révolutionnaires" à mettre en place s’organiseront dans le processus de lutte anticapitaliste pour aboutir à la victoire ..Sans l’organisation à la base des exploités,tu permettras à la Nomenklatura du PS-PCF-LCR et autres altermondialistes de s’installer au pouvoir et d’empêcher la construction d’une vraie république citoyenne socialiste et communiste ......Il n’est jamais "trop tôt "pour abattre l’obstacle bourgeois qui résistera de toutes ses forces encore nombreuses .L’histoire n’attend pas aujourd’hui .......

bernard SARTON,section d’Aubagne





Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
5 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
6 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite