Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

"Cesare Battisti, résistances", documentaire diffusé le 27.03 sur Fr 3 corse et le 07.04 sur Planète

mercredi 17 mars 2004 - Contacter l'auteur - 1 com

Cesare Battisti, résistances, documentaire de Pierre-André Sauvageot sera diffusé
- Le 27 mars 2004 à 17h15 sur France 3 Corse
- Le 7 avril 2004 à 20h30 sur Planète

Résumé du film :

Portrait de Cesare Battisti, l’homme et l’écrivain, à travers la chronique d’une écriture en cours. Un roman, une oeuvre de mémoire et de réflexion sur toutes « les résistances » qui ont traversé le XXème siècle et qui expose le destin de trois générations d’une famille italienne du sud de Rome, victimes d’une même fatalité.
Qui est Cesare Battisti ? De quoi se nourrit son imaginaire ? Comment son vécu, son passé dans la lutte armée, sa condamnation en Italie à la prison à perpétuité, sa vie en exil, se transforment-ils en matière littéraire ? Et surtout, vingt ans après, quel regard porte-t-il sur ces « années de plomb » ?

Mots clés : Cesare Battisti / Cinéma-vidéo / Extraditions - Exil / Télévision /

Messages

  • Les personnes qui défendent Battisti me semblent surtout faire preuve au mieux d’ignorance pour l’histoire italienne, au pire de mépris pour ses victimes. Vous devriez savoir que la France se fait régulièrement insulter par la presse italienne (toute la presse, pas seulement la presse de droite) et doit essuyer les critiques de TOUS les gouvernement italiens pour sa mauvaise volonté à extrader les criminels réfugiés sur son sol. Battisti est notamment condamné dans son pays pour avoir flingué ou fait flinguer des personnes qui s’étaient opposées aux braquages que son groupuscule commettait pour s’auto-financer. Le fils d’une de ses victimes a été blessé et est resté paraplégique. Après, si vous estimez que ça en fait un combattant de la liberté, libre à vous. Mais je ne pense pas que le fait de montrer un vague talent d’écrivain (je ne sais pas, je me refuse à lire ses livres et j’ai du me faire violence pour ne pas boycotter les editions Rivages, que j’aime hélas beaucoup) ou d’avoir souhaité dans sa jeunesse l’établissement d’une dictature communiste en Italie en fasse quoi que ce soit d’autre qu’un criminel de droit commun. S’il avait été d’extrême-droite et avait tué des juifs dans son pays, la France le protègerait-elle ? Il ne vaut pourtant pas mieux moralement. C’est absolument lamentable de voir que sur le sujet du terrorisme italien, une partie des médias français se base...sur les thèses des anciens terroristes souvent non repentis !!!! Personnellement ça me révolte et je pense surtout aux victimes. Pas vous ? Après on peut dire que le temps a passé : c’est vrai mais les victimes ne se lèvent pas pour autant de leurs tombes ou de leurs fauteuils roulants.

Derniers articles sur Bellaciao :