Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Blair assassin, hors du Liban !

mardi 12 septembre 2006 - 1 com

de Al Faraby

Des milliers de Libanais ont manifesté contre la visite à Beyrouth de Tony Blair, accusé d’avoir soutenu l’agression israéleinne contre le Liban de cet été 2006.

Un dispositif de sécurité renforcé dans la capitale libanaise, comprenant le déploiement de soldats et de policiers anti-émeutes et le bouclage du centre-ville, empêchait lundi les manifestants de s’approcher des bâtiments officiels, où Blair s’entretenait avec son homologue libanais Fouad Siniora.

"Je suis ici parce que Blair a tué des enfants libanais", affirme Ibad Malak, 19 ans, participant au rassemblement. "Beyrouth est libre, Blair dehors", scandaient d’autres manifestants.

Blair, qui effectue une tournée éclair au Proche-Orient, est impopulaire au Liban pour avoir refusé d’appeler à un cessez-le-feu au début de la guerre, dans laquelle ont péri près de 1.200 personnes au Liban, dont une grande majorité de civils.

Blair est perçu plus généralement au Proche-Orient comme aligné sur la politique de son allié américain GW Bush. Blair devait initialement être reçu par Nabih Berri président du parlement libanais. Mais ce dernier a fait savoir par son entourage qu’il serait absent de Beyrouth, sans que l’on sache avec exactitude s’il s’agit d’un désaveu politique.

Les collaborateurs de Blair ont précisé pour leur part que les deux ministres membres du Hezbollah ne seraient pas présents lors de la rencontre prévue entre le visiteur et le gouvernement libanais.

Dimanche, le dignitaire Mohamed Fadlallah avait fait savoir que Tony Blair n’était pas le bienvenu au Liban en raison de son soutien à Israël et aux Etats-Unis.

Pendant la guerre, qui a duré 33 jours en juillet-août, la Grande-Bretagne avait autorisé des avions américains transportant des armes destinées à l’armée d’occupation à se ravitailler en Ecosse.

Ce week-end durant lequel il s’est rendu en Israël et dans les territoires palestiniens, Tony Blair a déclaré que la communauté internationale pourrait normaliser ses relations avec un futur gouvernement palestinien d’union nationale à condition que ce dernier rompe avec la politique suivie par le Hamas.

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=3374

Messages

  • Ca ne m’étonne pas que Blair ait été reçu avec autant de véhémence de la part des Libanais. Il y a tout de même plus de 1000 personnes assassinées. Il n’a même pas été fichu de s’opposer à cette violation de territoire. Il n’a donc que ce qu’il mérite, bien fait pour lui !

Derniers articles sur Bellaciao :