Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Article "Fidèle à moi-même" de Raoul Marc Jennar

mardi 14 novembre 2006 - Contacter l'auteur - 29 coms

Raoul Marc JENNAR soutient Bellaciao... Merci Raoul.
Soutenez Bellaciao en signant ici un don ici

de Raoul Marc JENNAR

Des dizaines de messages me demandent de m’expliquer sur mon retrait du Collectif national pour une alternative antilibérale de gauche et des candidatures unitaires et du groupe provisoire de porte parole.

Je suis très touché, même si dans certains cas, ces messages prennent l’allure d’une quasi mise en demeure de m’expliquer. Je ne suis qu’un simple citoyen qui ne sollicite rien et qui n’a de compte à rendre qu’à sa conscience et à celles et ceux qui accordent du crédit à ses propos. C’est à ces derniers que je m’adresse.

Je l’ai fait pour rester en ordre avec la démarche de toute une vie. Je ne suis pas un professionnel de la militance politique. L’engagement n’a jamais été pour moi synonyme ni d’allégeance aveugle, ni d’incohérence entre le dire et le faire.

Une structure politique, quelle qu’elle soit, n’est jamais à mes yeux qu’un outil remplaçable. Ce ne peut être en aucun cas une fin en soi. En politique comme en philosophie, je ne suis pas un croyant et ma démarche n’est pas celle du fidèle qui suit religieusement. J’ai été élevé dans l’exigence d’une libre pensée critique. J’entends y rester fidèle.

Je ne me suis plus senti en phase avec une structure dont la raison d’être est de rassembler et qui rassemble moins que lors de la campagne contre le traité établissant une Constitution pour l’Europe. Au niveau national et, dans un nombre trop important de cas à mes yeux, au niveau local. Je n’ai pas retrouvé, en nombre suffisant, ces femmes et ces hommes, totalement désintéressés, qui ne sont pas les exécutants d’un appareil, qui n’ont pour eux-mêmes aucun « plan de carrière » et qui faisaient la richesse des collectifs du « non » de gauche. La perspective du succès attise des appétits qui se dissimulent à peine. Et on assiste à la course aux médias et aux artifices de la communication de la part de personnes qui, en même temps, se disent hostiles à la présidentialisation du système politique et à la personnalisation des enjeux.

Je ne me suis pas senti à ma place dans une structure où le poids des appareils reprenait le dessus alors que nous avions si bellement réussi à l’atténuer dans l’exercice inédit de rédaction collective d’un authentique projet alternatif. Je n’éprouve aucune attirance pour les parties de bras de fer auxquelles se livrent entre eux, souvent avec délectation, des militants de partis politiques. Ces jeux-là ne sont pas les miens. Ils n’attirent pas non plus les centaines de militants du 29 mai qui se tiennent aujourd’hui à l’écart des collectifs pour une alternative unitaire. Ce constat est à l’origine de ma décision.

Fidèle à Pierre Bourdieu, je me suis efforcé d’être, pendant la campagne contre le traité européen, un « chercheur-militant ». J’entends le rester. Sans aller au-delà où de toute façon je n’ai rien à apporter.

La démarche entreprise est une œuvre humaine. Donc ardue. Je le sais. Elle exige d’énormes efforts. De tous certainement, et sans doute même un peu plus de ceux qui appartiennent pleinement et fièrement à une tradition politique. J’en conviens. Et il m’est arrivé de calmer des impatiences qui refusaient de prendre en compte cet aspect de nos difficultés.

L’attente est grande et forte. A la mesure des enjeux. Elle ne peut être déçue. A ma manière, avec le seul moyen de pression à ma disposition, j’ai voulu le rappeler. Une immense espérance est née le 29 mai. J’entends y rester fidèle et je refuse de participer à tout ce qui pourrait la dévoyer. Je ne quitte pas le combat. On me retrouvera là où je peux être le plus utile : dans le travail d’explication au plus près des gens. Si, d’ici là, des logiques contraires contre lesquelles je suis impuissant n’ont pas tué l’espoir.

Mosset, le 14 novembre 2007 "

Source : site de l’urfig.

Remarques :

Où en sommes nous dans l’alternative citoyenne pour un rassemblement antilibéral ?
Quelle candidature sera retenue ?
La place est-elle plus ouverte pour les partis politiques classiques et leurs méthodes et orientations traditionnelles désuètes ??? Ou pour les citoyens ???
Qui a le plus de poids ? etc. Il faut aujourd’hui se poser des questions...

Pas de politique citoyenne sans mouvements et aspirations citoyennes...

Comment améliorer le mouvement actuel, le développer et l’ouvrir pour tous et pour toutes, afin que des personnalités comme Mr jennar ne quitte pas le collectif national dès maintenant ?...
Je compte bien sûr sur Raoul Marc Jennar pour qu’il garde son "bon sens citoyen" (comme pour la campagne contre le TCE, etc.) et pour qu’il contribue d’une manière ou d’une autre au rassemblement citoyen...

Celui doit prendre de l’ampleur et viser les bonnes cibles...
Développement d’une politique citoyenne (notamment dans l’ouverture des processus de décisions en faveur de l’intégration des citoyens) plus de droits humains, sociaux et environnementaux, la recherche d’alternatives économiques, politiques et culturelles...etc.

Mots clés : Collectifs Unitaires / Dazibao / Elections-EluEs / Mouvement / Présidentielle 2007 / Raoul Marc Jennar /

Messages

  • J’ai bien peur que Monsieur Jennar n’ait raison...

    Le Yéti

    • Moi je veux bien... mais on ne pourra pas eternellement jouer le refrain du "tout sauf les partis politiques".

      Depuis 1999 je milite dans un parti que j’estime, avec des camarades que j’estime, en qui j’ai confiance et qui me font confiance, et dans lequel je me sens totalement libre.

      Un parti dont l’existence me semble aujourd’hui, plus que jamais, pertinente.

      Un parti politique, et non un rassemblement informel.
      Parallélement, je me sens totalement en adéquation avec le rassemblement qui est le notre dans cette "gauche antilibérale".

      Pourquoi éternellement faire la guerre aux partis ? Est-il si difficile d’admettre qu’un certain nombre d’entre nous se retrouve heureux de participer à la vie démocratique en militant au sein d’un parti politique ?????

      Je suis membre d’un parti politique, et artisan à mon niveau de cette union des forces antilibérales. Et alors, quoi ?

      La division n’est-elle pas, précisemment, dans le refus de l’existence et de la participation active des partis politiques qui n’existeraient d’ailleurs pas sans militants actifs, libres et sincérement partie prenante de l’unité ?

      Emile.

    • Un seul candidat cela réveille et révèle les ego. Il faut aussi Citoyen, avoir la lucidité que face aux médias qui nous ignorent (avant de nous descendre quand nous prendrons assez d’importance) il faut des moyens militants et financiers : l’intendance doit être au service des esprits, j’allais dire aux philosophes pour qu’ils puissent s’exprimer. Je fais partie de cette intendance, de cette réserve militante qui continue d’exister et de se battre quand tout le monde baisse les bras, à qui quand on est sur le point de rassembler largement, on demande de s’effacer, pour faire croire que l’exercice de la Démocratie se fait uniquement dans l’isoloir, en consommant des idées fussent-elles révolutionnaires, et..ce serait tout ?. Mais nous aussi dans l’intendance nous avons un cerveau, un ego, une capacité d’engagement qui nous fait faire des sacrifices quotidiens en temps, en argent, en fatigue de contacts parfois difficiles avec l’"autre", celui qu’on doit "informer" , "convaincre que "tout n’est pas foutu" ; quand on est disponible pour les autres, on l’est moins pour soi, mais quelle récompense quand l’espoir revient dans les paroles qu’on échange avec ces citoyens modestes comme nous ou misérables, qui commencent à venir ou à revenir à parler, à écouter dans les réunions, à distribuer en masse des tracts à la sortie des entreprises.
      Si Monsieur Jennar avait été avec nous hier à la porte d’une grosse entreprise de ma ville, il aurait pu mesurer tout ce que l’on ressent à diffuser ses idées antilibérales qui sont nôtres et l’accueil chaleureux de tous ces ouvriers et employés "cueillis" au petit matin.
      Je fais partie de ces citoyens militants syndicaux et politiques qui ont ramé avant qu’existent les collectifs du 29 mai qui n’étaient pas loin de là les seuls dans la lutte pour le NON de Gauche, je fais partie de ces citoyens sur lesquels peut s’appuyer un espoir de changement radical, comme nous sommes en train de le connaître depuis 10 ans, et c’est relativement peu sur l’échelle de l’Histoire.
      Il est pourtant vital de le renforcer.
      J’attends, du Collectif national une démarche responsable et citoyenne qui consistera pour les candidats tous légitimes, à faire l’analyse de l’efficacité (et non des leurs seules ambitions personnelles) de leur présentation sous tous les angles et de désigner eux-mêmes la personnalité qui sera candidate pour défendre à ce niveau notre programme.
      Les Collectifs anti-libéraux ne peuvent être abandonnés au prétexte du seul constat de l’imperfection des structures qui se sont mises en place, il n’y en a pas d’autres possibles ici et aujourd’hui, ni sur le déni des idéaux d’une bonne partie de ceux qui le composent , sous prétexte qu’ils sont actifs et "nombreux". Et justement, Monsieur Jennar, nous avons plus que de "Voltaires" devisant en robe de chambre depuis leur bibliothèque, besoin de chercheurs en action, donc "engagés" au niveau qu’ils choisiront, qui feront sans doute les mêmes erreurs que nous pour mieux les corriger afin de "refonder" une Démocratie confisquée par les puissants. JdesP sans doute à côté de la plaque.

  • ... le départ de Raoul Marc Jennar -dont j’ai, mille fois, répercuté les communiqués par mail- est une perte importante.

    J’en suis très attristé mais le combat continue.

    Sébastien (PCF et actif dans les collectifs)

  • RAOUL MARC JENNAR , VOUS AVEZ EU RAISON DE DEMISSIONNER...AUCUN RAPPORT ENTRE LES PRATIQUES DE LA CAMPAGNE CONTRE LE TCE ET LES COMITES CONTRE LE LIBERALISME....LES MILITANTS POLITIQUES QUAND ILS SE RETROUVENT ENTRE EUX RETOURNENT A LEURS VIEUX DEMONS ! A MON AVIS , C’EST TRES MAL PARTI.... Un citoyen associatif

  • BOUILLANT R.M.J !!!

    Je respecte les "mobiles" de RMJ, et je lui demande s’il pense vraiment être le seul à voir et sentir les choses ainsi ? Se peut-il qu’il pense que les militants, les "encartés" (comme moi) soient taillés dans un autre bloc que lui ?

    Je lui réponds encore que son impatience, si elle est compréhensible (j’ai aussi manifesté ainsi en juillet !) ne doit pas lui faire oublier que le rassemblement est loin d’être parvenu à son terme et qu’il faut laisser du temps au temps ; poursuivre le travail.

    Et si "un seul être vous manque et tout est dépeuplé", que sa décision ne le prive pas des efforts nécessaires pour donner toutes, toutes, toutes ses chances au rassemblement.
    L’enjeu et les risques ne peuvent pas être passés sous silence.
    Ce qui se joue est le sort de millions et de millions de femmes et d’hommes.

    Bien cordialement

    NOSE DE CHAMPAGNE

    • Ce texte fleure bon l’antipartisme de grand papa....décidemment vouloir le rassemblement mais surtout pas de communistes dedans, leur argent,, leurs miitants, mais surtout surtout pas qu’ils aient le moindre candidat ou qu’ils aient l’idée saugrenue de participer à la création de colectifs décidemment drole de conception du rassemblement Monsieur Jennar..

      Vous m’avez profondément déçue..

      Jaqueline, militante ATTAC.

  • Oui Raoul Marc Jennar et un inetelectuelle, un chercheur militant, une personne dont les analyses et les prises de position sont aussi clair que remarquable, neanmoins nous militons pour une chose la fin d ece liberalisme meurtrier, devastateur et inegale, comment ne pas profiter de son analyse ????Son analyse et sa pedagogie, aurons une grande repercussiosn si un candidat unitaire est degagé, en plus les enjuex sont differents, le 29 Mai c’etait dire non au liberalisme pour l’arreter donner un coup d efrein, aujourd’hui c’est autre chose c’est integrer le liberalisme et ces danger dans le debat publique, et pouvoir fair passer ce message par voix electorales, c’est pour cela que l’ona besoin de lui....Mais il n’est pas la dommage mais la lutte continue

    Abdeslam, miltant d’ATTAC

  • la traduction politique du NON au TCE ne peut s’incarner dans la couleur d’un parti ou d’un autre.
    comme des millions de personne j’ai beaucoup de distance vis a vis de TOUS les partis politique.
    la seule chose qu’un parti puisse faire et c’est très important c’est de se mettre au service de TOUS ces citoyens qui ont voté NON, et pas leur passer devant avec telle ou telle marque de fabrique et donner l’impression de récupérer cet élan.
    il est essentiels que les partis qu’ils soient, PCF, LCR, VERT ou autre ne bousillent pas notre vote par des logique partisanne. et cette histoire à déja trop durée. là y en a plus que marre de gacher notre vote.
    je vous le dit : je me contre fou des partis politique et nous sommes des millions dans ce cas. je m’en méfis, comme des millions de personnes. Aller vous entendre cette évidence et enfin vous mettre réelement au service de ces millions de personnes ? ou continuer vos salades partisannes ?
    le NON au TCE est a tout le monde.

    bravo à Raoul Marc Jennar

    • Mais puisque "vous etes des millions" à vouloir vous passez des partis dont vous vous méfiez comme de la peste, eh bien qu’attendez vous ?
      Allez-y vous génez pas, présentez votre candidat et faites campagne ! Le PC ne devrait pas vous géner puisque parait-il il est bloqué à 2% loin "des millions" que vous prétendez etre.
      Alors qu’attendez-vous ?

      Jips

    • la meilleur des choses c’est que ces partis soit AU SERVICE des citoyens...c’est quand même pas compliqué à comprendre. je n’ai écouté aucun partis politique pour dire NON. AUCUN !
      mais des individus comme raoul marc jennar ou yves salesse.
      par contre j’ai aprécié et même été étonnée que certain parti se mette de manière évidente AU SERVICE des citoyen (je pense au PCF).
      cette logique doit être la même encore maintenant.
      sinon. il n’y aura rien. c’est EVIDENT.

    • En droit, cela s’appelle l’inversement de la charge de la preuve...

      Ce qu’on voit, c’est des militantes et des militants qui donnent de leur temps, de leurs argent parfois, et de leur courage pour précisement se mettre au service de TOUS.

      Parmis ce "tous", certains ne passent leur temps qu’à proclamer leur "méfiance des partis".

      Si nous parvenons au bout, ce sera grâce à tous. Si nous échouons, ce sera aussi à cause de tous.

      MAINTENANT CELA SUFFIT. Il est proprement insupportable de lire et d’entendre des réaction A PRIORI et en décalage total avec le comportement des militant-e-s des partis politiques présents dans ce rassemblement antilibéral, et en premier chef, ceux d’un parti qui précisemment risque énormément à parier sur une unité d’action que certains font tout pour faire capoter.

      Avant de gueuler à la récupération, encore faut-il avoir l’amorce d’une preuve corroborant ce dogmatisme : Parti Politique = menteur, pourri, entriste...

      Il en faut, crois-moi, de la rage combative, de la conviction, et une volonté d’union pour supporter un discours comme le tiens.

      Je n’accepte pas ce comportement car il porte en lui le germe de la désunion.

      L’enjeu dépasse de très loin l’avenir des partis poltiques présents dans ce mouvement, il dépasse par ailleurs d’encore plus loin tes apriori désarmant.

      L’enjeu est de CHANGER la vie, ici et maintenant. Ton comportement y contribue guère...

      Emile

    • c’est comme vous voulez.

      mais la réalité, même injuste est que en france des millions de personnes se méfis des partis.
      n’y croient pas vraiment, voudraient autre chose.
      je pense que l’heure n’est pas de glorifier telle action de parti mais de faire ce qui a été une des grandeur du PCF : être au service du NON, sans la ramener à l’unique PCF.
      c’étatit très grand, et celà m’a particulièrement fait découvrir le PCF, dont je remerci tous les militants pour ce qu’ils ont fait. nous avons besion de vous, de nous tous, mais il faut savoir se mettre en retrait, pour gagner, surtout en ces temps de décrédibilisation de partis politique.

  • Je n’ai pas retrouvé, en nombre suffisant, ces femmes et ces hommes, totalement désintéressés, qui ne sont pas les exécutants d’un appareil, qui n’ont pour eux-mêmes aucun « plan de carrière » et qui faisaient la richesse des collectifs du « non » de gauche. La perspective du succès attise des appétits qui se dissimulent à peine. Et on assiste à la course aux médias et aux artifices de la communication de la part de personnes qui, en même temps, se disent hostiles à la présidentialisation du système politique et à la personnalisation des enjeux.

    La plupart des interveant n’ont retenu dans la déclaration de RMJ que le passage où il déplore le bras de fer entre appareil politques. Je voudrait egalement souligner la partie de son texte que je rappelle et qui me parait encore plus importante.

    Je vais me prendre une volée de bois vert dela par de ceux qui ne veulent surtout pas que l’on critiques les leaders du rassemblement (bienvenue à Moscou, 1950...) mais de qui parle donc RMJ ?
    Peut-etre de Bové chouchou des radios télés et qui a meme sa maison "écolo" au journal de France 2 ?
    Ou peut-etre de Clémentine Autain que l’on a vu successivemement sur France 3, chez Ardisson, chez Fogiel, sur Canal+ à Dimanche +, sur I-télé entendue sur RTL, et france culture, que l’on a lu dans LE Monde, dans Libération, en chat sur L’Internaute, dans les Inrrokuptible, dans Elle, dans un livre qui parait en ce moment où elle dévoile toute son intimité, et j’en passe ....

    Jips

    • c’est pour ça que pour moi Yves Salesse reste celui qui est le plus à même de porter ce programme antilibéral qui est dans la continuité du NON au TCE.

      le reste n’est qu’agitation d’ègo ou de volontés partisannes de récupérer cet élan du 29 mai.

      je ne vois pas d’autre personne qu’yves salesse pour incarner ce combat que des millions de personnes ont menés le 29 mai.

    • (bienvenue à Moscou, 1950...)

      Franchement, si ce n’est pas de la provoc, c’est quoi ça ??? Moi ça m’afflige...

      Bon, j’arrête d’intervenir...

    • arrêtez de vous sentir méprisé. ce ne sont pas des attaques contre le PCF.
      pour ma part je l’ai découvert ce 29 mai. et j’en était enthousiaste. je respecte tous ses militants pour leur fabuleux et précieux soutient. j’ai découvert réelement marie george buffet pour qui j’ai beaucoup d’estimes.
      mais il y a une évidence, ce n’est pas le PCF qui emportera une adhésion antilibérale, c’est toutes les personnes qui oeuvrent, encarté ou pas, contre la globalisation.
      on ne peut pas se limiter au PCF ou à la LCR ou aux VERT. par contre tous sont très précieux pour fair avancer les choses, avec tous les citoyens à la sensibilité antilibérale.

      je crois que les partis, sans se renier, peuvent se mettre légèrement en retrait et aider à une candidaure pas trop marqué dans un parti. ça me parait être évident. avec tout le respect que j’ai pour le PCF ou la LCR, si l’on veut cette adhésion maximum, il faut que les partis soient présent, ces necessaire mais pas en avant. là ça boucherait des perspectives.

    • Je ne supporte pas les attaques aussi mesquines contre Raoul Marc Gennart, surtout venant de militants du PCF ; bien discrets au début des collectifs du non

      Il est peut être l’un de ceux qui a fait le plus pour la victoire du non. Comprenant que pour pouvoir lutter contre la désinformation que distillait chaque jours les médiats dominant, il fallait prendre le contre pied en s’adressant en priorité à l’intelligence des citoyens, en leur démontrant point par point ce que ce traité avait de dangereux pour l’avenir démocratique de l’europe, sans avoir peur de la difficulté de cette explication (d’ailleurs volontaire).

      Et cela a marché, les travailleurs étant beaucoup moins cons que ne l’imaginent les élites politiciennes, ils se sont emparés du débat et partout dans les familles, sur les lieus de travail la politique, au sens noble du terme, a retrouver toute sa place.

      La situation devrait être la même aujourdhui puisque les enjeux sont les mêmes, mais hélas la compétition partisane sur la pris toute la place dans les débats en mettant au second plan la réflection politique sur la société que nous voulons.

      Ceci désespèrent les millions de citoyens qui ne se retrouvent pas du tout dans la volonté de certains d’imposer leur propre candidat et qui risque de se retrouver dans l’abstention ou le "vote utile" pour le PS au premier tour.

      Si MGB devait être la candidate choisie par les collectifs, elle serait perçu par les millions d’électeurs non politisés, mais pleinement conscients de leurs intérêts de classe, comme la candidate du PCF représentant un système politicien qui les a tant déçus et qu’il rejettent encore aujourdhui.

      C’est ce que Raoul Marc Jennar a parfaitement compris, il serait urgent que lui comme d’autre qui restent en dehors pour les mêmes raisons (je pense à la Ligue et à de nombreux camarades alter-mondialistes et d’attac) rejoignent les collectifs pour leurs redonner l’enthousiasme de la campagne du non.

      Rien n’est perdu mais maintenant il faut faire vite Raymond LCR

    • Raymond tu est lourd, encore une fois tu donnes des leçons... hors sujet...

      Franchement, est tu reelement capable de nous informer a propos des election a Bordeaux et encore mieux avec qui la LCR a "compose" sa propre liste......... ??????

      Pourquoi tu réponde pas ???

      En quoi la réponse est gênant ?

      Bellaciao

    • Qu’endiguent-ils ainsi
      À nous vendre

      Griffes de Loup

    • Exercer son libre arbitre est tout à fait louable, néanmoins dans le cas présent j’ai le sentiment d’une posture esthétique.
      Au fond que nous dit RMJ, "que tous ne sont pas au rendez vous parmi les citoyens qui firent la campagne", ça me semble logique ; le passage d’un enjeu social à un enjeu politique l’explique en partie je crois.
      Il explique aussi que des lances vont être rompues, on peut le regretter mais c’est aussi la logique propre au processus en cours. Au mieux on doit essayer que la synthèse rassemble plus qu’elle ne divise. A ce titre le cadre très ambitieux de discussions fourni aux collectifs est tout de même inédit.
      Esbrouffe ? Un peu certainement mais la nécessité unitaire mérite que certains ne choisissent trop tôt pas le bord de la route pour déjà nous raconter la fin de l’histoire.

      Roger.

    • Si le PCF se présente seul, il remontera sa barre au delà des 5%, quoiqu’il arrive et que certains pensent. Le rejet du PCF, il a été bien travaillé par la Droite et le PS social-libéral et le PCF n’est pas mort ! L’anticommunisme subi par le PCF, contrairement à ce que pensent Raymond et les autres est en perte de vitesse en particulier dans la jeunesse et plus particulièrement celle qui souffre de toutes les discriminations car elle est issue de milieux modestes : jeunes salariés précaires chômeurs, RMISTES, lycéens et étudiants.J’aimerais tant que vous soyiez aussi enragés face à la fatalité qui pèsera sur une division de la Gauche antilibérale. Le PCF est engagé dans un processus unitaire que nous ne pouvons pas nous permettre de rater, ou on en aura pour 15 ans les uns et les autres à se relever si on s’en relève. Aujourd’hui il n’y a rien à récupérer mais tout à reconquérir, les diviseurs sont ces donneurs de leçons qui se sont exclus d’eux-mêmes du rassemblement parce que précisément ils défendent des intérêts d’appareil qui passent devant l’espoir qu’on pourrait susciter chez des millions de travailleurs à briser l’étreinte du capitalisme sur nos vie.
      C’est vrai qu’avec le PCF avec eux, ils passeraient moins dans les médias, comme aujourd’hui où on voit partout Besancenot et les Collectifs nulle part. Cela les obligerait d’aller plus au devant des gens vivants. JdesP

    • Comme si il y avait des hommes dans un parti et les autres...les citoyens...Pourquoi diviser les citoyens en ces termes ? On a tous des amis non encartés qui sont plus partisan que certains membres de parti...allez rassemblons nous...et continuons la lutte contre se foutu systeme libéral !
      Sebastien

  • bravissimo, Raoul pour tout ce que vous faites et continuez de faire,

    Je ne voudrais pas m’épancher ici sur le fiel de certains commentaires ; c’est assez consternant. la mesquinerie n’a pas de camp, si il fallait encore s’en convaincre.

    Consternant qu’on ait pas un respect absolu devant un choix personnel guidé par l’humilité et la volonté d’être en accord avec ses propres convictions ; personne, nulle part, n’est irremplaçable. Si vous, cher RMJ, prenez une décision que d’autres n’auraient pas pris à votre place, pour des raisons de convictions personnelles, le respect et l’écoute devraient vous être dus.

    Si le sentiment de côtoyer des ambitions personnelles trop égoïstes à votre goût vous est insupportable, vous avez mille fois raison de démissionner, comme d’autres, moins heurtés dans leurs convictions personnelles à cet sujet, auraient aussi raison de rester.

    A votre place de lanceur d’alertes, vous faites un travail diablement efficace et je sais que vous continuerez à le faire. Vous n’êtes pas irremplaçable au sein de la convention, d’autres peuvent aussi bien évoluer avec aisance là où le spectacle des ambitions personnelles vous est devenu personnellement trop dur à supporter.

    L’essentiel est de continuer le combat, chacun à la place qui lui semble le plus en accord avec ses convictions personnelles.

    Je vous tire mon chapeau et continue à vous lire avec un très haut intérêt.

    Fishlord

  • il est évident que ce rassemblement va se terminer en queu de poisson
    mArie George sera la candidate jossé bové aura un poste à l’assemblée nationale dans une circonscription du sud (Marseille)
    Yves Salesse aussi mais dans une autre ville
    clémentine autain restera directrice dela revue regard et aura une continuité de sa brillane carrière quant au petit peuple il continuera sa souffrance sociale éloigné de tout cela
    c’est cela la vie et elle dure depuis si longtemps
    philippe

    • fuuu ca fighte dur !

      comme cela en passant
      une campagne politique nescessite d’avoir un candidat elligible,,,donc d’avoir 500 signatures d’elus...qui eux appartiennent a des partis politiques... .... ... .......

      comment imaginer pareille entreprise sans compromissions ...sic... avec des partis politiques......

      c’est verouillé ! ou alors faut tremper sa mouillette dans la soupe....

      regardez ce qu’on fait a josé bové...comment le pouvoir judiciaire le traite avec equité...

      bientot la machine a voter electronique...pour que les votes confirment les sondages a 100%

      je vote encore...mais avec une sale envie de vomir !
      ce systeme n’est pas, n’est plus ,l’a t’il été... democratique... il est trafiqué de toute part comment imaginer que les tenants du pouvoir et du pognon ,ayant dans leurs mains ,toutes les cartes ,et les regles de l’accession au pouvoir laissent débouler sur la scéne politique une faction qui veut combattre les magouilles ultra liberales, sur lequelles elle sont confortablement installées ,pateaugeant dans la fange du commerce d’armes et du trafic d’influence au mepris de toute morale ou ideologie...

      rapellez vous coluche(qui n’a pas eu les signatures...) qui repondait a la question" avez vous subit des pressions des menaces de la part de parti politique et si oui lesquels !"

      "oui de tous !!!! mais de maniere detournée "rien a craindre de nous mais mefiez vous des autres...""

      réellement je comprend ce monsieur de ne pas vouloir se melanger...

      en meme temps si on ne se melange pas le chemin est bloqué...

      stef13

  • Merci M. Jennar, comme d’habitude vous restez lucide, sans vous croire plus important que vous n’êtes.
    Les partis tentent de prendre le dessus sur les colelctifs, et voient là une occasion de tirer la couverture à eux.

    Bien à vous
    GeoTrouvetout

Derniers articles sur Bellaciao :