Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

comment le roi gontard président de rennes 2 se révéla nu
de : kreuzberg
mardi 7 avril 2009 - 13h14 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Ce lundi 6 avril 2009, les étudiants de Rennes 2 ont appliqué les mesures de rétorsions votées lors de l’Assemblée générale du 23 mars à l’encontre de Marc Gontard, président de Rennes 2 .

Ces mesures consistaient à ’’prendre en otage’’ celui qui aux yeux de l’immense majorité des étudiants (grévistes et non grévistes) jouait depuis trop longtemps la carte de la division, et de la violence physique entre étudiants et personnels, et entre étudiants tout court.

Hier, en arrivant à la fac, les personnels sont choqués par la présence visible et active d’agents de sécurité privée, ARKA sécurité, qui portent des sweat-shirt, avec imprimé dans le dos : ’’encadrement public’’ (ça ne s’invente ps...).

On apprend pendant l’AG que la présidence en prévoit 50 pour le lendemain si le blocage est voté.

A la fin de l’AG, coup de théâtre, une anti-gréviste qui avait le rôle d’assesseur (centralisation des comptages des voix de l’AG) triche et fait sauter le blocage total. Pas de bol, immédiatement, l’AG vote massivement pour un blocage ’’partiel’’, tous les jours jusqu’à l’AG suivante !

L’AG vote aussi massivement le semestre blanc (avec possibilités d’ajustement en fonction des filières et des niveaux d’étude).

L’attitude provocatrice de Marc Gontard (recours à une milice privée aux frais de la fac, appels sans cesse renouvelés à forcer les piquets, absence des lieux de parole (AG) et d’action (piquets), désinformation massive envers les médias), rend nécessaire aux yeux de tous l’application immédiate et énergique de la décision du 23 mars.

Tout de suite après l’AG plusieurs centaines d’étudiants se massent devant la présidence (en état de siège depuis deux mois), où les attendent les gros bras de la sécurité ARKA, ainsi que des personnels biatoss affublés de talkie-walkie avec oreillettes.

Ca pousse, ARKA tente une sortie, puis se fait écraser par une foule en colère.

Des slogans fusent ("ARKA casse-toi, la fac c’est pas chez toi"). On invective les personnels de Rennes 2 qui acceptent de jouer les gardes du corps d’un homme qui les méprise peut-être plus qu’il ne méprise les étudiants grévistes. On bourre dedans, un agent d’ARKA est saisi et emmené hors du tumulte par des grévistes. Il se rendra à l’évidence, et acceptera de ne plus rien faire.

Jean-Claude, un biatoss proche de la retraite est écrasé contre les portes de la présidence, il est au bord de l’asphyxie, on met en place autours de lui un cordon pour le dégager. Après avoir repris son souffle, il refuse de quitter les lieux. On le garde donc en respect à l’écart de la porte reprise par les étudiants.

Puis, de l’autre côté du bâtiment des étudiants commencent à s’attaquer à la porte principale. La masse les rejoint et la porte cède.

Les étudiants sont dans la présidence.

Seul, resté bloqué au rez-de-chaussée, Jean-Emile Gombert, vice-président droitiste de Rennes 2 est fait comme un rat.

Peu d’étudiants le connaissent, une fois identifié, on décide de le prendre lui pour "l’échanger contre Gontard".

Plusieurs heures passent. On s’interroge : ’’où est Gontard ?’’, ’’il était pas là de la journée’’, ’’il a fui par une issue de secours’’, ’’il est parti en hélicoptère’’. Les hypothèses les plus saugrenues fusent.

Arrivée en nombre de journalistes (france 3, ouest torche, france 2, tv breizh...). On apprend de source journalistique qu’il est attendu à 19h à france 3.

Vers 19h 20 un dépêche AFP tombe, gontard est bloqué au septième étage, il a appelé la presse et dit qu’il attend d’être délivré par la police.

Les discussions continuent avec le vice-président qui n’arrive pas à joindre son suzerain par téléphone.

4 revendications lui sont remises, elles concernent la validation du semestre, l’octroi d’un local permanent pour le comité de grève, le retrait des plaintes à l’encontre des grévistes et la rupture de tous les contrats passés avec les boîtes de sécurité privée.

Cahin-cahan les négociation démarrent. Le président refuse de descendre et dit craindre pour sa vie. Le dispositif de sécurité est déboussolé car Gontard refuse même de prendre une sortie dérobée, il se pense tout à fait cerné.

A l’extérieur un journaliste France 2 a la surprise de voir un agent de sécurité ARKA lui demander les rushs de ses vidéos, il l’envoie sur les roses et l’invite à appeler la rédaction nationale de France 2. L ’insolent déguerpit.

A 21h la réponse de Gontard redescend : non, non, non, non,non, cinq fois non en lettres rouges sur la feuille des revendications transmises par les grévistes.

A 21h15, on quitte les lieux, avec la certitude que le mouvement a passé désormais un cap, la lutte pour les exams est engagée.

La suite dans les autres villes.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
comment le roi gontard président de rennes 2 se révéla nu
7 avril 2009 - 14h48

Ce M. Gontard il préside une fac, une prison ou une manufacture du 19 ° siècle ?



comment le roi gontard président de rennes 2 se révéla nu
7 avril 2009 - 17h52

Bravo ! Bravo ! Bravo !






MACRON ET LE TROU NOIR SANS REPIT
jeudi 25 - 23h05
de : Nemo3637
3 commentaires
Près de 70% des policiers d’une compagnie de CRS en arrêt de travail : « Certains sont proches du burn-out »
jeudi 25 - 20h59
de : jean 1
1 commentaire
La police française utiliserait des « armes de guerre » lors des manifestations !
jeudi 25 - 18h20
de : JO
Notre Dame : qui a allumé le feu ?
jeudi 25 - 15h58
de : Patrick Samba
2 commentaires
Des journalistes convoqués pour compromission du secret de la défense nationale
jeudi 25 - 12h49
de : Disclose, ARTE Info, Konbini, Mediapart
ARRESTATION DE GASPARD GLANZ LE 20 AVRIL 2019 À PARIS (ACTE 23 #GILETSJAUNES) (video)
jeudi 25 - 12h39
Le lanceur de balles de défense a été reconnu comme « arme de guerre » par la réglementation internationale.
jeudi 25 - 11h40
de : JO
Mélanie, gilet jaune amiénoise frappée violemment dans la nuque par un policier samedi à Paris (video)
jeudi 25 - 08h51
de : Vanessa Lamarre
2 commentaires
Conférence de presse à haut risque pour Macron
jeudi 25 - 08h24
de : Placide
1 commentaire
Ce qu’a déclaré Gaspard Glanz, repris par Pierrick Tillet, impressionnant de lucidité et de courage
mercredi 24 - 13h33
de : nazairien
1 commentaire
Grande fête du livre Paris samedi 27 avril 2019
mercredi 24 - 11h10
de : Frank
Nous sommes tous des débiles profonds
mardi 23 - 23h37
de : irae
Contre le travaillisme patronal
mardi 23 - 21h35
de : Christian DELARUE
2 commentaires
AP-HP : la grève cherche à s’étendre en l’absence de nouvelles propositions de la direction
mardi 23 - 19h44
de : Stéphane Ortega
Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
4 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
3 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La mort, ce n’est pas plus communiquer, c’est ne plus être compris. Pier Paolo Pasolini
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite