Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Procès Argentine (54 articles)
(Procès Sandoval / Bellaciao)
Procès Bellaciao/Sandoval - Du tribunal d’Auxerre en live...
de : Antifaf - 12 janvier 2012
2 commentaires
13h40 Le procès commence, les différents avocats de la défense vérifient avec la juge les documents et les conclusions présentés.... info à suivre... Bellaciao Auxerre 12 janvier 2012 Procès Bellaciao / Sandoval Lire aussi : Argentine : la Cour de cassation refuse l’extradition de Sandoval Extradition de Sandoval et information Argentine : Des ONG dénoncent la position du Ministère public français dans la procédure d’extradition de Mario (...)
Lire la suite, les commentaires...
Placide soutient BELLACIAO dans l’affaire SANDOVAL
de : Le Placide - 11 janvier 2012
7 commentaires

Lire la suite, les commentaires...
Communiqué - Le Collectif BELLACIAO poursuivi en diffamation par Mario SANDOVAL
de : Collectif BELLACIAO - 9 janvier 2012
65 commentaires
Le 12 janvier 2012, Roberto FERRARIO, un des porte-paroles du Collectif BELLACIAO, comparaîtra devant le Tribunal Correctionnel d’Auxerre, assisté de son avocate, Maître France WEYL, suite à la plainte en diffamation que M. Mario SANDOVAL a déposée contre plusieurs médias, notamment Marianne2, Mediapart, Le Grand Soir, Courrier International, France Info, El Correo, Calpa... M. Mario SANDOVAL, ancien fonctionnaire de police argentin, poursuit BELLACIAO pour la publication sur notre (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le Général argentin Arturo A. Corbetta, celui qui ne tolérait pas « des détentions illégales, la torture, ou l’assassinat »
de : Martin Edwin Andersen * via RF - 7 janvier 2012
La direction du Général Arturo A. Corbetta à la Police fédérale argentine, 29 ans après le coup militaire, donne un exemple d’un Officier préoccupé des droits de l’homme. Témoin direct, l’ambassadeur US Robert Hil informe le Département d’État des États-Unis sur sa conduite. (Voir pièces jointes). Tandis que les argentins commémorent aujourd’hui le 29 eme anniversaire du coup d’Etat qui a endeuillé le pays pour plus d’une génération, il est (...)
Lire la suite, les commentaires...
Soutenez Bellaciao, faites un don !
de : Collectif Bellaciao - 3 janvier 2012
7 commentaires
Le serveur et la bande passante (de plus en plus imposants compte tenu de l’augmentation constante de la fréquentation) coûtent cher, nous ne bénéficions d’aucun financement public, mais exclusivement de financements militants et autogérés. Oui, nous savons que tout le monde tire la langue et que l’argent se fait rare , aussi, même un don de 5 euros, pour nous aider à poursuivre le combat pour une information alternative et militante engagé il y a bientôt 10 ans, sera (...)
Lire la suite, les commentaires...
Pouvoir et disparition. Les camps de concentration en Argentine
de : Marc Drouin via RF - 2 janvier 2012
Les souterrains de la dictature argentine, 1976-1983 En 1976 les forces armées prennent le pouvoir en Argentine en vue d’astreindre la société dans son ensemble à un « Processus de réorganisation nationale ». Selon le général Jorge Rafael Videla, tout individu qui prétendait bouleverser les valeurs fondamentales de la société, « motivé par des idées contraires à notre civilisation occidentale et chrétienne » était un subversif, un terroriste. Pour purifier la société de ces éléments (...)
Lire la suite, les commentaires...
Le PARIS-DAKAR dans un Centre de Torture
de : Sophie Thonon-Wesfreid via FR - 1er janvier 2012
2 commentaires
L’Association FRANCE AMERIQUE LATINE entend rappeler que la ville argentine de MAR DEL PLATA, point de départ, du PARIS DAKAR, fut profondément touchée par la sanglante répression instaurée par la dictature militaire argentine de 1976 à 1983. Nous voulons faire savoir aux différents participants que les hangars de la Base Navale dans lesquels véhicules et matériel sont actuellement entreposés, fut un centre clandestin de tortures et de disparition, par lequel passèrent la plupart des (...)
Lire la suite, les commentaires...
15 ans de prison le dernier dictateur argentin Reynaldo Bignone (video)
de : Michael Warren via RF - 31 décembre 2011
Le dernier dictateur d’Argentine a été de nouveau reconnu coupable de crimes contre l’humanité, jeudi, et a été condamné à 15 années de prison supplémentaires pour avoir mis sur pied un centre de torture secret dans un hôpital lors du coup d’État de 1976. Reynaldo Bignone a personnellement supervisé la prise de l’hôpital Posadas de Haedo de la province de Buenos Aires, il y a 35 ans, dirigeant les soldats dans les chars et dans les hélicoptères pour retrouver les (...)
Lire la suite, les commentaires...
Quatre extraditions de répresseurs argentins en 2011
de : Telam via RF - 29 décembre 2011
Avec l’extradition ce dimanche [25 décembre ]du répresseur Luis Enrique Baraldini, par les autorités boliviennes, quatre extraditions ont eu lieu au cours de 2011 d’ ex-militaires qui sont poursuivis aujourd’hui par la justice argentine pour des délits de violation droits de l’homme. En juillet, fut extradé du Paraguay, le médecin militaire et voleur d’enfants, Norberto Bianco, accusé pour son comportement dans le plan systématique de vol de bébés nés en (...)
Lire la suite, les commentaires...
Procès en Argentine du terrorisme d’Etat : 266 condamnés
de : Victoria Ginzberg via RF - 28 décembre 2011
Au cours de l’année 2011, en Argentine , 20 procès ont abouti et 67 personnes ont été condamnées pour la première fois pour des faits liés aux violations des droits de l’homme pendant la dictature. Selon le rapport annuel de l’ « Unidad Fiscal de Coordinación y Seguimiento » cité dans dans un article de Pagina 12. Sur l’ensemble de l’année 2011, 193 personnes ont été jugées ou le sont pour crime contre l’humanité, c’est cinq fois plus qu’en (...)
Lire la suite, les commentaires...
Argentine : le procès des assassins présumés du P. Longueville s’ouvrira en mars
de : N. S. via RF - 27 décembre 2011
Le procès des assassins présumés de deux prêtres, dont le Français Gabriel Longueville, tués en juillet 1976 sous la dictature militaire, débutera le 15 mars 2012 à La Rioja (nord-ouest de l’Argentine). Trois juges auront à se prononcer sur la culpabilité de Luis Fernando Estrella, ancien commandant en second de la base aérienne de Chamical et figure centrale de la dictature à La Rioja, de l’ex-général Luciano Benjamín Menéndez, ancien commandant du IIIe corps d’armée (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’Argentine recherche des Franquistes
de : via RF - 27 décembre 2011
1 commentaire
La justice argentine a demandé à l’Espagne les adresses des responsables qui ont agi sous le franquisme et sont encore en vie, dans le cadre d’une enquête sur des crimes commis en Espagne sous la dictature de Franco (1936-77), a-t-on appris mardi de source judiciaire. La magistrate Maria Servini de Cubria a sollicité par le biais d’une commission rogatoire, "les noms et dernières adresses connues des membres des Conseils des ministres des gouvernements de l’Etat (...)
Lire la suite, les commentaires...
Un ex-colonel remis à l’Argentine (video)
de : Santa Cruz via RF - 26 décembre 2011
Luis Enrique Baraldini, un ancien colonel recherché pour des violations des droits de l’homme en Argentine sous la dictature, a été remis aux autorités argentines aujourd’hui, au lendemain de son arrestation à Santa Cruz, dans l’est de la Bolivie. Le ministre bolivien de l’Intérieur Wilfredo Chavez avait annoncé hier l’arrestation de Luis Enrique Baraldini à Santa Cruz, la capitale économique de la Bolivie - à 900 km de La Paz -, où il vivait depuis une (...)
Lire la suite, les commentaires...
Les origines de l’Etat terroriste et de la disparition forcée dans l’Argentine dictatoriale.
de : Roberto Ferrario - 21 décembre 2011
Intervention de Gabriel Péries, docteur en Sciences Politiques, lors du colloque « Les citoyens français assassinés ou portés disparus pendant le terrorisme d’Etat en Argentine », le 8 décembre 2011, au Sénat, organisé par le « Collectif argentin pour la mémoire » et l’Ambassade de la République Argentine en France. Ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar... Il s’agit donc d’évoquer ici une articulation entre une forme d’Etat, l’Etat terroriste, et un (...)
Lire la suite, les commentaires...
Quand la France exportait sa torture en Argentine (full video)
de : Hélène Marzolf via RF - 21 décembre 2011
1 commentaire
En 2003, dans “Escadrons de la mort, l’école française”, Marie-Monique Robin racontait comment la France, à partir de la fin des années 50, fit profiter la junte argentine de ses méthodes de torture et de répression expérimentées en Indochine et en Algérie. Son film étant considéré comme pièce à conviction, la journaliste était citée à comparaître en février lors de procès contre des anciens tortionnaires. Nous l’avons accompagnée. Le 7 février, devant le tribunal (...)
Lire la suite, les commentaires...
N’oublions pas nos camarades disparus (video)
de : Roberto Ferrario - 21 décembre 2011
2 commentaires
Yves Domergue, Cecilia Rotemberg et Marie-Anne Erize sont "disparus"... victimes de la dictature militaire argentine entre 1976 et 1983. Mais ils ont été aussi anciens élèves ou enseignants du lycée franco-argentin Jean Mermoz de Buenos Aires et du Collège français de Belgrano (établissement précédent, fermé en 1969). Trente-cinq ans après ces disparitions, une grande majorité de la communauté du lycée l’ignore encore. Avec l’intention de rappeler ces faits et de rendre (...)
Lire la suite, les commentaires...
L’Argentine continue de découvrir les horreurs de la dictature (photos + videos Es)
de : Roberto Ferrario - 19 décembre 2011
Le « Processus de réorganisation nationale » (« Proceso de Reorganización Nacional ») est le nom officiellement donné à soi-même par la dictature militaire argentine de 1976 à 1983, qui imitait ainsi le Proceso de reconstrucción nacional de la dictature uruguayenne. Celle-ci a fait près de 30 000 « disparus » (desaparecidos), 15 000 fusillés, 9 000 prisonniers politiques, et 1,5 million exilés pour 30 millions d’habitants, ainsi que 500 bébés kidnappés aux parents desaparecidos et (...)
Lire la suite, les commentaires...
Argentine : « les vols de la mort » ont bien existé (videos)
de : Roberto Ferrario - 18 décembre 2011
8 commentaires
Les vols de la mort (espagnol : vuelos de la muerte) sont une pratique de la guerre sale en Argentine, lors de la dictature militaire en Argentine (1976-1983). À l’aide des vols de la mort, des milliers de desaparecidos furent jetés dans l’Océan Atlantique vivants et drogués, depuis des avions militaires. La même tactique fut utilisée au Chili de Pinochet, en particulier dans le cadre de l’opération Calle Conferencia de 1976 (des hélicoptères Puma étaient utilisés). Par (...)
Lire la suite, les commentaires...
Répression en Argentine : une fosse commune contenant 15 corps retrouvée
de : Argentine via RF - 16 décembre 2011
Une fosse commune contenant les os d’au moins 15 personnes a été retrouvée à Tucuman (nord) dans un terrain où a fonctionné un centre clandestin de l’armée argentine, a annoncé mercredi le Centre d’Information Judiciaire. "Les restes osseux partiellement brûlés d’au moins 15 personnes ont été retrouvés à des profondeurs différentes", écrit le CIJ sur son site internet, en précisant que cette découverte intervient dans le cadre des fouilles que mène sur place (...)
Lire la suite, les commentaires...
La disparue de San Juan : Argentine, octobre 1976 (video)
de : Roberto Ferrario - 13 décembre 2011
7 commentaires
Marie-Anne Erize avait 24 ans, un physique de mannequin, des utopies de rebelle. Un jour d’octobre 1976, des militaires en civil l’ont enlevée à San Juan, petite ville du nord-ouest de l’Argentine. Ses parents, ses amis, ses six frères et soeurs ne l’ont jamais revue. Depuis, elle fait partie des 30 000 disparus de l’époque de la dictature (1976-1983), ces hommes et ces femmes dont le souvenir hante à jamais ce pays à la mémoire lourde. Peu importe que cette (...)
Lire la suite, les commentaires...

0 | 20 | 40



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite