Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

CHIC, UN PROGRAMME DE GAUCHE !

lundi 23 octobre 2006 - Contacter l'auteur - 9 coms

de Jean-Luc Gonneau

Pas évident de construire un programme entre des gens qui viennent de toutes les familles de la gauche et même, en nombre respectable, de néophytes qui ne sont pas les moins enthousiastes. C’est pourtant fait, ou presque.

Ce que les médias nomment "la gauche de la gauche" quand ils sont polis et même l’extrême gauche, quand ils ne prennent pas de gants pour effrayer le bon peuple et le maintenir dans le choix préprogrammé entre "la" Royal et "le" Sarkozy vient donc d’accoucher d’un document, qui demande encore des compléments, qui connaîtra, comme la vie, des évolutions, mais dont la charpente est désormais solide.

Pas évident mais finalement pas si difficile. Voila belle lurette que nous avons décortiqué dans tous les sens les conséquences d’un libéralisme économique qui gangrène le monde depuis des décennies. Les propositions, nous les avions dans nos têtes. Certains pourtant les avaient enfouies, de peur de faire peur, et même continuent, comme l’illustre le programme "gauche light" du Parti Socialiste. Ceux là avaient déjà oublié les leçons de Marx et de Jaurès, ils oublient les leçons de Blum. Prochaine trappe, sans doute, Mitterrand (celui d’avant 1983). Prochaine idole, Tony Blair sans doute, qui en séduit déjà plus d’une.

Dire, et prendre les mesures qui rendront les changements possibles, qu’un pays prospère ne peut tolérer les inégalités sociales et culturelles que nous connaissons, qu’un pays démocratique, républicain même, ne peut plus accepter un régime qui a viré au fil des années à la monarchie à peine déguisée, que la domination économique de groupes financiers n’est plus supportable, ce n’est après tout que mettre noir sur blanc les conséquences d’un système dont chacun a ressenti les tares. Dire que les moyens existent peut paraître présomptueux. C’est pourtant un secret de polichinelle que nous dévoilons : en quinze ans, 10% du produit intérieur brut est passé de la rémunération du travail à celle du capital.

Abscons ? Soyons terre à terre alors : le produit intérieur brut(PIB), c’est en gros la richesse que nous produisons chaque année. Le PIB, cette année, sera d’environ 1800 milliards. 10% de 1800 milliards, ça fait 180 milliards. 180 milliards qui , dans une répartition économique des richesses produites « équilibrée », sans mettre en péril autre chose que les dividendes exorbitants des grandes entreprises, sans menacer d’aucune manière la capacité d’investissement productif, devraient revenir à la rémunération du travail, en augmentant les salaires, surtout les plus bas, en créant du travail là où il y en a besoin (et les besoins ne manquent pas).

Irréaliste, ça ? Irréaliste la nécessité de fournir à la population les services publics de qualité, en matière d’éducation, de santé, d’énergie, de transports etc dont elle manque de plus en plus ? Irréaliste pour un pays comme la France de fournir à chacun un logement décent ? Bien sur que non. Mais impossible dans une logique économique libérale. Changeons donc de logique, c’est ce que propose le programme de la gauche unitaire alternative au libéralisme. Vous aussi, faites ce choix. Vous verrez, ça ne fait pas mal, et même du bien, sauf bien sur si vous êtes assis sur un (très très) épais portefeuille d’actions.

http://www.la-gauche.org/

Réchauffer la banquise

Mots clés : Dazibao / Jean-Luc Gonneau / Partis politiques / Présidentielle 2007 /

Messages

  • J’ai lu ce programme (qui n’est pas encore fini comme le précise cet arcticle) et il me semble être le fruit d’une réel travail d’échanges et de compromis entre des gens qui ont beaucoup plus de choses à partager que de divergences de fond.

    C’est très encourageant.

    Ce qui est d’autant plus encourageant, c’est que cela n’intéresse pas les médias trop occupés à donner dans le pipole et à se focaliser sur la quesiton du "QUI ?". Du coup, quand ils (les médias) commencerons à s’y intéresser (c’est à dire au moment où il ne restera plus qu’à régler la question du ou de la candidate), le mouvement de fond sera bien lancé. Et comme au moment du TCE, les médias s’appercevront ébahis que le contenu des programmes est au centre de l’élection et pas uniquement les états d’âme des pros du star-system.

    De grosses surprises et des moments jubatoires en perspective.

    RC de Toulouse.

  • Si quelqu’un l’a lu, c’est donc qu’il est lisible !!!!

    Donc, c’est moi qui ne suis pas doué, je n’arrive pas à mettre la souris dessus, le lien plus haut menant a un site ou l’on parle bien de’une charte mais pas d’un programme....

    Si ce programme est trouvable sur le net, quelqu’un pourrait il me dire où chercher, voir pourquoi poster un lien ?

    D’avance merci !!!!

  • Ok, d’accord, j’avais compris que le programme était fin pret et donc dispo sur le net. Si ce n’est pas encore le cas, je vais donc attendre gentiment et le lire une fois qu’il sera finalisé, mais en tout cas merci !

    • www.alternativeunitaire2007.org
      Tu clic sur reunion du 14 et 15 octobre et tu a tout !
      Et je ne suis pas d’accord,il faut le diffuser pour qu’il soit discuter et amméliorer par tout les citoyens interressés !
      Jean Claude des Landes

    • Jean-Claude,

      Je crois que tu m’as mal compris, ou que je me suis mal exprimé.

      Il ne s’agit pas d’interdire la parole à ceux qui veulent participer à sa construction, bien au contraire.

      Mais il ne faut pas non plus donner trop de temps aux adversaires de fourbir leurs armes et de faire de la désinformation et de la démagogie. Populisme, donc.

      C’est le sens de mon propos. Un programme solide, chiffré, définitif.

      Après, que ça circule par messages pour contribuer à son élaboration. Bien.

      JMH

    • De toute façon la démagogie et le populisme c’est déjà commencé sur fond d’anticmmunisme primaire de haine des pauvres et des exclus.
      Faut pas se leurrer JMH,les coups vont pleuvoir comme l’eau en Bretagne(pardon aux bretons) et ils ne reculerons devant aucun mensonge aucune contre-vérité.
      Parce qu’ils ont peur.Se souvenir de la campagne référendaire penser que leur trouile est multipliée par 10 et tu auras une idée de ce qui se prépare.
      Jean Claude des Landes

Derniers articles sur Bellaciao :