Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le viol du silence


de : clémentine autain
mardi 2 juin 2009 - 21h41 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Le viol du silence

Le Collectif féministe contre le viol lance aujourd’hui la plus grande campagne qui ait jamais existé contre le viol.

Cette campagne est un cri d’alarme dont l’objectif est de briser les tabous qui entourent ce crime et de diminuer la tolérance sociale à l’égard des violences sexuelles.

Parti pris gonflé, c’est une star du cinéma érotique, Clara Morgane, qui porte la campagne et joue dans le clip de sensibilisation. Elle attend un plombier, ouvre la porte de chez elle pour l’accueillir, elle porte une jolie robe avec un décolleté plongeant.

La caméra prend la place de cet homme et son regard transforme la jeune femme en objet sexuel. Il s’apprête à la violer. Gros plan sur son sac à outils. Il fait un geste pour l’agresser.

Elle lui dit : « tu fais quoi là, t’as vu ta tête ? ». Et elle affirme : « Le désir, c’est pas contagieux, alors quand c’est non, c’est non ! ». Fin du clip. L’information écrite défile : « Sans consentement, c’est un viol. Le viol est un crime, seul l’agresseur est coupable. Nous pouvons aider les victimes ».

Le numéro vert s’affiche : 0 800 05 95 95 95.

Ce numéro national gratuit enregistre chaque année environ 7.000 appels, soit 3 à 15 nouveaux crimes dénoncés chaque jour.
Le message de cette campagne est clair : qu’une femme soit désirable n’est pas un motif pour violer son désir, son corps, son intégrité. L’idée, c’est de battre en brèche le stéréotype : « elle l’a bien cherché » qui pèse sur les femmes victimes. C’est ainsi qu’elles se sentent coupables, sales, honteuses.

Je dis « elles » mais je pense et je devrais dire « nous ». Cette campagne me touche et me tient à cœur parce que j’ai été victime de viol. J’ai fini par le dire publiquement il y a trois ans après dix ans de mensonge par omission.

Les journalistes me demandaient toujours : « comment êtes-vous devenue féministe ? ». Impossible de dire la vérité. Je ne voulais pas, je n’arrivais pas à dire la raison profonde de mon engagement parce qu’on ne parle pas de ces choses là, surtout quand on est une femme publique, quand on fait des choses sérieuses comme de la politique. Et puis aucune femme publique n’en avait jamais parlé : il doit bien y avoir des raisons.

La seule personnalité qui en ait parlé, à ma connaissance, c’est

Claudia Cardinal mais elle a longtemps fait passer l’enfant né du viol qu’elle a subi à l’âge de 15 ans pour son petit frère. Si l’on parle, on peut nous accuser de dévoiler notre vie privée alors que c’est justement la violation de notre intimité. Et puis il y a la peur, celle du regard des autres, la peur de n’être plus vue que comme une femme violée, une femme souillée, malheureuse, détruite, suspecte aussi car notre parole est souvent mise en doute. Alors il faudrait se taire, tant de gens autour de moi me l’ont conseillé, pour me protéger.

Mais se taire, c’est être complice du silence, de ce silence qui permet de violer encore et toujours. Ce silence me pèse parce que je sais la souffrance, celle qui ronge la tête et la chair, et parce que le tabou est l’une des meilleures armes des violeurs.

L’homme qui m’a violée était un multirécidiviste : il a avoué avoir violé une trentaine de femmes et nous n’étions que trois au procès en Assises. Sans cesse je pense à celles qui n’étaient pas là, à celles qui n’ont pas pu et ne peuvent pas parler, et qui n’ont pas la justice avec elle pour mener le travail de réparation.

Si la parole des femmes était rendue possible, non seulement les victimes iraient mieux parce que dire ce qui s’est passé, pouvoir être comprise, est la clé de la reconstruction, mais il y aurait aussi moins de victimes.

On estime à 4% le nombre de viols ou tentatives de viols dénoncés aux forces de l’ordre. Pas facile d’aller raconter dans un bureau froid, à un policier que l’on ne connaît pas, les circonstances, les détails crus d’un acte de viol.

Et les flics sont peu ou pas formés pour recueillir cette parole.

Je revois le jeune policier qui a pris ma plainte en 1995 me demandant s’il peut faire une pause au milieu de mon récit pour aller fumer une cigarette.

Aujourd’hui, je suis debout, je ne survis plus, je vis. C’est parce que j’ai rencontré le Collectif féministe contre le viol. J’aimerai que nous puissions un jour dire « nous », à visage découvert, dans un manifeste par exemple, comme les femmes qui avaient avorté l’ont fait en 1971.

Le clip est visible sur www.kancnon.com
numéro vert Viol femmes information : 0 800 05 95 95



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le viol du silence
2 juin 2009 - 23h17 - Posté par marie.lina

Le viol : c’est aujourd’hui un moyen de faire la guerre , combien de victimes et pourquoi cela marche ????
Encore aujourd’hui la victime de viol est considérée comme salie ,souillée, je vais dire invendable ! Car c’est bien cela , tant que nous serons des valeurs d’échange nous serons violées et c’est cela que veulent certains violeurs :gagner de la puissance en violant les femmes des autres ( les mères, les soeurs ............) Et bien messieurs ont vous emmerdent ,car "il n’y a rien que le savon ne lave !"
Si j’élimine de mon discourt les cas psychiatriques , tout le reste n’est qu’un problème de puissance ,comme si le jus de nos vulves, vous rendait plus fort. Et bien assez de parole ,notre petit machin est à nous et même si vous attendiez la lune ,c’est notre main dans la figure qui vous attend . Et pitié,il faut en finir avec cette idée débile de la virginité et déjà on perdra des zélateurs de la pureté donc des violeurs potentiels !
Bref ,vive les femmes et notre corps est à nous ,ainsi que le fond de nos culottes . marie.lina



Le viol du silence
3 juin 2009 - 03h29 - Posté par sergio

Vous écrivez : « …Le viol : c’est aujourd’hui un moyen de faire la guerre… »

Donc un crime de guerre, et comme tout crime de guerre doit-être durement réprimé. Quel État l’a intégré dans sa législation ?

Cela concerne tout le monde, les femmes comme les hommes, il faut en parler !


Le viol du silence
3 juin 2009 - 08h51 - Posté par marie.lina

Merci de votre remarque, c’est un crime de guerre ,d’autant plus que de petits états ,minés par les guerres civils en sont à la course absurde aux atrocités gratuites.
Comment ne pas avoir envi de mordre ,car en toute honnêteté ,vous prenez sur vous :" restons calmes, pardonnons, reconstruisons !!!!!" et en face de vous vous avez toujours des réactions du genre :
 hilares :je te l’ai bien mise !!!!!
 si cela n’était pas un viol:cela vous aurais plus, ? (du vécu chez les flics !)
 désolée mais tu mets la honte sur la famille ; donc on doit te tuer
Donc on fait quoi ? Sans sida ou bébé :le mépris de cette bande de nains !!
Avec de multis traumatismes :sida, déchirures multiples,AUTO-CULPABILITE de part la
pression socio-culturelle !!!!!!
Donc ,on peut en parler, mais moi j’aime bien l’ironie ,jusqu’à la provocation grossière ; c’est mon savon, comme cela j’aime encore les hommes et la vie qui va avec ; . marie.lina



Le viol du silence
3 juin 2009 - 19h52 - Posté par irmo

Bonjour,

J’ai regardé ce clip plusieurs fois et je n’ai pas du tout vu la même chose que vous.

Vous écrivez que c’est le regard de l’homme qui transforme Clara Morgane en objet sexuel. Moi je pense qu’elle se présente très explicitement à lui comme objet de désir, avec une multiplication de signaux. Comme on dit parfois, elle "l’allume". Je doute qu’elle se fusse comportée de la sorte avec - admettons - un huissier.

Je ne vois pas pourquoi elle se permet de l’accueillir ainsi. Pas une excuse pour le viol, certes.

Là où je pense que vous déraillez complètement, c’est lorsque vous dites qu’il veut la violer. S’il avait voulu la violer, il l’aurait violée, tout simplement. Il a voulu l’étreindre. Et si pour vous, un gros lourdaud qui cherche à étreindre une femme est un violeur, et donc un criminel de guerre, à mes yeux ça reste un gros lourdaud qui s’est fait alllumer, qui a tenté sa chance avant de se faire refouler.

Dernière chose : je ne vois pas le moindre début de tentative d’agression, et là encore je pense que vous vous faites des films.

On reproche aux hommes de surinterpréter, mais votre lecture de ce clip montre qu’ils ne sont pas les seuls. Je ne vois ni viol, ni tentative de viol et encore moins tentative d’agression dans cette vidéo.

Cordialement



Le viol du silence
9 juin 2009 - 14h07 - Posté par Nanou

Pour l’auteur du message précédent : vous concluez (et c’est le plus important à retenir) que même quand un homme à l’impression de percevoir des "signaux", qu’une fille l"allume" parce que sa tenue est "sexy" celà ne justifie en rien une agression sexuelle.

d’autre part, quand vous dites qu’un gros lourdaud peut "étreindre" une femme sans vouloir commettre un viol, c’est bien possible, mais quand la femme n’est pas consentente, on appele ça des attouchements. Or j’estime que se faire frôler de manière insistante ou plotter quand on ne l’a pas demandé est une agression. De plus, les gros lourdaud, comme vous le dites, sont généralement trés lent à comprendre que non c’est, non, et comme on finit par être en colère, ça se finit toujours avec des insultes du genre : salope, sale pute, trainée car monsieur lourdaud est frustré. Et ça c’est du vécu.

d’autre part, là ou vous ne voyez peut être pas que c’est important, ce clip incite a exprimer clairement son refus et cible les jeunes. Je trouve que c’est bien car malheureusement, beaucoup de jeunes ou trés jeunes filles ne sont pas informées dans le cadre familial des réactions qu’elles peuvent susciter chez les hommes. Il y a certaines familles, qui sous le prétexte de la pudibonderie, n’enseignent jamais aux filles que leur corps leur appartient et qu’elles en ont le contrôle. Ils peut arriver à ces filles de se retrouver face a un homme "lourdaud", trop entreprenant qui va vite oublier ses scrupules si il ne sent pas une forte et ferme résistance en face. Voilà comment monsieur tout le monde peut devenir un agresseur sexuel et un violeur sans être le psychopathe qu’on croit voir dans tous les violeurs.
Croyez moi, trés jeune c’est difficile de comprendre ce que le type à derrière la tête si on est pas informée, et on peut se retrouver dans de trés mauvaises situations.
Et ceci est encore du vécu.





En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite