Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Avenir du Communisme

samedi 8 décembre 2007 - Contacter l'auteur - 1 com

Les débats actuels sont orientés de façon assez étrange. C’est uniquement une structure qui est en jeu (le PCF, c’est-à-dire un moyen), sans qu’on débatte du fond (le communisme, c’est-à-dire le but - enfin en théorie !).
Ce qui parasite la discussion, ce sont des intérêts d’appareil, qui sont une des raisons pour lesquelles le PCF en est là où il en est - l’autre raison étant le remplacement du marxisme par le léninisme, puis par le stalinisme (puis l’absence de vraie rupture par rapport à cette trahison, ainsi que l’absence d’un bilan critique de fond).

Pour ceux qui sont intéressés d’abord et avant tout par l’avenir du communisme, il est nécessaire de rompre avec le cadre bureaucratique actuel, sinon on va encore se retrouver avec une réunion d’appareil pour perpétuer l’appareil... Il faut un bilan critique et clair, il faut une ouverture, et un nouveau cadre d’organisation, pleinement démocratique et transparent.

Le monde actuel est celui des inégalités, de l’individualisme, de la précarité, du chômage, de la guerre, de l’aliénation. Notre objectif permanent doit être la construction par les salariés, les chômeurs et les jeunes, d’une société de démocratie directe, auto-organisée, libre, égalitaire, socialiste, débarrassée des frontières (autrement dit : une société communiste - par définition mondiale).

Le défi est aujourd’hui de construire une structure révolutionnaire pour le 21e siècle, démocratique, pleinement dirigée par ses adhérents, ouverte et unitaire, reconnaissant les droits des courants de pensée et tendances. Une structure contribuant à l’unité des travailleurs pour en finir avec le capitalisme.

http://marxisme.over-blog.com/

"Il existe deux formes d’absence de liberté : l’absence de liberté politique du citoyen dans un État non encore démocratique, et l’absence de liberté sociale des travailleurs dans une société qui n’est pas encore communiste" (Karl Korsch)

Mots clés : Communisme : le débat / Partis politiques /

Messages

  • Le marxisme n’a été remplacé par rien, tout simplement parcequ’il est irremplaçable. Pas plus que sont remplaçables le léninisme ou le stalinisme. Tout doit être critiqué, et validé, ou infirmé, en permanence. Mais chacun doit payer pour ses erreurs ou ses fautes. Ce n’est ni Marx, ni Lénine qui doivent payer le marxisme, ou le léninisme, à la "Gengis Khan" de Staline, pas plus que notre suivisme. Ce n’est pas eux qui ont utilisé, ni préconisé, le travail forcé pour "construire le socialisme dans un seul pays".

    Le communisme c’est d’abord l’honnêteté intellectuelle !

    CN46400

Derniers articles sur Bellaciao :