Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

11 GREVISTES DE LA FAIM EN DANGER DE MORT !

jeudi 20 février 2003

Sans Papier en Lutte
>>>Coordination Nationale (CNSP)

Appel de la CNSP et du CPR69
11 GREVISTES DE LA FAIM EN DANGER DE MORT !

Une délégation de la CNSP s’est rendue à Lyon auprès de nos 11
camarades
grévistes de la faim au 46éme jour. 11 magistrats du Syndicat de la
Magistrature ont annoncé le parrainage des 11 grévistes de la faim.
M. Albert Levy au nom du Syndicat a déclaré : « Nous demandons. une
cohérence humaine. L’Europe a des responsabilités à propos des flux
migratoires. Mettre des personnes en situation d’attente longue, des
années
sans travail, puis les déboutés alors que l’Europe et la France ont une
responsabilité dans le fait colonial et que ces ressortissants
d’anciennes
colonies sont menacés est inacceptable. Il y a une dette à régler ».
Un médecin qui suit les grévistes a ajouté : « L’un doit absolument
être
hospitalisé aujourd’hui. Son foi commence à être atteint. Il doit être
nourri par sonde. La Préfecture refuse l’envoi d’un médecin de la DDASS
et
dans son sillage le médecin chef de la DDASS ne répond pas à mon appel
téléphonique. J’ai aussi à ce propos pris contact avec le président de
l’ordre des médecins. J’y cotise, mais jusqu’ici aucune réponse. Non
seulement je suis humiliée en tant que médecin, mais il y a là une
atteinte
grave au serment d’hypocrate. Or, nous en tant que médecins
généralistes,
nous ne pouvons plus. Il y a danger, ils ont perdu entre 8 à 13 kg.
Nous
avons notamment essayé en vain de dissuader la mère de 54 ans
diabétique de
faire la grève ».
Un représentant des élus locaux soutiens des grévistes s’est ému de « 
l’inacceptable situation de fermeture de la Préfecture. Il y va de la
vie de
gens obligés d’agir par cette forme désespérée de se faire entendre
pour des
simples papiers ».
Un membre du Collectif de soutien aux Sans Papiers et aux demandeurs
d’asile
a noté le fait « qu’à Valence et en Savoie, les Préfets discutent alors
que
dans le Rhône il n’y a aucune possibilité ».
Un délégué de la CNSP a exigé « l’égalité de traitement pour les 11
grévistes de la faim algériens de Lyon. En effet, dans le cas de nos
camarades kurdes de Bordeaux, la situation de guerre dans la région est
manifestement une des considérations qui a permis de régulariser les 27
Sans
Papiers kurdes. Or, il faut absolument qu’en rapport avec la
ratification du
droit d’asile par la France et l’introduction de l’asile territorial
qui
prend en compte sur le plan théorique ceux persécutés par un tiers et
non un
Etat, la situation en Algérie notamment soit prise en compte. En
France, les
gouvernements successifs de droite et de gauche se disent tous « peinés
 »
par la menace intégriste fasciste et la répression du mouvement
démocratique
par exemple en Kabylie. Ces proclamations sont bafouées par les
politiques
de refus et de non respect des droits d’asile conventionnel et
territorial.
La CNSP lance un appel à tout le mouvement démocratique, toutes les
associations, à tous les syndicats, tous les partis politiques, à
l’opinion
publique et à toutes les personnalités nationales et locales à exiger
que la
vie dans la dignité de nos 11 camarades soit respectée. Nous les
invitons à
venir à Lyon ».

AU 51éme JOUR
JOURNEE JEÛN DE SOLIDARITE
AVEC LES 11 GREVISTES DE LA FAIM
DIMANCHE 23 FEVRIER DE 10H à 18H
8 RUE FOURNET, LYON 6éme (siège de l’association DiverCité)
- bus N°1, arrêt Part-Dieu, métro Brotteaux ou Part-Dieu -

Derniers articles sur Bellaciao :