Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Olivier Besancenot se cherche une majorité


de : le monde
lundi 14 décembre 2009 - 18h47 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Olivier Besancenot se cherche une majorité dans son parti, en pleines turbulences (le Monde du 15/12) lundi 14 décembre 2009

Le Nouveau Parti anticapitaliste vit sa première crise de croissance. Et Olivier Besancenot son premier trou d’air. La direction de l’organisation, réunie samedi 12 et dimanche 13 décembre à Paris, a réussi à sauver les apparences en retrouvant une majorité après un vote des adhérents qui l’en avait privé. Mais le signal d’alarme est tiré.

Voilà des semaines que le leader du NPA paraît moins sur les écrans. L’agenda politique, entre le sommet de Copenhague et le débat sur l’identité nationale, lui laisse peu d’espace médiatique. La situation sociale, depuis les échecs des journées d’action syndicale du printemps, semble plus morose. Olivier Besancenot continue à aller soutenir quelques conflits locaux, mais l’humeur des travailleurs n’est plus à la grève générale. "C’est devenu difficile pour la gauche radicale", note un responsable de la direction.

L’approche des régionales ne s’annonce guère plus riante. Les négociations avec le Front de gauche pour une alliance électorale ont tourné court. Le PCF a décidé de partir sans le PS dans une majorité de régions et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon suit. La tactique dite de "la démonstration" - démontrer que ce sont les autres qui sont responsables de la désunion - n’a pas fonctionné. Aux yeux de la gauche radicale, ce sont bien les amis de M. Besancenot qui n’ont pas voulu de listes communes.

Le NPA prépare donc seul sa campagne, essentiellement axée sur la confrontation contre la politique de Nicolas Sarkozy. "C’est le dernier rendez-vous électoral avant la présidentielle de 2012 ", explique-t-on un dirigeant. Les sondages ne s’annoncent guère prometteurs : 4 % contre 7 % au Front de gauche selon les études confidentielles commandées à l’IFOP. Les élections locales sont généralement moins porteuses pour l’organisation contestataire, il n’empêche. "C’est la seconde séquence consécutive où le NPA va se retrouver seul face au Front de gauche, en termes de dynamique, cela risque de peser comme lors des européennes", remarque Jérôme Fourquet, directeur de l’institut.

Olivier Besancenot continue cependant de collectionner les bons sondages. Selon le tableau de bord politique IFOP pour Paris Match (réalisé les 3 et 4 décembre auprès de 1 002 personnes), il atteint pour le troisième mois 57 % de bonnes opinions. Mais le dernier palmarès Ipsos pour Le Point lui fait perdre neuf points et cinq places. Sa popularité est encore forte, surtout comparée à d’autres à gauche, mais elle ne profite pas à son organisation. "Il se passe au NPA ce qui est arrivé au MoDem : il existe comme machine pour un leader, peu comme parti", note Vincent Tiberj, chercheur au Centre d’études européennes de Sciences Po.

En interne, les lendemains du congrès de fondation sont aussi moins prometteurs que prévu. Alors que l’organisation claironnait avoir eu 9 123 adhérents à son lancement en février, elle en compte 8 000 aujourd’hui. "Nous avons connu une petite contraction. On a moins le vent dans le dos qu’au printemps", avoue la direction. Construire une organisation "nouvelle" et "en rupture avec la vieille gauche" n’est pas si facile.

De nombreux militants venant du mouvement social ou de l’altermondialisme désireux d’unir la gauche radicale se sont lassés. Du coup, ce sont les "durs" issus de petits courants révolutionnaires, comme ceux venus de Lutte ouvrière, qui ont pris du poids et appuyé pour qu’une ligne plus identitaire encore soit affirmée. Le NPA a aussi du mal à imposer d’autres porte-parole. En dehors d’"Olivier ", personne n’a émergé.

Début décembre, c’est à une vraie crise de direction que le NPA a été confronté quand les adhérents ont refusé l’orientation pour les régionales proposée par leur leader. A la question faut-il ou non s’allier avec le PCF et le Parti de gauche, les militants ont répondu en se divisant en trois tiers : 36% pour la position défendue par le facteur - pas d’alliance nationale mais une possibilité dans certaines régions avec le PG là où le PCF part avec le PS au premier tour -, 28,5% sur une position de refus de toute alliance, et 31,5% pour des listes communes avec le Front de gauche.

Avec ce résultat, l’organisation n’avait plus de majorité. Après un appel à "l’unité de l’organisation" lancé par la direction, 70% des membres du conseil politique national se sont retrouvés, dimanche, pour sauver les meubles, en votant une résolution sur les régionales : le NPA part seul en campagne à l’exception de quelques tentatives d’union en Lorraine, en Basse-Normandie et en Bretagne. "Il n’y a pas de crise de direction. On a dépassé les divergences ouvertes par le vote", affirmait un proche de M. Besancenot. "La ligne sectaire de la direction n’est comprise ni à l’intérieur ni à l’extérieur", tacle Yann Cochin, chef de file de la minorité.

Deux jours avant, dans une petite salle de cinéma parisienne, la réalisatrice Camille de Casablanca projetait son film sur la naissance du NPA, C’est parti, qui doit sortir en février. On y voit des militants jeter des ouvrages de Lénine dans une benne et l’enthousiasme des militants à "créer du neuf à gauche". A la sortie, on se disait qu’on en est aujourd’hui bien loin. Sylvia Zappi



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Olivier Besancenot se cherche une majorité
14 décembre 2009 - 20h07 - Posté par Mengneau Michel

Le journaliste du Monde une fois de plus fait un amalgame en bonifiant le culte de la personnalité. A mon avis, la décision du NPA est la synthèse du vote des adhérants et n’a que peu de rapport avec une quelconque responsabilité de Besanscenot, qui n’est en fait que le porte parole du NPA. C’est la continuité de la politique spectacle à la Sarkozy que ces journaleux tentent de péréniser comme si cela était plus important que le débat d’idée.

Ca me fait rire, parce que j’ai faillit écrire qu’il faudrait les censurer pour manque de respect vis à vis de l’information de fond. Comme je suis un défenseur de la liberté d’expression je n’irais pas jusque là, mais ils mériterait que l’on monte une charia sur ce genre de canard. A défaut de leur balancer dse caillasses, des oeufs pourris seraient les biens venus pour maculer ce genre canard à la limite de la fausse information.



Olivier Besancenot se cherche une majorité
14 décembre 2009 - 20h13 - Posté par Mengneau Michel

Zut, je n’avais pas vu de qui était l’article, mais cela ne m’étonne pas de cette nullité. Elle serait mieux dans un canard people où les feuilles contenant les élucubrations de cette "tache" ne seraient même pas bonnes à emballer le poisson.


Olivier Besancenot se cherche une majorité
14 décembre 2009 - 21h45 - Posté par deleuze

" aux yeux de la gauche radicale ce sont les amis d olivier besancenot qui sont responsables....Sur quelle source s appuie S Zappi qui, de journaliste est devenue une sorte de lefevre porte flingue contre le npa ! Bien sur ,le pc n a pas rompu les accords dans 5 regions en s alliant avec le ps au 1er tour ? Dans plusieurs régions bretagne,langudoc roussillon le fg a donné comme consigne de casser l accord conclu avec le npa par sa base ! Le fg pietine ses partenaires :les affiches du 1er meeting parisien de la campagne est signée pg pcf et gu ou sont les alternatifs ,la fede le pcof ? Quel mepris de s zappi pour la democratie du npa qui a fait voter ses militants difficile mais démocratique ! le pg lui n a pas eu de problemes car ses militants n ont pas voté . Par exemple quand jl melenchon cherche un accord ^politique de 2 eme tour avec le liberal cohn bendit qu en pensent ses militants ,il est vrai qu il dit plus souvent "je " que "nous" a la différence d olivier besancenot qui lui est un vrai porte parole et respecte ses mandats ! Ne pas gérer les regions avec le ps social liberal et ne pas faire le contraire de ce pourquoi on a été élu ( en privatisant par exemple) est ce incohérent ? Cet article comme au moment des europennes veut faire porter le chapeau de la division au npa sans redire d ailleurs que c est lui qui avait initié le processus,sans doute la faute du npa a été de sousestimer les divergences avec le pc et sa satellisation chronique par le ps et le manque de coherence du pg qui s est contredit plusieurs fois dans la negociation et qui cherche sans doute a mettre sur orbite melenchon 2012 Pour sa part le npa menera une campagne anti capitaliste et continuera à débattre.


Olivier Besancenot se cherche une majorité
14 décembre 2009 - 22h40 - Posté par S.Bolivar

La seule chose qu’on peut reprocher à la direction du NPA,c’est de ne pas avoir trouver un accord avec LO,ce qui parait assez incompréhensible .

Espérons que pour les intérets des travailleurs ,ces 2 partis s’unieront pour les prochaines élections .



Olivier Besancenot se cherche une majorité
15 décembre 2009 - 08h08 - Posté par deleuze

La direction du npa lors de la toute première reunion unitiare avait invité toutes les orgas à la gauche du ps LO était d ailleurs present en se definissant comme observateur puis n est pas revenu.C est dommage car cela aurait evité au npa de se retrouver comme seul courant revolutionnaire face au pg et au pc D une façon generale lo refuse les propositions d unité ,le npa le regrette.


Olivier Besancenot se cherche une majorité
15 décembre 2009 - 11h14 - Posté par Raymond

à S.Bolivar.

 Je comprend ta déception de ne pas voir le NPA et LO fairent liste commune, et je partage ton incompréhension d’une situation qui apparait ridicule

 En 2004, militant de la LCR, j’ai fait la campagne des européenne avec LO. Nous avons eu la chance de faire, ici, cette campagne avec la fraction de LO, qui depuis a en majorité à rejoint le NPA, dans une ambiance chaleureuse et constructive.

 Mais en fin de campagne, nous avons été rejoint par la majorité de LO et le climat est devenu insupportable : des fantasmes sécuritaires inimaginables, un sectarisme délirant faisant fuir tous les militants, et hélas je ne pense pas que les choses est changées depuis puisqu’ils ont refusés toutes discussions programmatrices, ce qui est fort dommage.

 Nous partirons donc seul, sauf surprise énorme, mais dans la situation sociale qui ne saurait perdurer longtemps sans explosion populaire inattendun rien n’est figé et d’ici mars 2010 tout peut arrivé.

 Amitiés révolutionnaires. Raymond





Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
2 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite