Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

A propos de sous-marins nucléaires :

dimanche 31 août 2003 - Contacter l'auteur

2 documents vidéo :

- "Nautilus", 49 mn en Realvideo 33Kb, l’histoire du USS Nautilus américain et du K3 soviétique, les premiers sous-marins nucléaires de la guerre froide.

- "Les secrets des sous-marins de la guerre froide", 52 mn en Realvideo 33Kb, l’histoire de certaines opérations des sous-marins nucléaires de la guerre froide, accidents et "récupération" secrète...

Un sous-marin nucléaires russe coule en mer : 9 morts

MOSCOU (30 aout 2003) - Un sous-marin nucléaire russe a coulé samedi en mer de Barents, faisant neuf mort et ravivant dans les mémoires le drame du Koursk, le submersible nucléaire qui avait sombré il y a juste trois ans causant la mort des 118 hommes d’équipage.
"Nous sommes malheureusement contraints d’admettre ce que les marins nous ont dit, à savoir qu’il sera impossible de retrouver vivant aucun des sept hommes portés disparus", a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Ivanov. La mort de deux autres marins avait été confirmée auparavant. Il y avait dix hommes d’équipage en tout à bord. Un seul marin a été sauvé.

(A lire : "La dramatique histoire des sous-marins nucléaires soviétiques")

Le K-159 a coulé samedi à 04H00 (00H00 GMT) à trois milles (5,5 km) de l’île Kildine (nord-ouest), à 170 m.

Le sous-marin avait une quarantaine d’années et ne naviguait plus depuis 1989. Il était en train d’être remorqué vers une usine de démontage. Les pontons de remorquage se sont détachés en raison d’une tempête, le sous-marin a perdu sa stabilité et a coulé, a expliqué le porte-parole du ministère de la Défense, le colonel Nikolaï Deriabine. "Les réacteurs nucléaires étaient neutralisés et les munitions nucléaires avaient été enlevées", a-t-il assuré.

Le porte-parole de la Flotte du Nord, le capitaine de vaisseau Igor Dygalo, a affirmé qu’il n’y avait aucun danger de pollution pour la mer de Barents. L’Autorité norvégienne de protection des radiations a abondé dans ce sens en disant que le sous-marin ne présentait pas de danger radioactif

(A lire : Les "Tchernobyl" sous-marins)

Mais pour l’organisation norvégienne de défense de l’environnement Bellona, il est encore trop tôt pour se rassurer. "Les informations dont on dispose sont insuffisantes", a déclaré Sergueï Javoronkine, un des responsables de l’organisation en Russie, soulignant que "les déchets radioactifs pouvaient rester à l’intérieur, même après déchargement du combustible".

Bellona a aussi demandé à la justice russe de faire en sorte que les informations sur les accidents de sous-marins nucléaires ne soient plus classées top secret et entrent dans le domaine public en Russie.

Le Japon promet une aide de 150 millions de dollars à la Russie pour démanteler des sous-marins nucléaires

MOSCOU (28 juin 2003) - Le Japon a promis samedi une aide de 150 millions de dollars à la Russie pour participer au démantèlement de plus de 40 sous-marins nucléaires, alors que la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoriko Kawaguchi est actuellement en visite dans l’est du pays.

Mme Kawaguchi a assisté à la signature de cet accord entre des responsables des deuxpays sur le site de l’usine Zvezda à Bolchoï Kamen, dans la région de Primoryé, où sont démantelés les navires, a rapporté l’agence de presse Interfax.

La somme allouée par le Japon servira au démantèlement de 42 sous-marins nucléaires retirés de la circulation par la Marine russe, a-t-on appris de même source. Les Etats-Unis ont également versé environ 120 millions de dollars dans cet objectif mais ce financement doit prendre fin cette année.

Environ 190 sous-marins nucléaires ont été retirés de la circulation au cours des quinze dernières années. Mais, selon les autorités, 90 sont toujours amarrés à quai avec du carburant nucléaire dans leurs réacteurs.

Le coût de la mise hors service des réacteurs des sous-marins nucléaires russes

MOSCOU, 19 mars - La Russie nécessite quelque 2,5 milliards de roubles (environ 83 millions de dollars) par an pour la mise hors service des réacteurs de ses sous-marins nucléaires, a annoncé mardi le responsable du ministère russe de l’Energie atomique en charge de leur désactivation.

A la date du 1er janvier 2002, 190 de ses sous-marins avaient été mis hors service, le combustible nucléaire ayant été retiré de 97 d’entre eux, a déclaré Viktor Akhounov aux députés de la Douma (chambre basse du parlement russe), cité par l’agence de presse Interfax.

Le ministère de l’Energie atomique envisage de retirer le combustible nucléaire de tous les sous-marins obsolètes d’ici à 2007 et d’achever le processus de désactivation d’ici à 2010, selon M. Akhounov.

21 sous-marins nucléaires russes sur 104 désarmés cette année

MOSCOU, 6 juin - La Russie compte désarmer cette année 21 sous-marins nucléaires sur la centaine qui attendent toujours d’être recyclés dans les ports de la Flotte du Nord et du Pacifique, a indiqué mercredi un responsable du ministère russe de l’Energie atomique.

Au total, 104 submersibles atomiques sur les 189 mis au rebut n’ont toujours pas été désarmés, a précisé Viktor Akhounov, chargé de la protection de l’environnemen au ministère.

"Nous veillons à la sécurité de tous les sous-marins en attente d’être désarmés", a assuré le responsable russe, cité par Itar-Tass.

Des organisations écologistes comme Bellona et Greenpeace ont plus d’une fois mis en garde la communauté internationale contre ce cimetière de sous-marins.

En raison de problèmes financiers, le désarmement des sous-marins s’est fait jusqu’ici à un rythme de seulement quatre sous-marins par an, a regretté M. Akhounov.

Mais le processus doit prochainement s’accéler avec la mise en fonction d’une nouvelle usine de retraitement des déchets nucléaires en Sibérie, financée en grande partie par les Etats-Unis, le Japon et la Norvège, selon la même source.

Le coût de cette usine est estimé à environ 30 millions de dollars.

Depuis la chute de l’URSS en 1991, les Occidentaux et le Japon ont versé des millions de dollars à la Russie pour l’aider à retraiter ses déchets nucléaires.

En dépit des difficultés concernant les déchets russes, les députés de la Douma (chambre basse du parlement) ont approuvé mercredi un projet de loi sur l’importation et le retraitement de déchets nucléaires en Russie.

Les Etats-Unis continueront à financer la destruction des sous-marins nucléaires russes

MOSCOU, 21 oct - Un responsable américain a déclaré que les Etats-Unis continueront à aider financièrement la destruction des sousmarins nucléaires russes qui ont été désarmés, a rapporté vendredi l’agence Interfax.

Les Etats-Unis ont déjà participé à la mise au rencard de cinq sousmarins stratégiques russes désarmés par Moscou, a dit le directeur du Programme de coopération pour la réduction des menaces (Cooperative Threat Reduction Program), le général Thomas Kuenning.

Le gouvernement américain a également financé la construction d’installations pour le stockage et la destruction des déchets nucléaires, a ajouté le responsable.

Il s’exprimait lors d’une cérémonie d’ouverture de retraitement de déchets faiblement radioactifs sur la base de Severodvinsk, dans le nord de la Russie.

La Russie a décidé de recycler le carburant nucléaire de 150 de ses sousmarins d’ici 2005, en partie avec l’aide financière de l’occident.

Une organisation écologiste norvégienne, la Foundation Bellona, a averti que sans l’aide occidentale, une catastrophe nucléaire menaçait la mer de Barents.

Infonucléaire

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :