Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Affaire yasmina à Torcy : on touche le fond(s)

de : red1917
lundi 1er décembre 2008 - 14h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 85.8 ko

Alors que les fond(s) de pensions touchent nos fonds, on touche les fonds du social à Torcy (77) .

Encore un fait d’hivers édifiant, pour peu qu’on puisse encore être édifié par quoi que ce soit.

Le fait divers est simple à décrire :

Une mère est seule avec sa fille Yasmine, 2 ans et demi.
En effet son connard de mec s’est barré, la laissant sans doute sans ressource.

Elle sait qu’elle a un numéro direct vers la police pour alerter la police en cas de danger imminent de pédophiles rodants à Torcy.

Je connais la région de Marne la Vallée, il n’y a pas grand chose qui rodent, mais bon.
Vous avez des pervers habillés en Mickey, mais ils sont enfermés à Disneyland.
Mais elle sait aussi que le Police est basse du front.

Alors elle a une idée géniale de complot : elle va perdre sa môme à Carrefour. En fait non, elle va juste faire semblant.

C’est pas idiot : on entend souvent dans les supermarchés : "Le petit Kevin attend toujours ses parents à l’accueil, et il est en train d’uriner sur le vigile, alors merci aux parents de venir le chercher"

Donc quand même au bout de quelques heures, la Police utilise son neurone et conclut à une mise en scène de la mère, qui avait en fait dissimulé sa fille pour faire pression sur le père afin qu’il réintègre le domicile conjugal.

On dirait un mauvais épisode d’un feuilleton Brésilien.

Elle est condamnée à trois mois de prison dont deux avec sursis et à 2.000 euros d’amende !

Cela veux dire un mois ferme de prison !!!

Evidemment, ma première intuition est que le prénom de l’enfant , yasmine, induit ce traitement de faveur de la très digne justice française.

Jugée si vite, si efficacement, si racialement.

On vit dans un monde contradictoire.

Ceux qui ne veulent pas entendre parler des flics (Les financiers ruinés, les anciens ministres, les sans papiers, les squatters, les femmes tarifées, etc...) ont leurs visites inopinées régulièrement.

Alors que quand une personne demande un service aux flics (faire revenir un mari indigne), alors c’est un mois de prison ...

Le tort de cette mère est d’avoir fait confiance à la Police.

NE JAMAIS FAIRE CONFIANCE A UN FLIC.

NE JAMAIS COMMUNIQUER D’INFORMATIONS A UN FLIC.

La légalisation de la délation, acceptée voire encouragée par une certaine catégorie de la population, est en train de transformer la France en un "no mans land" démocratique.

La Police sera notre interlocuteur unique, et on sera soit suspect soit indicateur.

En attendant, roules, camarade, roules, Les flics sont derrière toi !


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Affaire yasmina à Torcy : on touche le fond(s)
1er décembre 2008 - 16h01 - Posté par Azri

Cette histoire me tue...oui, j’exagère, le terme est trop fort - mais, je suis vraiment dégoûté et ça me rappelle que j’ai banni de ma tête l’idée d’un jour rappeler les flics pour la moindre chose, depuis que je l’ai fait au mois de janvier dernier pour une banale histoire de vol au sein d’une soirée dont je faisais parti de l’équipe organisatrice. J’avais vu les ptits cons qui s’amusaient à faire sortir des sacs de la salle...bref, il a fallu que je réagisse, surtout lorsque le DJ brésilien qui devait repartir le lendemain ds son pays ne retrouvait plus son sac avec son passeport dedans (...). Bref, j’ai appelé les flics en me disant qu’ils allaient pouvoir tt gérer surtout qu’on avait enfermer tt le monde ds la salle dont les voleurs. Une fois que les flics sont arrivés, ils ont demandé devant tt le monde qui les avait appelé - pour l’instant c normal - je suis allé vers eux, et là encore devant tt le monde, ils m’ont demandé de décliner mon identité (nom,prénom, date de naissance, lieu de naissance), bref, j’ai cru un moment que c moi qu’ils allaient arrêter !! Si au moins ils m’avaient pris à part et demandé ce qui se passait.... bref, pdt cet interrogatoire, un mec du quartier vient leur serrer la main et les flics m’ont dit "quand il y a ... (ce type), pas de soucis à se faire". Bon, je me suis cru ds un mauvais film américain, et ce mec que les flics connaissaient était durant tte la soirée avec la bande des voleurs (du quartier aussi, avec qui j’ai bcp discuté durant la soirée) - après avoir eu droit au beau sourire de ce mec et un regard dont je comprendrai la teneur qu’en suite (...), les flics m’ont demandé de passer devant tt le monde et de désigner le voleur !!! Là,j’ai bien cru que tout était réuni ce soir là pour se foutre de ma gueule !!!! Évidemment, je n’ai désigner personne - je suis passé devant les voleurs en les regardant ds les yeux. Imaginez la scène, je me retrouve le centre de ts les regards - je me retrouve le seul à endosser tte la responsabilité de ce manège et qd les flics partiront, qui se retrouvera seul devant cette bande du quartier ? Ainsi, je n’ai désigner personne et les flics sont partis presque hilares et moi, j’ai commencé à avoir des sueur es froides de dégoût, à me demander ce que je venais de vivre - mais les choses n’allaient pas se terminer là - heureusement un happy end et une constatation allaient dessoûler tous ceux qui étaient encore là à cette soirée brésilienne (6-7h du mat). Eh bien, les sacs et les manteaux volés sont tous revenus et cela n’est pas l’oeuvre des flics, ms du mec qui leur avait serré la main. Alors, ce mec et ces potes voleurs se sont donnés à coeur joie pour venir me dire que je n’avais pas été con, que mon comportement a été clairvoyant......le mec a même vu que j’étais gay et ça lui a fait plaisir de me le répéter. Là, je me suis dis que ce mec là ne doit pas être un simple ptit gaillard d’aubervilliers !!! A la fin, je l’ai aimé ce mec et lui ai serré la main bien fort en me disant tout de même que je n’aimerai pas le recroiser un de ces quatre !!!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite
France : menace claire de coup d’État militaire imminent
lundi 26 avril
de Roberto Ferrario
Ainsi se termine la déclaration d’un groupe des militaires des Force des Armées françaises : “Par contre, si rien n’est entrepris, le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. On le voit, il n’est plus temps de (...)
Lire la suite