Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

1er Mai : des policiers en civil, faux manifestants, jouent la provocation (video + photos)

mercredi 6 mai 2009 - Contacter l'auteur - 27 coms

Signez l’appel de soutien aux 49 inculpés de la place de la Nation le 19 mars

Le Monde qui « découvre » les flics infiltrés / provocateurs seulement aujourd’hui ? Doux naïfs ou sales hypocrites ? ;)

Bientôt en France : les attentats sous fausse bannière. Oops, c’est déjà fait me dit-on !


1er Mai : des policiers en civil

« Selon Le Canard enchaîné du 6 mai, des policiers en civil ont volontairement provoqué les gendarmes mobiles chargés de disperser la fin du cortège du 1er Mai à Paris, place de la Bastille. "Une demi-douzaine d’encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d’autocollants ’Casse-toi pauv’con’ ou ’Rêve général’, volent au secours de leurs camarades zonards", "un groupe de jeunes punks" qui se trouvaient sur les marches de l’Opéra-Bastille, raconte le journal. La tension monte, les interpellations aussi, "sauf la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s’évaporer. Et pour cause", souligne Le Canard.

L’hebdomadaire satirique déclare disposer de photographies de ces "chauffeurs", sortant peu auparavant "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir". Du côté de la préfecture de police, on ne nie pas les faits. Ces policiers en civil qui traquent le flagrant délit, quitte à le susciter, font partie d’une "compagnie de sécurisation", créée officiellement en 2005 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, afin de "protéger les manifestants" contre les casseurs à l’issue des manifestations lycéennes. Depuis, cette compagnie a écumé d’autres manifestations et, selon le journal, "il est question d’en créer d’autres ailleurs en France". »

Source : LeMonde.fr


Ajouté par le Collectif Bellaciao

Les "policiers en civil" en fin de manifestation à Paris le 19 mars


Regarder "les policiers en civil" à partir de 1:35


Les "policiers en civil" avec de barres de fer, matraque télescopiques et casquette

Les "policiers en civil" avec "La cagoule"...

Mots clés : Archives articles de Bellaciao France - 2002-2021 / Dazibao / Gouvernements / Manifs-actions / Police - Répression /

Messages

  • Et personne ne leur a fait de croche-pattes avant qu’ils s’évaporent dans la nature ? Personne n’en a choppé au moins un ?

    Pourtant c’est pas faute de l’avoir dit en mars après la manif !

    De plus, comme la cagoule est interdite, l’astuce serait à l’avenir de venir cagoulés, puis de la retirer, pour voir qui reste... !

  • L’hebdomadaire satirique déclare disposer de photographies de ces "chauffeurs", sortant peu auparavant "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir".

    Soyez sympas, mettez les en ligne qu’on rigole 5 minutes.....

  • Il existe un très bon bouquin sur la manif des sidérurgistes, à la fin des années 70, qui sappelle la PROVOCATION aux éditions sociales. Cette fois les camarades avaient réussi à chopper un flic et lui avaient confisqué son arme de service. A cette époque l’huma se trouvait encore sur les gd boulvards et
    avait servi de lieu de rétention du provocateur. Tout cela pour vous dire que cela ne date pas d’hier et que ce n’est pas la dernière manif où le pouvoir utilisera ses flics pour faire des images pour le 20 heure,le bon peuple a besoin d’être désinformé pour bien voter. JP

  • 1er mai : des policiers en civil auraient provoqué les gendarmes

    Une demi-douzaine de policiers en civil se sont infiltrés parmi les manifestants à Paris et ont volontairement provoqué des gendarmes mobiles, révèle Le Canard enchaîné.

    Des policiers en civil se sont infiltrés parmi les manifestants du 1er mai à Paris et ont volontairement provoqué des gendarmes mobiles, révèle Le Canard enchaîné du mercredi 6 mai.

    Selon l’hebdomadaire satirique, il était un peu plus de 20h place de la Bastille quand la gendarmerie mobile a été chargée de disperser "un groupe de jeunes punks" rassemblés sur les marches de l’Opéra. C’est alors qu’"une demi-douzaine d’encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d’autocollants ’Casse-toi pauv’con’ ou ’Rêve général’, volent au secours de leurs camarades zonards", raconte Le Canard.

    Ces "encapuchonnés", dont "certains ont le visage masqué", précise le journal, "invectivent les gendarmes, les provoquent". Les jeunes sont aussitôt embarqués dans les fourgons de la gendarmerie, excepté "la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s’évaporer".

    Des photos des policiers

    Le Canard enchaîné affirme être en possession de photos de ces "chauffeurs de manif", sur lesquelles on les verrait en train de sortir "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir". "La préfecture de police ne nie par leur existence", souligne le journal.

    Le but de ce type d’opération, selon Le Canard, est de chercher à prendre les casseurs en flagrant délit, quitte à les provoquer.

    Ces "faux manifestants", indique le journal, font partie d’une "compagnie de sécurisation". Créée en 2005 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, au moment des manifestations lycéennes, ces "compagnies" avaient pour mission officielle de "protéger les manifestants" contre les casseurs. Aujourd’hui, le principe s’est installé de manifestation en manifestation, et pourrait même être copié "ailleurs en France", ajoute l’hebdomadaire.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...

  • 1er Mai : des policiers en civil qui « chauffent » les casseurs ?

    de Bastien Hugues

    Selon Le Canard enchaîné, des membres de la compagnie de sécurisation de Paris ont délibérément fait monter la température à la fin du cortège du 1er Mai, pour attiser la violence et provoquer l’arrestation des casseurs. Interrogée par lefigaro.fr, la préfecture de police nie en bloc.

    Des policiers en civil, encapuchonnés, baskets au pied, crânes rasés et bardés d’autocollants de manifestants, qui provoquent les gendarmes mobiles et « chauffent » les casseurs ? C’est la description que fait mercredi Le Canard enchaîné des membres de la compagnie de sécurisation de Paris, intervenue en fin de manifestation du 1er Mai.

    Selon le récit de l’hebdomadaire satirique, il est un peu plus de 20 heures, place de la Bastille, quand des policiers en civil « volent au secours de leurs camarades zonards. Certains ont le visage masqué. Ils invectivent les gendarmes, les provoquent, prennent le reste de la foule à témoin… ». La température monte d’un cran, des projectiles volent, et les interpellations se multiplient, « sauf pour la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s’évaporer », remarque Le Canard enchaîné. Assurant disposer de photographies prouvant la véracité du récit, l’hebdomadaire affirme que pour chercher le flagrant-délit, la compagnie de sécurisation n’hésite plus à le provoquer, « comme ce 1er Mai à Paris », avant de « désigner aux ‘collègues’ les jeunes à interpeller ».

    Selon Le Canard, la préfecture de police ne nie pas l’existence de ces « chauffeurs de manifs ». Mais interrogée par lefigaro.fr, la conseillère technique du préfet de police de Paris oppose un « démenti absolument formel ». « Dans les manifestations parisiennes, la compagnie de sécurisation effectue depuis 2003 un travail de surveillance, en civil comme en tenue, pour traquer les agressions violentes à l’encontre des manifestants pacifiques et des forces de l’ordre, explique Marie Lajus. En revanche, les affirmations du Canard enchaîné sont absolument acadabrantesques. » Et la chargée de communication de la préfecture de police de se demander pourquoi l’hebdomadaire ne publie pas dans ses colonnes les clichés dont il dit disposer.

    Créées en 2003 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, les compagnies de sécurisation sont appelées à se développer dans des missions de sécurité publique. Depuis 2008, des unités ont d’ailleurs été mises en place en Seine-Saint-Denis, dans le Val-d’Oise, en Haute-Garonne ou encore dans le Bas-Rhin.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

  • le journal le Monde "découvre" les provocateurs en civil

    Le journalisme pour les nuls ou comment le “journal” le Monde découvre les flics en “civils” parisiens

    Le monde « découvre « les provocateurs en civil de la police 1er Mai : des vrais flics en « civil », et de vrais faux manifestants, jouent la provocation tel aurait du être le titre , mais non ce journal émet des doutes sur un article de son confrère le canard enchainé sous le titre « 1er Mai : des policiers en civil, faux manifestants, jouent la provocation »

    première nouvelle ma bonne dame !!! le « journal » le Monde découvre ça tout seul maintenant !!!l et il ne lui est jamais venu a l’idée bien sur a ce « journal » d’aller interviewer des manifestants, pour qu’ils témoignent de la violence de ces flic en « civils » et autres Baceux, qui sévissent dans toutes les manifs et que l’on voit partout, depuis la lutte contre le Cpe-Cne, dates ou on les a vu réapparaitre comme par « enchantement », à chaque fois en nombre de plus en plus important, à chaque fois de plus en plus agressifs ,à chaque fois plus en plus violents contre les manifestants

    Et voila le « journal » Le Monde qui « découvre » les flics infiltrés / provocateurs seulement aujourd’hui ; des gros naïfs ou le grand bal des faux culs médiatique dans toute sa splendeur

    Or cette fameuse « compagnie de sécurisation » qui selon la préfecture à Paris, chargée de traquer les « casseurs » et nous « protéger » de ceux « qui agressent les manifestants » tu parle comme si nous ne savions pas que ceux et celles qui agressent les manifestants ne sont pas en général des flics en civil, ou des provocateurs payés par eux !!! cette « brigade de sécurisation » parisienne, on ne la connait que trop bien et pour cause, car c’est toujours les mêmes têtes, chez ces civils qu’on voit opérer, c’est toujours les mêmes chez les gradés de ces « civils » qu’on voit opérer aussi. Ces gradés de chez les civils qui n’hésitent jamais non plus à jouer en personne, de leurs matraques télescopiques et a bien cibler les manifestants les moins moutonniers, car on les entraine a êtres des physionomistes en plus, mais surtout à bien nous cibler pour mieux nous tabasser et mieux nous réprimer.

    Des de la bande, de chez les « civils » que les manifestants parisiens appellent des « compilations » tellement ils adorent se mettre sur leurs fringues des autocollants de centrale syndicales pour soit disant passer inaperçus, inaperçus tu parle !!! Comme si la plupart des manifestants parisiens et de province n’avaient pas appris depuis le temps qu’on les voit nous tabasser et nous réprimer, à les reconnaitre !!! Comme si on ne pouvait pas les reconnaitre ces flics en « civils » avec leurs visages, toujours soupçonneux, toujours haineux, toujours méprisants.

    Comme si nous n’avions pas appris a les reconnaitre de par leurs attitudes arrogantes, leur morgue et leur manières de marcher et de se déplacer si stéréotypées, comme si nous ne savions pas non plus qu’ils se fournissent en autocollants syndicaux chez les S.O de certaines de centrales syndicales collabos, qui leur en fournissent par paquets entiers ,des S.O syndicaux qui du reste ,collaborent souvent ouvertement avec eux, directement par talkies walkies branchés sur les fréquences radios des « civils », ces S.O de collabos , pour ne citer que quelques exemples, comme ceux de la Fidl de l’Unef ou de l’Unl (souvent recrutés dans des boites de vigiles et payés environ 150 euros la manif), pour ce qui est des manifs lycéennes parisiennes

    Messieurs-dames les « journalistes » du Monde, mais aussi tout vos confrères de la majorité de la « presse » et des médias français en général , on vous conseille de retourner vite fait , quitte a ce qu’on vous raccompagne nous-mêmes a coup de pieds dans le cul et par vos oreilles, , dans vos « écoles » de ‘journalisme » et pourquoi tant de colère de notre part envers vous , tout simplement histoire que vous réappreniez vite fait, le vrai sens du mot journalisme ,histoire que vous vous rappeliez vite fait le vrai sens du mot Déontologie , histoire de vous rappeler qu’a chaque manifestation qui se passe en province comme a Paris, que vous arrêtiez de nous salir et de nous saboter nos luttes , en vous faisant dicter vos « articles » par fax ou par téléphone, directement et en direct des services de « communication » des préfectures de police

    Non « camarade journaliste » derrière ta carte de presse ne se cache pas celle un travailleur encore moins celle d’un journaliste, mais bien celle d’un Collabo

    Des individuEs

  • Mort de rire "Le Monde" a change son article...

    La préfecture dément que des policiers en civil aient provoqué des manifestants lors du 1er Mai

    LEMONDE.FR | 06.05.09 | 09h21 • Mis à jour le 06.05.09 | 18h19

    La préfecture de police de Paris a démenti, mercredi 6 mai, les allégations du Canard enchaîné du 6 mai, selon lesquelles des policiers en civil ont volontairement provoqué les gendarmes mobiles chargés de disperser la fin du cortège du 1er Mai à Paris, place de la Bastille. "Des allégations mensongères", a réagi Marie Lajus, conseillère technique du préfet de police, à la suite de la publications de l’article du Canard.

    Mme Lajus reconnaît que des groupes des "policiers en civil sont présents dans les fins de manifestations pour interpeller les casseurs", une pratique qui s’est d’ailleurs développée depuis 2005. Selon l’article du Canard enchaîné, une demi-douzaine de policiers en civil "encapuchonnés, baskets aux pieds, crânes rasés et bardés d’autocollants ’Casse-toi pauv’con’ ou ’Rêve générale’", ont semé le trouble sur les marches de l’Opéra-Bastille. Au final, des interpellations ont eu lieu, sauf concernant "la demi-douzaine de provocateurs qui réussissent à s’évaporer. Et pour cause", conclut Le Canard.

    "COMPAGNIE DE SÉCURISATION"

    La préfecture de Paris dément également que les policiers en civils aient porté des cagoules, ou même des écharpes pendant la manifestation du 1er Mai. Elle met au défi l’hebdomadaire de publier des preuves montrant que les policiers "pratiquent eux-mêmes des provocations pour susciter des infractions" ou portent des cagoules, se disant "certaine" qu’elles n’existent pas. L’hebdomadaire satirique déclare disposer de photographies de ces "chauffeurs", sortant peu auparavant "deux par deux, de fourgons de police stationnés boulevard Richard-Lenoir".

    Les policiers en civil qui écument les manifestations font partie d’une "compagnie de sécurisation", créée officiellement en 2005 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’intérieur, afin de "protéger les manifestants". Depuis, cette compagnie a participé à d’autres manifestations parisiennes, selon la préfecture, qui précise que d’autres agents "spécialisés dans la lutte contre la délinquance sur la voie publique" participent également à ce genre de manifestations. Selon Le Canard enchaîné, "il est question de créer d’autres compagnies de sécurisation ailleurs en France".

    Le Monde.fr

    http://www.lemonde.fr/societe/artic...

  • Les syndicats de toute tendance doivent demander ni plus ni moins que la démission de MAM. Maintenant.

    Et qui a instauré cette pratique de participer activement au dégradation (plus que l’infiltration évidemment utile) : Nicolas Sarkozy en 2005.

    Toujours les mêmes !

  • policiers infiltrés jouant la provocation ? la question est comment poser un crochet en fer sur un ligne 25 000 v de nuit (allez avec une frontale) avec les as de l’anti-terrorisme sur le dos.

  • Retour des bonnes vielles méthodes, c’est inquiétant, cela me rappel la junte militaire en Grèce sous Papadopoulos ou l’on n’envoyait des flics casseurs lors de manifestations ou rassemblement de citoyens combattant l’Etat fasciste .

  • Et oui, du temps de Marcellin, il y avait aussi ce genre de pratique.

    On ne pourra empêcher cette stratégie sarkozienne car nous ne sommes
    pas patron de la police ; par contre, dans les grandes manifs , un cordon sanitaire
    unitaire pourrait donner l’ordre final de dispersion et donc contrôler les fins de
    manif, y compris en utilisant alors les outils vidéos. De même le contrôle des
    allées et venues des fourgons policiers. Mais il faut pour cela le mettre à l’ordre
    du jour des réunions unitaires avant les manifs. C’est une proposition, il y a
    peut être d’autres idées à exploiter d’auto-défense !

  • Pourquoi la vidéo est-elle titrée "manif du 19 mars", je croyais que l’on parlait de celle du 1° mai ?...

    Par ailleurs, c’ est craignos de voir dans les rassemblements, manifs etc.. des keufs en civil (soit), dont les militants connaissent le visage (soit encore...) . or, ces derniers ne mouftent mot, prétextant “"on est tous fichés, bof...alors"}”} et même certains discutent au lieu de les virer manu minitari !!!!!!

Derniers articles sur Bellaciao :