Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le viol du silence
de : clémentine autain
mardi 2 juin 2009 - 21h41 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Le viol du silence

Le Collectif féministe contre le viol lance aujourd’hui la plus grande campagne qui ait jamais existé contre le viol.

Cette campagne est un cri d’alarme dont l’objectif est de briser les tabous qui entourent ce crime et de diminuer la tolérance sociale à l’égard des violences sexuelles.

Parti pris gonflé, c’est une star du cinéma érotique, Clara Morgane, qui porte la campagne et joue dans le clip de sensibilisation. Elle attend un plombier, ouvre la porte de chez elle pour l’accueillir, elle porte une jolie robe avec un décolleté plongeant.

La caméra prend la place de cet homme et son regard transforme la jeune femme en objet sexuel. Il s’apprête à la violer. Gros plan sur son sac à outils. Il fait un geste pour l’agresser.

Elle lui dit : « tu fais quoi là, t’as vu ta tête ? ». Et elle affirme : « Le désir, c’est pas contagieux, alors quand c’est non, c’est non ! ». Fin du clip. L’information écrite défile : « Sans consentement, c’est un viol. Le viol est un crime, seul l’agresseur est coupable. Nous pouvons aider les victimes ».

Le numéro vert s’affiche : 0 800 05 95 95 95.

Ce numéro national gratuit enregistre chaque année environ 7.000 appels, soit 3 à 15 nouveaux crimes dénoncés chaque jour.
Le message de cette campagne est clair : qu’une femme soit désirable n’est pas un motif pour violer son désir, son corps, son intégrité. L’idée, c’est de battre en brèche le stéréotype : « elle l’a bien cherché » qui pèse sur les femmes victimes. C’est ainsi qu’elles se sentent coupables, sales, honteuses.

Je dis « elles » mais je pense et je devrais dire « nous ». Cette campagne me touche et me tient à cœur parce que j’ai été victime de viol. J’ai fini par le dire publiquement il y a trois ans après dix ans de mensonge par omission.

Les journalistes me demandaient toujours : « comment êtes-vous devenue féministe ? ». Impossible de dire la vérité. Je ne voulais pas, je n’arrivais pas à dire la raison profonde de mon engagement parce qu’on ne parle pas de ces choses là, surtout quand on est une femme publique, quand on fait des choses sérieuses comme de la politique. Et puis aucune femme publique n’en avait jamais parlé : il doit bien y avoir des raisons.

La seule personnalité qui en ait parlé, à ma connaissance, c’est

Claudia Cardinal mais elle a longtemps fait passer l’enfant né du viol qu’elle a subi à l’âge de 15 ans pour son petit frère. Si l’on parle, on peut nous accuser de dévoiler notre vie privée alors que c’est justement la violation de notre intimité. Et puis il y a la peur, celle du regard des autres, la peur de n’être plus vue que comme une femme violée, une femme souillée, malheureuse, détruite, suspecte aussi car notre parole est souvent mise en doute. Alors il faudrait se taire, tant de gens autour de moi me l’ont conseillé, pour me protéger.

Mais se taire, c’est être complice du silence, de ce silence qui permet de violer encore et toujours. Ce silence me pèse parce que je sais la souffrance, celle qui ronge la tête et la chair, et parce que le tabou est l’une des meilleures armes des violeurs.

L’homme qui m’a violée était un multirécidiviste : il a avoué avoir violé une trentaine de femmes et nous n’étions que trois au procès en Assises. Sans cesse je pense à celles qui n’étaient pas là, à celles qui n’ont pas pu et ne peuvent pas parler, et qui n’ont pas la justice avec elle pour mener le travail de réparation.

Si la parole des femmes était rendue possible, non seulement les victimes iraient mieux parce que dire ce qui s’est passé, pouvoir être comprise, est la clé de la reconstruction, mais il y aurait aussi moins de victimes.

On estime à 4% le nombre de viols ou tentatives de viols dénoncés aux forces de l’ordre. Pas facile d’aller raconter dans un bureau froid, à un policier que l’on ne connaît pas, les circonstances, les détails crus d’un acte de viol.

Et les flics sont peu ou pas formés pour recueillir cette parole.

Je revois le jeune policier qui a pris ma plainte en 1995 me demandant s’il peut faire une pause au milieu de mon récit pour aller fumer une cigarette.

Aujourd’hui, je suis debout, je ne survis plus, je vis. C’est parce que j’ai rencontré le Collectif féministe contre le viol. J’aimerai que nous puissions un jour dire « nous », à visage découvert, dans un manifeste par exemple, comme les femmes qui avaient avorté l’ont fait en 1971.

Le clip est visible sur www.kancnon.com
numéro vert Viol femmes information : 0 800 05 95 95



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Le viol du silence
2 juin 2009 - 23h17 - Posté par marie.lina

Le viol : c’est aujourd’hui un moyen de faire la guerre , combien de victimes et pourquoi cela marche ????
Encore aujourd’hui la victime de viol est considérée comme salie ,souillée, je vais dire invendable ! Car c’est bien cela , tant que nous serons des valeurs d’échange nous serons violées et c’est cela que veulent certains violeurs :gagner de la puissance en violant les femmes des autres ( les mères, les soeurs ............) Et bien messieurs ont vous emmerdent ,car "il n’y a rien que le savon ne lave !"
Si j’élimine de mon discourt les cas psychiatriques , tout le reste n’est qu’un problème de puissance ,comme si le jus de nos vulves, vous rendait plus fort. Et bien assez de parole ,notre petit machin est à nous et même si vous attendiez la lune ,c’est notre main dans la figure qui vous attend . Et pitié,il faut en finir avec cette idée débile de la virginité et déjà on perdra des zélateurs de la pureté donc des violeurs potentiels !
Bref ,vive les femmes et notre corps est à nous ,ainsi que le fond de nos culottes . marie.lina



Le viol du silence
3 juin 2009 - 03h29 - Posté par sergio

Vous écrivez : « …Le viol : c’est aujourd’hui un moyen de faire la guerre… »

Donc un crime de guerre, et comme tout crime de guerre doit-être durement réprimé. Quel État l’a intégré dans sa législation ?

Cela concerne tout le monde, les femmes comme les hommes, il faut en parler !


Le viol du silence
3 juin 2009 - 08h51 - Posté par marie.lina

Merci de votre remarque, c’est un crime de guerre ,d’autant plus que de petits états ,minés par les guerres civils en sont à la course absurde aux atrocités gratuites.
Comment ne pas avoir envi de mordre ,car en toute honnêteté ,vous prenez sur vous :" restons calmes, pardonnons, reconstruisons !!!!!" et en face de vous vous avez toujours des réactions du genre :
 hilares :je te l’ai bien mise !!!!!
 si cela n’était pas un viol:cela vous aurais plus, ? (du vécu chez les flics !)
 désolée mais tu mets la honte sur la famille ; donc on doit te tuer
Donc on fait quoi ? Sans sida ou bébé :le mépris de cette bande de nains !!
Avec de multis traumatismes :sida, déchirures multiples,AUTO-CULPABILITE de part la
pression socio-culturelle !!!!!!
Donc ,on peut en parler, mais moi j’aime bien l’ironie ,jusqu’à la provocation grossière ; c’est mon savon, comme cela j’aime encore les hommes et la vie qui va avec ; . marie.lina



Le viol du silence
3 juin 2009 - 19h52 - Posté par irmo

Bonjour,

J’ai regardé ce clip plusieurs fois et je n’ai pas du tout vu la même chose que vous.

Vous écrivez que c’est le regard de l’homme qui transforme Clara Morgane en objet sexuel. Moi je pense qu’elle se présente très explicitement à lui comme objet de désir, avec une multiplication de signaux. Comme on dit parfois, elle "l’allume". Je doute qu’elle se fusse comportée de la sorte avec - admettons - un huissier.

Je ne vois pas pourquoi elle se permet de l’accueillir ainsi. Pas une excuse pour le viol, certes.

Là où je pense que vous déraillez complètement, c’est lorsque vous dites qu’il veut la violer. S’il avait voulu la violer, il l’aurait violée, tout simplement. Il a voulu l’étreindre. Et si pour vous, un gros lourdaud qui cherche à étreindre une femme est un violeur, et donc un criminel de guerre, à mes yeux ça reste un gros lourdaud qui s’est fait alllumer, qui a tenté sa chance avant de se faire refouler.

Dernière chose : je ne vois pas le moindre début de tentative d’agression, et là encore je pense que vous vous faites des films.

On reproche aux hommes de surinterpréter, mais votre lecture de ce clip montre qu’ils ne sont pas les seuls. Je ne vois ni viol, ni tentative de viol et encore moins tentative d’agression dans cette vidéo.

Cordialement



Le viol du silence
9 juin 2009 - 14h07 - Posté par Nanou

Pour l’auteur du message précédent : vous concluez (et c’est le plus important à retenir) que même quand un homme à l’impression de percevoir des "signaux", qu’une fille l"allume" parce que sa tenue est "sexy" celà ne justifie en rien une agression sexuelle.

d’autre part, quand vous dites qu’un gros lourdaud peut "étreindre" une femme sans vouloir commettre un viol, c’est bien possible, mais quand la femme n’est pas consentente, on appele ça des attouchements. Or j’estime que se faire frôler de manière insistante ou plotter quand on ne l’a pas demandé est une agression. De plus, les gros lourdaud, comme vous le dites, sont généralement trés lent à comprendre que non c’est, non, et comme on finit par être en colère, ça se finit toujours avec des insultes du genre : salope, sale pute, trainée car monsieur lourdaud est frustré. Et ça c’est du vécu.

d’autre part, là ou vous ne voyez peut être pas que c’est important, ce clip incite a exprimer clairement son refus et cible les jeunes. Je trouve que c’est bien car malheureusement, beaucoup de jeunes ou trés jeunes filles ne sont pas informées dans le cadre familial des réactions qu’elles peuvent susciter chez les hommes. Il y a certaines familles, qui sous le prétexte de la pudibonderie, n’enseignent jamais aux filles que leur corps leur appartient et qu’elles en ont le contrôle. Ils peut arriver à ces filles de se retrouver face a un homme "lourdaud", trop entreprenant qui va vite oublier ses scrupules si il ne sent pas une forte et ferme résistance en face. Voilà comment monsieur tout le monde peut devenir un agresseur sexuel et un violeur sans être le psychopathe qu’on croit voir dans tous les violeurs.
Croyez moi, trés jeune c’est difficile de comprendre ce que le type à derrière la tête si on est pas informée, et on peut se retrouver dans de trés mauvaises situations.
Et ceci est encore du vécu.





Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
7 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
23 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. Baruch Spinoza
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite