Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
176010132 IP
200206455 pages
(depuis le 10/02/2002)
134 connectés
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
JEUDI 17 AVRIL A LIEU LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS – À PARIS , RASSEMBLEMENT DE 17 HEURES À 19 HEURES PLACE DE LA FONTAINE SAINT-MICHEL (M° SAINT-MICHEL, LIGNE 4)
mercredi 16 avril
La détention de milliers de Palestiniens n’est pas la seule arme utilisée par l’occupant israélien pour venir à bout de la résistance de tout un peuple, mais c’est l’une des plus cruelles. Pas un jour, pas une nuit ne se passent sans que la soldatesque israélienne fasse irruption dans les villes et villages de Palestine occupée, et prenne en otage la jeunesse de ce pays. Il y a actuellement plus de 5.000 Palestiniens détenus par Israël, dont plusieurs centaines en (...)
Lire la suite, commenter l'article...


4ème partie : "Ce que tout révolutionnaire doit savoir de la répression"
de : Victor Serge
lundi 13 avril 2009 - 20h56
JPEG - 46.5 ko

3ère partie ici

Il peut sembler utile et intéressant de nos jours de re-publier et de diffuser largement cet ouvrage écrit par Victor Serge en 1925


V. UNE MONOGRAPHIE DE LA PROVOCATION A MOSCOU (1912).

Une autre pièce choisie dans les archives de la provocation va nous éclairer sur l’étendue de celle-ci. Il s’agit d’une sorte de monographie de la provocation à Moscou en 1912. C’est le rapport d’un haut fonctionnaire, M. Vissarionov, qui fut chargé cette année-là d’une tournée d’inspection à l’agence secrète de Moscou.

Ce M. Vissarionov remplit sa mission du 1er au 22 avril 1912. Son rapport forme un gros cahier dactylographié. À chaque provocateur, désigné bien entendu par un sobriquet, une notice détaillée est consacrée. Il en est de très curieuses.

Au 6 avril 1912, il y avait à Moscou 55 agents provocateurs officiellement en fonction. Ils se répartissaient comme suit :

Socialistes-révolutionnaires, 17 ; social-démocrates, 20 ; anarchistes, 3 ; étudiants (mouvements des écoles), 11 ; institutions philanthropiques, etc., 2 ; sociétés scientifiques, 1 ; zemstvos, 1. Et « l’agence secrète de Moscou surveille également la presse, les octobristes (parti K.D., constitutionnel démocrate), les agents de Bourtzev, les Arméniens, l’extrême-droite et les jésuites ».

Les collaborateurs sont généralement caractérisés par de simples notices à peu près ainsi conçues :

Parti social-démocrate. Fraction bolchevik. Portnoï (le Tailleur), tourneur sur bois, intelligent. En service depuis 1910. Reçoit 100 roubles par mois. Collaborateur très bien renseigné. Sera candidat à la Douma.

A participé à la conférence bolchevik de Prague. Des 5 militants envoyés en Russie par cette conférence, 3 ont été arrêtés...

D’ailleurs, revenant à la conférence bolchevik de Prague, notre haut fonctionnaire de police se félicite des résultats que les agents secrets y ont obtenus. Certains ont réussi à s’introduire dans le comité central, et c’est l’un d’entre eux, c’est un mouchard, qui a été chargé par le parti du transport de littérature en Russie. « Nous tenons ainsi tout le ravitaillement de la propagande », constate notre policier.

Ici une parenthèse. - Eh oui, ils tenaient à ce moment-là le ravitaillement de la propagande bolchevik. L’efficacité de cette propagande en était-elle amoindrie ? La parole imprimée de Lénine perdait-elle quoi que ce soit de sa valeur, pour avoir passé par les mains sales des mouchards ? La parole révolutionnaire a toute sa force en elle-même : elle n’a besoin que d’être 12 entendue. Peu importe qui la transmet. Le succès de l’Okhrana n’aurait été vraiment décisif que si elle avait pu empêcher le ravitaillement des organisations bolchevik de Russie en littérature de provenance étrangère.

Or, elle ne pouvait le faire que dans une certaine mesure, sous peine de démasquer ses batteries.

VI. DOSSIERS D’AGENTS PROVOCATEURS.

Qu’est-ce qu’un agent provocateur ? Nous avons des milliers de dossiers où nous trouverons sur la personne et les actes de ces misérables une documentation abondante. Parcourons-en quelques-uns.

Dossier 378. - Julie Orestovna Serova (dite Pravdivy - le Véridique - et Oulianova). À une question du ministre sur les états de service de ce collaborateur congédié (parce que « brûlé »), le directeur de la police répond en énumérant ses hauts faits. La lettre tient quatre grandes pages. Je la résume, mais en termes à peu près textuels :

Julie Orestovna Serova fut employée, de septembre 1907 à 1910, à la surveillance des organisations social-démocrates. Occupant des postes relativement importants dans le parti, elle put rendre de grands services, tant à Petrograd qu’en province. Toute une série d’arrestations ont été opérées d’après ses renseignements.

En septembre 1907, elle fait arrêter le député à la Douma Serge Saltykov. Fin avril 1908, elle fait arrêter quatre militants : Rykov, Noguine, « Grégoire » et « Kamenev ».

Le 9 mai 1908, elle fait arrêter toute une assemblée du parti. En automne 1908, elle fait arrêter « Innocent » Doubrovsky, membre du comité central.

En février 1909, elle fait saisir le matériel d’une typographie clandestine et le bureau des passeports du parti.

Le 1er mars 1905, elle fait arrêter tout le comité de Pétersbourg. Elle a, en outre, contribué à l’arrestation d’une bande d’expropriateurs (mai 1907), à la saisie de stocks de littérature et notamment du transport illégal de littérature par Vilna. En 1908, elle nous a tenus au courant de toutes les réunions du comité central et indiqué la composition des comités. En 1909, elle a participé à une conférence du parti à l’étranger, sur laquelle elle nous a informés. En 1909, elle a surveillé l’activité d’Alexis Rykov.

Ce sont de beaux états de service.

Mais Serova a fini par être brûlée. Son mari, député à la Douma, a publié dans les journaux de la capitale qu’il ne la considérait plus comme sa femme.

On a compris. Comme elle ne pouvait plus rendre de services, ses supérieurs hiérarchiques l’ont remerciée. Elle est tombée dans la misère. Le dossier est rempli de ses lettres au directeur de la Sûreté : protestations de dévouement, rappels de services rendus, demandes de secours.

Je ne sais rien de plus navrant que ces lettres tracées d’une écriture nerveuse et pressée d’intellectuelle. Le « provocateur en retraite », comme elle se qualifie quelque part elle-même, semble aux abois, harcelé par la misère, dans un total désarroi moral. Il faut vivre. Serova ne sait rien faire de ses mains. Son détraquement intérieur l’empêche de trouver une solution, un travail simple et raisonnable.

Le 16 août 1912, elle écrit au directeur de la police : Mes deux enfants, dont l’aînée a cinq ans, n’ont ni vêtements, ni chaussures. Je n’ai plus de mobilier. Je suis trop mal vêtue pour trouver du travail. Si vous ne m’accordez pas un secours, je serai réduite au suicide... On lui accorde 150 roubles.

Le 17 septembre, autre lettre, à laquelle est jointe une lettre pour son mari, que le directeur de la police voudra bien faire poster : Vous verrez, dans la dernière lettre que j’écris à mon mari, qu’à la veille d’en finir avec la vie je me défends encore d’avoir servi la police. J’ai décidé d’en finir. Ce n’est plus ni comédie, ni recherche d’effet. Je ne me crois plus capable de recommencer à vivre... Serova ne se tue cependant pas. Quelques jours plus tard, elle dénonce un vieux monsieur qui cache des armes.

Ses lettres forment à la fin tout un gros livre. En voici une qui est touchante : quelques lignes d’adieu à l’homme qui fut son mari : J’ai souvent été coupable devant toi. Et maintenant encore je ne t’ai pas écrit. Mais oublie le mal, souviens-toi de notre vie commune, de notre travail commun et pardonne-moi. Je quitte la vie. Je suis fatiguée. Je sens que trop de choses se sont brisées en moi. Je ne voudrais maudire personne ; maudits soient pourtant les « camarades » !

Où commence, dans ces lettres, la sincérité ? Où finit la duplicité ? On ne sait. On est devant une âme complexe, mauvaise, douloureuse, polluée, prostituée, mise à nu.

La Sûreté n’est cependant pas insensible à ses appels. Chacune des lettres de Serova, annotée à la main du chef de service, porte ensuite la résolution du directeur : « Verser 250 roubles », « Accorder 50 roubles ». L’ancienne collaboratrice annonce la mort d’un enfant. « Vérifier », écrit le directeur.

Puis elle demande qu’on lui procure une machine à écrire pour apprendre à dactylographier. La Sûreté n’a pas de machines disponibles. À la fin, ses lettres se font de plus en plus pressantes. Au nom de mes enfants, écrit-elle le 14 décembre, je vous écris avec des larmes et du sang : accordez-moi un dernier secours de 300 roubles. Il me suffira à jamais. Et on le lui accorde, à la condition qu’elle quittera Petrograd. Au total, en 1911, Serova reçoit 743 roubles en trois fois ; en 1912, 788 roubles en six fois. C’était, à cette époque, assez considérable.

Après un dernier secours délivré en février 1914, Serova reçoit un petit emploi dans l’administration des chemins de fer. Elle le perd bientôt pour avoir escroqué de petites sommes à ses camarades de travail. On note dans son dossier : « Coupable de chantage. Ne mérite plus aucune confiance. » Sous le nom de Petrova, elle réussit pourtant à prendre du service dans la police des chemins de fer qui, renseignée, la congédie. En 1915, elle sollicite encore un emploi d’indicatrice. Et le 28 janvier 1917, à la veille de la révolution, cette ancienne secrétaire d’un comité révolutionnaire écrivait à « Sa Haute Noblesse M. le Directeur de la Police », lui rappelait ses bons et loyaux services et lui proposait de l’informer sur l’activité du parti social-démocrate dans lequel elle peut faire entrer son second mari... À la veille des grands événements que l’on sent venir, je souffre de ne pouvoir vous être utile...

 Dossier 383. « Ossipov », Nicolas Nicolaevitch Veretzky, fils d’un pope. Etudiant. Collaborateur secret depuis 1903, pour la surveillance de l’organisation social-démocrate et de la jeunesse des écoles de Pavlograd. Envoyé à Pétersbourg par le parti en 1905, avec mission de faire entrer des armes en Finlande, se présente aussitôt à la direction de la police pour y recevoir des instructions.

Soupçonné par ses camarades, est arrêté, passe trois mois à la section secrète de l’Okhrana et en sort pour être envoyé à l’étranger « afin de se réhabiliter aux yeux des militants ».

Je cite textuellement la conclusion d’un rapport :

Veretzky donne l’impression d’un jeune homme tout à fait intelligent, cultivé, d’une grande modestie, consciencieux et honnête ; signalons à sa louange qu’il dispose de la plus grande partie de son traitement (150 roubles) en faveur de ses vieux parents.

En 1915, cet excellent jeune homme se retire du service et reçoit encore douze mensualités de 75 roubles.

 Dossier 317. « Le Malade ». Vladimir Ivanovitch Lorberg. Ouvrier. Écrit maladroitement. Travaille en usine et reçoit 10 roubles par mois. Un prolétaire de la provocation.
 Dossier 81. - Serge Vassilievitch Praotsev, fils d’un membre de la Narodnaia Volia, se flatte d’avoir grandi dans un milieu révolutionnaire et d’avoir de vastes et utiles relations... Nous avons des milliers de dossiers semblables.

Car la bassesse et la misère de certaines âmes humaines sont insondables.

Nous n’avons pas eu connaissance des dossiers de deux collaborateurs secrets dont les noms suivent. Ils doivent pourtant être mentionnés ici, comme des cas types : un intellectuel de grande valeur, un tribun...

Stanislaw Brzozowski, écrivain polonais d’un talent apprécié, aimé des jeunes, auteur d’essais critiques sur Kant, Zola, Mikhailovsky, Avenarius, « héraut du socialisme en lequel il voyait la plus profonde synthèse de l’esprit humain et dont il voulait faire un système philosophique embrassant la nature et l’humanité » (Naprzod, 5 mai 1908), auteur d’un roman révolutionnaire, La Flamme, touchait à l’Okhrana de Varsovie, pour ses rapports sur les milieux révolutionnaires et « avancés », des appointements mensuels de 150 roubles.

Le pope Gapone, l’âme, avant la révolution de 1905, de tout un mouvement ouvrier à Pétersbourg et Moscou, l’organisateur de la manifestation ouvrière de janvier 1905 ensanglantée, sous les fenêtres du Palais d’Hiver, par les feux de salves tirés sur une foule de suppliants conduite par deux prêtres portant le portrait du tsar, le pope Gapone, incarnation véritable d’un moment de la révolution russe, finit par se vendre à l’Okhrana et, convaincu de provocation, fut pendu par le socialiste-révolutionnaire Ruthenberg.



Imprimer cet article





VENEZUELA : où la conspiration par sabotage économique montre ses limites !
jeudi 17 - 20h04
de : JO
Economies de Valls : Entre la vive bagarre et la jolie guerre en dentelle (zaz)
jeudi 17 - 15h05
de : Ocséna, contre le système-ENA
1 commentaire
 :-) :-) :-) Tsipras rassure les dirigeants du FMI à Washington : « Je ne suis pas dangereux : SYRIZA gardera la Grèce dans la zone euro »
jeudi 17 - 11h16
1 commentaire
Ukraine : les autorités commettent des "crimes" dans l’est
jeudi 17 - 10h35
2 commentaires
L’inégalité et la poussée vers la guerre
jeudi 17 - 10h31
de : Andre Damon
1 commentaire
Ukraine : les forces de Kiev en déroute
jeudi 17 - 10h27
1 commentaire
Une colonne ukrainienne dépose les armes devant les pro-russes
jeudi 17 - 10h19
Prix Pulitzer : "The Washington Post" et "The Guardian US" primés
jeudi 17 - 10h11
1 commentaire
VIDEO. Ukraine : le drapeau russe hissé sur des blindés ukrainiens, à Sloviansk
jeudi 17 - 10h04
Le chef du front Al-Nosra assassiné par l’EIIL
jeudi 17 - 09h56
Poutine prône le renforcement des relations avec la Syrie
jeudi 17 - 09h54
Ukraine : l’armée tire sur des protestataires à Kramatorsk
jeudi 17 - 09h45
Guyane : les migrants expriment leur désarroi
jeudi 17 - 09h42
de : Brasileiros na Guiana Francesa
Ukraine : trois protestataires abattus à Marioupol
jeudi 17 - 09h38
LE REFUS DE CHOISIR EN DEMOCRATIE REPRESENTATIVE.
jeudi 17 - 07h56
de : PhiPhilo
2 commentaires
SAVOIR D’ABORD FERMER SA MEULE : ZAZ-HUMOUR OBLIQUE
jeudi 17 - 07h39
de : Ocséna, contre le système-ENA
3 commentaires
Manuel Valls attaque les retraites et la Sécu
mercredi 16 - 23h30
de : Thierry Brun
5 commentaires
Syrie : Moscou fustige la livraison de missiles US aux rebelles
mercredi 16 - 23h23
Syrie : L’aviation jordanienne bombardent les takfiris !!
mercredi 16 - 23h22
Syrie : les terroristes ont fait usage de 20 missiles Law
mercredi 16 - 23h21
1 commentaire
Ukraine : des drapeaux de la république de Donetsk hissés dans deux villes
mercredi 16 - 23h13
Le Venezuela montre que les manifestations peuvent aussi être une défense des privilèges
mercredi 16 - 23h04
de : Seumas Milne
1 commentaire
LE MEDEF, LE POUVOIR : TOUCHEZ PAS AUX ACTIONNAIRES !
mercredi 16 - 21h37
de : JO
2 commentaires
Ukraine : six blindés entre les mains des protestataires
mercredi 16 - 21h11
L’Ukraine au seuil de la guerre civile
mercredi 16 - 21h08
1 commentaire
Ukraine : trois nouveaux équipages de blindés font défection
mercredi 16 - 21h01
Syrie : les insurgés utilisent des missiles antichars US
mercredi 16 - 20h58
Ukraine : Malédiction vive et méchante lune rousse (zaz-humour obliques)
mercredi 16 - 13h06
de : Ocsena, contre le système-ENA
2 commentaires
Les GI’s, bientôt en Ukraine ?!
mercredi 16 - 12h11
1 commentaire
Ukraine : premières victimes dans le sud-est
mercredi 16 - 12h09
1 commentaire
Ukraine/Kramatorsk : des équipages de blindés rejoignent les protestataires (photos)
mercredi 16 - 11h20
2 commentaires
Ukraine/Donetsk : l’armée prête à lancer une opération de nettoyage
mercredi 16 - 11h18
1 commentaire
Donetsk : des manifestants armés occupent un bâtiment administratif
mercredi 16 - 11h16
Ukraine :Les autorités fascistes ont lancé une guerre contre le peuple (KPU)
mercredi 16 - 11h11
Los Barrios chicos / C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 16 - 11h01
de : hdm
Les barons de la banque et de la drogue
mercredi 16 - 10h59
de : Eric Toussaint
1 commentaire
Goran Bregovic - Bella Ciao - ( LIVE ) Paris 2013 (video)
mercredi 16 - 10h55
Nantes Les blessés de la manif anti-aéroport veulent une information judiciaire (video)
mercredi 16 - 10h33
LETTRE OUVERTE A MANUEL VALLS
mercredi 16 - 10h25
de : Le SNJ CGT
JEUDI 17 AVRIL A LIEU LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS – À PARIS , RASSEMBLEMENT DE 17 HEURES À 19 HEURES PLACE DE LA FONTAINE SAINT-MICHEL (M° SAINT-MICHEL, LIGNE 4)
mercredi 16 - 10h18

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On peut tromper tout le monde pendant un certain temps et certains pour toujours, mais on ne peut pas tromper tout le monde éternellement! Abraham Lincoln
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
JEUDI 17 AVRIL A LIEU LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS – À PARIS , RASSEMBLEMENT DE 17 HEURES À 19 HEURES PLACE DE LA FONTAINE SAINT-MICHEL (M° SAINT-MICHEL, LIGNE 4)
mercredi 16 avril
La détention de milliers de Palestiniens n’est pas la seule arme utilisée par l’occupant israélien pour venir à bout de la résistance de tout un peuple, mais c’est l’une des plus cruelles. Pas un jour, pas une nuit ne se passent sans que la soldatesque israélienne fasse irruption dans les villes et villages de Palestine occupée, et prenne en otage la jeunesse de ce pays. Il y a actuellement plus de 5.000 Palestiniens détenus par Israël, dont plusieurs centaines en (...)
Lire la suite
Mercredi 9 avril 2014 à 16h : extradition de Mario Sandoval
mardi 1er avril
de Collectif Argentin pour la Mémoire
Nous vous convions à nous accompagner à l’audience qui aura lieu le Mercredi 9 avril à 16h à la Chambre de l’Instruction (Pole 7-Chambre 5) au Palais de Justice de Paris , dans laquelle l’Argentine demande l’extradition de Mario Sandoval pour "privation illégale de la liberté suivie de la mort de la victime". Memo : M. Sandoval, qui vit actuellement en France, est poursuivi en Argentine pour crimes contre l’humanité commis pendant la dictature. Les autorités (...)
Lire la suite
Milan : 18 mars 1978 Fausto et Iaio tués par les fascistes (video)
mercredi 19 mars
de Roberto Ferrario
Je ne peux cacher que j’ai la gorge serrée et que cela me fait mal quand je me souviens de ces évènements. Je suis originaire de Milan et j’ai connu le centre Leoncavallo (à cette époque, j’habitais à 5 minutes de là) : je me souviens que deux heures après l’assassinat des camarades, informé par "Radio Popolare", je me trouvai sur place, participant à une manifestation improvisée qui a rassemblé 5000 personnes et qui s’est terminée à une heure du matin... (...)
Lire la suite
RAPPEL DES REGLES DE PUBLICATION SUR BELLACIAO/ "CONSPIRATIONNISME", FAFS etc.
dimanche 2 mars
de Collectif BELLACIAO
15 commentaires
Cher-e-s Internautes et Ciaoistes ;-) Nous vous rappelons que si ce forum est accessible en "open publishing" c’est aussi à la condition que vous fassiez préalablement un travail de vérification de vos sources et que vous évitiez de nous polluer les pages avec des articles issus de sites d’extrême-droite ou proche de l’extrême-droite, "conspirationnistes", "confusionnistes", délirants etc. Nous vous rappelons que les sites et blogs suivants sont interdits de publication (...)
Lire la suite
Le PAON : "Il n’existe à la CGT aucune opposition de principe face au patronat"
vendredi 28 février
de Volatile déchaîné
27 commentaires
"Il se défend de toute opposition de principe face aux dirigeants d’entreprise, parle compromis et pragmatisme syndical. Pour autant, il est certains sujets sur lesquels Thierry Lepaon a la rancune tenace, le ton dur et les convictions chevillées au corps. Des sujets trop lourds de conséquences pour se satisfaire de la tendance au “consensus mou” qui, selon lui, gagne la société. Des sujets dont la simple évocation pousse le nouveau patron de la CGT à renouer avec sa (...)
Lire la suite
De Nantes en février 2014, faire retour à Gênes en juillet 2001… (Partie I)
jeudi 27 février
de ElodieTuaillon-Hibon
10 commentaires
De Nantes en février 2014, faire retour à Gênes en juillet 2001… (Partie I) « On ne peut pas envier une mère qui survit à son fils. Et pourtant, j’envie ces mères qui, de leur fils, ne se rappellent que la vie. Moi, le mien, je l’ai vu mourir une infinité de fois. Je m’accroche encore à une dernière espérance, fragile : celle de ne pas le voir mourir une fois de plus, enterré par un archivage. » La maman de Carlo. Haidi Giuliani Il ne s’agit pas pour moi de (...)
Lire la suite
Ce soir hommage à L’affiche Rouge.
mercredi 26 février
de JP
1 commentaire
Dans le cadre de la semaine anti-coloniale, hommage à L’affiche Rouge, projection le mercredi 26 février, à 19 heures, du film « Les FTP-MOI dans la résistance » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia, suivie d’un débat en présence de Katia Guiragossian ( nièce de Missak et Mélinée Manouchian), de Leon Landini (FTP du bataillon Carmagnole) et des réalisateur. Espace Jean-Dame, 17, rue Léopold-Bellan, Paris 2, M° (...)
Lire la suite
Riverains du 11ème : Sauvons notre quartier Timbaud/St Maur/Oberkampf
mardi 11 février
de Village T.
1 commentaire
Pourquoi c’est important Sauvons les restaurants, les cafés et les commerces de proximité du onzième arrondissement. Depuis plusieurs années, une poignée de riverains par leurs plaintes répétées essaient d’étouffer notre quartier. Ils ont décidé de tout mettre en oeuvre pour faire de ce quartier vivant, un quartier mort. Pourtant le Village Timbaud/St Maur/Oberkampf est devenu au fil des années un endroit où il fait bon vivre et sortir. C’est un quartier populaire, (...)
Lire la suite
Sauvons les Quartiers Timbaud/St Maur/Oberkampf (Paris)
vendredi 7 février
de Couleurs sur Paris - OBERKAMPF
8 commentaires
La vie des derniers îlots populaires de Paris (11ème, 20ème, 13ème, etc), leur vie nocturne mais aussi leur vie dans la journée, leur tissu social, culturel, artistique encore authentiquement parigot et populo... fait depuis quelques années l’objet d’attaques virulentes de la part de petits collectifs "citoyens" ou "de riverains" (qui souvent ne représentent qu’eux-mêmes mais développent un gros pouvoir de nuisance...), qui viennent investir dans l’immobilier dans (...)
Lire la suite
DOC’ EN PICARDIE, un festival documentaire sur la Résistance
mardi 4 février
de Lulu d’Aubrac
1 commentaire
Montdidier du 7 au 9 février Abbeville du 21 au 23 février Les inquiétudes liées à un contexte économique et social aussi douloureux qu’incompréhensible, sont multiples. Dès lors, grande est la tentation de repli sur soi et d’exclusion de l’autre. Ainsi, l’adhésion à un discours dangereusement « simpliste » et manichéen désormais décomplexé, augmente parce que plus facile à intégrer. Si l’ignorance n’explique pas tout, il apparaît cependant nécessaire (...)
Lire la suite
Avorter : un droit pour toutes en Europe ! Samedi 1-02-2014 manifestation à 14h place Joffre Paris
vendredi 31 janvier
de Paris planning familial
3 commentaires
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question » Simone de Beauvoir En Espagne, le droit à l’IVG est sur le point d’être supprimé. Le gouvernement conservateur a déposé un projet de loi pour interdire l’avortement, sauf en cas de danger pour la femme ou de viol, et uniquement si celui-ci a fait l’objet d’une plainte. Dans toute l’Europe les (...)
Lire la suite
100% anti-fn. Unis contre l’extrême-droite et ses alliés
mercredi 29 janvier
de Collectif Bellaciao
Cet matin, mercredi 29 janvier, aux ateliers pour battre les idées du FN. 09h30 : Accueil des participant-es à la Bourse du travail de Paris 3 Rue du Château d’eau, Paris. Métro République 10h00 : Lancement de la journée " Depuis toujours, le syndicalisme s’est opposé à l’extrême droite" 10h30 : Les impostures sociales du FN et de l’extrême droite Aujourd’hui, mercredi 29 janvier 2014, c’est le lancement d’une grande campagne (...)
Lire la suite
Paris 26.01 l’extrême droite française veux imiter Kiev... (photos et videos)
lundi 27 janvier
de Antifa
A la manif’ de "Jour de colère" douze personnes ont été interpellées en début de manifestation dont cinq pour "port d’armes prohibées". Au moins 150 personnes ont été interpellées lors de la dispersion. 19 policiers ont été blessés, dont un grièvement. Des journalistes accusés d’être des "collabos" ont été pris à partie. A l’issue de la manifestation, des centaines de personnes, masquées pour certains, ont lancé des projectiles, des bouteilles, des pétards, des (...)
Lire la suite
Suivez les affrontements à Kiev, trois différents live-stream
vendredi 24 janvier
de Antifa
2 commentaires
Les néofascistes amenés par le parti néonazi Svoboda (ex allié du FN), allié des Timoshenko et Klitcko, et que l’UE refuse de voir… Scènes de guerilla urbaine à Kiev, voici les actions des « manifestants pacifiques » que soutiennent Washington et Bruxelles … “Svoboda”, le parti d’opposition néonazi appelle à mobiliser ses “groupes d’autodéfense”, autrement dit ses milices paramilitaires en provenance de Galicie, la région (...)
Lire la suite
Non à la régression des droits des femmes en Espagne et ailleurs !
mercredi 22 janvier
La liberté face à l’obscurantisme ! 2014 : pour nos droits, pour nos choix ! ... 20 décembre 2013, le gouvernement espagnol Rajoy veut annuler la loi autorisant l’avortement, rappelant les sombres heures du franquisme. Il revient sur la loi obtenue en 2010 qui légalisait l’avortement jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée (22 pour raison médicale) au mépris des recommandations des textes internationaux de l’Organisation Mondiale de la Santé et de (...)
Lire la suite