Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

AGCS

samedi 24 décembre 2005 - Contacter l'auteur - 9 coms

de Raoul Marc JENNAR

Bonjour,

Vous le savez, un tribunal administratif vient de casser une demande d’un préfet visant à retirer une délibération communale se déclarant hors AGCS.

Voici la décision du tribunal administratif dont les attendus sont précieux pour la suite de ce combat.

J’en profite, au nom de notre petite équipe, pour vous présentez nos voeux les meilleurs pour 2006.

Que l’année qui vient réponde à toutes vos attentes.

Puissions-nous trouver la force nécessaire, la détermination suffisante et l’ardeur indispensable pour relever les terribles défis d’une année qui, de la suite de Hong Kong à l’OMC à la préparation en France de 2007 en passant par l’Europe et Bolkestein, sera décisive pour la suite.

En toute fraternité,

Raoul Marc JENNAR
Jamila EL IDRISSI
Vincent LEGRAND

Email : urfig@wanadoo.fr

Site Internet : www.urfig.org

Prefet de l’Allier Zone hors AGCS
Mots clés : AGCS-TISA-Bolkestein-SSIG-TSCG / Dazibao / Justice-Droit / Mouvement / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • MERCI à VOUS tout simplement d’EXISTER.

    Félicitations pour votre action et vos combats auxquels je participe de tout coeur

    Joyeux Noël en famille, si vous en avez une

    Et bon courage pour une ANNEE 2006 qui s’annonce cruxiale.

    Amicalement

    Michèle

    • Salut à toi Raoul et à toute l’équipe d’URFIG

      Mes meilleurs voeux pour 2006

      Merci pour le travail accompli

      Tanguy

    • Une question se pose:pour qui travaillent les préfets ?
      Déja dans les Landes quand le departement avait créé une association pour la gestion de l’eau,le préfet avait,avec le soutien des compagnies des eaux privées,intenté un procés.Qu’il a perdu.
      Il faut dire que celui qui désigne les préfets,leur mutations leur promotions,est aussi actionnaire de la générale des eaux et ancien PDG de la dites société.Ceci explique cela.
      Enfin je vous souhaite à tous de bonne fêtes.Pour ma part j’irai passer un moment avec ceux pour qui les fêtes n’ont pas trop de signification.
      Amitiés à tous
      jean claude

    • Bonnes fetes,

      et merci à raoul et à son équipe, et puis aussi à vous, et à nous.

      ju

  • M. Jennar, ainsi que l’équipe qui travaille avec vous,

    D’abord, tous mes voeux pour l’année qui commence. Ensuite, un grand merci pour les lumières que vos exposés gracieusement mis à disposition sur la toile ont apportées à ma réflexion sur le débat lors du référendum de mai 2005. Merci encore. C’est grâce à des gens comme vous que la démocratie se perpétue.
    A propos de ce préfet débouté par un tribunal administratif : comment se fait-il que ces gens qui sont censés faire tourner la société ne voient aucun paradoxe à la pourrir lorsque (j’allais dire "qu’on leur en donne l’ordre", mais même pas) ils devancent les désirs ultralibéraux pour plaire à leur hiérarchie ? Ne leur fait-on pas jurer ou signer de servir la République ? N’y a-t-il aucun garde-fous à ces abus de pouvoir, à ces détournement des pouvoirs attachés à leur fonction (et non aux individus !) ? Je ne comprends pas qu’on puisse entrer dans une fonction et, une fois dans la place, saborder le navire, vendre la maison, la brûler, la saloper de toutes les façons...et ce impunément !
    Pour nettoyer les chiottes aujourd’hui il faut avoir un bac + 4, jurer tous les dieux qu’on respectera tout ce qu’il y a à respecter, aimer son prochain, devenir un parangon de vertu, vendre son père et sa mère à son employeur s’il est besoin, oublier sa vie, sa famille, sa santé au profit de son employeur (même si cet employeur c’est l’état, qui aujourd’hui éreinte tellement de travailleurs précaires - quel exemple !), alors je demande : de quel étrange bois son fait ces divins préfets qui parviennent à accéder à de telles fonctions (au combien respectable) et, peuvent, malgré leur essence divine s’abaisser à des comportements de voyous sans âmes. Et, pourquoi ce tribunal ne vient pas sanctionner vraiment ce préfet pourrisseur qui, après tout, a tenté de casser notre société un peu plus. Pourquoi suffit-il de confisquer leur allumette à ces pyromanes ? C’est loin d’être satisfaisant.
    En attendant, moi, je n’ai ni salaire de PDG (de Carrefour), et je n’en ai pas envie étant donné, entre autres, le coût social que notre société doit supporter à cause de tels parasites ; je n’ai pas de particule, contrairement à une sacré tripotée de nos si "démocratiques" aristocrates de dirigeants ; je ne suis qu’un "petit de la gauche d’en bas". Mais, car il y a un mais : je suis un être humain ; je n’ai pas de problème à me regarder dans la glace, je me rase sans penser à mon nombril ; je souffre quand je vois souffrir et désir voir cesser la souffrance et la douleur ; je ne tape pas comme un sourd sur mes concitoyens pour tout niveller par le bas, bref, assez de "je", quand on est vivant on vit et on laisse vivre.
    Leur boulot c’est ça. S’ils sont incapables de s’oublier derrière la fonction qu’ils laissent la place ou qu’on les éjecte. Et, si la fonction ne peut contrôler ces accapareurs qu’elle disparaisse ou qu’elle soit améliorée dans ce sens. Il ne faut pas bâdiner avec les fonctions de la démocraties.

    Samir

  • Bonnes fêtes à toute l’équipe de l’URFIG et à celle de ce site magnifique (même si je ne suis pas toujours an accord).

    Soyez remerciéEs pour tout le travail "d’infatigables" que vous réalisez sans jamais renoncer.

    Encore bravo pour tout ce travail de décryptage et d’analyse qui, sans vous et d’autres, resterait à jamais caché.

    Fraternellement

    edmond

  • Vos interventions, analyses et propositions sont parmi les plus sensées de celles qui se font actuellement, elles sont necessairement une partie de la logique gouvernementale de gauche qu’il nous faudrait.

    Comment dire, que puisque nous en sommes là, que l’esprit qui vous anime devrait produire des negociateurs européens de l’OMC à votre image.

    Nous savons tous que ce n’est malheureusement pas le cas et que ce qui est souvent dénoncé ici bas dans l’opposition est voté ensuite aux niveaux supérieurs, des élus sautant à pieds joints sur leurs engagements et la main tenant leur plume étant celle des grands groupes financiers qui n’ont plus du tout d’obligations territoriales et se sont intensemment spécialisés dans la fiscalité et le droit du travail exfiltrés vers des zones hors-droits.

    les batailles pour un commerce équilibré, contrôlé face aux apôtres de l’interet égoïste et despotique de grandes firmes, mettent en relief la mise à mal du lien démocratique.

    La mise sous contrôle démocratique plus directe des negociateurs , le licenciement de ceux qui foulent aux pieds leurs obligations envers les populations, sont des batailles complementaires indispensables à celles que vous menez

    Merci l’URFIG, merci Raoul Marc JENNAR, Jamila EL IDRISSI et Vincent LEGRAND pour vos contributions.

    Copas

  • Merci Raoul, car grace à toi et à tous les autres, 2006 me verra compter par mis vous. Daborg il y a eu la prise de conscience, maintenant c’est le temps de l’action et de la mobilisation.Nous sommes des petites haches qui pouvons abattre n’importe quel gros arbre. Que tous les jours avenir vous soi conquis dans vos efforts.
    Maxange, Paris 11

    • Pas grand chose à voir avec l’AGCS bien que j’y sois totalement opposée ; je cherche désespéremment à remonter dans mon arbre généalogique, à la recherche de mon arrière grand-père,le père de ma mère grand, Edmond de Maxange né à la fin du 20ème siècle. Si vous pensez pouvoir m’aider...Il était beur et peut-etre journaliste, fils d’un baron anobli sous napoleon.
      sophie puls

Derniers articles sur Bellaciao :