Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

PETITION MICHEL MADEC. Plus de 1600 signatures. Le combat continue !!!

de : COLLECTIF DE SOUTIEN "MADEC"
vendredi 15 mars 2013 - 19h14 - Signaler aux modérateurs

LA SIGNATURE EN FIN D’ARTICLE

(Pétition) Aff. MADEC c/ CMB : LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE REGION ET AUX ELUS DE BRETAGNE (videos)

JPEG - 18.6 ko

(Des quatre coins de France et de Navarre, le 15 mars 2013)

LETTRE OUVERTE à MONSIEUR le PRÉSIDENT du CONSEIL RÉGIONAL de BRETAGNE et à Mesdames et Messieurs les ÉLUS de BRETAGNE,

Monsieur Le PRÉSIDENT,

Mesdames, Messieurs les ÉLUS de Bretagne,

Très certainement vous avez été alertés par les médias. France3 Iroise vient d’y consacrer un reportage assez substantiel en introduction de son 19/20.

Un homme est en train de RISQUER sa VIE parce qu’un Banquier a décidé de lui laisser le choix entre la RUE et la MORT.

Cet homme qui, pour le CRÉDIT MUTUEL de BRETAGNE –ARKEA n’est qu’un numéro de dossier « Contentieux », nous le connaissons, il habite CARHAIX, il fut de tous les combats pour sauver l’hôpital public de cette ville, entre autre,

il s’appelle MICHEL MADEC

Un des membres du Comité de Soutien que nous animons afin, notamment, que la BRETAGNE ne soit pas, comme l’Andalousie ou la Catalogne ou d’autres encore en Europe, une terre où les suicides des victimes de la « Finance »…(le « seul ADVERSAIRE » de l’actuel Président de la République) sont désormais plus nombreux que les offres d’emplois, laissait hier un message sur France INTER ou il affirmait :

« Michel Madec survit à Carhaix en Bretagne. Il s’est endetté pour un appartement avec de faibles moyens puis il s’est trouvé dans le rouge et le Crédit Mutuel de Bretagne lui a donné la solution : un prêt relais avec remboursement différé du Capital. Maintenant la banque parle d’expulsion. Il faut faire vite ! »

OUI, il y a URGENCE – notre ami Michel entame son 11ème jour de grève de la faim.

C’est pourquoi nous vous alertons, par toutes les voies possibles.

Michel n’est pas un « illuminé », un « zozo ». Il s’est battu, avant d’en arriver là, par toutes les voies légales et non-violentes à sa disposition. En vain. La violence du système à son égard, aujourd’hui, il a choisi de la retourner contre soi-même pour pousser un cri, celui de David contre Goliath.

ENTENDEZ-LE !

Le CRÉDIT MUTUEL, comme d’autres établissements dit coopératifs, (malgré des activités bancaires identiques à ses concurrents – puisqu’ainsi en a décidé le législateur) explique sa spécificité dans des publicités où l’on peut lire :

« Crédit Mutuel, la banque à qui parler" n’est pas qu’une simple formule. Cette phrase traduit profondément notre différence, une banque ouverte au dialogue, à votre écoute, à votre service. Une attitude issue directement des valeurs fondatrices du Crédit Mutuel. Les valeurs de la banque qui va avec la vie. »

Est-ce aujourd’hui en lui prenant son toit que le CMB et la BDF entendent mettre en œuvre ces « valeurs » ?

Nous savons que le CMB est présent dans les diverses procédures d’investissement en Région. Quels liens unissent la région Bretagne et le CMB.

La situation de Michel MADEC, situation dont il n’est pas responsable, nous impose cette intervention que nous rendons publique, (et nous informerons des réponses et des actes des uns et des autres).

Car finalement, que réclame notre ami ?

Après avoir été désorienté par des professionnels qui ont, semble-t-il, fait preuve de « légèreté »… dans leur "devoir de conseil", lui dont la finance n’est pas « le monde », il souhaite avoir le droit de vivre, au sens strict, sans l’angoisse permanente d’un harcèlement intolérable, dans la dignité minimum d’avoir encore un toit, même si c’est un toit de pauvre.

Vivons-nous dans un pays où vraiment tous les combats du Conseil National de la Résistance, inscrits dans le Préambule de la Constitution de 1946, intégrés à la Constitution de 1958, seront bafoués, trahis, abandonnés ?

« La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle, le repos et les loisirs. Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. »

A une époque où l’on parle de « droit au logement opposable », après l’épisode des « tentes de Don Quichotte », alors que récemment encore Mme la Ministre Cécile DUFLOT en appelait publiquement à signaler les logements vacants pour les réquisitionner… on jetterait dehors, sur le trottoir, des gens comme Michel MADEC, pour quelques poignées d’euros (car à l’échelle d’une banque on parle de cela) ?

Le pays de l’Abbé Pierre aussi, pour qui le droit au toit était le premier droit humain, un combat de chaque instant, sans lequel il n’y a plus ni dignité ni vie de famille ni droits politiques envisageables ?

Il disait exactement : « Quand il n’y a plus de toit, il n’y a plus de droit ». C’est TOUJOURS VRAI.

Monsieur Le PRÉSIDENT DE RÉGION Mesdames et Messieurs les ÉLUS bretons,

Si une certaine presse tente de poser une chape de plomb sur le drame, non pas seulement individuel, isolé, mais symbolique de milliers d’autres drames similaires qui se jouent chaque jour, nous voulons croire que vos interventions feront comprendre à M.DENIS et aux directions du CMB-ARKEA, ainsi qu’à M. Michel LUCAS qui préside le GROUPE Crédit-Mutuel-CIC, un fait incontournable :

En persistant dans une attitude provocatrice et donc en portant la lourde responsabilité d’avoir à rendre compte de leur implication dans la disparition de Michel MADEC, ils auraient à justifier devant l’opinion, devant leur clientèle, et d’autres devant leurs électeurs… d’un comportement qui méprise l’humain, sa vie et ses valeurs, où l’irresponsabilité le dispute à la cupidité et à l’âpre appât du profit.

On ne dépouille pas les gens de leurs toits "comme ça" quand on affiche une prétention "mutualiste" et qu’on appartient à un groupe qui a des milliards de capitaux propres et des centaines de millions de chiffre d’affaires.

Maintenant, personne, aucun d’entre vous ne pourra dire « Nous ne savions pas, nous ne pensions pas que .... » etc.

Michel, comme d’autres, a mis sa vie dans la balance, dernier recours pacifique pour défendre son droit au toit ; mettez votre courage politique dans le plateau d’en face.

Nous mettons, nous, la force de notre amitié, de notre fraternité, de notre solidarité, pour certain-e-s, nos combats, au nom de tous les Michel Madec, de France et d’Europe, pour voir enfin la finance remise au pas, et le surendettement éradiqué.

Croyez, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les ÉLUS Bretons, en nos respectueuses salutations, et que chacun prenne désormais ses responsabilités.

JPEG - 143.3 ko

Premiers signataires :

 Habib ABBA-SIDICK, Maire-Adjoint de la ville de Creil
 "Fanch Ar Ruz", Dessinateur et Illustrateur, Bretagne
 Laurent BARBIER, Agent Territorial, Seine-Saint-Denis
 Camille BARRE, Collectif LGBT, Paris
 Djilali BENAMRANE, économiste, chercheur (BPEM)
 Djamal BENMERAD, Journaliste, écrivain, Bruxelles
 David BERNAGOUT, Projectionniste, Paris
 Chantal BONNAURE, Assistante de Gestion, Bouches-du-Rhône
 Olivier BONNET, Journaliste
 Lise BOUVET, Chercheure en Sciences Politiques, nomade
 Julien CAPDEVIELLE, RSA, futur SDF, Pyrénées-Atlantiques
 "Canaille Le Rouge", Éditorialiste , Bretagne et ailleurs
 Alain CHANCOGNE, Retraité BNP Paribas, ancien élu de la République, Gironde
 Cathy CORBEL, Infirmière en secteur psychiatrique, Essonne
 Claude DELOUME, Cadre SNCF, retraité, Cestas, Gironde
 Nadir DENDOUNE, Journaliste, Seine-Saint-Denis
 Michel DUPUY, Cadre retraité, région parisienne
 Roberto FERRARIO, Porte-parole du Collectif BELLACIAO, Paris, Milan
 Georges GASTAUD, Philosophe, Lens, Pas-de-Calais
 Marcela GUTIEREZ, Assistante de direction, Région parisienne
 Jean Pierre HABOLD, sportif, le rameur de "La Rebelle"
 Charles HOAREAU, Syndicaliste, Bouches-du-Rhône
 Laurence KARZSNIA, Personnel Educatif, Val-de-Marne
 Stathis KOUVELAKIS, Professeur, Londres, Athènes, Paris
 Mourad LAFFITTE, Réalisateur, Somme
 Nadia LAMARKBI, Journaliste, Hauts-de-Seine
 Catherine LECOQ, comédienne
 Jean Paul Yves LE GOFF, philosophe, doctorant en histoire
 Jean LEVY, Animateur du blog « Canempechepasnicolas »
 Stéphane LHOMME, directeur de l’Observatoire du nucléaire , Gironde
 Gwennaëlle L’HOSTIS, Etudiante, Bretagne
 Marc NORGUEZ, Ouvrier du Livre, Région Parisienne
 Evelyne PORET, Employée de la Culture et de la Communication, Paris
 Serge PORTEJOIE, Syndicaliste, région parisienne
 Philippe POUTOU, militant CGT et NPA
 Jacky PRAT, Retraité Cheminot, Bassin Alésien
 Mickael PRINCE, Ouvrier, Somme
 Farah RAKEZ, Préparatrice en pharmacie, Yvelines
 Ysabel ROUSSEAU, Auteure, Région Parisienne
 Sacha TARASSIOUX, Employé, Région parisienne
 Thom, musicien
 Elodie TUAILLON-HIBON, Avocate, Paris
 Andy VEROL, chroniqueur, auteur
 Olivia ZEMOR, CAPJPO Europalestine, Paris
 Malika Zediri coco tendance coco
... / ...

(-> Vous pouvez continuer à signer sur le site et à faire circuler cette lettre à volonté)


Word - 37 ko
LETTRE OUVERTE à MONSIEUR le PRESIDENT du CONSEIL REGIONAL de BRETAGNE et à Mesdames et Messieurs les ELUS de BRETAGNE

Ici les deux liens vers des éléments indispensables pour suivre l’histoire de Michel. Son histoire, la vôtre, la nôtre, hier, aujourd’hui, demain.

L’interview de Michel par France3Iroise (premières minutes du JiTé)

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_...

Un billet ancien qui résume l’affaire :

http://www.latetocarhaix.org/articl...


Gilles SERVAT pour Michel

PETITION MICHEL MADEC

 Remplir les cases obligatoires :
Votre nom ou pseudo
Votre adresse email

 Remplir les cases facultatives :
Nom de votre site Web
Adresse de votre site
Texte de votre message


Partager cet article :

Imprimer cet article

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

Si vous avez un site Web, vous pouvez l'indiquer ci-dessous

1614 Signatures

Date Nom
13 novembre 2013 sylvie29
20 août 2013 lafont gerard
13 juin 2013 Sylvie
20 mai 2013 Mouysset
18 mai 2013 Gros
13 mai 2013 Rémy Lebas de Lacour
4 mai 2013 BORDELDEMERDE
28 avril 2013 D.POUDERON
25 avril 2013 lecoq Armand
23 avril 2013 Blanchet Véronique
22 avril 2013 MATEU olivier
20 avril 2013 Nicole DL
20 avril 2013 ras_dede
18 avril 2013 Klown Bastard
16 avril 2013 Ludo

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 |...




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite