Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’Etat devient un actionnaire minoritaire de France Télécom


de : Nathalie Brafman
mercredi 1er septembre 2004 - 20h45 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

de Nathalie Brafman

Le ministère de l’économie et des finances a annoncé, mercredi, la cession d’au moins 9,6 % du capital de l’opérateur téléphonique, amenant sa participation entre 41 % et 43,5 %. L’opération devrait rapporter entre 4,6 milliards et 5,8 milliards d’euros à l’Etat.

Contraintes budgétaires et calendrier politique obligent, Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi 1er septembre que le gouvernement allait céder au moins 9,6 % du capital de France Télécom tout en restant "un actionnaire important à moyen terme". Le gouvernement n’exclut pas de vendre jusqu’à 12,1 % du capital.

Au cours actuel, 19,4 euros, cette opération pourrait renflouer les caisses de l’Etat de 4,6 à 5,8 milliards d’euros et ainsi réduire l’endettement de la France. A Bercy, on fait aussi valoir que l’opération était attendue par le marché et que cette attente pesait sur le cours de l’action. "L’Etat est actionnaire de l’opérateur historique et en même temps arbitre. Je souhaite que nous sortions de cette ambiguïté en descendant sous la barre des 50 % du capital dans France Télécom", avait également déclaré Patrick Devedjian, ministre délégué à l’industrie dans une interview au Monde le 14 juin.

Cette opération met fin à la situation particulière de l’opérateur historique par rapport à ses concurrents européens tous majoritairement détenus par des capitaux privés. "Grâce à l’action de redressement conduite sous l’impulsion de sa direction et de l’ensemble de ses salariés depuis l’automne 2002, France Télécom a rétabli sa situation financière et a réalisé des opérations stratégiques telles que la réintégration d’Orange et de Wanadoo. Grâce à ses efforts, à sa créativité et à son initiative, l’entreprise est en mesure de prendre pleinement sa part dans un marché des télécommunications en pleine mutation", indique Bercy dans un communiqué.

LES FRUITS DE L’INVESTISSEMENT

Dans ce contexte de redressement de l’opérateur de télécommunications - au premier semestre il a réalisé un chiffre d’affaires de 23,2 milliards d’euros, en hausse de 4,2 % et son résultat d’exploitation a augmenté de 12,8 %, à 5,2 milliards, l’Etat compte bien récupérer les fruits de son investissement et "réduire l’endettement de la nation en diminuant sa participation dans le capital de France Télécom. L’Etat a accompagné, en tant qu’actionnaire ce parcours remarquable. Il a souscrit à hauteur de sa part, à l’augmentation de capital réalisée par France Télécom en mars 2003 -à 14,5 euros-." Par ailleurs, Bercy considère que France Télécom aura désormais surtout "besoin d’accroître ses marges de manœuvre pour pouvoir s’adapter aux évolutions futures des marchés des télécommunications". Un capital plus "flexible sur une base d’investisseurs élargie" devrait le lui permettre.

Au terme de ce placement, selon le nombre d’actions cédées, l’Etat détiendra entre 41 % et 43,5 % du capital de France Télécom. Parallèlement, à cette opération de privatisation, France Télécom devait réunir son conseil d’administration mercredi pour lui proposer une émission d’obligations convertibles pour un montant de 1 milliard d’euros, susceptible d’être portée à 1,5 milliard pour lui permettre d’optimiser ses sources de financement.

Depuis la loi du 31 décembre 2003 relative au service public des télécommunications et à France Télécom, la réduction de la participation sous la barre des 50 % était possible. Une loi que les syndicats avaient durement combattue. En échange, ils avaient réussi à maintenir le statut de fonctionnaires pour plus de 100 000 salariés.

Pour le syndicat SUD-PTT, l’annonce de cette cession n’est donc pas vraiment une surprise. "Depuis le vote de cette loi, nous nous y attendions", indique Verveine Angeli de SUD-PTT. Sur la forme, le syndicat CGT a critiqué l’opération. "On contraint les membres du conseil d’administration à la confidentialité et cette annonce est faite à la presse avant qu’il ne soit réuni", dénonce Philippe Carer, secrétaire régional de la CGT PTT Ile-de-France.

Même critique du côté de la CFDT. "Il y a dans l’organisation des relations entre la direction et les partenaires sociaux une instance groupe qui permet de communiquer en amont les informations sur des sujets importants. A ce jour, nos représentants n’ont pas été convoqués. Nous sommes d’autant plus surpris que nous achevons une longue négociation sur les instances représentatives de droit commun, où l’entreprise a toujours affiché une volonté de transparence, au final c’est comme d’habitude, nous apprenons l’information par la presse", lance Pascal Delaporte, responsable de la CFDT.

RÉACTION DES SYNDICATS

Voilà pour la forme. Sur le fond, dans leur ensemble, les syndicats ont réagi très négativement à l’annonce de la privatisation de leur groupe et ont dénoncé qu’encore une fois, l’Etat vende les bijoux de famille. "Une fois de plus, le gouvernement se sert de France Télécom comme d’une vache à lait. Il va utiliser les fonds pour rentrer dans les critères de Maastricht. Ce qui nous choque également, c’est qu’au moment où le gouvernement annonce ce désengagement, il offre de nouveaux allégements fiscaux, de nouveaux cadeaux au patronat", dénonce M. Carer.

Les syndicats n’ont pas manqué de traiter de nouveau l’Etat de menteur. "Encore une fois depuis dix ans, l’Etat n’a pas tenu ses promesses vis-à-vis des salariés de France Télécom", indique Mme Angeli. "Lorsque Francis Mer était ministre de l’économie, il avait dit que la nouvelle loi qui modifiait le statut de France Télécom et autorisait donc sa privatisation ne serait mise en œuvre qu’à la demande de France Télécom et seulement dans le cadre d’un projet industriel. On voit bien que ce n’est pas le cas puisque cette opération se fait dans le seul intérêt des caisses de l’Etat", critique Marc Maouche, président du syndicat CFTC de l’opérateur.

Sur la situation financière du groupe, les sentiments sont aussi partagés. SUD-PTT fait valoir qu’effectivement elle est différente de celle d’il y a deux ans mais que "d’un point de vue industriel, la position de France Télécom est plutôt inquiétante. Nous perdons des parts de marché dans le fixe et nous ne sommes pas très en avance sur le marché de la voix sur Internet alors que d’autres opérateurs alternatifs s’y sont lancés depuis longtemps".

D’ores et déjà, les syndicats réfléchissent à organiser la riposte. "Nous sommes en contact avec les autres organisations syndicales pour évaluer la situation des actions à mener", indique M. Carer. "Il y aura sans doute des actions importantes dans le courant du trimestre", prévient Mme Angeli. A la CFDT, "la riposte pourra aller de la manifestation au siège à un appel à la grève". A l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire qui devait se tenir mercredi pour autoriser la distribution de stock-options, ils devaient prendre la parole.

http://www.lemonde.fr/web/recherche...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Communiqué de la CGT (1/9/2004)
2 septembre 2004 - 06h22

Le gouvernement confirme sa politique de privatisation des Services Publics

C’est par la presse que les salariés, et les organisations syndicales et même les administrateurs ont appris la vente par le gouvernement de 9,5 % du capital de France Télécom rendant ainsi minoritaire l’Etat dans le capital de l’entreprise (41 % au terme de l’opération).

Cette décision scandaleuse est en phase avec les choix politiques libéraux du gouvernement : privatisation des entreprises publiques et cadeaux au patronat.
Cette opération exclusivement financière aux dires même du gouvernement va renflouer les caisses de l’Etat à hauteur de 4,5 Milliards d’€uros.

Cet argent ne servira ni au développement du droit à la communication sur l’ensemble du territoire ni à l’emploi ni au progrès social, mais à financer sur fond de chantage aux délocalisations une nouvelle baisse des charges sociales notamment pour les grands groupes, tel Vivendi, (4 Milliards d’€uros d’exonération d’impôts annoncés hier), alors que les profits explosent.

La situation de l’emploi dans le pays démontre que de tels choix qui n’ont rien de novateurs n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité, mais ont au contraire contribué à l’approfondissement de la fracture sociale.
La direction de France Télécom n’est pas en reste, en délocalisant des centres d’appels à l’étranger, en suppriment 14.500 emplois dans le groupe en 2004 dont 8.800 en France, en envisageant d’accorder à une poignée de cadres dirigeants des stocks option à hauteur de 2 Milliards d’€uros, en supprimant des activités et services dans tous le pays.

La CGT dénonce et combat cette logique.
Aux Télécom comme dans toutes les professions elle déploie toute son énergie pour démontrer que d’autres choix sont possibles et indispensables.

La mobilisation des personnels avec leurs organisations syndicales et de l’opinion publique, pour la réappropriation publique totale de France Télécom et plus largement pour une appropriation publique des activités du secteur des Télécom est plus que jamais d’actualité.

La Fédération CGT des salariés du secteur des Activités Postales et Télécommunications appelle sans attendre le personnel à se réunir et à agir pour ses revendications, pour la défense de l’emploi pour l’amélioration des garanties collectives et pour le service public.
Elle organise une semaine d’initiatives du 13 au 17 septembre en ce sens.






La chirurgie esthétique en Tunisie
vendredi 24 - 11h38
de : Lulianne
3 commentaires
La France s’embrase : Retraites aux flambeaux organisée à Paris et dans toute la France
jeudi 23 - 21h49
de : nazairien
10 commentaires
La CFDT condamnée en appel pour abus de pouvoir
jeudi 23 - 15h24
4 commentaires
Avancée Sociale possible ? Oui en Espagne !
jeudi 23 - 15h21
de : JO
Affaire Benalla : "Le panier de crabes" vers son dénouement ?
jeudi 23 - 14h47
de : JO
VENEZUELA : Rencontre Internationale Anti-impérialiste de Caracas !
jeudi 23 - 14h30
de : JO
3 commentaires
POUR UNE HISTOIRE AMÉRINDIENNE DE L’AMÉRIQUE
jeudi 23 - 13h37
de : Ernest London
Inondons l’Elysée avec un courrier "licenciement MACRON l’imposteur
jeudi 23 - 10h06
de : Martine
La dictature des minorités - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 22 - 21h40
de : Hdm
1 commentaire
Et si l’incurie de nos dirigeants était la principale cause de chômage en France ?
mercredi 22 - 21h05
de : Gerard989
1 commentaire
A vous de juger de l’indépendance des médias aux ordres !
mercredi 22 - 18h03
de : JO
Thèses sur le mouvement en cours
mercredi 22 - 15h49
de : Paroles Libres
Oligarchie souterraine : mais qui sont les membres du club si fermé des « Canetons du Châtelet » ?
mardi 21 - 19h23
de : MathF
9 commentaires
Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
8 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je suis pessimiste par l'intelligence mais optimiste par la volonté. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite