Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Zelig au Zénith (videos)


de : Philippe Marlière
lundi 27 octobre 2008 - 14h10 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 11.2 ko

de Philippe Marlière, Maître de conférences en science politique à l’université de Londres

Le "show du Zénith" a fait couler beaucoup d’encre. Cette rencontre mêlant meeting politique et événement culturel a suscité des réactions très tranchées. Les partisans de Ségolène Royal y ont vu un moment de "bonheur populaire". Entourée de chanteurs et de personnalités, l’ex-candidate à l’élection présidentielle est apparue "déverrouillée" : le tailleur Prada a fait place à une tenue "bourgeois-bohème" et la raideur gestuelle sur scène a disparu. "Show-biz" et "populisme" ont raillé ses détracteurs – pour la plupart issus du Parti socialiste. Ces derniers ont dénoncé une démarche de "séduction commerciale". Le Zénith fut, selon eux, un moment de dépolitisation des forces de gauche.

L’organisation d’un événement politico-musical constituerait-elle une faute impardonnable ? Ségolène Royal semble avoir eu le dernier mot en affirmant qu’à la Fête de l’Humanité, "il y a des spectacles et des discours politiques et personne ne trouve rien à redire". Le rendez-vous du Zénith ne peut être rangé dans la catégorie "show biz". Il s’est agi d’un moment politisé, mais dont la nature ne fut – hélas – ni socialiste, ni même de gauche. Ségolène Royal ne s’est-elle pas emportée contre ceux qui "voudraient que la frontière [entre la droite et la gauche] n’existe plus, qu’elle soit floue ?" N’a-t-elle pas prôné l’"interdiction de délocaliser et de licencier avec obligation de rembourser les aides publiques si l’entreprise fait des bénéfices" ?

Ne s’est-elle pas posée en défenseur des « petits salaires » et des « petites gens » ? Mais alors, qui est la « vraie » Royal ? : la lutteuse du Zénith ou celle qui, peu après la campagne présidentielle, reconnut qu’elle n’était pas favorable à un Smic à 1500 euros ? Qui croire ? : la Ségolène Royal louant la flexibilité du modèle blairiste en 2006 ou celle défendant les 6000 licenciés de l’usine Renault en 2008 ?

Que retenir ? : ses discours appelant à « dépasser les 35 heures » ou celui plus récent préconisant un Etat interventionniste ? Qui est l’authentique Mme Royal ? : celle qui penche vers le système de retraites à points du Medef ou celle qui a la « certitude qu’il est possible de répartir autrement les richesses ? » Quelles alliances souhaite-t-elle ? : l’union des gauches revendiquée au Zénith ou un partenariat avec le Modem, déjà recherché dans l’entre-deux tours de l’élection présidentielle ? Depuis 2006, Ségolène Royal a été blairiste, sociale-libérale scandinave, néolibérale, républicaine tendance rive droite (encadrement militaire des primo-délinquants) et, depuis le krach financier, elle pourfend le capitalisme.

Mme Royal est parfois présentée comme un « Objet Politiquement Non Identifié ». Est-elle de droite, du centre ou de gauche ? La réponse est, tout cela et rien de cela à la fois : cela dépend des périodes et des publics ! Cette extrême versatilité fera penser à Leonard Zelig. Dans le film de Woody Allen, Zelig est doté de la capacité d’ajuster son apparence et son discours à ses auditoires successifs. Dans une soirée donnée par F. Scott Fitzgerald, on le remarque conversant dans le salon de manière raffinée avec les invités. On l’entend ensuite dans la cuisine en compagnie des serviteurs déverser sa bile contre les « riches », avec des accents plébéiens. Zelig apparaît au monde entier comme un « caméléon humain ».

Et pourtant, il existe chez Ségolène Royal des invariants politiques qu’une étude de discours permet de saisir. Dans l’intervention du Zénith, on peut relever ce passage édifiant : « la fraternité, pour moi, c’est encore mieux que la solidarité ». Ou encore : « la fraternité, c’est d’abord penser à l’autre ». Mais quelle force miraculeuse incitera des groupes d’individus aux intérêts et aux positions antagonistes à agir avec altruisme ? « Aimez-vous les uns les autres ou alors disparaissez » affirmait récemment Ségolène Royal. Cette référence aux Evangiles et au christianisme marque bien les limites de son volontarisme politique. Ses propos sont en réalité emprunts d’un pessimisme social et tendent à faire accepter le monde tel qu’il est : quelle fraternité possible dans un monde économiquement de plus en plus injuste, socialement de plus en plus délabré ? Quelles luttes et quelles mesures concrètes pour y mettre fin ? Les propos rhétoriques de Mme Royal ne nous sont ici d’aucun secours. Comment construire un monde fraternel dans un système de production capitaliste ? L’idée de solidarité, au contraire, prend acte des intérêts et des positions divergentes et se propose d’y remédier en redistribuant les richesses.

La vision du monde royaliste induit logiquement une alliance avec le Modem, un parti de centre-droit qui s’accommode de notre système économique. Elle éclaire le compagnonnage poussé avec le Parti démocrate italien, qui se présente comme « post-socialiste », « post-idéologique » et fortement influencé par l’« humanisme chrétien ».

Les attaques contre la personne de Ségolène Royal sont bien sûr moralement inacceptables. Ces critiques d’ordre personnel sont d’autant plus condamnables qu’elles détournent l’attention de l’essentiel : les prises de position fluctuantes et contradictoires de Mme Royal.


Ségolène Royal au Zénith : Extraits



Les gestes du Zenith Ségolène Royal


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Zelig au Zénith
27 octobre 2008 - 14h23

Bonne analyse qui tape juste.

Royal c’est la social démocratie chrétienne. Avec tout ce que cela implique.

LL



Zelig au Zénith
28 octobre 2008 - 06h30 - Posté par Mengneau Michel

C’est d’ailleurs de plus en plus pourquoi lorsqu’ils annoncent : Socialistes ça sent le détournement idéologiques.

Non, ceux qui comme Madame Royal se prétendent socialiste ont usurpé et galvaudé ce qui aurait pu être une bonne idée en gardant comme moteur intellectuel la ligne de pensée de Jaurès. Ce ne sont plus qu’une bande de pantins politicards, promptes à saisir les moindres variantes de la société pour rester au contact des électeurs, leur assurant ainsi la pérennité d’une place à vie dans l’hémicycle ou encore plus haut. Le reste, l’idéologie bien affirmée, le vrai discours philosophique sur le monde de demain, ils s’en foutent.

On prend le train en marche de la pensée unique et aux cahotements du voyage on s’adapte en toute sérénité pour surtout ne pas perdre ses prérogatives. Puis après avoir pris le train ils nous mènent en bateau avec lequel ils évitent les écueils d’une politique trop extrémiste et par dessus tout en essayant de faire le moins de vagues possibles. Si parfois on les voit s’exclamer, c’est simplement pour nous rappeler qu’ils sont encore là.

Quel triste monde politique est le leur !!!





Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite