Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Cette barbarie cessera t-elle un jour ? (photos)

mardi 12 juin 2007 - Contacter l'auteur - 16 coms

de Michèle Scharapan

Tous les ans entre le 26 et le 29 juin, à Coria, Extremadure, la région pratiquement la plus arriérée d’Espagne en ce qui concerne les animaux, un malheureux taureau est torturé à mort par la foule. On le fait circuler pendant 4 heures tout en lui envoyant des fléchettes sur tout le corps et plus particulièrement dans les yeux et autres endroits sensibles, jusqu’à ce que, épuisé par le stress, la douleur et la perte de sang, il s’écroule et c’est alors que ses infames bourreaux lui coupent les testicules alors qu’il est encore vivant……et ceci se passe dans toute l’Espagne, certains endroits du Mexique, et au Brésil.

Les autorités au mieux ignorent ces actes et au pire les déclarerent« d’intérêt culturel » et en font la promotion. La plupart de ces évènements sont dédiés aux saints de l’Eglise Catholique (Saint Jean de Toros de Coria).

Protestez auprès de

informacion@coria.org

informacion@dip-caceres.es

info@juntaex.es

jlrzapatero@presidencia.gob.es

edigitales@hoy.es

en écrivant ce message :

No visitaremos su región mientras no cesen las barbaridades primitivas contra los animales como el Toro de Coria.

Extremadura y España en general deben entrar en el siglo XXI y en la UE de una vez.

Envoyez les photos ci-dessous en pièce jointe, avec une lettre de protestation contre les fêtes sanglantes en Espagne, dans votre propre langue à l’ambassade d’Espagne de votre pays"

Mots clés : Animaux-Elevage / Dazibao / Europe / Michèle Scharapan /

Messages

  • Ah quelle horreur ! Il faut que la corrida et ce genre de pratiques cessent en Europe, et que nous interdisions la pratique de safaris en Afrique ! Que fait Brigitte Bardot ???

    • et que faisons nous, nous même ?

      Quand on est un humaniste on n’accepte pas la souffrance et l’exploitation de la souffrance ni pour les humains ni pour les animaux.

      Qu’est-ce que c’est que ce jeu sadique et lâche de torturer (en s’y mettant à plusieurs JUSTE POUR LE PLAISIR , mais quel genre de plaisir ....) un pauvre animal qui ne demande qu’à paître tranquillement dans son pré et à s’accoupler quand vient la saison ? Si les toros pouvaient voter vous croyez qu’ils choisiraient le pré et la femelle (vie et loi simple de la nature) ou l’arène et les humains histériques et ivres de sang et de pulsions préhistoriques ?

      Certains nous disent que sans les corridas, les toros seraient en voie de disparition et qu’ils ont une belle vie...avant. Autrement dit, les hommes leur permettent de vivre et les nourrissent à condition qu’ils servent à assouvir le plaisir ...et quel plaisir !...des afficionados. OLE !!!

      Si c’est ainsi que nous employons notre soit disante suprématie intellectuelle sur les animaux, nous déshonorons le genre humain.

      Comme le chantait Henri Tachant en parlant de la chasse "c’est la gueguerre que l’on s’accorde en temps de paix" ....Vous savez la guerre la plus crasse, celle où (quelques) valeureux guerriers se permettent de violer (comme une cerise sur le gâteau) femmes et fillettes sans défense. car ça, ça fait viril n’est-ce pas !! et puis ni vu ni connu l’occasion est trop belle !!!

      Les partisans des corridas ont coutume d’opposer aux antis, les abattoirs en cherchant à culpabiliser les mangeurs de viande pour présenter les corridas comme un acte et un spectacle de mort esthétique et superbe,.....???!!! face à l’abattage programmé des animaux. Abattage dont les conditions souvent sinistres et cruelles devraient certes être révisées, ainsi que la réflexion sur l’orientation de l’agriculture et de son exploitation en général,à l’echelle du monde pour en finir avec la malnutrition et la faim dans le monde.

      Il faudrait quand même apprendre à argumenter en écartant toute mauvaise foi, et dire que les "jeux" de corridas sont motivés par la pulsion irrépressible et primitive de donner la mort et le plaisir sadique qui l’accompagne avec un simulacre de combat loyal (les cornes contre l’épée et les piques et tout le reste), alors que l’abattage programmé a été mis en place pour nourrir une population d’omnivores. ça fait une sacré différence !!!

      Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, on croyait, même dans les milieux médicaux, que les bébés ne souffraient pas parcequ’ils n’avaient pas encore une conscience intellectuelle des choses et on omettait de soulager leurs souffrances si tel était le cas, faisant fi de ses pleurs et de ses cris.
      Maintenant, on en tient compte, grâce à des médecins pédiâtres qui avaient l’INTELLIGENCE DU COEUR.

      Voir aussi la chanson de Jean Ferrat "Les belles étrangères" et celle beaucoup plus explicite et percutante concernant le toro lui-même de Francis Cabrel (qui adore l’espagne et a beaucoup d’amis en Espagne). Je vous la transcrirait une autre fois si l’occasion se présente.

      Non vraiment, frères humains aficionados (mes parents étaient espagnols et n’aimaient pas les corridas), ne croyez vous pas qu’il est temps, en 2007, d’identifier nos émotions les plus primitives et de les confronter avec les vrais valeurs humanistes concernant la nature et tous les êtres vivants qui font la beauté de cette terre si menacée, et à la lumière de notre amour-compassion-respect-responsabilité d’êtres humains pour la nature, et pour sa loi fondamentale : la vie et la mort, oui mais la mort naturelle ....

      Et si nous réfléchissions et investissions tous les aspects de nos vies avec l’INTELLIGENCE DU COEUR ?

      De tout coeur et en toute humanité

      Maguy

    • "l’existentialiste ne croit pas à la puissance de la passion. Il ne pensera jamais qu’une belle passion est un torrent dévastateur qui conduit fatalement à certains actes, et qui, par conséquent, est une excuse"

      ...Donc, il n’y a pas de cruauté autre que celle que l’homme se construit, et il s’inventera, s’il le faut, une passion comme excuse...

      ...Méfions nous du petit toréador qui déclare son amour à un peuple qu’il adore !

    • Pauvre taureau qui meurt atrocément, et ces poulets, ces vaches en box, ces porcs en enclos fermés qui ne voient jamais la lumière du soleil et que l’on bouffe en masse.

      Voir l’article ici en lien sur Bellaciao :Eartlings.

      http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=43583

      Il est très facile d’aller visiter à côté de chez vous un élevage en batterie.

    • Rien à voir avec la tauromachie ce truc de barges , attention aux amalgames populistes et manipulateurs , on a assez donné et reçu par le passé !

      claudette

    • de tout coeur avec MAGUY, halte a la tauromachie, ainsi qu´aux batteries, etc .. je suis devenu a l´age de 40 ans vegetarien (on devrait meme etre vegane : cad ne rien prendre des animaux, mais je dois dire que c´est dur donc un peu de lait-beurre-fromages, oeufs que ceux qui sont libres ; mais j´ai vu qu´ils n´ont pas tant de place pour les oeufs avec les numero 0 et 1 , PAS D´OEUFS AVEC 2 ET 3 = BATTERIE !!) marx : PAS DE PROFIT DE L´HOMME PAR L´HOMME ; ET PAS DE PROFIT DE L´ANIMAL PAR L´HOMME. j´ai aussi pecher quand j´etais jeune , mais il n´est jamais trop tard pour changer. salut j f dieux

    • ben oui vous avez raison claudette, rien a voir avec la tauromachie. Là c’est gratos, les enfoirés sont dans la rue. Chez nous à Nîmes, Arles, Vic etc etc ils payent ils font ça entre eux, dans les arènes. c’est la seule différence. Dans la rue ils fonctionnent au gros rouge qui tache, dans les arènes ils s’anisent au pastaga, c’est différent ! au bout du compte c’est la bestiole qui trinque. Pauvres gros cons de viandards, lamentable.

  • C’est ignoble ... J’ai déjà signé plusieurs pétitions contre ce genre de pratiques, mais on sait que c’est en vain ...
    Cela ne s’arrêtera que lorsqu’un gouvernenement interdira purement et simplement ce genre de pratiques !

    Quand je pense que canal en diffuse ...

  • c’est vrai que les bêtes de batteries n’ont pas une vie de rêve mais on ne joue pas avec ! et comme dit claudette : faut pas confondre avec la tauromachie. En Espagne les gros cons boivent du rouge , le notres dans les arènes ils philosophent au pastaga ! faut pas confondre.ya une nuance..... dans les 2 cas ils s’amusent à faire souffrir un animal, juste pour jouer car à la télé ya rien à regarder. Chez nous ils font " olé" et la bestiole ne souffre pas. faut pas confondre avec la tauromachie qu’elle dit claudette. faut faire gaffe de ne pas amalgamer les mêmes gros cons viandards.

  • y’en a même qui vous diraient que c’est un progrès spirituel parce qu’avant c’était des humains que l’on sacrifiait de cette façon !!!

    l’humain est un animal sadique et lâche, sacrificateur de ses peurs.

    chez les celtes le roi de l’année avait la belle vie pendant un an et était mis à mort pour être remplacé...
    la belle vie, ça voulait dire avoir le droit de faire ce qui était interdit aux autres, par exemple coucher avec la reine... et autres trucs hautement convoités par tout un chacun anesthésiant ses frustrations dans la bière, le vin... la drogue légale quoi.

    ben ça n’a pas changer dans le processus : la cruauté humaine consiste à se trouver des bouc-émissaire pour résoudre les problèmes que la lâcheté, la convoitise, l’incapacité de partager collectiveent le bien général, génèrent.

    autrement dit la cruauté a d’abord comme origine la jalousie et l’ignorance, la mauvaise foi et la mauvaise confiance, le paradoxes et contradictions d’un système mensonger de gestion des relations de groupe fondé sur l’égoïsme.

    je sais je vais vite en besogne pour expliquer tout ça.

    le taureau est sacrifier parce que son animalité ramène au fondement de puissance machiste de la culture

    ces fondements sont mauvais mais tenances

    il ne faut pas s’étonner de voir les pouvoir publique ne rien y faire : ils ont tout intérêt à entretenir les mécanismes sacrificiels, les résolutions de problème d’inconscient collectif par bouc-émissaire

    tant que des groupes et des culture se fonderont sur un crime régulateur de son inconscient, la misère sera la règle de l’humanité, et les riches garderont la mains mise sur les moyens de vie.

    ce crime traditionnel est innaceptable en soi et il amène avec réflexion au racine du capitalisme : le non partage de la force comme de la douceur, le non partage de la vie

    paul
    paulriluma@club-internet.fr

    • Comme d’habitude,les commentaires généreux pleuvent,aucun début de proposition concrète pour essayer de mettre fin à cette saloperie.Et on pourrait transposer ça à bien d’autres domaines.Comment s’étonner ,après ça,par exemple ,qu’un Sarkozy puisse ètre élu ?
      Continuez à bavarder assis(es) devant votre ordinateur,ça vous occupe.

    • ah parce que vous vous proposez quelques chose d’efficace pour obliger les gouvernement à imposer l’interdiction pûre et simple de ces saloperie traditionnelle populaire ?

      et franchement, seriez-vous capable de prendre les armes pour lutter contre tout cela ? bien sûr que non comme tout le monde ici puisque nous ne savons pas faire la guerre efficacement d’une part mais aussi parce que de toute façon nous n’avons aucun moyen de nous en procurer

      il ne nous reste pour le moment que la vois de l’indignation et des arguments analytique accusateur des traditions populaires qui sont porteuses des victoire comme celle de l’innommable que vous indiquez.

      la question qui se pose c’ets de savoir si il y a une quelconque efficacité aux discours que nous tentons de faire entendre aux élus de ce peuple veule d’électeur de l’innomable

      bientôt nous n’aurons probablement même plus la possibilité de le faire quand ils auront réussi par exemple à interdire par voie de justice ou d’injustice toute publication sur bellaciao

      paul

      paulriluma@club-internet.fr

    • Paul,

      "de faire entendre aux élus de ce peuple veule d’électeur de l’innomable"

      vous n’avez pas l’impression de vous écouter parler pour dire des conneries ???

      K56

  • Il faut que les associations anti corrida organisent en synergie avec celles de l’Espagne, une manifestation en masse dans cette ville de dégénérés ! Je suis d’origine espagnole et je déteste la corrida et tous ses dérivés dont on a l’horrible démonstration à Coria.

Derniers articles sur Bellaciao :