Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Aux licencieurs de Montreuil !

mardi 14 octobre 2014 , par Le Réboursier - Contacter l'auteur - 2 coms

MOTION

Le congrès de l’UNION LOCALE CGT d’ALES, réuni les 2 et 3 octobre 2014, conteste fermement le licenciement d’Olivier BIREAUD par la Fédération du Commerce intervenu le 24 avril 2012.

Informé ce jour, sur le rendu du Conseil des Prud’hommes d’Alès, saisit sur le fond par Olivier, et prononçant un renvoi en Départage le 3 décembre 2014 à 14h.

Le Congrès affirme avec force son entière solidarité à Olivier BIREAUD, et mandate la prochaine commission Exécutive de l’Union Locale pour qu’elle poursuive, par tous les moyens à sa disposition, ce soutien.

Le Congrès interpelle la Fédération du Commerce et également la Confédération sur le fait que la CGT, quelque soit son organisation, ne peut pas se permettre de licencier l’un de ses salariés et doit maintenant tout mettre en œuvre pour réparer cette injustice, au-delà de la décision de justice qui sera rendue.

Par cet acte scandaleux pris par la Fédération du Commerce, c’est nous tous, C’EST TOUTE LA CGT QUI EST SALIE !

Le Congrès rappelle que la discrimination n’a pas sa place dans notre organisation et que le débat contradictoire doit primer. Aucun adhérent ne doit être inquiété par l’organisation et ce, d’aucune manière que ce soit.

Par ce précédent dans la CGT, le congrès de la Fédération du Commerce de POITIERS, démontre que l’organisation est capable de réprimer ceux qui ont osé intervenir dans le cadre du débat !
Conséquence : des militants n’osent plus intervenir. Ce qui peut laisser le champ libre aux directions en place.

Le Congrès ne peut admettre, au nom des valeurs de la CGT, ces méthodes totalitaires.

Cette triste démonstration de discrimination syndicale et anti-démocratique, doit tous nous interpeller sur les sérieux disfonctionnements de notre organisation, pour éviter ces dérives inadmissibles.

Le Congrès de l’UL CGT d’ALES exige que tous les moyens de la CGT soient mobilisés afin qu’une solution soit trouvée et répare tous préjudices pour notre Camarade Olivier BIREAUD.

Alès, le 3 octobre 2014

Adoptée à l’unanimité ( - 1 abstention )

Union Locale CGT d’Alès (via Le Réboursier )

Mots clés : Emploi-chômage / FR - Sud Est (04) / Syndicats /

Messages

  • je ne sais pas ce qui est reproché au camarade BIREAUD , mais quel que soit le motif , le licenciement ne devrait pas être un méthode pour résoudre les conflits du travail dans un syndicat qui plus est dans la CGT .
    Ces méthodes patronales doivent être condamnées avec force , la fédé du commerce doit retrouver le chemin normal pour règler les problèmes internes : le dialogue et la négociation et la confédé se doit d’ntervenir pour à tout pris éviter le licenciement et oeuvrer à la recherche d’une solution qui mette fin à ce conflit dans le respect de la démocratie syndicale
    BON CONGRES à L UL d ’ALES

  • Suite à un pourvoi en Cassation, le harcèlement moral ne devrait pas être de pas de mise non plus ?

    Pour plus d’infos, aller sur le site de légifrance et faire une requête avec le nom : cgt commerce..............

    Bon Congrès à toutes et tous

Derniers articles sur Bellaciao :