Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Blues ....

vendredi 21 septembre 2007 - Contacter l'auteur - 35 coms

Putain de vie

Partir pour un dernier voyage

S’engloutir dans la mer

Et quitter le rivage

Jusqu’à ne plus voir la terre

::::::::::::: :

Partir dans un dernier mirage

S’évanouir au milieu du désert

Et cacher les images

Jusqu’à renier son père

::::::::::::::::::: :

Partir sans aucun bagage

S’évaporer dans l’air

Et oublier sa rage

Jusqu’à fuir la misère

::::::::::::::::: :

Partir loin des ravages

S’enrouler dans sa colère

Et puis tourner les pages

Jusqu’à la toute dernière

Mots clés : Au Fou de Bassan /

Messages

  • Très jolie poésie, votre tritesse ne cache pas votre envie de retrouver les rivages d’un rève d’une humanité aussi majestueuse et qu’il est urgent et nécessairen d’imaginer. Merci.

    S’il ne me retenait pas , en deux ou trois mots je vous dirais : JE VOUS AIME .

    Sans méprise et sans arrière pensée, elle est très bien dictée votre pensée.

    Je peux me permettre d’ y joindre la music , mesure 4 tps : 2/Mi min- 1/Sol 7éme- 1/Do 9 éme ?

    Laissez moi essayer, je vous le ferai parvenir par I musiciel . Skapad

  • Ma nine tu t’es embrouillé avec papa ?

    Je ne devrais pas te le dire mais ferme les cuisses pendant un certain temps, tu verras le soleil réaparaitre q:D

    Esteban

    • OUPS !!! je préfère la poésie de la folle du Fou et la musique de Skapad sans hésitation. Quel dommage !

      Une folle de la tendresse-vie-créativité

    • Oui en effet ! QUEL DOMMAGE !!!!

      Pas possible d’être plus vulgaire. Mais on a déjà vu de quoi est capable le drôle !

      Foufou

    • Esteban, j’espère que toutes les femmes que tu as pu ? fréquenté, non pas eu a faire a ton piètre humour de gauche grivoiserie d’alcoolo et de Don Juan du 12° 5.

      BOF ! & BIGEARD A LA FOIS. Skapad

    • Absolument !

      li tse entmetèlpmoc noc ec cuolp !

      Et il en est fier !!! Pfffff

      Plouc

    • Depuis 11H44,

      oui 14h15 - 11h44 =< 2H51mn

      Tu en as mis du temps pour calculer ta phrase en verlan, bon tu t’es rattrapé(e) en t’identifiant.
      Mais enfin tu es très malpoli(e) et c’est pas joli joli...:o):o):o)

      Con que je suis ; j’ai oublié de t’avertir que le langage verlan est périmé depuis des lustres...

      OOOhhh Thomy merci de laisser les divagations, je me régale, je te jure que je suis content. De plus je suis correct, toujours correct devant les dames, et tu n’as rien à craindre je le resterais, NA !

      Pourvu que les adeptes de "BIGEARD" affluent, mais attention ceux-ci et celles-ci devront déposer les armes au comptoir...

      OH NON, JE VAIS MOURIR...MAIS DE RIRE...TROP MAL AU VENTRE...merci Bellaciao ha ha ha !!!
      Dommage que d’anciens copains et copines ne sont pas là, ils auraient OSÉ, EUX et ELLES, de me viander DIGNEMENT COMME des FOUS DE BASSAN...

      Esteban qui va mourir...(I stand up...a voice...)

    • 18h18 - 14h15 = ???? Prrrrrrrrr....

      Pas mal non plus pour comprendre ! Et encore la compréhension....

      Eladépal QUINEVIDE

    • Ah voila la voix que j’attendais !

      Eh bien dis-donc tu y vas fort, j’avais bien raison.

      Je me doutais bien que des haineux(ses) trainaient encore et encore pour tout bouziller.

      Bon attendons qu’ils repartent en vélo sans selle.

      Léa chérie, je ne te quitte pas mais j’attendrais encore peu, que les fatigué(e)s du bulbe en aient marre. On ne va pas à chaque fois remettre les meubles en place.

      Difficile pour les copains aux manettes, les oiseaux de mauvais augure plongent chaque fois avec une carte d’identité falsifiée. Et puis je leur ai demandé de laisser plonger, je les remercie. Je ne suis pas étonné de l’atmosphère puante qu’ils dégagent.

      Il faut reconnaitre qu’ils sont hargneux...mais pas méchant(e)s...
      Je me fais du soucis pour toi, ne te laisse pas entrainer...bisous

      Hasta luego chiquita ;D

      Esteban

    • C’est ça... Et emmène-la voir ce qui se passe dans l’arène. Elle a déjà montré qu’elle est sur la même longueur d’inde que toi sur le sujet.

      édépun

    • 1- À moi tu peux me dire ce que tu veux, il n’y a pas de problème, puisque c’est moi qui intervient à chaque fois.

      2- Avec ma copine du Fou, sur le sujet dont tu parles et que je n’approfondirais pas ici car dehors j’ai déjà donné mon avis, nous ne sommes pas très loin en effet, mais moi je prend en compte tous les animaux. Ma copine, "elle", comme tu dis, elle défend becs et ongles l’abolition des corridas, donc tu es très mal renseigné.

      3- À ma copine tu fermes ta gueule puisqu’elle n’est pas intervenue dans mes conneries, et ne t’as à aucun moment ni insulté comme tu le fais avec tes petits collègues envers-moi, ni adressé un écrit.

      4- Tape sur moi tant que tu veux çà ne me gêne absolument pas au contraire je m’en amuse, sur ma copine par contre tu arrêtes immédiatement.

      Cet endroit n’est pas indiqué pour tes pugilats et tes relents de haine.

      Esteban

  • Ha ha ha "braves" gens,

    Bienvenue au FOU de Bassan !

    Les temps ne sont plus ce qu’ils étaient...dommage...

    Hey ! les nouveaux et nouvelles inconnues n’avez-vous pas lu la pancarte à l’entrée du bistroquet ? je reconnais que l’entretien du lieu laisse un peu à désirer aussi vais-je nettoyer cette pancarte :

    "Les greluches doivent laisser les talons hauts à l’extérieur"
    "Prière de déserrer les fesses"
    "Un canapé rouge est à disposition pour les fusions"
    "Des fléchettes sont à disposition au fond du bar"
    "Le rouge à lèvres ne tient pas"
    "les poupées barbies ne seront pas à l’aise"
    "Mini-jupes obligatoires" et "boxers imposés"
    "Prière de ne pas toucher au dévoué barman" moi je l’adore.
    "les gros-mots ne sont pas autorisés"
    "Le videur se charge de...eh bien de vider"
    "L@ dernier(e) éteint l’éclairage et ferme la porte"

    La clé est toujours sous le paillasson, amusez-vous bien les...les...les...ben je ne sais qui à par Skapad.

    Je passerai de temps en temps, j’adore cet estaminet. Je suis curieux de savoir comment se passent les soirées mondaines avec les figures empommadées, ripolinées et les poètes aux portes cigarettes.

    À Bientôt les nouveaux et nouvelles. Ce sera un peu dur(e)s à dérider les "BOTOXÉ(E)S", mais bon nous verrons.

    Je ne sais pas si Léa va s’y retrouver...

    Esteban

    • Lééaaa !!!

      COUCOU !!
      Elle ne répond plus. Voila vous avez fait fuir Léa.

      Ah, j’ai oublié. Pour poursuivre les franches rigolades telles qu’elles ont déjà commencé, une deuxième clé se trouve au troisième tag en partant d’en haut vers le bas dans la colonne de gauche.
      Hé hé hé...mdr !

      Esteban

    • Au fait Skapad,

      Bien entendu que j’n’ai "plu" fréquenté ces femmes voyons, elles étaient des amourettes d’un soir. et puis je ne suis pas un lapin comme toi, petit coquin.

      Vous, Maestre c’est la grande classe...ah ah, je dois reconnaitre que vous êtes admirable et d’une talentueuse galanterie. Non sans rire (difficile), j’insiste, je veux et je dois retenir ces mots coquins afin que mes approches soient fulgurantes et que mes futures conquêtes s’extasient.

      S’il ne me retenait pas , en deux ou trois mots je vous dirais : JE VOUS AIME .
      Je peux me permettre d’ y joindre la music , mesure 4 tps : 2/Mi min- 1/Sol 7éme- 1/Do 9 éme ?

      Vous zozez monsieur ? Quel effronté et compositeur en plus....Mmmm je vous soupçonne d’être un petit rat monsieur, mettez donc les ballerines et le tutu...

      Putaing et moi qui avait peur qu’il n’y ait pas de spectacle...ah ah ah !

      Laisse Thomy stp, un jus d’orange, et sois gentil envoie un peu de Ska, il y a un danseur sur la piste...
      mèfi thomy ne m’habille pas ce coup-ci... q:D

      AAAnnnaaa, assied-toi sur le canapé tu as un prétendant .

      Esteban hilare

    • Salut Esteban, tu as l’air mil faché de ta poésie enguirlandée, moi je préfère les chaudes atmosphères , que l’odeur défraichie de tes bières et verres mal lavés .

      Pas de méprise je sais aussi etre un méchant bète acourant. Bonne bourre Esteban, sans rancoeur d’avoir dit ce que j’avais sur le coeur.

      Skapad n’est pas sous le paillasson, ça non de nom. Naz ’drovia ! (ortho ?)

    • Ah Esteban, toujours le meilleur et surtout en pointe quand il s’agit de faire une partie de tennis avec des mots. T’es trop adorable et surtout marrant.

      Skapad, por favor, épargne-le (quoique...), c’est un grand maître de la déconne.

      Gros bisous gascons à tous les habitués du Fou.
      JUJU

    • Le tube de Françoise est adressé a qui, pour ce qui me concerne elle ne me dérange aucunement, si c’était pour me torpiller la soirée, il est 2h 40 mn samedi 22/09/2007, je me marre de vous voir en si bonne compagnie ! Salut les poteaux et Sus aux maquereaux.

      Skapad retourne finir sa nuit avec sa mie. Bonne nuit Roudoudou et estébian dedans ?

    • Il est adressé aux pisse -vinaigre, cher ami. Loin de moi l’idée que tu pourrais être concerné. Si ? Oh alors j’en suis fort désolée..pour toi. A Tchao !

    • Oh mon petit poulet skapad,

      Tu n’es encore pas habitué encore aux fantaisies des déluré(e)s du Fou ?

      Vois Juju, elle, a très bien saisi.

      Et malgrès ton coup de fouet "alcocolo" tu auras remarqué que au Fou et venant d’un nouveau j’ai embelli les propos pour entrer dans l’ambiance du Fou.

      Les verres sont toujours propres, le barman est méticuleux.

      Maintenant si monsieur n’aime ni les fléchettes ni les divagations fantasques alors asseyons-nous tous les bras croisés et chantons "au clair de la lune".

      Tu as voulu élégament soutenir une intrusion pestilentielle, un relent nauséabont que je croyais hors de nuire, tu t’es fait piéger cher Skapad, c’est pas grave, à la revoyure...

      Ne sois pas grincheux kiki,

      Esteban jamais grossier...au Fou

    • Ah ! ma nine, difficile d’entrer de plain-pieds dans l’ambiance froide hein ?
      Toi même tu attends...pour voir, je te connais.
      Attend encore, tu as le temps car je ne la sent pas trop cette reprise.

      Gros bisous ma chérie,

      Esteban

    • Mais oui tu me connais, mon chéri...et je t’embrasse, encore et encore...

    • Effectivement je ne suis pas aussi fou, que chez vous, pas grave, j’ai aussi fait le fou de tout, quelques petits tuyaux sont les biens venus, je vous garanti, question folie il m’en reste une bonne partie.

      Les pièges bien que cela ne plaisent, ça est difficile de les éviter, si les codes ne sont allumés que pour certains illuminés, c’est ou qu’on signe la pétition des fous chantants. Bof !!!

      Skapad.

    • Je te connais c’est vrai, alors pourquoi ne pas accepter mon tapis de plumes, cela n’engage à rien.
      Regarde, moi, je vole libre et personne ne me bride ni ne me montre du doigt, qui t’empêche d’en faire autant ?

      Difficile de consolider le Fou, mais je ne laisse jamais tomber mes ami(e)s, ils ne m’ont pas rejeté. et puis il y aussi mon barman préféré qui connait mes habitudes... ;D

      Tu sais grand oiseau, on te reconnait même si tu voles très haut... ;D

      Gros bisous ninette,

      Esteban

    • Et non, c’est pas celle-là ! tu vois des grands zozios partout, toi !

       :-)

      Quant au nid, il est fort douillet et tout à fait à mon goût !

    • Comment peux-tu affirmer "celle-là" ? ... q ;D

      Esteban

    • C’est mon petit doigt qui me l’a dit, mon Loulou !
       :-)

    • Skap’

      Relax take it easy baby

      Parfois on passe du Fou de Bassan au Bassin de Foutre, mais ce n’est pas SALE ;-) !

      Esteban est un esthète en matière de fornication fantasmatique et il sait donner des couleurs très primitives et pleines de vie à des tableaux souvent un peu délavés....

      Par ailleurs ,c’est aussi un des "fondateurs du fou"

      Alors, c’es t vrai quoi faut relire la pancarte...

      Ribaudes en marivaudages et manants en badinages, voilà le fou tel qu’il fût connu (et pas de contrepéteries à base de con et foutre merci...) --- bon pour ceux qui ont pas suivi : voici le con tel qu’il fut foutu ;-)

      Ici c’est un lieu orgiaque , païen et poétique ,très poétique....

      Esteban parle nous encore de cuisses ouvertes et de soleil... moi ça m’a déprimée graaaaaavvveee ce pouème, alors zou une bonne vodka et ça repart :-)
      Astalitsa tsa tsa ! Et nasdarovie à toutes et tous

      Je vous livre un "aïe-cul" pour faire bonne mesure :-)

      En sortant de l’hôtel
      Dans mon cul étincelle
      Une jolie ritournelle

      L’Alouve :-)

    • je change un vers
      remplacer : "s’évanouir au milieu du désert " par " se fondre dans le désert" !

      déprimant .....oui, parce que j’y suis !!! le marasme dans lequel nous baignons ne m’incite guère à la sérénité ....

      mon estaban ne t’inquiète pas ... ton humour, je le connais et je l’aime ! une de tes Nines !!!!

      je voudrais retrouver notre "FOU", rigolard, pouètique, érotique, sensuel, convivial, formateur, initiateur, épicurien, gargantuesque .......

      une folle du Fou

    • Ok j’y suis aussi un grand fondu des zigomaties et fervant partisant des grimaces salasses.

      Je vous suis et vous dépasse vous les coquets petits péroquets d’Estaminets bénets.

      Pas ici ce matin petit chagrin de fin de nuit qui nuit a ma rigolante poésie.

      Salut les poteaux j’évite sur ce coup de me jeter a l’eau. Skapad.

  • Le Fou de Bassan n’est plus ce qu’il était et c’est bien dommage. Dommage également que ce si joli texte soit suivi de commentaires aussi nauséabonds.

    Pingouin

    • Hola Juanito,

      Todo el équipo te esta busquando, vas a reicibir un coreo del corso.

      Has visto lo que pasa aqui. Es muy dificil la retirada de los lobos. No quieren que tengamos nuestra bodegita lejo de los asuntos.

      Bueno vamos a esperar un poquito, porque veo muy mal a Léa quedarse aqui con estos salvajes.

      Abrazos "Santiaguéño"

      Esteban

    • Hola Amigo,

      Me voy pa’alla porque no entiendo bién lo que pasá aqui. ¿Por qué este delugio de garrabatos ? ¿Y este tonto de mierda qué me esta contestando aqui abajo por no se qué ?

      Nos vemos.

      Pingüino

    • Juanito,

      Haora te estan busquando, no te muevas. Lo mejor es no decir nada.

      Esteban

    • Que estan diciendo los dos, hablando en un idioma que ningun no puede entender ! Hablan como si habia un secreto de estado !

      Ay hombres de mi corazon del tonto de Bassan !!!

      Hasta luego amigos. abrazos de JUJU la tonta.

Derniers articles sur Bellaciao :