Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Charlie Hebdo instrumentalise l’antifascisme

dimanche 7 octobre 2012 - Contacter l'auteur - 10 coms

Charlie Hebdo a récemment publié un article intitulé : « Syrie : Cette extrême droite qui soutient Damas », dans lequel le journaliste Eric Simon qualifie de « rouges bruns » les animateurs de deux sites internet : Le Grand Soir et Inverstig’Action. [1]

Cette imputation infamante, qui voudrait faire d’eux des sympathisants du nazisme et de l’antisémitisme, repose sur le seul fait que ces deux sites s’opposent vigoureusement à l’ingérence de l’OTAN et de ses vassaux régionaux dans les affaires de la Syrie. [2]

Comme il se trouve que, pour des raisons qui leur sont propres, certains sites d’extrême-droite expriment la même opposition, notre inquisiteur veut faire croire à une complicité sous-jacente.

Cette culpabilité par association est une pure perversion intellectuelle.

Elle pourrait conduire à dénoncer une convergence politique entre le Front de gauche et le Front national sous prétexte que les deux formations se retrouvent à exiger un référendum sur le pacte budgétaire européen.

C’est le même procédé que l’on voit à l’oeuvre pour la Palestine quand les dirigeants israéliens et leurs soutiens français s’efforcent d’interdire la juste critique de la politique de colonisation et de répression de l’État d’Israël en l’assimilant à de l’antisémitisme.

La chasse aux sorcières initiée par Charlie Hebdo est destinée à intimider ceux qui s’opposent à l’impérialisme occidental et à discréditer le combat anti-impérialiste lui-même.

Quand elles traitent de la Syrie, de la Palestine ou de la plupart des problèmes internationaux, la « grande » presse et la télévision se comportent en relais des thèses dominantes favorables à la politique occidentale et censurent leurs opposants.

Il restait à Charlie Hebdo à traquer parmi ces derniers ceux qui trouvent refuge sur internet pour s’exprimer.

C’est chose faite. [3]

●●●

[1] Le Grand Soir : http://www.legrandsoir.info/

Investig’Action : http://www.michelcollon.info/index.php

[2] Extrait de l’article de Charlie Hebdo du 8 août 2012 : « Si l’analyse anti-impérialiste permet de débusquer les raisons cachées des guerres « justes » ou « humanitaires » du camp occidental, elle peut facilement dérailler si elle défend l’innommable commis par le camp d’en face. Si, en outre, elle laisse reprendre ses thèses par les sites d’extrême-droite, jusqu’à finir par s’inviter les uns chez les autres, la messe est dite ».

[3] Le procédé d’intimidation de Charlie Hebdo a aussi été utilisé par L’Express (« Syrie : la légion française d’Assad », 13/09/2012) et par L’Humanité (« Syrie : l’extrême droite française en campagne pour Assad », 5/03/2012).

L’Express va jusqu’à associer à la mouvance d’extrême-droite, ou réputées telles, des personnalités comme l’ex-ministre socialiste Roland Dumas, le journaliste Roland Labévière ou Agnès-Marie-de-la-Croix, prieure libanaise du couvent Saint-Jacques-le-Mutilé de Qâra, situé en Syrie, non loin de Homs…

http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2012/10/04/charlie-hebdo-instrumentalise-l-antifascisme.html

Mots clés : Guerres-Conflits / Internet / Proche & Moyen Orient /

Messages

  • Il n’est nullement question de religion dans cet article, et les commentaires précédents montrent bien que les mots Dieu et religion sont instrumentalisés au moins autant par ceux qui s’en servent de repoussoir que par ceux qui s’en servent de justification à des politiques iniques. Plus Dieu et la religion resteront pour les uns et les autres un domaine fermé à l’intelligence humaine, plus ils seront instrumentalisés pour justifier l’injustifiable, de tous bords et dans tous les sens. Ainsi que le font en effet Charlie Hebdo and Co, autant que les intégristes religieux, qui ont un même ennemi : l’ouverture de l’esprit et du coeur, la progression de l’intelligence qui cherche avant tout la justice et l’entente entre les hommes et les peuples.

  • 50 ans passés à lutter contre le "fascisme" (en fait contre de pauvres identitaires qui eux luttaient simplement pour défendre leur mode de vie traditionnel) pour finir par se rendre compte un beau matin que Charlie Hebdo et les libertaires style Caroline Fourest se sont servis de vous au service de l’ultralibéralisme américain ou européen (cf. Cohn-Bendit et autres), c’est quand même un peu triste...

  • La chasse aux sorcières initiée par Charlie Hebdo est destinée à intimider ceux qui s’opposent à l’impérialisme occidental

    Tant qu’il n’y aura que les "chasseurs de sorcières" de Charlie Merdo pour intimider les vrais révolutionnaires et ceux qui luttent pour un monde meilleur, on n’a pas de souci à se faire.

    Et tant que ceux qui payent les mercenaires de cette feuille de PQ n’auront que celle ci pour faire la même chose on pourra continuer à les empêcher de tuer en rond.

    Ce qui gêne c’est pas ces enfoirés.

    C’est pas nos ennemis de classe qui sont au Pouvoir...

    C’est ceux qui parmi les "nôtres" ??, par lâcheté, rapacité, ou ignorance, font semblant de croire ce qui s’y écrit et font les jolis penseurs sur le compte de ceux dont on verse le sang.

    Dans la vie y a toujours un jour ou il faut savoir choisir son camp. Quoique ça puisse coûter sur le moment.

    C’est même pas une question d’"humanisme", mais simplement d’intelligence bien comprise.

    Sous peine de le payer encore plus cher plus tard.

    G.L.

  • Prendre l’exemple du "Le Grand Soir" qui soutiens farouchement le Front de gauche, le même qui a été favorable a l’intervention en Libye et maintenant en Syrie et qui a crache a la figure de Chavez le jour que a déclaré son opposition a l’intervention dans ces deux pays et qui maintenant fait semblent de le soutenir...pfff , me semble bien ridicule, par contre des choses ne sont pas claire, comme peux "Le grand soir" justifier ca position positive avec la pétition promue par le Comite Valmy contre la guerre en Syrie signe avec des fafs de la mouvance de Alain Soral ??????????

    Bref, l’antiimpérialisme, que on peux partage, ne peux pas justifie la porosité avec les fascistes....

    • Cher Roberto,

      Outre de très nombreux articles (plus de 20 en 2012) contre la mouvance FN, LGS a publié 4 longs articles critiques détaillés sur la pensée d’Alain Soral.

      Le Comité Valmy est un rassemblement de gaullistes de gauche. Nous ne sommes pas responsables des noms qui arrivent sur ses pétitions.

      L’accusation « porosité »entre LGS et les fafs est une inventions de Charb de Charlie Hebdo, informé par son journaliste Eric Simon qui nous confie au téléphone que « les anti-impérialistes le font gerber » et que, contrairement à ce qu’il a écrit, LGS n’est pas « rouge brun », mais complotiste.

      Tout est parti d’un article diffamatoire d’une certaine Ornella Guyet (signant sous pseudo) dans le site « anar » Article 11 en mars 2011. Ses mensonges ont été repris sur d’autres sites et des tentatives (parfois réussies) d’empêcher les administrateurs du GS de participer à des débats ont été lancées avec menaces de nous accueillir à coup de manches de pioches.

      Ce genre de saloperies qui ont visé Viktor Dedaj, Maxime Vivas (legrandsoir.info), puis René Balme (oulalah.com) ne tardera pas à tomber sur Bellaciao avec qui nous avons beaucoup de points communs hors des questions politiciennes franco-françaises.

      Alors, nous serons, bien sûr, solidaires de Bellaciao.

      Maxime Vivas
      LGS

    • Ce genre de saloperies qui ont visé Viktor Dedaj, Maxime Vivas (legrandsoir.info), puis René Balme (oulalah.com) ne tardera pas à tomber sur Bellaciao avec qui nous avons beaucoup de points communs hors des questions politiciennes franco-françaises.

      Cher Maxime,

      Personnellement ,je ne pense pas, non, que nous ayons encore tant de points communs que cela. Nous en eûmes oui il y a quelques années, hélas votre ligne éditoriale a profondément changé au fil des ans, et le soutien ouvert du GS à certains tristes sires, à des mouvements poreux aux fafs, mais également, au FdG et notamment à Mélenchon, ne nous fera pas dire le contraire.

      D’autre part, nous évitons de signer (ou d’héberger ou de promouvoir) des pétitions avec des gens comme G.Skandari , Asselineau ou d’autres au prétexte de "lutte anti-iméprialiste". Nous évitons également de soutenir, de promouvoir de faire de la pub... même sous prétexte de "critique", pour des gens comme Dieudonné et Alain Soral, même de très loin. Ils ne sont pas nôtres , ils n’existent pas.

      Et bien-sûr que l’on est responsable de ses signataires quand on pétitionne, il ne manquerait plus que cela ?!

      Alors que nous étions absolument contre l’intervention en Libye, contre ce tte manip’ au prétexte d’anti-kadhafisme, pourquoi donc crois tu que nous n’avons pas signé cette pétition ni participé à la manifestation d’alors ? Parce que nous refusions de près comme de loin de pouvoir avoir ne serait ce que l’air de cautionner des mouvements fascistes.

      Il y a belle lurette que le Comité Valmy est passé du côté obscur de la force. Si vous ne le voyez pas, c’est bien regrettable...Nous avons, nous, choisi d’être communistes et internationalistes avant d’être républicains et souverainistes.

      Chacun ses choix.

      De notre point de vue (je pense parler collectivement) vous êtes complètement à côté de la plaque au sujet de la galaxie néofasciste, et l’anti-impérialisme que vous affichez (sans lien avec le communisme mais en lien avec le souveranisme, CQFD) est une porte d’entrée à des tas de gens d’extrême-droite.

      C’est notre point de vue. Pas un lien pas une ligne avec ce qui , de près ou de loin a des connections fascistes ou fascisantes.

      Nous n’avons pas besoin que des plumitifs de la presse bourgeoise genre rue 89 ou autres, nous dictent d’ailleurs, quoi penser ni quoi faire. nous avons plusieurs cerveaux, des esprits critiques, des cultures communistes et nous les utilisons. Nous le faisons nous même et n’avons jamais attendu une Ornella Bidule pour ce faire.

      Si nous ne tirons pas les mêmes conclusions de nos analyses c’est peut être que nous n’avons pas la même culture du communisme ?

      Après, chacun fait comme il veut. Et nous vous laissons vos liens et votre défense du Comité Valmy avec GRAND PLAISIR. Nous n’en voulons pas chez nous.

      Sur ce Maxime,

      Bonne journée

    • Bien évidemment cela ne signifie nullement non plus que nous soutenions ce torchon pathétique et islamophobe, qu’est Charlie Hebdo.

      Nous regrettons que sur ces sujets s’affrontent en réalité de plus en plus deux types de fascismes les antij uifs et les anti musulmans (attention je ne t’accuse pas d’être un fasciste Maxime - entendons nous bien :je te reproche d’être à côté de la plaque complet sur le sujet et d’entretenir des ambiguïtés déplorables - c’est dommage nous aimions publier tes textes et faire profiter de tes connaissances). Mais enfin bon l’un dans l’autre ce sont là-des guerres d’extrêmes-droites. Ça ne nous concerne pas ni nous ni toi. Tu poses les bonnes questions mais il y a d’autres voies de réponse que celles que tu as empruntées récemment avec LGS.

      (Mon conseil Maxime ? Même si tu vas hurler, tempêter ect tant pis : tant qu’il est encore temps, que tu le peux encore, laisse tomber ces groupuscules ...)

    • Nous évitons également de soutenir, de promouvoir de faire de la pub... même sous prétexte de "critique", pour des gens comme Dieudonné et Alain Soral, même de très loin. Ils ne sont pas nôtres , ils n’existent pas.

      Dieudonné que nous n’avons jamais publié ni défendu, Soral contre qui nous avons publié 4 longues analyses critiques décortiquant sa pensée.

      Et tout les reste est à l’avenant.

      Je repars au grand Soir, le dialogue est ici biaisé.

      Quand les s... qui nous tapent dessus depuis 18 mois vont vous tomber dessus (ils le feront), on sera avec vous.

      MV

    • C’est quoi le "S..." ? " Quand les s... qui nous tapent dessus depuis 18 mois vont vous tomber dessus (ils le feront), on sera avec vous."

      Les sionistes ?

      Nous y voilà. "L’Empire et le lobby sioniste" sont les maîtres du monde. Exit la lutte des classes. L’Empire…
      La ressemblance linguistique avec impérialisme sert de cache sexe pour attirer quelques militants perdus de la gauche… Pour justifier l’injustifiable.
      Enfin, la gauche… Essentiellement venus de l’ultra gauche ou dans un autre genre de la mouvance crypto stalinienne (staliniens qui ont la particularité tels les fossiles de ne jamais disparaître... La période de décès cérébral est diverse suivant les groupes (Staline, Thorez, le PCMLF, la GP, les "albanais"...).
      Ensuite, c’est simple, comme la lutte des classes n’existe pas ou est secondaire, il reste le combat contre l’Empire. Toutes les alliances sont possibles qu’importe la cause (la Palestine, la Syrie…)
      Dans la version stal on retrouve le combat pour la souveraineté nationale.
      Et l’on en vient à retrouver des textes identiques de gens troubles voire nauséabonds sur les sites des uns et des autres…
      Ainsi sur la Syrie.
      Au delà du débat légitime, parmi ceux qui se réclament de la gauche révolutionnaire, sur l’appréciation des forces en présence dans le soulèvement contre Assad et ce qui semble faire accord à savoir le refus d’une intervention impérialiste, le point de départ de la position est bien de caractériser le régime d’Assad comme une dictature sanglante anti-ouvrière et anti-populaire.
      Non ?
      Le simple fait d’énoncer ceci est suffisant pour tenir à l’écart les fascistes de tous poils.
      Vivas ne le fait pas. Pourquoi ?
      Revenons aux sionistes.
      Le soutien à la cause palestinienne ne saurait s’accommoder de nulle complaisance à l’égard de l’antisémitisme qui est le socialisme des imbéciles.
      Le cordon sanitaire est d’autant plus de mise au vu des « expérimentations » de la clique Soral à la recherche d’alliance avec l’extrême droite religieuse « islamiste ».
      Au risque de paraître « primaire » avec les fachos on discute à la mode « 21 juin »…

  • Sur Charlie-hebdo, que penserai-t-il d’un dessin pour se moquer des juifs dans les années 30 par exemple, lors de la montée vers l’échafaud ?

    Humour ? Hum...

    Et pourtant, de premières marches vers l’échafaud ont été introduites en France contre des personnes pour leur foi ou ce que l’on croit être leur foi, par des lois et surtout des comportements de l’appareil d’état et des médias chevauchant l’amalgame et construisant de la propagande xénophobe.

    Humour ? hum, un jour de l’extérieur jusque devant des wagons plombés ?

    Pour le reste et le débat sur le grand soir et d’autres, il y a comme un parfum de campisme qui transforment ceux qui recherchent d’abord où est un des impérialismes avant de soutenir les aspirations des peuples.

    Ainsi, ils vont s’allier à n’importe qui pourvu que cela soit en face de ce qu’ils pensent être le camp soutenu par l’impérialisme US (qui soutient par exemple le soulèvement populaire syrien comme la corde soutient le pendu).

    L’impérialisme, qui change souvent de fusil d’épaule, comme cela s’est vu en Irak, vis à vis des Kurdes, en Afrique du nord, ect, transforme les campistes en ventilateurs... et en salauds pour les peuples qui subissent leurs tyrans et à qui on dit de la fermer et de se soumettre au nom de l’anti-impérialisme.

    Des forces du néo-fascisme ont parfaitement compris les espaces libérés par l’anti-impérialisme inter-classiste , et c’est encore un thème de la montée du fascisme dans les années 30 en France et en Allemagne (anti-impérialisme inter-classiste contre l’impérialisme anglo-juif).

    J’invite d’ailleurs à consulter l’instrumentalisation du thème de l’anti-impérialisme dans les années 30 par les fachos français et allemands.

    Les Sorals and co, avec leurs passerelles avec le lepenisme, et leurs rencontres avec les fachos Assad, Kadhafi, Sadam Hussein, etc, sont à l’aise dans cet anti-impérialisme là dont ils sont les seuls bénéficiaires politiques. De plus ils retrouvent là des gens qui savent mater leurs peuples et tenir d’une main de fer leurs "arabes".

    Ils voient leur projet politique de fond en action.

    Le campisme est faible sur ces questions et faible par rapport au fascisme car il perd ses positions de classe. Il essaye de résoudre le problème en niant le caractère populaire des soulèvements dans les pays dits "arabes" , afin de résoudre ses contradictions.

    L’anti-impérialisme se construit d’abord après le soutien aux aspirations populaires et d’un point de vue de classe non abstrait. Bref il n’y a pas d’anti-impérialisme dans les peuples , ça c’est courber l’échine face au fascisme, être en butte aux manipulations.

    Les campistes se retrouvent là sur le même terrain que les fascistes, en méprisant, minorant des peuples soulevés, et en léchant le cul à des régimes fascistes, corrompus et bourgeois, qui, suivant les moments tactiques ont ou pas soutien de l’impérialisme (comme cela se fit pour Kadhafi, Assad, Sadam, Mubarak, Ben Ali, le roi du Maroc, les bourgeois-militaires dirigeant l’Algérie, le roi du Bahrein, les tyrans Saouds, etc).

    Ces derniers, pour les tyrans en place (des saouds, aux rois du maroc de jordanie, aux assad et kadahfis, aux dirigeants de l’Irak actuels ou de l’Algérie, etc) fascistes bourgeois de ces régimes n’ont plus rien à voir avec des anti-colonialistes ou anti-impérialistes, bref rien à voir avec ce qu’ils étaient (pour Kadhafi il y a quelques dizaines d’années) ce qu’étaient leurs prédécesseurs. Ils font face à des soulèvements populaires essentiellement articulés dans le prolétariat urbain sur des revendications valables pour l’essentiel.

    Ces fachos dirigeants n’ont plus rien de progressistes et sont tous engagés depuis une dizaine d’années dans des privatisations à marche forcée, le bradage de toute l’espérance libératrice des luttes anti-coloniales et anti-impérialistes de la grande phase précédente. De petits-bourgeois aspirant au développement de leurs pays ils sont passés à bourgeois s’accaparant tout, torturant et maltraitant leurs peuples, à l’a tête d’appareils d’état que pas grand chose ne distingue des appareils d’états fascistes connus du temps de Franco, Salazar, Mussolini, etc en Europe.

    Sauf qu’ils n’ont plus le soutien de leurs peuples qui les vomissent.

    On ne comprends rien des soulèvements si on ne voit pas cela.

    L’autre version de ce campisme, sans position de classe, est bien de basculer derrière l’appareil d’état français impérialiste. Il n’y a pas grande différence entre ces positions, elles sont toutes deux out des aspirations populaires des peuples concernés, de leurs soulèvements, et de la bataille pour être indépendants.

    D’un côté on est derrière l’appareil d’état impérialiste, de l’autre derrière l’appareil d’état fasciste.

    On retrouvera ces grands écarts au FdG par exemple et c’est encore la question de l’appareil d’état qui est au milieu, le caractère interclassiste faisant passer les questions de la souveraineté nationale avant la souveraineté prolétarienne.

    Se ranger derrière l’appareil d’état de classe d’un pays est cela. Valide aussi bien en Afrique du Nord, en Chine, en Iran, en Inde, aux USA, en France, en Grande-Bretagne, etc.

    Les braillements de soutien au vendeurs d’armes français, à l’intervention de l’appareil d’état français, comme si cela était un outil neutre, sont cela. Ils ne se distinguent pas du soutien à des appareils d’état fascistes avec de mêmes motifs.

    Les peuples n’existent plus et sont priés de ne pas jouer leurs propres partitions.

    Deux faces d’une même monnaie.

    Les forces sociales existent maintenant pour que dans la plupart des états du monde soient développés des mouvements de classe indépendants des forces nationales ou internationales réactionnaires quelqu’elles soient.

    la montée des prolétariats urbains trace cet espace.

Derniers articles sur Bellaciao :