Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Après le CCN de la CGT, PAS DE COMMENTAIRES !

mardi 10 février 2015 , par ETELLIN - Contacter l'auteur - 12 coms

Depuis le CCN des 2 et 3 février 2015 où l’équipe confédérale CGT, constituée par Philippe MARTINEZ a été "brillamment élue" (88%) comme MARTINEZ (93%), peu ou pas de commentaires !

Depuis octobre 2014 et "les fuites internes remises au Canard Enchainé" (par qui ?),
nous avions des contributions en marge des rencontres nationales et d’un autre écho que les communiqués de la Confédération CGT.
Maintenant, tout semble rentré dans l’ordre, les communiqués sont très rares et la "vie de la Confédération" reprend ses droits.
Les problèmes de fonctionnement sont-ils réglés ou en voie de l’être ?
Certes, il y a le site "CGT" qui semble devenir celui de la Confédération autour de MARTINEZ mais il a bien dû se passer des "choses" non officielles à ce CCN ?

Les désignations des membres du Bureau Confédéral ne semblent pas poser de problèmes, la Confédération parle peu du projet de LOI MACRON qui entre en 3ème semaine à l’Assemblée Nationale.
Les Notaires et les Huissiers se sont mobilisés, MACRON a reculé, les moniteurs d’autoécole bloquent les routes, MACRON réfléchit, les Médecins font grève, MACRON s’interroge, les Routiers ont fait des blocages spontanés sans suites, le patronat persiste dans son aumône salariale, les salarié-es et leurs syndicats font des mini-grèves ou manifestations, MACRON poursuit sa LOI.

NE DEVONS-NOUS PAS NOUS MOBILISER DAVANTAGE ?

Voir le site "là bas si j’y suis" et l’analyse de l’ex-inspecteur FILOCHE par rapport à cette LOI ! Un massacre pour la classe ouvrière et le Code du travail !
Alors, faut-il baisser les bras face à ces nouvelles attaques du Gouvernement ?
ou NOUS REMOBILISER ?

Les Syndicats, Fédérations, Confédérations vont-ils impulser autre chose qu’un énième "journée d’actions face aux Politiques et au Gouvernement qui ne mènent à rien ?"

IL EST GRAND TEMPS D’AGIR LE PLUS UNITAIREMENT POSSIBLE !

VOIR L’ARTICLE DE POLITIS (29 janvier 2015) :
"LA SOLUTION C’EST L’UNITE !"

NOUS VIVRONS DE CE QUE NOUS CHANGERONS !

Mots clés : Syndicats /

Messages

  • salut
    cet immobilisme qui plombe un peu l’échange
    que je peux avoir avec mes camarades sur
    le projet de loi macron, est résumé, je pense
    dans cette phrase "l’avenir du peuple de gauche
    ne peut être la droite" exprimée par Thierry Lepaon
    à la dernière fête de l’Huma.
    voir => https://www.youtube.com/watch?v=Qkl2FEHbHj8

    elle condamne, par une vue politique toute envie
    de la confédé de mobiliser réellement contre ces
    dérégulations qui nous rapproche du 19é siècle.

    mr Filoche en explique bien les tenants et aboutissants,
    mais sa conclusion est ; sans mouvement social de
    masse aucune chance de ramener ce gvt à des
    mesures de gauche sociale, et embraye sur si
    le gvt tombe ce sera la droite...ce qui limite le champ
    d’action à un rassemblement rouge, vert, rose.

    reste à savoir si notre nouvelle confédé s’enferme
    dans ces mêmes vues ?

  • "NE DEVONS-NOUS PAS NOUS MOBILISER
    DAVANTAGE ?"

    avec pareilles mesures, les syndicats de travailleurs
    devraient être dans la rues pour dénoncer et combattre
    de telles régressions, c’est leur rôle.
    ne pas mener cette bataille nous conduit à encore perdre
    de notre crédibilité, de nos moyens de contrer le medef.

    la CES est engluée dans l’ue, rien à attendre de ce coté,
    si ce n’est lancer un grand rassemblement à bruxelles
    et faire la chasse aux lobbyistes des marchés.

    toute la CGT en tant que grande dame du mouvement
    ouvriers se doit de porter ce combat avec, des
    communiqués dans les médias, des manif, des gréves,
    pour que ne passe pas des mesures antisociales.

  • "MACRON poursuit sa LOI". Du moins ce qu’il en restera. Car à force de reculades devant sa base électorale et celle de droite qu’il veut récupérer, ne resteront plus de cette loi que les volets anti-ouvriers et donc pro-patronaux.
    Il nous faut plu que nous mobiliser, comme le réclament le PCF et le FdG, il nous fut un syndicalisme de classes et un vrai parti communiste.

    • Pierre

      je saisis pas trop le sens de ta phrase

      Il nous faut plu que nous mobiliser, comme le réclament le PCF et le FdG, il nous fut un syndicalisme de classes et un vrai parti communiste.

      Bien entendu, la fin , je partage !

      Mais en quoi la politique du P"C"/FDG est elle une expression de mobilisation ?

      C’st l’inverse , selon moi.

      C’est d’ailleurs rappelé plus haut

      Quand , début septembre, alors que longtemps cette période a été appelée la "rentrée sociale" , que la Fête de l’humanité concourrait objectivement à ce que les militants repartent avec la pêche" pour retrouver les lieux d’exploitation
      ,

      cette année , le discours de Hyaric , -brouillon de l’explication de vote lamentable, à se pisser dessous, de Chassaigne trois jours plus tard -vote de confiance-.....était un "grand moment" de crétinisme parlementaire, un coup de poignard à la LUTTE DES CLASSES..!

      Souviens toi, Pierre

      Avec des mots cinglants , Laurent se paye la politique de Hollande Valls, et tonne :

      http://haute-marne.pcf.fr/58725

      Non, le choix n’est pas de ce côté-là !


      Il est d’abord dans le respect des engagements pris devant le peuple en 2012.

      L’alternative c’est un choix de gauche.

      Un choix de gauche pour l’égalité, la solidarité, la justice sociale et fiscale, des droits nouveaux pour les citoyens et les salariés, non plus le service au capital, l’échine courbée face aux comptables de Rothschild installés à Bercy et de la Commission de Bruxelles, -qui maintenant pour président le gardien des coffre-forts du paradis fiscal du Luxembourg, l’arrimage aux généraux de l’OTAN.

      Un choix qui permette, comme l’a proposé mon ami Pierre Laurent, le secrétaire du Parti communiste hier, ici même, un programme de redressement de la France et qui stoppe son déclin !

      Après-demain, les députés seront appelés à s’exprimer sur la confiance à ce nouveau gouvernement purgé de ses ministres récalcitrants.

      Nous appelons solennellement les députés socialistes et écologistes à faire comme ceux du Front de gauche en refusant la confiance au Premier ministre, comme des millions de femmes et d’hommes dans ce pays la lui refusent.

      On ne voit d’ailleurs pas comment l’Assemblée nationale peut vous donner la confiance, M. Valls, puisque vous la bafouer en rayant d’un trait de plume ses décisions les plus positives.

      Vous avez convoqué des caméras pour annoncer avec mépris que vous démolissiez la loi sur le blocage des loyers.

      C’est par SMS que les retraités, qui ont tant de mal à vivre, ont appris qu’ils n’auraient même pas la toute petite revalorisation des petites retraites, pourtant votée.

      Qui êtes-vous donc pour mépriser tant le Parlement et votre propre majorité que vous voulez mettre au pas !

      Si vous n’avez pas la confiance, ce ne sera pas la fin du monde !

      Il sera tout simplement temps que vous partiez, M. Valls !

      Beaucoup, ici, diraient « que vous dégagiez » !

      En emportant dans vos valises votre politique d’austérité, de chômage et de précarité !

      Et ce ne sera pas le chaos.

      La confiance refusée au locataire actuel de Matignon, il restera tout simplement à celui de l’Elysée à désigner un nouveau premier ministre, un nouveau gouvernement pour une autre politique.


      Bref, il reviendra à François Hollande de tenir compte du refus de l’Assemblée Nationale comme le prévoit la Constitution.

      En vérité, il lui reviendra de faire ce qu’il a refusé au lendemain des sanctions des élections municipales et européennes.

      Evoquer une dissolution n’a donc pas de sens.

      A moins que le chef de l’état choisisse de laisser les clés du camion à la droite.

      Dès lors, parlementaires de toute la gauche, il en porterait seul la responsabilité.

      Au fond de vous-mêmes, vous ne pouvez le croire

      .
      Avec humour contestable , je prétends que cette "mobilisation" duPC..me fait penser à la fameuse phrase de Poincaré à la veille de la boucherie de14/18

      "« La mobilisation n’est pas la guerre »

      Sauf que le PC, lui, savait en septembre que son discours -et le relais de"courroie de transmission de l’immobilisme suicidaire par la CGT".., c’était des ARMES données un Capital dans la GUERRE des Classes !


      Alors, oui, PIERRE

      Parti DU communisme, Lutte tous terrains , y compris en "bousculant" les compromis boiteux de tendances au sein de la CGT, !

      Et pour moi, qui ne sait pas faire la différence entre les salauds qui entouraient Franco aux portes de Madrid et les voyous de cinquième colonne phalangiste à l’intérieur des murs, chargée de donner un sacré coup de mains aux fascistes en uniforme"FEU sur ceux d’en face",
      un mot d’ordre de colère !

      Qu’ils logent au MEDEF, à l’Elysée, à Matignon, rue de Solférino, à l’UMP, à st Cloud autour des Le Pen..ou qu’habillés en caricatures de "guerilleros" ils "mobilisent...de la place du Colonel fabien , du siège de Sa Suffisance Mélenchon, en distribuant des frondes à chique..

      .."FEU sur l’ennemi de CLASSE

    • Il nous faut plu que nous mobiliser, comme le réclament le PCF et le FdG, il nous fut un syndicalisme de classes et un vrai parti communiste

      D’accord avec toi Pierre, mais malheureusement , nous n’avons ni l’un ni l’autre.
      J’ai bien peur que on l’ai dans le baba pendant longtemps .

      Tant que nous ne serons pas organisé dans un parti réellement communiste,et que
      nos syndicats ne tourneront pas le dos au réformisme , je voie pas le prolétariat
      sortir de sa torpeur.

      EN attendant essayons chacun d’entre nous de garder le cap de la réflexion

  • Où sont passés les adhérent-es, militant-es, syndicats, Fédérations qui écrivaient avant le CCN des 3 et 4 février 2015 ?

    Pourquoi mettre en avant le PCF alors que celui-ci dans notre Département (La Savoie) refuse de faire des listes communes avec le FDG dont il est membre et le NPA pour les élections cantonales ?

    Je vous renvoie à l’article de "POLITIS" du 29 janvier 2015 :
    "la solution, c’est l’UNITE" (analyse de Patrick BRODY et Hervé LE FIBLEC), face à la LOI MACRON, en "discussion à l’Assemblée Nationale", quelles MOBILISATIONS ? et la vidéo de l’ex-inspecteur du Travail Gérard FILOCHE sur le site : "là bas si j’y suis"

    Ce n’est pas une Confédération seule qui fera changer la Société !

    "IL FAUT SE RASSEMBLER MALGRE NOS DIFFERENCES !"

    Rappelons-nous le 11 janvier 2015 où des millions de personnes sont descendues dans les rues et villes de France pour la défense de la LAÏCITE, la Liberté d’Expression, le vivre ensemble avec nos différences en se méfiant de la "récupération politique" telle que nous l’avons vécue à PARIS avec une quarantaine de Chefs de Gouvernements dont certains n’avaient rien à y faire car dans leurs pays il n’y a pas de Droit d’Expression.
    "Je suis CHARLIE" face aux tueries au Journal et à Vincennes faisant 17 morts et de nombreux blessés ont fait la population se mobiliser en masse.
    Il faut continuer dans cette voie !

    • ETELLIN tu demandes "...ou sont passés les adhérents, militants , syndicats ...? "

      comme il ne t’ as pas échappé que MARTINEZ et le BC ont été élus très facilement , après toutefois avoir été obligés de faire un deuxième tour , je pense qu’il est compréhensible que les militants dont tu parles soient contraints tactiquement de poursuivre leur lutte à l’intérieur de la CGT avec des méthodes diférentes , notamment en faisant en sorte que la nouvelle direction respecte ses promesses de retour au respect de la démocratie syndicale ( retour vers les syndiqués) notamment pour la préparation du congrès du printemps 2016 .

      De plus il est également temps face à tous les mauvais coups qui pleuvent sur les travailleurs , dont la loi MACRON , de retrouver le chemin des luttes , ce sera la meileure façon de vérifier si la direction MARTINEZ tient ses engagements de changement dans ses rapports avec les autres organisations syndicales , notamment la CFDT et avec le pouvoir et le patronat .

      MARTINEZ sait que jusqu’ au congrès , il va être surveillé comme le lait sur le feu , raison pour laquelle il a adopté un langage offensif sur les 32h et que par exemple il est allé au contact des salariés du commerce pour dénoncer le travail du dimanche ( voir le site de l HUMA de ce jour ) , reste qu un langage offensif ce n est pas suffisant , mais il appartient aux syndicats de base de montrer à cette direction qu’ils attendent plus et plus vite , même si on peut comprendre que relancer la CGT qui sommeillait n est pas chose facile , mais il ne faut pas que cela soit un prétexte pour ne pas faire ce qui peut être fait dès à présent , sans attendre la journée nationale d ’action proposée début avril ....

      La bataille pour une CGT de lutte continue , à chacun de s y inscrire ...

  • laissons les politiques dans leur rôle et nous dans le notre,
    auprès des travailleurs et de leurs revendications.
    mr Filoche est membre du ps (bn) et syndicaliste CGT, en
    ne voulant pas un gvt de droite ("mille fois pire"), en
    pointant les manques d’orientation à gauche de son gvt, il
    compte sur un grand mouvement de masse des travailleurs
    contre le medef avec les syndicats réunis.
    il voudrait des syndicats sous la bannière de la cfdt, pas
    contre le gouvernement, avec les masses derrière et y
    rajoute, en bon politicard pour une gauche rose, verte,
    rouge.
    et si ces conditions ne sont pas réunies, pas d’actions car
    la droite serait de retour !
    mais si le gvt continu de se laisser dicter des lois par le
    medef, ce sera l’ump ou le fn en 2017 ou un ps à la
    blair/thatcher.

    notre seul salut est de se bouger tout de suite, ça urge.

  • Je me demande si nous ne devons pas, sans attendre, faire en sorte , partout ou c’est possible de réunir , d’informer les syndiqués de la décision de la CGT de faire en mars un "gros truc" concernant la RESISTANCe à l’Austérité.

    .
    Et là ou elles existent , de proposer à toutes les orgas sans exclusive une rencontre pour préparer avec les salariés, une consultaiton ( y compris avec URNE dans les services et ateliers) et Assemblée général , sur les modalités de cette journée

    -Rappelons que , le CCN a annoncé :

    Dans le cadre du processus de lutte engagé confédéralement, la CGT porte toutes les initiatives en cours, et à venir, décidées par les organisations et décide d’une journée nationale interprofessionnelle et intergénérationnelle de mobilisation et d’arrêts de travail. Pour y parvenir, elle travaillera à créer les conditions de l’unité syndicale la plus large afin de redonner espoir aux salariés en proposant des alternatives aux politiques d’austérité en agissant pour une autre répartition des richesses créées par le travail.


    La CGT réaffirme sa combativité et sa disponibilité pour agir avec les salariés contre la stratégie du patronat et la politique du gouvernement : pour l’augmentation des salaires et des pensions, pour l’emploi durable, pour l’amélioration des conditions de travail, pour des services publics de qualité et un haut niveau de protection sociale.

    Montreuil, le 4 février 2015

    Je ne suis pas certain DU TOUT que la nouvelle équipe entende faire de cette annonce autre chose qu’une niéme marche sans lendemains.

    Mais il faut être pragmatique et s"appuyer" sur l’existant pour donner de la chair à l’os.

    Sans attendre la tract d son Ud, de sa Fédé !

    En démontrant , en actes, la combativité proclamée par le CCN

    Ce n’est pas en maugréant contre la Confédération, dans une manif tristounette QUAND on n’ a pas TOUT tenté pour qu’elle soit à la hauteur, qu’on fera avancer le schmilblick (1).

    Constituer dans sa boite un Comite de RESISTANCE à l’austérité, avec un p’tit collectif de syndiqués et non syndiqués pour le"diriger", sans passeport ou visa estampillé de telle(s) ou telle (s) Orgas,

    ......... ; en faisant RATIFIER par des Bulletins de vote , des URNES , les REVENDICATIONS,

    ...en mettant sans tabous, en débat la FORME d’ACTION, toujours sous contrôle des travailleurs,
    ..on ne fait qu’appliquer ce que, comme d’autres, j’apprenais aux jeunes syndiqués dans les stages de formation syndicale il ya 40 ans

    - On oublie trop souvent que PREPARER une journée par l’"agitation permanente" c’est mille fois "plus" de la LUTTE de Classes qu’en constatant le matin d’une journée comme celle qui est annoncée que l’on na pas été "suivis" par la majorité des "prolos"

    Ils ne VEULENT plus "SUIVRE"

    Ni syndicalement, ni politiquement.

    TANT MIEUX

    Ils veulent , les jeunes surtout, CONSTRUIRE l’action , en étant acteurs-auteurs du contenu, du processus..
    Certes , nous savons que l’ambiance n’est pas à pendre le délégué CGT qui oubliera d’appeler à la Greve générale reconductible,, demain matin.!

    Donc et à plus forte raison, faisons vivre la démocratie ouvrière, c’est la SEULE façon de redonner des couleurs au syndicalisme de Classe..

    OUI, ce sera dur,

    NON, nous ne pouvons pas "jurer" que le "malade actuellement alité "courra le 1OOm en battant le record du monde..en mars

    Mais, au LIT, on finit avec des escarres !

    AIDER l’"autre" à reprendre espoir, lui faire mesurer qu’on peut faire bouger si "on se bouge" c’est le rôle du militant révolutionnaire..

    Du Communiste.

    C’est par exemple en faisant un point avec les salariés des besoins d’EMBAUCHE qu’on peut mieux parler de la RTTT, des32H

    Plus qu’en parlant d’une JUSTE MESURE avec certes les meilleurs arguments du monde..

    C’est mon opinion, et je peux me gourrer..

    Cordialement

    Note
    (1)

    Puisque j’utilise des mots anciens, oui, avec un brin d’humour et en poussant volontairement le bouchon,... cet Appel du CCN c’est du "schmilblik"

    Le camarade Google le rappelle aux jeunots

    "Au début des années cinquante, Pierre Dac imagine un appareil, qui ne servant absolument à rien, peut également, par conséquent servir à tout

     :)

    • ALAIN , je partage totalement ton analyse et tes propositions , certes je préfère avoir à la tête de la CGT un secrétaire général qui tient des propos plus offensifs que le précédent , ça ne mange pas de pain , et je me fout totalement de savoir s’il s ’agit d’opportunisme ou de tactique pour assurer sa réelection au congrès de 2016 ...

      La machine CGT doit être remise en route en s ’appuyant effectivement sur la démocratie syndicale et la démocratie ouvrière , il faut travailler avec la base pour faire de cette journée de mars une grande réussite afin qu’elle ne soit pas sans lendemain .

      Cela suppose effectivement que se tiennent sans tarder des AG dans toutes les entreprises en liaison vec les UL de LA CGT mais également les instances
      locales des autres syndicats afin de constituer des poles de résistance à la politique d’austérité et pour que cette première journée d ’action deviennet l’ affaire de tous .

  • Le débat est bien lancé, les contributions intéressantes, continuez.

    Il ne manque des expressions sur ce CCN qui semble avoir abordé des réflexions sur le fonctionnement pyramidal et le décalage qui existe entre la Base (qui bosse beaucoup, notamment les Unions Locales et la Confédération.

    Je me souviens qu’à une époque la Confédération souhaitait supprimer les UL.
    Ce projet a été abandonné.

    Les ELUS de DROITE attaquent les SYNDICATS LOCAUX en voulant leur supprimer les locaux intersyndicaux et les maigres subventions (Argenteuil, Moirans (Isère) connues à ce jour.

    Il faut soutenir les collègues et dénoncer ces méthodes auprès des Maires "censeurs"

  • Merci pour ces nouvelles contributions.
    Le débat continue ......avec la nouvelle équipe, débat entre le National et les équipes de terrain, là où le boulot syndical est efficace tous les jours, surtout dans les UL, c’est ce que je connais le mieux !

    Le UD sont un peu "bureaucratiques" et devraient davantage se tourner vers les UL. C’est mon ressenti depuis mai 2014 où j’ai adhéré après une grande déception à Sud Solidaires Savoie SUR LE FONCTIONNEMENT INTERPROFESSIONNEL INEXISTANT.

    Pour celles et ceux qui m’ont demandé l’article du Canard Enchainé de cette semaine sur la biographie de Philippe RODRIGUEZ, soit ils ou elles m’envoient leur adresse (je ne peux pas scanner) soit ....ils et elles achètent le Canard Enchainé ! (pas cher)

    J’ai fait pour l’UL et l’UD de la Savoie plusieurs documents qui reprennent la plupart des articles de s médias suite "aux fuites internes dans le Canard
    (en tout + de 200 pages depuis octobre 2014 !)
    C’est vrai que les médias "ont bombardé" à travers "l’affaire LEPAON et le BC"
    sur la CGT, un des rares à vraiment LUTTER sur le terrain de tous les jours
    avec Solidaires, la CNT.

    Quel sera "l’avenir de LEPAON ?" Que va devenir l’appartement de luxe DE Vincennes ? Eclaircir cette "rupture conventionnelle" entre la Région Basse Normandie CGT *et la Confédération CGT (ce n’est pas très convaincant et ça ne s’est jamais vu !)

    A bientôt dans les LUTTES (Loi MACRON) et amitiés de la Savoie.

Derniers articles sur Bellaciao :