Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

CMB Avec Michel Madec, Grèves de la faim tournantes en Finistère !

mardi 26 mars 2013 , par pilhaouer - Contacter l'auteur - 12 coms

Signez et faites signer la pétition de soutien à Michel MADEC : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134031

Ce n’est vraiment pas mon truc, mais il y a des gens ici qui ne supportent pas ce qui se passe et se préparent à accompagner Michel dans sa grève de la faim.

Ils prévoient une grève tournante de huit jours par personne, et d’autres peuvent les accompagner symboliquement , un deux, trois jours.

Mots clés : Carland / Dazibao / Economie-budget / Grêves / Solidarité /

Messages

  • Je pense aussi que ça peut-être un mode d’action efficace. Comment on fait ?
    Moi je suis partant

    Laurent, Morlaix

  • on peut la faire en baie de somme aussi, en Picardie !
    je suis pour et je mobilise d’autres gens
    exportez l’idée sur médiapart !

    signé : la dame du bois-joli

  • Le DAL est-il informé ?
    Il a une certaine expertise pour ce qui concerne le droit à un toit.

    Chico

    • Je viens de les contacter mais les rappels sont bienvenus.

      Mermet n’a encore rien passé. Qui s’y colle ?

    • je téléphone tous les jours ou presque au répondeur, les messages ne passent pas, je viens de le refaire ...

      collez-vous y tous , sans relâche

      le n° du répondeur, c’est 01 56 40 37 37

    • Je m’étais peut-être planté sur l’enregistrement (le # à la fin, sans doute) ! Nouvel essai.

      Un petit outil :

       
       Pour contacter Artistes, Assos, tous ceux qui peuvent s’engager un petit texte :
      qu’on peut adapter, simplifier, augmenter …


      Bonjour !

      (Personnalisation si possible)

      Un homme a choisi de se laisser mourir de faim .

      Il crie qu’il a encore cette liberté, et qu’on ne lui enlèvera pas.
      Michel Madec survit à Carhaix
      Il s’est endetté pour un appartement avec peu de moyens puis s’est trouvé dans le rouge et le Crédit Mutuel de Bretagne a donné sa solution : un prêt relais avec remboursement différé du Capital.

      Maintenant la banque parle d’expulsion.

      Michel Madec, c’est un homme de peu, c’est rien, c’est beaucoup d’entre nous.

      Son banquier, Jean-Pierre Denis, c’est quelqu’un ! Enarque, ami de Chirac, de Messier, des revenus incroyables. Il a écrit un bouquin en 1990 : Le retour du Capital.

      Michel Madec, c’est un fêlé, un poète, un gars qui n’accepte pas ce monde où des gens arrogants, intrigants, riches à millions, jouent avec la vie et la mort des autres.

      Il faut faire vite.

      Michel ne mange pas depuis 2X jours.

      Les médias en parlent mais peu en Bretagne
      (FR3 du14 mars quand même)

      J’ai honte.

      Lorsqu’un gars se fait brûler, on peut toujours dire que c’est allé trop vite .

      Là, on n’aura pas d’excuse !

      Michel Madec ne doit pas être expulsé ! Il doit vivre !
      Il le mérite autant que Jean-Pierre Denis !

      Merci de faire tout ce que vous pouvez.

      Des ’Michel Madec’, il y en aura de plus en plus.

      Nous sommes nombreux à lui avoir dit que sa vie valait bien plus que ’l’honneur’ d’un banquier mais il ne cédera pas.

      Alors pour lui qui n’a pas honte,

      Pour tous les autres qui crèvent en silence dans la honte,

      ON VA CRIER A TUE-TETE !!!

      Pétition ICI

      Reportage de FR3 Iroise 14 mars ICI

      Autres liens … …


      Pour vous m’dame ( :-) Pour l’autre : .... ... ... !

    • L’attaque pour médiatiser via la page Fessebouc du Crédit Mutuel commence à porter ses fruits (http://www.facebook.com/creditmutuel)

      Il vienne de faire paraitre un message sur leur propre mur (qui ne disparaitra donc pas contrairement à nos commentaires) :

      Bonjour @cécile la gravière, @gérard jacquemin, @delonix editions @carmela sibaud
      Nous avons bien pris connaissance de vos messages liés à la situation de Monsieur Michel Madec, postés en commentaires sur plusieurs publications de cette page Facebook.
      Cette situation est gérée en direct et avec la plus grande attention par la Fédération du Crédit Mutuel de Bretagne.
      Les équipes du Crédit Mutuel de Bretagne (CMB) prennent très au sérieux cette situation et sont très préoccupées par l’état de santé de Monsieur Madec.
      Le CMB a proposé d’assouplir les dispositions de remboursement décidées par la commission de surendettement, pour permettre à Monsieur Madec de rester propriétaire de son bien, comme il le souhaitait. Cette proposition a pour l’instant été refusée par Monsieur Madec, tout comme celle d’une médiation.
      Le CMB regrette vivement la situation de blocage, mais sa détermination à trouver une solution est totale. Les équipes ont mobilisé à Carhaix les interlocuteurs susceptibles d’apporter une aide à Monsieur Madec.
      Nous sommes sensibles à vos préoccupations. Le Crédit Mutuel de Bretagne fait tout ce qui est possible afin de trouver une solution avec Monsieur Madec dans les plus brefs délais.

      Encourageons-les en continuant à écrire !

    • Tiens, ils risquent un œil dehors !

      "assouplir les dispositions de remboursement décidées par la commission de surendettement,"

      A.C. qui a souffert pour savoir ne nous-a-t-il pas dit que l’étalement avait pour effet d’augmenter le total des intérêts et que les banques adoraient ?

    • La réponse de Carland sur son blog :

      "Droit de reponse de M. Michel MADEC suite a la publication du CMB sur sa page FaceBook ce jour.

      M. Michel MADEC conteste formellement et de bout en bout tant les faits rapportés que leur présentation, ce compris le support choisi par le CMB pour ladite communication.

      Ses conseils et lui-même s’étonnent fortement de la teneur des propos tenus ici.

      La seule médiation acceptable passe par une négociation entre les avocats des uns et des autres.

      A cette heure, le CMB n’a pas avance sur ce point.

      Il va de soi qu’en aucun cas un tiers ayant des intérêts financiers avec le CMB ne saurait etre considéré comme un médiateur acceptable.

      Au demeurant, la seule solution acceptable consiste en un retour rapide au droit et a l’équité, en l’indemnisation des différents préjudices subis par M. MADEC ainsi que dans le maintien de celui-ci dans son logement.

      Le cabinet d’avocats en charge des intérêts de M. MADEC est a la disposition du CMB et de ses conseils pour entamer toutes négociations, des que le CMB le jugera opportun.

      Dans cette attente, M. MADEC poursuit tant son action sur le plan juridique que sa grève de la faim et remercie les membres de son comité de soutien pour leur vigilance bienveillante.

      Pour Michel MADEC, Carhaix, le 27 mars 2013"

Derniers articles sur Bellaciao :