Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Banlieues : Faites vos jeux, rien ne va plus...

mardi 8 novembre 2005

de Franca Maï

Allez ...au hasard de la toile, quelques actes et réflexions concernant le réveil des volcans en zones perdues...

Faites vos jeux...

Eric Raoult, député maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis), a instauré dans sa ville un couvre-feu pour les mineurs de 01h00 du matin jusqu’à l’aube.

La présidente du Medef, Laurence Parisot, a estimé que les conséquences de la poursuite de ces violences étaient "très sérieuses" pour l’économie française.

"D’ores et déjà nous mesurons l’impact de ce qui se passe depuis plus de 10 jours sur les services tels que la restauration et l’hôtellerie, nous mesurons les conséquences sur le tourisme", a déclaré la dirigeante du patronat sur Europe 1.

"L’image de la France est profondément abîmée et c’est toute la question de l’attractivité de la France qui est posée", a ajouté Laurence Parisot, qui a demandé au gouvernement de rétablir l’ordre.

Comment donc Madame Parisot -avec cette âme pragmatique qui vous caractérise et qui ne fonctionne que sur le mode de la rentabilité- n’avez-vous pas songé à proposer aux touristes des bus charters pour visiter nos jolies banlieues parées de pure vie et de feux follets !

Allez que diable, un peu de cran, suggérez de l’adrénaline à bas prix pour les voyageurs en manque de sensations !

« Impair » et passe...

Les députés décisionnaires et acteurs de ce pays découvrent les yeux effarés : les gueux, les pyromanes, les indigents, les azimutés à fleur de peau, qu’ils ont engendrés à force de les sous-estimer, de les réduire à néant et de les traiter comme des cancrelats.

Ils tremblent dans leurs forteresses criblées de caméras de surveillance.

Pour surveiller quoi exactement ?

La chute inéluctable de leur morgue et de leur mépris vis-à-vis d’une tranche de population abandonnée à sa précarité et à son enfer quotidiens ?

Et pourquoi pendant que nous y sommes, ne pas poser également des caméras dans l’utérus des femmes pour surveiller les futurs terroristes en gestation ?

Faites vos jeux... Rien ne va plus...

Plus de 1259 véhicules brûlés et un mouvement spontané qui étire son embrasement jusqu’en province. Et la danse diabolique ne fait que commencer. Il n’y a ni agitateurs, ni provocateurs, mais un hurlement de désespoir que les villes lumières « bobotisées » ne peuvent plus nier. Il percute les murs de l’indifférence en soulignant ce fossé si profond dans lequel même la mer se noie.

Alors on nous explique que c’est mal. Que la violence ne sert à rien, qu’il faut trouver la voie de la raison et on ordonne des comparutions immédiates et on remplit les prisons déjà surpeuplées car on ne connaît que la répression. L’ultime remède du siècle où se niche : l’ordre.

Ce fameux ordre sécuritaire qui rassure les pleutres sans imaginaire, transforme les maisons en musées de l’ennui et l’herbe folle en gazon lyophilisé.

Faites vos jeux. Rien ne va plus...

Plus de sept millions de précaires en France

- Un chômage galopant comme un cheval fou
- Des tours immondes à vous dégoûter d’avoir des yeux
- Des banlieues transformées en tombeaux
- L’espoir tué au berceau

Il ne s’agit pas de répéter avec ce bon docteur Villepin la phrase miraculeuse et curative : dites 33.

"C’est dans ce sens-là que nous devons travailler, faire en sorte qu’il y ait un sursaut républicain, un rassemblement, un esprit de responsabilité"

Il faudra défricher et être très innovants quant aux propositions futures car le désir d’une autre société est plus bandant que les stages ou les formations qui conduisent toujours à des voies de garage.

Parlez-leur d’amour et apprenez à les aimer.

http://www.e-torpedo.net

Messages

  • D’apres son texte madame franca ne signerait pas l’appel des femmes qui precede , c’est dommage , mais entre les deux contributions il n’y a pas photo , je signe l’appel des femmes et je laisse madame franca à ce qui ressemble fort à une attirance irraisonnée pour le feu !
    claude de toulouse .

    • décidément Claude, tu ne sais pas lire...
      Je "n’entends" pas la même chose que toi.
      Il me semble que ce texte souligne l’insuffisance des pansements habituels pour taire une colère et un désespoir légitimes. Les politiques devront se creuser les méninges et proposer de vraies solutions. Ils devront tenir leurs engagements.
      Ce texte souligne également les calculs mesquins de certains acteurs de cette société qui ne pensent qu’au fric.
      Ce texte parle d’amour.
      Je n’y détecte pas cette "attirance irraisonnée pour le feu" de la part de Franca Maï, mais un constat d’une situation réelle, en temps réel.
      Par contre, il est vrai qu’en lisant claude de toulouse, certaines de tes réponses sur différents forums, de Bellaciao, j’ai remarqué une certaine incompréhension et étroitesse d’esprit dans quelques de tes analyses.
      Michel Nos

    • C’est aussi ce que je pense. La colère des jeunes est légitime, je m’y retrouve. Il n’y a pas trop de violence dans l’absolu. Elle est malheureusement trop aveugle. C’est que d’une part on y est loin d’être militant syndical ou politique, et d’autre part, il n’y pas trop de mains qui se tendent. Dans toute réunion militante se pose la question : ces gens ne sont pas là. Et on sent qu’on manque quelque chose. Là au moins il y a la colère, ça sort. Peut-être est-ce l’occasion de tendre la main et de parler.

      Justement, je ’naime pas trop le tract « des femmes », il a quelque chose de ringard, un lyrisme de tribune qui me gêne un peu.

      Helge

    • bien vois tu comment pourrais je avoir l’esprit large , en ne sachant pas lire et en entendant mal , j’ai pas beaucoup de moyens , et je m’excuse de deranger ceux qui ont une claire visuon des choses , j’ai poussé dans les cités , c’est sans doute pour cela , que je comprends pas le souffle poetique de madame franca .
      claude de toulouse .

    • ne pensez vous pas monsieur claude de toulouse être sur ce coup là complêtement décalé ?
      est-ce parce que Franca Maï est une femme que son texte serait de la poesie nulle ?
      vous voyez, c’est fastoche de stigmatiser : les banlieux crâmes, mais les femmes ça fait des siecles qu’on les discriminent en toute occasions.
      pourquoi comparer le texte de ces femmes et celui de franca maï ??? votre reflexion ressemble plus à du sexisme qu’autre chose !

    • Tout à fait d’accord...
      L’analyse de Franca Mai est tout à fait réaliste et je comprends que cela en dérange plus d’un...
      B.Rophé

    • De toute façon les articles de Franca Maï me plaisent toujours beaucoup. Mais qualifier l’appel des femmes de "ringard", comme le fait Helge, je trouve cela insultant pour ces femmes qui luttent sur le terrain, avec énergie, dans un esprit de solidarité admirable, et avec beaucoup d’efficacité. Pourtant de l’action des femmes en général, on ne parle pas beaucoup, ou alors en termes condescendants et vaguement méprisants. Comme ces femmes à qui l’on demanderait pour une enquête si elles se sentent féministes, s’écrieraient "Oh non !", simplement parce que ça fait tellement "ringard" d’être féministe ou de lutter parmi des femmes...
      Pascale

    • Trop c’est trop !
      Mais qu’est ce que c’est que ces arguments ? Ou voyez vous que Claude a émis le moindre propos mysogine ? Claude critique les écrits d’une femme donc c’est un sale macho ? C’est ça la profondeur de votre pensée ? Quelle est le rapport entre les incidents dans les banlieues et la discrimination envers les femmes ?
      On peut ne pas etre d’accord avec Claude (et moi même je ne le suis pas tout à fait) mais essayez de lui répondre intelligemment sans balancer des anathèmes stupides !

      Jips

    • là , bien que je ne vois rien et que je n’entende rien à rien ,(voir plus haut) je trouve que vous depassez les limites , en quoi preferer un texte de femmes au texte d’une femme , est ce faire preuve de mysoginie , ne me laissez pas dans mon ignorance crasse , au secours , expliquez moi !
      claude

    • Là c’est un peu hors sujet. Tu vois, ce qui est assez chiant, parfois dans les discussions, c’est cette manière de récupérer des bouts d’arguments ou de pensées des autres, et les induire dans une propre vision générale. C’est à dire d’induire des choses qui ne sont pas. C’est à dire, avec quelques éléments reconstruire un tout, alors que pour bien s’entendre il s’agit de déconstruire, d’aller derrière les formules, s’assurer qu’on parle de la même chose. C’est une grande source de quiproquo. Je tourve ce tract en effet ringard, ce qui n’a rien à voir avec la lutte des femmes, ni avec aucune lutte maginique qui vaut celle des femmes. Où vois-tu que je dis que le féminisme est ringard ? Justement, si je pensais ainsi, j’aurais trouvé ce tract significatif et non pas ringard.

      Critiquer un tract du PCF serait-il faire outrage au courage de ses militants et au souvenir de ses fusillés ?

      J’espère que dans ton féminisme il est permis d’être ou de na pas pêtre d’accord sur tel ou tel sujet sans se faire exclure.

      Helge

    • Ce n’est pas la peine de signer Claude le communiste pour s’exprimer comme un vieux réactionnaire : va te défouler à l’extrême droite ou signer la pétition de la petite crotte et dispense nous de tes commentaires.

    • Claude de Toulouse,
      De ton confort quotidien il en résulte peux etre une incapacité en toi à ressentir la douleur de certains gens dans des paroles ou des écrits, d’accord pour la paix mais un tout petit de compassion et de la psychologie également ! ne fait pas comme Sarko !
      Eric de Montpellier

    • merci pour la reponse à ma demande , mais ce n’est pas tres eclairant , si vous ne souhaitez debattre qu’avec des gens avec qui vous serez d’accord , moi je veux bien , par ailleurs il ne me semble pas avoir été insultant à l’egard de quiconque .
      merci donc doublement
      claude de tlse.

    • j’etais un peu trop sonné à 7h05 ,pour repondre comme il se doit à ton intervention , c’est pour cela que je me permets d’y revenir !
      qui es tu , toi qui ne signe meme pas tes messages , pour adopter un ton pareil et m’exclure de ce debat ?
      tu as sans doute voté oui au referendum sur l’europe et tu as conservé les methodes du debat precedent, assimilation immediate a l’extreme droite de ceux qui osent partager ton avis que tu n’exprimes pas d’ailleurs , deformation des propos que l’on critique , ou est l’expression du vieux reactionnaire , lorsque l’on prefere l’appel d’un collectif de femmes à l’article d’une femme à qui certains reconnaissent du talent , ce qui je l’avoue n’est pas mon cas ,( j’ai encore en travers de la gorge son article sur " noir desir") , mais cela n’a rien à voir avec ma preference sur les textes !
      donc pour resumer ton intervention ;
      anonymat
      insulte et pour finir exclusion !
      quand je saurais qui tu es , quand je connaitrais tes arguments , j’evaluerai calmement ton droit de m’exclure , et si tu as raison ne crains rien , je saurais alors , m’autoexclure .
      claude de toulouse - pour memoire je n’ai jamais signé claude le communiste .

    • juste une correction : il faut lire , de ceus qui osent ne pas partager ton avis .

    • Si tu n’apprécies pas les articles de Franca Maï et que tu es allergique à son style d’écriture, il y a d’autres rédacteurs sur Bellaciao qui traitent du même sujet. Pourquoi te faire du mal Claude de Toulouse... Tu ne serais pas un petit peu maso, avec ou sans noir désir au travers de la gorge.
      DD d’Evreux

    • si l’on ne peut debattre qu’avec ceux qu’on apprecie , cela limite un peu le sens du mot debat , on peut le remplacer par causerie entre potes , c’est un choix !
      claude
      je dois effectivement etre maso pour continuer à debattre avec des gens qui me traite de facho parceque je n’apprecie pas tous les articles de franca mai , mais l’on ne se refait pas , surtout à mon age , quand on a passé sa vie à chercher à convaincre l’autre , et à agir pour les autres !
      claude.

    • salut eric,
      content de voir qu’a travers mes interventions tu peux juger ou peut etre (simple supposition ) prejuger de mon confort quotidien, la psychologie à distance te permet de deceler en moi une incapacité à ressentir la douleur de certains gens ( le peut etre est la , heureusement ) , en quoi mes interventions sont elles comme celle de sarko , il ne faut pas se contenter d’approximation , il faut etre precis !
      claude de tlse .

    • Moi non plus, je n’ai pas apprécié les amalgames de son article sur Noir Désir et je le lui ai dit.

      Cela dit, elle a le droit de penser ce qu’elle veut et j’apprécie en général tous ses autres articles.

      Toi aussi, tu as le droit de penser ce que tu veux, comme j’ai le droit de penser que tu es réac et parasite le débat en ressassant de vieux préjugés éculés que l’on croirait sortis de la bouche d’un beauf aviné.

  • La canaille : chanson de 1865

    aujourd’hui c’est un autre terme

    Dans la vieille cité française
    Existe une race de fer
    Dont l’âme comme une fournaise
    A, de son feu brûlé la chair
    Tous ses fils naissent sur la paille
    Pour palais ils n’ont qu’un taudis
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    Ce n’est pas le pilier du bagne,
    C’est l’honnête homme dont la main
    Par la plume ou le marteau gagne
    En suant son morceau de pain
    C’est le père enfin qui travaille
    Les jours et quelquefois les nuits
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    C’est l’artiste c’est le bohème
    Qui sans souper rime rêveur,
    Un sonnet à celle qu’il aime
    Trompant l’estomac par le coeur
    C’est à crédit qu’il fait ripaille
    Qu’il loge et qu’il a des habits
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    C’est l’homme à la face terreuse
    Au corps maigre à l’oeil de hibou
    Au bras de fer, à main nerveuse
    Qui sortant d’on ne sait pas où
    Toujours avec esprit vous raille
    Se riant de votre mépris
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    C’est l’enfant que la destinée
    Force a rejeter ses haillons
    Quand sonne sa vingtième année
    Pour entrer dans nos bataillons
    Chair à canon de la bataille
    Toujours il succombe sans cris
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    Ils fredonnaient La Marseillaise
    Nos pères, les vieux vagabonds
    Attaquant en quatre vingt treize
    Les bastilles dont les canons
    Défendaient la vieille muraille...
    Que de trembleurs ont dit depuis :
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    Les uns travaillent par la plume
    Le front dégarni de cheveux
    Les autres martèlent l’enclume
    Et se soûlent pour être heureux
    Car la misère en sa tenaille
    Fait saigner leurs flancs amaigris
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    Enfin, c’est une armée immense
    Vêtue en haillons, en sabots
    Mais qu’aujourd’hui la vieille France,
    Les appelle sous les drapeaux
    On les verra sous la mitraille
    Ils feront dire aux ennemis :
    C’est la canaille !
    Eh bien ! J’en suis !

    Paroles de Alexis BOUVIER
    Musique de Joseph DARCIER

  • Un article poignant qui m’a beaucoup ému.
    Par contre, il faudra me montrer ou se trouve le sexisme des commentaires...
    Soit c’était suffisemment crypté pour m’échapper, soit - et cela me semble plus plausible - il sagit d’un malentendu ou d’un sursaut de paranoïa.

    • Moi aussi j’apprécie toujours les articles intelligents et argumentés de Franca Mai
      loin des ’cris d’orfraie de beaucoup’ style :
      ""oh la la toute cette violence ,les gros vilains mal élevés, que ne peuvent ils se taire
      qu’ils restent terrés dans leur hlm pourris et nous foutent la paix ""
      "" à nous le fric à eux les restes ! pas beaux les restes ""
      et mes collègues qui disent ’il faut faire venir l’armée et leur tirer dessus ’
      nous en sommes là , pas belle cette france qui crache sur ceux qui osent crier
      comme ils peuvent leur misére et répondre à des insultes électoralistes
      rappelez vous 1933 mais c’est peut être trop loin en arrière !
      djo

  • Banlieue de BERLIN ALLEMAGNE = voitures brulées cette nuit

  • Je suis pas sur que les solutions qui nous serons proposées ou mieux misent en oeuvre ne changeront quoi que ce soit au système.J’ai l’impression que ces jeunes qui détruisent ne le font que pour que l’on s’occupe d’eux, pour accéder a la vie que tout leur promets mais qu il ne parviennent pas à construire en banlieue. Ce qu’ils veulent c’est des tunes pour consommer (les tunes c’est louable on a pas le choix). J’aimerais entendre ces évenements par des actions ciblés sur les dirigeants, avec des revendictions genre "marre d’être là que pour consommer".J’adorerai que sa péte un bon coup et j’y participerais je pense mais j’ai pas les couil... si ca ne change rien.La solutions ne viendra pas du gouvernement, tant que l’on ne montrera pas dans notre vie quotidienne que nous ne vivons pas que pour produire et reproduire encore.Ces évenement servent les médias qui servent ces évenements, cette fois ils sont plus sensationnels

    • moi aussi j’aimerai que " ça pete " un bon coup , mais apres ? comment revenir a une france productive , creatrice sans cette ultraconsommation , ?
      comment sensibiliser le peuple , le responsabiliser , lui redonner sa fierte ..
      dans , un premier temps il semble evident que ce gouvernement n’a plus sa place ..donc , on le vire , mais qui reste-t-il ? Bové ? l’abbe Pierre ?

    • Comment ?
      En supprimant le budget de l’armée (le plus gros budget de l’état), et en répartissant ses fonds dans la lutte contre la précarité, la recherche, la santé et l’éducation.
      Ca me paraît être un bon début.

    • Qu’as-tu contre José Bové ?

      A peu près n’importe qui pourrait remplacer l’empaillé de l’Elysée.

      Le problème n’est pas là : la France ne peut évidemment pas s’isoler parce que, trop petite, elle ne manquerait pas de se faire bouffer par nos "amis" européens et ennemis d’outre Atlantique, car nous ne sommes plus en 1789.

      L’Europe, par contre, pourrait tout à fait refuser le pernicieux système anglo-saxon et concurrencer les states, mais encore faut-il que les peuples en aient la volonté.

      Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand on connaît l’endoctrinement de nos citoyens biberonnés au politiquement correct...

    • mes chers amis c’est avec regrets que je quitte ce debat , le fait de ne pas etre béat d’admiration devant le style de madame franca mai , que je respecte par ailleurs , meme s’il m’arrive de ne pas partager toutes ses coleres , m’a valu , d’etre traité de vieux reac , de beauf aviné , et d’etre renvoyé à l’extreme droite !
      mes demandes d’arguments pour justifier un tel debordement n’ayant recu aucune reponse , je ne vois pas pourquoi je continuerai d’etre insulté gratuitement par des gens anonymes , ce n’est en rien une question d’ego , c’est que j’ai tout simplement une autre idée du debat , surtout sur ce site .
      claude de toulouse .
      que certains ne se rejouissent pas trop , je resterai sur d’autres themes .

    • Ils ne t’insultent pas, ils te remettent simplement en place et ne comprennent pas tes problématiques qui sont beaufs et réacs, au marchandage de l’être humain dont tu dois être le fidèle serviteur...

  • BOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUMMMMMMMMMM !

    Résonnent les crépitements à nos oreilles... Le bruit strident du métal le long du pavé figure la sublime essence de ce mouvement, ça faisait longtemps dirait papy.

    Et le JT ouvre sa marche...(rires).

    Comment ça ? laurence parisot adresse des jugements de valeur envers la populasse. Intéressant ? Non ?

    Le glas de ces échauffourés est tellement bien partis qu’ils en perdent tous la boule.

    Les States nous glaviotent, c’est vrai qu’une guerre civile en france devra mûrir avant d’en tirer des films de 2h45 et des albums de rap ou de rock, enfin bref peu importe.

    Ils deviennent tous barges les gouvernants, et l’autre qui fait sa petite séance de promotion du livre en grand héros remplis de fausse modestie semblable à sa classe BOBO.

    L’autre malade du creveau qui nous pond du le pen certifié pour ne pas dire qu’il est aux mains des fafs.

    BISOUS A TOUS CEUX QUI ONT LUS CES QUELQUES BRIVES ET VOUS DIT A BIENTÔT.µ

    DARGOON