Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

AREVA : la contamination funky !

vendredi 26 mars 2004 - Contacter l'auteur

Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie ce jour un pastiche de la publicité
d’Areva pour rétablir la vérité sur l’industrie nucléaire

Alors que la Cogéma-Areva est renvoyée en correctionnelle par la cour
d’appel de Limoges pour "pollution, abandon ou dépôts de déchets contenant
des substances radioactives" en Haute-Vienne, le Réseau « Sortir du
nucléaire » diffuse ce jour, vendredi 26 mars 2004, un pastiche de la
publicité actuelle de la multinationale nucléaire Areva. Le document,
diffusé en fichier attaché avec ce mail, est aussi consultable sur le web :
www.sortirdunucleaire.org/images/pastiche_areva.jpg

En effet, la puissante campagne de communication d¹Areva, diffusée dans cent
pays pendant plusieurs mois, soutenue par la musique entraînante « Funky
town », présente les activités nucléaires de façon totalement idéalisée et
masque une réalité beaucoup plus sombre. Le Réseau « Sortir du nucléaire »
rétablit la vérité à travers quelques exemples :

- Areva extrait l’uranium du Niger dans des conditions effroyables
pour l’environnement, les mineurs et la population locale, et ce afin de
minimiser les coûts d’exploitation. (Cf enquête de la Criirad publiée le 18
décembre 2003)
- Areva enrichit l’uranium dans son usine de Pierrelatte (Drôme) dont
l’Iran possède toujours à l’heure actuelle 10%, ce qui lui a permis de
recevoir des matières nucléaires pour tenter de fabriquer des bombes
atomiques.
- Areva fait transporter à travers toute la France, par camion et par
train, des matières nucléaires comme le plutonium (le plus dangereux des
poisons)
- Areva contamine l’environnement lors des incidents qui surviennent
régulièrement dans ses installations.
- Areva est à l¹origine de la mise en ¦uvre par le gouvernement de
l¹arrêté « secret défense » qui fait peser sur les militants la menace de
lourdes sanctions financières.
- Areva, composante du « lobby nucléaire », influe pour que la France
décide la construction du réacteur nucléaire EPRŠ vendu par Areva !

Il ne s’agit que de quelques exemples d’une liste sans fin qui fait que,
pour l’environnement et les populations, les activités d¹Areva soit loin
d¹être « funky ».

Contact presse : Stéphane Lhomme 06.64.10.03.33

Mots clés : Nucléaire /
Derniers articles sur Bellaciao :