Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

APRÈS L’INFLATION SANS LE TABAC, LE DÉFICIT SANS LES ARMES ?

lundi 11 août 2014 , par SVPat - Contacter l'auteur - 1 com

APRÈS L’INFLATION SANS LE TABAC, LE DÉFICIT SANS LES ARMES ?

"La France, alors qu’elle intervient, voit ses dépenses militaires imputées sur les fameux 3% qu’elle doit respecter pour le déficit", a déploré M. Faure.(PS)
"Il y a un double manquement de l’Europe", selon le responsable socialiste. "A la fois quand elle n’intervient pas et en même temps quand elle exige de la France des déficits qui n ?intègrent pas que la France se bat pour les valeurs européennes contre le terrorisme à travers le monde".

Les pays européens doivent s’engager sur une réduction à 3% du PIB de leur déficit public, la France ayant été en 2013 au-dessus de 4%.

ET SI ON ARRÊTAIT DE JOUER AUX VA-T-EN-GUERRE ?

Mots clés : Armes - Armée / Economie-budget / Europe /

Messages

  • Et après les armes, l’amende de la BNP

    Sans l’amende de BNP, un déficit de 3,1 milliard d’euros

    Sans cette "opération exceptionnelle", le déficit total aurait été de 3,1 milliards d’euros, après 3,3 milliards en mai (-3,1 milliards annoncé en première estimation).

    En juin, les échanges de biens, qui incluent depuis janvier le négoce international autrefois classé dans les services, ont été plus touchés. Ils sont déficitaires de 3,9 milliards d’euros après -3,6 milliards en mai.

Derniers articles sur Bellaciao :