Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Commmuniqué de soutien à Aurore MARTIN. Non au délit d’opinion politique !

vendredi 2 novembre 2012 , par Collectif BELLACIAO - Contacter l'auteur - 70 coms

Jean-Marc Ayrault et François Hollande doivent immédiatement rendre des comptes aux citoyens qui les ont élus pour que cesse la politique de la bourgeoisie et du capital, et non pour que la politique de Sarkozy se perpétue !

Pour que les libertés publiques et individuelles soient de nouveau respectées. Pour que la France mérite à nouveau qu’on la qualifie de "patrie des droits de l’Homme".

Hier les rroms, aujourd’hui, Aurore Martin. Cela doit cesser !

Autrefois, François Mitterrand, figure tutélaire de Hollande et consorts, (dont nous connaissons bien ici les méfaits et les crimes), a cependant pris une décision courageuse à l’égard des militants d’extrême-gauche italiens (Battisti, Petrella...) qui se cachaient sur notre sol d’un pouvoir transalpin qui voulait des boucs-émissaires et une vendetta légale sans procès équitable, avec des cartes truquées.

Hier, la police de l’État français a arrêté Aurore Martin, militante française du parti basque Batasuna en France, sur ordre de M. Manuel Valls, fils d’exilés catalans qui en leur temps, fuyaient le franquisme. Le changement ce n’est vraiment pas maintenant.

Cachant son forfait derrière le légalisme d’un mandat d’arrêt européen, faisant semblant d’ignorer ce que permet l’article 695-22 de notre code de procédure pénale, tiré des dispositions de la décision-cadre européenne, Manuel Valls, appuyé (on ne l’imagine pas autrement) par François Hollande et Jean-Marc Ayrault, en livrant une jeune femme innocente aux yeux du droit français, à la justice d’exception d’un pays actuellement gouverné par la droite, a couvert de honte et d’opprobre à tout jamais le peu qui restait de socialistes dans le PS.

Aurore Martin est poursuivie et jugée en Espagne par une juridiction d’exception (Audiencia Nacional) dont nous savons, en outre, et la Cour d’Appel de Paul ’a rappelé, qu’elle a couvert des actes de torture !

Manuel Valls, PS, a fait ce que ni Hortefeux ni Guéant, UMP, n’avaient osé faire. Extrader une citoyenne française qui risque 12 ans de réclusion pour délit d’opinion politique ,appartenance, en France, à un groupe politique qui n’a pas l’heur de plaire au gouvernement espagnol et qui est soupçonné d’être, en Espagne, la "vitrine légale" d’ETA.

Et à supposer même que cela soit un jour avéré de façon aussi simple et sans aucune ambiguïté, qu’a donc fait Aurore Martin pour mériter un tel traitement ?

RIEN.

Manuel Valls a livré une citoyenne française innocente, poursuivie par la justice espagnole pour ses opinions politiques et son militantisme certes actif mais pacifique, à la cause basque, à un gouvernement de droite réactionnaire.

Personne ne peut ignorer que ceci intervient dans le double contexte de la crise économique qui flambe et s’aggrave dans toute l’Europe, et dans un renouveau des forces de résistance, dont Aurore Martin fait assurément partie, ainsi que nous tous, après une séquence électorale en Espagne qui a vu le score des séparatistes basques augmenter considérablement.

Les ministres EELV doivent démissionner pour marquer leur complète désapprobation. Christiane Taubira doit démissionner également. Ici, la Justice a été foulée aux pieds, c’est l’Etat policier dans toute sa fascisation qui a prévalu.

On ne transige pas avec de telles pratiques. On les condamne, on les combat.

Le Collectif Bellaciao demande la libération immédiate d’Aurore Martin, lui renouvelle son plein et entier soutien, et il demande la mobilisation de toutes les forces qui se revendiquent de la gauche, des droits de l’homme, des libertés fondamentales à cette fin.

Nous déplorons ce type de provocation policière, d’Etat, en plein processus d’apaisement et de désarmement.

Le délit d’opinion politique ne doit pas être entériné dans les faits, il ne faut pas se cacher derrière un légalisme qui renvoie aux pires heures de l’Europe. Nous appelons à participer nombreux à toutes les initiatives qui seront prises dans les jours à venir dans ce but.

LIBÉREZ AURORE MARTIN ! VALLS DÉMISSION ! NON AU DÉLIT D’OPINION POLITIQUE !

Collectif Bellaciao

Paris, 2 novembre 2012

Mots clés : Archives articles de Bellaciao France - 2002-2021 / Aurore Martin / Dazibao / Démocratie / Extraditions - Exil / Gouvernements / Mouvement / Police - Répression / Prison / Solidarité /

Messages

  • il était essentiel que le collectif s’engage, même s’il n’y avait pas de doute

    C’est fait, et c’est bien

  • manif le 10 novembre 16h00 à bayonne pour tous les prisonniers poliques basques, pour que les points du processus de paix soit appliqués. Pour une résolution pacifique du conflit en pays basque
    manifa azaroaren 10an , 4etan baionan , euskalpresoaentzat
    gora euskal herria
    aurore martin askatu orain

  • idem pour les roms.......,les sans paps......,les squatteurs.....,les precaires ,chomeurs....les sdf, ....les jeunes de banlieues......,les bavures et meme les indignes !!!!! voir manif du 13 octobre !!!!! No Pasaran

    • ce que sarkosy navait pas osé faire valls lui le fais, on peu y ajouter la chasse aux roms encore pire quavec gueant. Une extradition dun citoyen francais vers un pays na pas eu lieu depuis 1948 Bravo avec hollande et le ps on s’est bien fait e ; ; ; ; ; ; ;é
      pauvre republique

  • Bon, des dirigeants un peu plus discrédités ! Décidément rien à attendre fondamentalement même pas le respect du semblant de démocratie qu’ils prétendent défendre !

  • Triste gouvernement socialiste !!!!
    A ma soldaité à l’éagard d’Aurore Martin, je joins le souvenir que j’entretiens pour Eloi Machoro

  • Il faut travailler à rassembler tous les démocrates ; même d’occasion, contre la livraison d’Aurore ) à la Guardia Civil.

    C’est urgent et possible puisque cela tangue même dans le PS et l’UMP...
    Source : http://www.mediapart.fr/journal/france/021112/larrestation-daurore-martin-est-denoncee-comme-une-provocation

    La militante basque française Aurore Martin, recherchée par Madrid, a été interpellée jeudi 1er novembre dans les Pyrénées-Atlantiques. Elle a été aussitôt livrée à la police espagnole. Aurore Martin était visée depuis le 13 octobre 2010 par un mandat d’arrêt européen émis par un magistrat madrilène pour « faits de participation à une organisation terroriste, et terrorisme ». En l’occurrence : avoir participé en Espagne à des réunions publiques comme membre du mouvement Batasuna, un mouvement politique reconnu en France mais interdit en Espagne...

    La jeune militante de 33 ans a été interpellée jeudi par des gendarmes à l’occasion d’un contrôle routier « fortuit » à Mauléon (Pyrénées-Atlantiques), non loin de Pau, selon la gendarmerie et le parquet de Bayonne. Sa remise à la police espagnole a aussitôt déclenché une vive polémique. Plusieurs élus protestent contre ce qu’ils considèrent comme une « provocation » du ministère de l’intérieur.

    « Cette situation est ubuesque, incompréhensible en plein processus de paix », a réagi Kotte Ecenarro, vice-président socialiste du conseil général des Pyrénées-Atlantiques, évoquant le renoncement à la lutte armée par l’ETA depuis un an. « Ça tourne à la provocation de la part des gouvernements français et espagnol », a-t-il ajouté. L’adjointe écologiste au maire de Bayonne, Martine Bisauta, met en cause Manuel Valls, notant que le ministre de l’intérieur avait donné le ton, lundi, lorsqu’il a promis de mener une politique de « fermeté » contre l’ETA tant que le mouvement indépendantiste n’aurait pas déposé les armes.

    « Le décor a été planté les jours précédents, ce n’est pas un hasard », a déclaré Mme Bisauta : « C’est dramatique (...). C’est une prise de risque qui pourrait créer des conditions de violence. » La députée PS des Pyrénées-Atlantiques Colette Capdevielle souligne que « le délit qui est reproché n’existe pas dans le droit pénal français », et que le mandat a été appliqué alors que « des choses importantes se sont passées », évoquant aussi « le processus de paix ». « C’est un mauvais signe pour la paix, a réagi, du côté de l’UMP, Max Brisson. La société civile du Pays basque et bon nombre d’élus ont dit combien ils pensaient que ce mandat d’arrêt était disproportionné par rapport aux faits reprochés à Aurore Martin. »

    En attendant, texte du communiqué, attendu certes...du NPA hier

    Liberté pour Aurore Martin, non à l’exécution du mandat d’arrêt européen !

    Nous condamnons fermement l’arrestation d’Aurore Martin militante de Batasuna au Pays Basque nord. Cette militante politique risque 12 ans de prison dans l’Etat Espagnol pour avoir participé à des réunions publiques de l’autre côté des Pyrénées. Cela est tout simplement inacceptable et correspond à une véritable remise en cause de la liberté d’expression.

    Nous ne pouvons pas tolérer que cette militante qui a été contrainte à la clandestinité depuis le 21 décembre 2010 soit expulsée vers Madrid où sa condamnation est assurée. Le mandat d’arrêt européen (MAE) ne doit pas s’appliquer. Ironie de l’histoire la première exécution du MAE contre une ressortissante du Pays Basque Nord risque de voir le jour sous un gouvernement à majorité socialiste.

    Le NPA réaffirme qu’il n’y aura pas de solution à la question basque sans passer par le droit à l’autodétermination. Les dernières élections au Pays Basque sud confirment cette affirmation. Nous participerons à la manifestation du 10 novembre à Bayonne en faveur des droits des prisonniers basque. Nous restons disponible pour toute action de solidarité et de mobilisation pour exiger et obtenir la libération d’Aurore Martin.

    Montreuil, le 1 novembre 2012

  • Que le collectif Bellaciao ouvre une pétition en ligne afin de recueillir le plus nombre de signatres pour la libération d’Aurore Martin en criant haut et fort que le fascisme qu’il soit rose ou noir ne passera pas

  • On a beau s’attendre à tout des sociaux démocrates au pouvoir mais la en deux jours ils ont fait fort.
    Cirage de Rangers à Nettanyaou et livraison de la camarade Aurore Martin.
    Ça donne du cœur à l’ouvrage. On va pas les laisser faire.
    Résistance face au Nouvel Ordre Mondial.

  • AURORE MARTIN est, et c ’est son droit favorable à l’indépendance du PAYS BASQUE , je ne le suis pas , mais je m élève contre cette arrestation et extradition arbitraire et tous les démocrates quelle que soit leur opinion sur le devenir du pays basque devraient apporter leur soutien à AURORE .

    Il s ’agit d ’une très grave atteinte aux libertés et à droit fondamental constitu
    tionnel , celui d ’adhérer à l ’organisation de son choix pour défendre ses idées et ses opinions .

    AURORE au regard de la loi française n’ a commis aucun délit , d ’ailleurs si c ’était le cas elle serait poursuivit par la justice française , NON elle est livrée " à la justice espagnole" parceque l’état espagnol a décrété
    que BATASUNA , parti légal en FRANCE , est illégal en ESPAGNE parce qu "elle apporterait son soutien à ETA .

    En appliquant une telle théorie , l état français peut demain livrer n’importe qui à un pays tiers qui jugerait qu’ appartenir à telle ou telle organisation
    française est un acte terroriste .

    Un telle décision déshonore la FRANCE mais encore plus ceux qui l’ ont mis en pratique .

    Face au boycott des médias , il faut faire le maximum de bruit autour de cette affaire , utiliser tous les moyens d ’actions et de pression , harceler les parlementaires interpeller nos responsables nationaux syndicaux , pour que s élève dans le pays une contestation telle que le pouvoir socialiste revienne sur sa décision .

    SOLIDARITE TOTALE AVEC AURORE MARTIN

    • Vous savez que dans les plus grandes villes il y a des..consulats d’ESPAGNE, des Préfectures et des permanences d’élus PS..?

      je connais un peu, parce qu’avec des militants cocos, pour exiger la libération u p’tit Jean PHILIPPE Casabonne , en oct 87, en invitant tardivement les médias...on a occupé ce Consulat....et ainsi popularisé médiatiquement le deni de Justice, la complicité socialo-socialiste des Mitterrand- GONZALEZ..

      je dis ça..j’ai rien dit..

      A.C

      Ceci étant, solidaire de l’appel du Collectif, je précise que les appels à la démission de tels ou tels élus ou ministres, cela n’a jamais été mon "fort"..
      C’’est mon modeste point de vue sans grand intérêt : je pense simplement que c’est cibler des "porteurs de chapeaux", des seconds couteaux (certes nuisibles )et que cela peut dédouanner les commanditaires..

      Mon opinion est marginale, làn’est pas l’essentiel qui est de faireentendre la COLERE etlasolidarité

      chutt

      A.C

    • Communiqué du NPA Pays Basque : Aurore Martin extradée à Madrid. Les scélérats !
      samedi 3 novembre 2012

      Manuel Valls, premier flic de France, a osé. Il a remis, quatre heures à peine après son arrestation, à la sauvette, honteusement, la militante basque Aurore Martin à la police espagnole dont on sait qu’elle torture. Hollande-Valls ont donc appliqué le mandat d’arrêt européen (MAE) qui menaçait Aurore depuis deux ans et que Sarkozy-Guéant n’avaient pas mis à exécution face à la mobilisation quasi-unanime en faveur de la militante.

      Aurore risque désormais jusqu’à 12 ans de prison.

      Faut-il rappeler qu’Aurore Martin faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen à la demande de Madrid pour des faits de participation, en 2006 et 2007 à 6 réunions publiques, 4 dans l’Etat espagnol, deux en France et la rédaction d’un article dans le journal Gara, journal parfaitement légal, dans tous les kiosques du pays basque. Son crime ? Etre membre du parti politique Batasuna, illégal dans l’Etat espagnol, parfaitement légal en France. 6 réunions publiques, un article ! Comme le rappelle le Syndicat de la Magistrature : « Il n’y a ni armes, ni contacts avec ETA, ni apologie de la violence, rien ». Bien au contraire, Aurore Martin a prôné dans ces réunions et cet article la solution d’une paix négociée, en Pays basque. Tout comme son parti, Batasuna, depuis deux ans, tout comme l’immense majorité de la population basque qui aspire à la paix enfin. Et aujourd’hui en Iparralde, Aurore est une militante active au sein de Bake Bidea, en faveur de la résolution politique, démocratique et pacifique du conflit basque.

      Cette extradition est donc une provocation policière qui vise la liberté d’expression de ceux qui, de part et d’autre des Pyrénées, considèrent que la solution à 40 années de guerre est enfin à portée de main. C’est l’acte odieux de deux gouvernements qui veulent donc attiser la violence, poursuivre la guerre et continuer à verser le sang. Manuel Valls est un pyromane dirigé par un irresponsable, Hollande, qui, aussitôt élu, tourne le dos à ses promesses (déclaration de juillet 2011). Le gouvernement Hollande, avec en fer de lance son ministre de l’intérieur Valls en lien étroit avec le gouvernement Rajoy, tente de saboter le processus de résolution du conflit.

      Les comités NPA du Pays basque sont inconditionnellement aux côtés de toutes celles et tous ceux qui exigent la liberté pour Aurore Martin !

      Nous appelons aux rassemblements et initiatives qui seront organisés pour demander la libération d’Aurore et son retour en Euskal Herri, entre autres celle du lundi 5 novembre à 13h00 devant la sous-préfecture de Bayonne.

      NPA Pays basque, 2 novembre 2012

    • PaysBas (très très bas) n’est pas un irresponsable. C’est une couille molle vendue au Kapital.

  • Les Basques descendront dans la rue le 10 novembre à Bayonne....

    Quand va t-on nous annoncer une manif à Paris en soutien à Aurore et pour dénoncer cette extradition honteuse...?

  • La vidéo du transfert d’AuroreMartin

    bellaciao.org/fr/spip.php ?article131180

    #freeaurore

  • et l’histoire ce répète sans cesse, souvenons-nous, toute cette bande : Royale, Hollande....(sauf DSK si je me souviens bien) se prononçaient contre la libération des membres d’Action Directe, et Georges Ibrahim Abdallah et tant d’autres révolutionnaires ou prisonniers politiques qui pourrissent en zonzon.
    Souvenons-nous, même gravement malade Joëlle Aubron, atteinte d’une tumeur cérébrale , Nathalie Menigon, plusieurs AVC, n’ont eu aucune clémence ou au bout de combien de temps...
    Oui oui oui, soutenons Aurore !!!

  • Une observationtrès perso :

    ça m’énerve un pu (pardon ) que chacun poste SON article ce qui rend impossible tout échange..

    passons......Après tout, comme toutble monde ici, je suis accepté et "charbonnier est maître chez lui"..

     :)

    Je mets cette dépêche d’agence ici, pour pas en "rajouter"..

    Les membres du collectif Bake Bidea, réunissant des militants de droite et de gauche, ont tenu une conférence de presse samedi pour dénoncer l’arrestation de la militante basque.

    Des représentants de partis politiques, syndicats, associations et membres de la société civile réunis samedi lors d’une conférence de presse à Bayonne ont demandé des explications à François Hollande sur les conditions de l’arrestation et la remise à l’Espagne jeudi de la militante basque Aurore Martin.

    "En juillet 2011, François Hollande en vacances au Pays basque avait demandé la clémence à Claude Guéant concernant Aurore Martin. Que pense-t-il aujourd’hui de son ministre de l’Intérieur Manuel Valls ?", a demandé Laurence Hardouin, de la Cimade.

    "Nous avions dénoncé l’application de ce MAE (mandat d’arrêt européen) pour un délit d’opinion lors du précédent gouvernement. L’orchestration de la remise à l’Espagne est inadmissible", a-t-elle estimé.

    "On nous dit que cette arrestation est fortuite. Je demande au gouvernement de procéder à une enquête", a de son côté déclaré le sénateur des Pyrénées-Atlantiques Jean-Jacques Lasserre (Modem).

    L’écologiste Martine Bisauta, adjointe au maire de Bayonne, a demandé à "François Hollande, président normal (…) de répondre normalement à notre question".

    Représentants du PCF, du NPA, du PS, du Modem, de l’UMP, et de partis indépendantistes basques, et aussi des syndicats CFDT, CGT cheminots, LAB (syndicat basque), ELA (syndicat majoritaire au Pays basque espagnol) et de la Ligue des droits de l’Homme réunis sous la bannière du collectif Bake Bidea (Le chemin de la paix),
    ont tous demandé qui était à l’origine de l’arrestation et pourquoi la France a fait droit à la demande de l’Espagne.

    Selon la sénatrice PS des Pyrénées-Atlantiques Frédérique Espagnac, "il est nécessaire que le gouvernement réponde, pour le bon-vivre en Pays basque". "Nous allons solliciter le gouvernement, intervenir auprès des autorités espagnoles par l’intermédiaire de notre ambassadeur et saisir le Conseil constitutionnel", a-t-elle déclaré.

    Alice Leicehaçagar, conseillère régionale (Verts), a résumé le sentiment général : "Nous nous attendions à ce que le gouvernement nous aide à mener à bien le processus de paix au lieu de se livrer à des provocations".

    Sylviane Alaux, députée socialiste (PS) des Pyrénées-Atlantiques, a conclu : "Je suis socialiste, je tiens à rester à l’intérieur de mon parti pour porter votre message" (mais) "je veux que mon gouvernement soit l’artisan de la paix".

    Les membres du collectif Bake Bidea appellent à un rassemblement le 5 novembre à 13h30 devant la sous-préfecture de Bayonne.

    D’un côté, ça démontre que la gène s’empare de pas mal de gens et donc :
    tant mieux pour AURORE.

    De l’autre,... ces élus PS, Verts, qui à Bayonne seront en manif -avec des mecs de l’UMP..-et à Paris dans cette majorité de "balances" et de livreurs d’otages, ...ça fait un peu"fourre-tout", pyromanes et pompiers main dans la main..

    C’est quoi ce" collectif Bake Bidea" ??qui"demande des explications" ??

     ????

    On se rassemble de façon CON sensuelle sous prétexte d’un mot d’ordre est écrit en "basque" ?

    Ya pas de ROMS au moins ?

    Parce que sinon UMP et PS vont les "délocaliser" !


    Baquet- Bidet ?
    ah...bon..

    A.C

  • les socialistes sont les dignes héritiers de la SFIO qui a toujours été du coté des bourreaux . que ce soit sous l’occupation ou ils ont fourni avec la droite et l’extrême droite les gros bataillons de la collaboration au travers du gouvernement de vichy , plus tard la guerre d’Algérie , an 1948 jules Moch ministre de l’intérieur envoie l’armée avec les chars contre les mineurs en grève . une fois de plus les masques tombent ,ils ont choisis leur camps depuis longtemps ,celui du capital contre les travailleurs . bref rien de nouveau ils sont dans leur rôle . soutenons le combat pour la libération d’Aurore Martin , et pour la liberté de pensée , qui quoi qu’on en dise est de plus en plus menacée . sam82 .

  • Jean-Marc Ayrault et François Hollande même désillusion suite à l’élection de Mittérant. Pire que Guéant, Lepenne, Sarko : Valls, il faut l’envoyer valser à 1000 temps dans les oubliettes de la république démocratique. Voir également le blog www.occitaniaactu.eklablog.com pour d’autres réactions d’élus français ou basques du sud.

  • Elle n’a pas la honte la Taubira de se vautrer aussi minablement dans un légitimisme de façade ? Et la juridiction d’exception et la torture et tout ça hein ? Et l’article 695 -22 du cPP ??? LAMENTABLE. POLICE JUSTICE MILICE DU CAPITAL


    Face à la polémique sur l’arrestation de la militante basque, la ministre de la Justice Christiane Taubira a défendu la légalité de la procédure dans un communiqué samedi soir.

    L’extradition de la militante basque Aurore Martin vers l’Espagne « s’est opérée dans le strict cadre du mandat d’arrêt européen », qui est une « opération de juge à juge, les autorités gouvernementales n’intervenant plus », a affirmé samedi la Chancellerie.

    Dans un communiqué, la ministre de la Justice Christiane Taubira « rappelle que la remise de Mme Martin à la justice espagnole s’est opérée dans le strict cadre du mandat d’arrêt européen », et souligne que l’intéressée avait épuisé toutes les voies de recours juridiques, jusqu’à la cour européenne des droits de l’homme (CEDH).

    Des responsables politiques, notamment de gauche, de syndicats, d’associations et de simples citoyens ont condamné l’interpellation de la militante de Batasuna, première Française remise à l’Espagne dans une affaire basque.

    « Le mandat d’arrêt européen est une opération de juge à juge, les autorités gouvernementales n’intervenant plus », et est « utilisé pour une liste précise d’infractions graves (et, en particulier, la participation à une association de terroristes) », explique le ministère.

    Cette procédure est « uniquement conduite par l’autorité judiciaire, laquelle émet seule le mandat (dans le cas d’Aurore Martin, le juge d’instruction espagnol), contrôle seule sa régularité (le parquet général et la chambre de l’instruction de Pau, puis la cour de cassation, puis la cour européenne des droits de l’Homme de Strasbourg, qui ont successivement rejeté tout ou partie des recours de Mme Martin) et décide seule de son exécution (le parquet général de Pau, lié par le dispositif de la décision de la chambre de l’instruction, décision devenue définitive) », selon la même source.

    Après son arrestation jeudi lors d’un contrôle routier, Mme Martin a été remise aux autorités espagnoles le même jour, vers 21H00. « Aurore Martin a comparu le (vendredi) 2 novembre au matin devant un juge de l’audience nationale de Madrid. Elle a été placée sous mandat de dépôt », précise la Chancellerie.

    Le mandat d’arrêt européen avait été mis le 13 octobre 2010 par les autorités espagnoles, « aux fins de poursuites pour des faits de participation à une organisation terroriste », rappelle le ministère.

    Mais « le 23 novembre 2010, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau ordonnait la remise partielle d’Aurore Martin à la justice espagnole uniquement pour sa participation aux manifestations publiques illégales de Batasuna s’étant déroulées sur le territoire espagnol », laissant ainsi de côté les accusations de terrorisme, selon le communiqué.

    http://www.liberation.fr/societe/2012/11/03/aurore-martin-extradee-dans-le-strict-cadre-du-mandat-europeen-selon-la-chancellerie_857937

    • Pour préciser le propos de LL

      L’article 695-22 du Code de procédure pénal prévoit plusieurs conditions dans lesquelles un Etat peut ne pas donner suite à un MAE. Il peut ainsi être refusé "s’il est établi que ledit mandat d’arrêt a été émis dans le but de poursuivre ou de condamner une personne en raison de son sexe, de sa race, de sa religion, de son origine ethnique, de sa nationalité, de sa langue, de ses opinions politiques ou de son orientation sexuelle".

      Opinions politiques...
      Même du point de vue du formalisme juridique, ils ne tiennent pas la route...

      Arrêtée vers 16h, remise à la guardia civil vers 20h... A la frontière...

      la "coutume" en matière d’extradition, c’est de les envoyer à Paris puis par avion à Madrid.

      C’est un coup monté.

    • ’la "coutume" en matière d’extradition, c’est de les envoyer à Paris puis par avion à Madrid.’

      Je ne savais pas qu’il existait une "coutume" en matière d’extradition.
      Juste comme ça ! Au point de vue financier, cela revient tout de même moins cher d’emmener une personne à moins de 50km de la frontière que de faire 750km en voiture pour ensuite affréter un avion spécial pour aller à Madrid. Mais je dis ça, je dis rien !!!

    • Ben oui mais Paco a raison parce que le Pole anti terroriste il est à Paris et normalement ça doit passer par là !

    • Et venez pas nous faire chier avec ce que coûte le déplacement d’un accusé de terrorisme, c’est pas nous qui faisons les lois ! on s’en passerait volontiers même !

    • Je vais aller encore plus loin.

      Il me semble évident qu’arrêter une militante BASQUE d’un parti autonomiste BASQUE vise à la fois les origines ethniques ET les opinions politiques de la personne poursuivie.

      Que DONC on rentre éminemment dans le ° de l’article 695-22 du CPP SI "ON" -Hollande- LE VEUT.

      - > D’autant qu’il faut se rappeler, comme l’a justement fait souvenir Paco, que Audiencia Nacional, en plus d’être une juridiction d’exception (il faut savoir ce que ça implique hein !) ,est une juridiction qui a couvert maintes fois des actes de TORTURE. Ce que nous savons en France.

      PAR AILLEURS

      Où est il écrit dans cette architecture que la définition de "terrorisme" unilatéralement donnée doit être celle du pays d’exécution poursuivant ?
      LA COHERENCE DU SYSTEME EUROPEEN pourrait exiger qu’en matière de terrorisme la poursuite ultime soit fondée sur une décision EUROPÉENNE

      Il se trouve que cette décision européenne existe, il s’agit du Règlement d’exécution (UE) n ° 610/2010 du Conseil du 12 juillet 2010 mettant en œuvre l’article 2, paragraphe 3, du règlement (CE) n ° 2580/2001 concernant l’adoption de mesures restrictives spécifiques à l’encontre de certaines personnes et entités dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, et abrogeant le règlement d’exécution (UE) n ° 1285/2009

      (http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2010:178:0001:01:FR:HTML) ( je crois que MEME ETA n’est PLUS sur cette liste ,et BATASUNA n’y est certes pas en tout cas)

      On pourrait s’attendre ua moins à ce que les MAE qui vise des "terroristes" soient un minimum coordonnés sur la base de ce classement communément admis pour les 27 ?

      Et bien MEME PAS

      D’où le fait que l’on en arrive à cette situation totalement UBUESQUE (et dramatique) que l’on peut être terroriste en-deça des Pyréennées et pas terroriste au-delà !!

      D’om le fait donc qu’il y avait bien et largement , matière à décision politique et même avec une apparence de légalité, pour les culs-serrés.

      Alors bon....

      UNE PLAISANTERIE.

      Que tous ces salopards ne viennent pas nous chanter la messe !

      LIBEREZ AURORE MARTIN

    • Concernant l’article 695-22, il est à prévoir que le gouvernement va s’abriter derrière les validations successives du MAE visant Aurore par la Cour d’appel de Pau, la Cour de Cass’ et la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

      Sa ligne de défense c’est "désolé, mais on ne pouvait pas s’opposer". A peu près la même que celle de Papon ou d’Eichmann.

      Rappelons au passage que cette affaire met une nouvelle fois en lumière le caractère liberticide de toutes ces lois et juridictions d’exceptions créées au départ pour lutter contre les Ben Laden et qui finissent par tomber sur des Coupat ou des Martin, sans empêcher Mehra.

      Et à ceux qui assurent qu’il faut faire confiance à la justice espagnole, précisons qu’Aurore Martin a à peu près autant de chances d’avoir droit à un proçès équitable que Colonna en a eu en France.

    • Mais on s’en fout ! Il s’abrite derrière ce qu’il veut le gouvernement, cette bande de dégueulasses ! Le Droit n’est PAS une science exacte.

      Un MAE ça doit s’exécuter.

      Je n’ai JAMAIS VU une décision de justice s’exécuter SANS PROC SANS PREFET SANS FLIC SANS MINISTRE DE L’INTERIEUR SANS PREMIER MINISTRE

    • alors maintenant les experts-comptables décident aussi des libertés publiques ?

      décidément il y a un truc qui va de travers en France

      je me retiens de vous nommer par ce que vous êtes

  • ENCORE PLUS LOIN (parce que je suis d’humeur taquine et qu’entendre tous ces socialos de MERDE se réveiller les uns après les autres Désir ;, Taubira et cie pour JUSTIFIER l’injustifiable ça me révulse)

    SI DEMAIN le GOUVERNEMENT (de droite) espagnol déclare (UNILATÉRALEMENT) que le PS est un parti en lien avec une organisation terroriste et donc, délibvre un MAE contre Harlem Désir, JM Ayrault, MArtine Aubry etc

    EST CE QUE LA POLICE DE VALLS VA METTRE E MEME ZELE A LES ARRETER ET A LES LIVRER ???

    Ah hahahah

    Mais NON bien sûr. Là , on en trouvera des arguments politique,s diplomatiques et j’en passe hein les "camarades" ?!

    • Je peux modifier un peu, L.L.?

      SI DEMAINun GOUVERNEMENT espagnol déclare (UNILATÉRALEMENT) que Bella Ciao est un média en lien avec une organisation terroriste et donc, délibvre un MAE contre
      EST ce que Marie Georges BUFFET , ministresse de l’intérieur dans un Gouvernement Mélenchon -qui aura succédé àAyrault comme le prévoit le Zorro du PDC, VA METTREL E MEME ZELE pour arrêter ROBERTO, La LOUVE, PACO, et autres cons tributeurs islamogauchisants ?

      Ah hahahah

      Mais OUI... bien sûr. Ils ont déjà des arguments politiques diplomatiques et j’en passe hein les "camarades" ?!

      Même A.C , malgré ses origines catalanes qui font delui un amide VALLS, en compagnie de AUBIRAet d’Harlem DESIR, se retrouvera embastillé àBARCELONe, m^me pas autorisé à regarder les exploits du Barça sur untélévisue
      r

      De toutes façons, on s’en fout..

      Cela entrainera, une réaction partie d’AUBAGNE de la part la tendance " la RIPOSTE" : demande de révision des statuts du P.S.D.C.P(Parti SOCIAL DEMOCRATE Citoyen et Populaire),

      OUI..ce nouveau machin deGôôche..aura vu le jour en 2014, avec un congrès des Pinés fusionnant PS , FDG et quelques Verts, enprésence des délégations del’internationale Socialiste, avec en vedette FELIPE GONZALEZ, grand précurseur d’accords "européens" et "FRANCO(!!)-Espagnols" pour chasse aux ennemis de la DEMOCRATIE Européenne ,en lien étroit avec TONTON le Francisquain de Jarnac.


      Pardon, mais c’est juste un sourire qui n’enlève rien à cette légitime colère qui nous rassemble.

      bisouxx

      Alain dit A.C

      NB

      Vous pariez que ce soir sur RTL, Bayrou aussi va se joindre au choeur européiste et cependant..en palois opportuniste, demander de la "clémence" à ses amis espagnols ?

      NB bis

      Dans l’échange PACO- RICHARD P, (les "pourquoi" de ce qui apparait cematin comme un "boomerang" pour Hollande,) je compulse quelques docs perso..et quelques sources déjà anciennes pour apporter , si possible, dans le débat, un point de vue qui insistera sur la cohérence de cette décision dans l’actuelle phase de la CRISe du K..et ses "incertitudes" continentales quant aux "risques" pour le Capitalisme de se retrouver "nu" face aux contradictoires "bougés" d’opinions publiques.

      Mais c’est dimanche...On repose le neurone. ;

       :)

  • Valls balance la vérité juridique ET politique : c’est le Proc. DONC, c’est BIEN LE GOUVERNEMENT (les forces de police n’ont fait que prêter leur concours) - techniquement parlant ce n’est pas inexact.

    C’est même PIRE donc et comme je le disais depuis le début, ce n’est PAS VALLS SEUL c’est LE GOUVERNEMENT AYRAULT ET HOLLANDE.

    Un Procureur, c’est un bras armé du Gouvernement. Une autorité aux ordres. PUNTO.

    http://www.sudouest.fr/2012/11/03/arrestation-d-aurore-martin-manuel-valls-se-defend-dans-sud-ouest-869616-4018.php

    • Henri Labayle, spécialiste du droit européen de l’immigration et de la sécurité intérieure européenne et professeur à l’Université de Pau et des pays de l’Adour apporte cette précision ;

      "C’est une décision politique de première importance, dit Henri Labayle. On ne peut pas imaginer qu’une décision de cette importance ait pu être prise sans que Matignon ou l’Elysée ait été mis au courant. Même si le contrôle de gendarmerie était fortuit, il fallait un feu vert du gouvernement pour confirmer l’arrestation d’Aurore Martin."

      Allons plus loin M. Le Professeur. On ne peut pas l’imaginer tout simplement parce que nous avons confirmation juridique de ce que nous savions depuis toujours, avec l’arrête France MOULIN de la CEDH : le PArquet français n’est pas une autorité judiciaire indépendante !!!

      C’est bien le BRAS ARME du gouvernement !

  • Il semble évident que (normalement) le gouvernement a donné son feu vert. A moins qu’il y ait une entourloupe destinée à le mettre en difficulté.

    Si Hollande est derrière tout ça, ce qui est le plus probable, pourquoi a-t-il fait ça ? Quel est son intérêt ? A priori il a tout à perdre sur ce coup. Quelle est la motivation souterraine ? Que sera le retour sur investissement ? Venant d’où, de qui ?

    Si ce n’est pas le cas, qui tire les ficelles ? Dans quel but ?

    Quand Valls Hollande s’en prennent aux Roms, on sait pourquoi (jouer sur le racisme d’une partie de l’électorat, rideau de fumée...), quand Hollande fricote avec Nethaniaou, on sait pourquoi, quand le gouvernement ménage les riches, on sait pourquoi, etc.
    Mais là je ne comprends pas le pourquoi. Une vraie bourde qui va le plomber encore plus, ou bien quelque chose d’encore plus machiavélique que tout ce qu’on imagine ?

    Chico

    • CHICO , j ai peut-être une explication , BILDU , la coalition indépendentiste basque vient de remporter un énorme succès aux élections régionales , en recueillant près de 25% des voix et arrive juste derrière le parti autonomiste centriste PNV , dont une partie des électeurs sont également favorables à l indépendance mais ne veulent pas voter par BILDU qu’ils considèrent trop à gauche et encore trop proche de l ETA .

      Ce résultat a fait l’effet dun coup de tonnerre en ESPAGNE ou jusqu’à ce jour la propagande officielle était de dire que les indépendantistes étaient ultra-minoritaires , mais ce résultat a également eu un très grand retentissement dans le pays basque nord ( français) et au moment ou la demande de négociation d un statut spécial se fait de plus en plus pressante au pays basque français , je pense que le gouvernement français craignant que LeffetBILDUfasse tâche d huile dans notre pays , a opté pour une stratègie répressive pour couper les éléments le plus "radicaux" de la population en les faisant passer pour de dangereux terroristes qui ne peuvent donc en aucun cas participer aux discussions sur le statut spécial des départements basques .

      Le gouvernement français veut bien discuter d un statut spécial avec les élus BASQUES PS ou de droite qui ne revendiquent que des changements mineurs mais il ne veut en aucun cas discuter avec les partis autonomistes ou indépendentistes et encore moins avec ceux qui ont des liens aves les indépendentistes du sud , comme AURORE MARTIN et ses camarades .

      En agissant ainsi le gouvernement français se fourvoit , car son attitude ne peut que renforcer la soladirité autour des indépendentistes et renforcer un mouvement pour l’instant minoritaire au pays basque français .

      La "livraison" d AURORE à la police espagnole , n ’est pas seulement une ignominie , c ’est également une faute politique majeure .

    • Devant l’ampleur des protestations , JL MELENCHON vient de se fendre d ’un tout petit tweet :

      "l’expulsion vers l ESPAGNE est un scandale contraire au droit , le PS a changé de camp ..."

      outre le caractère opportuniste de cette "réaction" il faudra que Jl MELANCHON choisisse son camp et nous explique comment le FDG peut rester dans la majorité puisque d après lui le PS a changé de camp ( révélation tardive ) ...

    • Sous l’autre "françois" il y a eu l’affaire GreenPeace (1985), qu’allait faire la France en Nouvelle-Zélande ? Que de questions aussi...il est tout autant étonnant que quelque temps avant, "GreenPeace France" avait des problèmes...noyauté ensuite par des militants du PS...(comme par hasard...)...

      Etonnant aussi le peu de réaction des écologistes français d’alors...

      Fernando Pereira (photographe de GreenPeace y avait laissé la vie)...pour la petite histoire l’un des nageurs de combat (ayant déposé la deuxième bombe) selon certaines rumeurs se trouvait être Gérard Royal (frère de Ségolène)...reconverti depuis...comme d’autres...

      Le terrorisme d’État c’est bien plus grave que le délit d’opinion (qui en droit n’existe pas)...

      Attendons-nous à des dérives de plus en plus sournoises probablement, pauvre France !

    • Les arguments avancés par Mélenchon sur son blog. le statut de citoyenne Française d’Aurore Martin plus important que les droits de l’Homme.

      "Mais le syndrome Jules Moch est dorénavant profondément engagé. En atteste l’expulsion honteuse d’Aurore Martin. Je sais que bien des lecteurs seront surpris de me voir en défense d’une militante du Parti indépendantiste basque Batasuna. Ceux-là vont apprendre à me connaître autrement que sous le jour des caricatures qui circulent à mon sujet. En toute circonstance je défends le droit pour chacun d’être traité à égalité de droit. Je sais parfaitement que ce Parti est interdit en Espagne. Mais il est légal en France. Et cela me suffit pour défendre le droit à la liberté d’Aurore Martin, citoyenne française. Et ce n’est pas un détail à mes yeux qu’elle soit française. Totalement. Avec la totalité des droits qui s’attachent à ce statut. Les républicains de mon acabit doivent donc mettre leur point d’honneur à défendre cette femme à qui d’aucuns nient ses droits d’une manière qui semble lui nier aussi sa carte d’identité."

      Le ministre de l’intérieur (dont dépend la gendarmerie qui a arrêté Aurore Martin) "s’explique" par une interview donnée dans Sud Ouest Dimanche. Il se défausse sur "les règles fondamentales de séparation des pouvoirs" .

      Dans son interview, il provoque un doute sur un éventuel délit d’opinion :

      "l’Etat espagnol est souverain et démocratique, et je fais confiance en la justice espagnole pour traiter le cas d’Aurore Martin en tenant compte du fait qu’elle n’a pas de sang sur les mains."

      Mais à la question suivante de Sud Ouest, le doute est levé :

      Ne tombe-t-on pas, dans le cas d’Aurore Martin, dans le délit d’opinion ?

      Réponse du ministre de l’intérieur, chargé de garantir les libertés et les droits :

      "Je le récuse. Dans une société démocratique, il n’y a pas de place pour des actes et des discours de violence".

    • on peut effectivement s’interroger sur le coup a triple bande. soit concocté par police officielle // avec le pretexte du controle "au hazard" ou effectivement un coup tordu de ces méme services agissant dans la gendarmerie ou en association. tous a bayonne soutien à aurore Martin

    • Monsieur Mélanchon,
      Dois- je vous rappeler que le dispositif qui sert de pitoyable argument à vos ex compagnons de parti Socialiste,est celui que VOUS, et toute la bande Maastrichienne ont mis en place-et cedepuis l’ACTE UNIQUE que vous avez voté-en insultant copieusement , au passage les militants qui, comme moi, refusaient, en argumentant parla distribution des textes concernés, qu’un jour je ne sais quelle "disposition bruxelloise" soit une couverture pour que des ETATS ("républicains" ou "royalemnt héritiers de dictatures) transforment un dispositif"régalien" de "maintien del’ORDRE (capitaliste certes) en brigade de répression continentale pour échange de TOUT ce qui perturbe le scénario qui entend nous expédier à l’âge de pierre ..avec comme riposterrrévolutionnaire, le sanglot"citoyen" , "républicain" etc etc. ;

      M.Mélenchon,

      Certes votre condamnation de ce déni deJustice est appréciable car dans l’Urgence pursauver AURORE, nous ne rejetons personne qui isole encore plus les canailles...

      Mais , le combat présent exige toujours qu’aucune concession ne soit faite aux luttes passées.

      sans quoi, on enfume l’avenir..

      Salutations communistes

      Alain Chancogne

      Commentaire publié ici -puisque je sais qu’on compulse pourvous, Bella CIAO- et puisque le défenseur des LIBERTES que vous êtes m’interdit par censure méprisable, tout commentaire sur votre blog, aussi bien protégé par vos modérateur que les"libertés dans la lutte contre le terrorisme" le sont par Bruxelles, PARIS et MADRID.

      Une parenthèse :

      A l’occasion, pourrais je avoir(vous avez des porte voix ici)..les références à ce que futvotre comportement quand je participais activement aux initiatives pour voler au secours du jeune J.P CASABONNE ?

      Quand, aprèss avoir occupé le Consulat d’ESPAGNE, nous étions, NOUS, au Tribunal d’audiencia Nacional, avec d’autresmilitantsv enus de france, matraqués par la Guardia Civil-alors que témoins habilités -,.., sauvé de la sauvagerie par un Consul de France ,courageux !

      Alors que votre amiJorge SEMPRUM, me faisait savoir la veille , qu’un ancien déporté alors militant duPCE...n’entendait pas, devenu Ministre Socialiste delaCulture, intervenir auprès de son CHEf de Gouvernement pour éviter 7 ANS de géole à un jeune étudiant palois ?

      Je pense, sauf erreur, que vous étiez pourtant déjà militant républicain et de Gôôche, et si ma mémoire ne me trahit pas , sénateur depuis 1986..

      Je m’engage à donner ici les infos que je ne retrouvent pas sur GOOGLE..

    • Dans la mesure où c’est le parquet général de Pau qui a ordonné la remise d’Aurore Martin à la Guardia Civil, il paraît impensable que la Chancellerie n’ait été informée de rien. Taubira est restée absolument muette sur ce point.
      S’il s’agissait d’un coup de billard à 3 bandes, le complot mettrait en jeu à la fois la gendarmerie et le Parquet. C’est un peu gros, non ?

  • Il faut la libération sans délai d’Aurore Martin !
    La France est entre les mains de personnages qui ont pas obligatoirement les mains propres (1) ... de plus ils continuent certaines orientations de la politique libérale et répressive de Sarkozy (lui aussi ancien ministre de l’Intérieur...).
    C’est une atteinte grave contre une femme dont le seul délit est celui d’avoir une opinion, la question est de savoir si aujourd’hui on a encore ce droit ?

    Monsieur Valls arrivez-vous à dormir ?
    Monsieur Valls vous devriez donner votre démission avant que tout se retourne contre vous !

    Je pense que pour les basques il faut maintenant qu’ils aillent plus loin, qu’ils demandent leur autonomie, basques d’Espagne et basques de France vous êtes frères et soeurs.
    Une compagne est en prison, quels sont les faits qui lui sont réellement reprochés ? Sinon qu’appartenir à un groupe politique ?

    Nous sommes tous alors menacés par des personnages comme Valls !

    1) Faut-il vous rappeler Monsieur Valls que vos petits amis de l’Essonne se frottent les mains, ils font bien des affaires...vous criez il fut un temps (pas si éloigné) "au scandale d’État" concernant la dérive financière (et immobilière...) du plus grand chantier hospitalier de France (CHSF)...n’est-ce pas plus délictuel que de ruiner les fonds publics ? ...que d’accepter (vous êtes le président du Conseil de surveillance du CHSF)...le paiement de millions d’euros à la société EIFFAGE créant encore plus de déficit pour ce centre hospitalier...
    N’est-ce pas plus délictuel que de favoriser des opérations immobilières douteuses ?
    Ce n’est que le début de la valse...

  • A quelle adresse (si quelqu’un la connait) ou via quel comité, avocat ou autre peut on lui ECRIRE, car le soutien immédiat et direct est, lui aussi, important pour le moral ....

  • Pour écrire à Aurore Martin :

    Aurore Martin
    CENTRO PENITENCIARIO MADRID V (SOTO DEL REAL).
    Ctra. Comarcal 611, km. 37,6
    28770 Soto del Real (Madrid)

    • Ainsi donc le maréchal des logis Valls a apposé un démenti quant aux interrogations liées aux conditions de l’arrestation d’Aurore M..

      Ce démenti mérite qu’on s’y arrête car il serait risible si une camarade n’était pas en prison.

      Les premiers faits rapportés par la presse :

      « Aurore Martin, qui vivait à Saint-Jean-Pied-de-Port, était seule dans la voiture au moment de son arrestation à Mauléon. Le gendarme qui l’a contrôlée a procédé à son arrestation après avoir consulté le fichier des personnes recherchées. En suivant, la jeune femme a été transférée à Pau, au groupement de gendarmerie, auprès de la Section de recherches, où elle est restée jusqu’à 18 h 50.
      Aurore Martin a été remise à la guardia civil hier à la frontière à Biriatou, à 20 h 45. La Section de recherches de Pau avait organisé une opération leurre dans la vallée d’Aspe pour faire croire à un passage du convoi à la frontière via Canfranc, où se trouve un commissariat international. »
      Sud ouest 2 11 2012 7h56
      Soit le lendemain matin de l’extradition, après l’arrestation vers 16h30.

      Il s’agirait d’un contrôle « fortuit » avec recherche « aléatoire » d’alcoolémie.

      Suivons le raisonnement de Valls :

      Aurore M. était « localisable » sans problème. La presse indique son domicile et son lieu de travail (sans parler de la localisation des portables et autres). Elle est arrêtée aux abords de Mauléon où résident ses parents.
      Donc, l’adjudant Normal (du nom de son président) installe un contrôle avec sa patrouille aux abords de Mauléon. D’autres témoignages indiquent qu’un autre contrôle se serait trouvé sur une autre route qu’ A.M. aurait pu emprunter. Normal.
      La Toussaint (jour férié où les organisations « progressistes » sont quasiment en veille, simple coïncidence) est un jour réputé pour ses repas bien arrosés…
      Donc, Normal qui a du flair installe son contrôle pour faire un carton sur les conducteurs alcoolisés vers… 16H30… normal.
      Aux alentours de Mauléon, bourg de 3000 habitants, enfoncé dans les terres (à 90km de Bayonne), éloigné d’autres villes plus importantes, accessible par des routes intérieures (pas de grosses nationales…), il doit y avoir un paquet de voitures… normal.
      Normal ne se contente pas d’un contrôle normal éventuellement suivi d’une consultation du fichier des voitures volées. Il consulte le fichier des personnes recherchées… Normal…
      Il y a une gendarmerie à Mauléon… Aurore M. n’y est pas conduite mais emmenée immédiatement à Pau distante d’environ 60km… Normal.
      Et ce au centre de recherches composé de (source Gendarmerie Nationale) :
      • un pôle opérationnel
      • une brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires, doté d’un groupe d’investigation criminelle
      • un centre opérationnel et de renseignement
      • une cellule de prévention situationnelle (référent sûreté)
      • d’une section des systèmes d’information et des communications
      Normal…
      A 18h50, elle est emmenée à la frontière (la « particularité » de ce transfert direct a déjà été mentionné ici par LL et moi-même), après qu’une « opération leurre » aie été organisée dans des temps records. Normal…

      La question centrale de la mobilisation est la dénonciation de l’extradition et l’exigence de libération d’Aurore.

      Pour autant, Valls la honte ne doit pas s’en sortir avec son démenti. Toute la lumière doit être faite sur les conditions de son arrestation.

  • LE PCF sort-il de son assoupissement , ou l’ampleur des réactions hostiles à l’extradition d AURORE MARTIN l’oblige t-il à hausser le ton ?

    Toujours est-il que la première page du site officiel du PCF de ce jour , s’ouvre sur une protestation contre l’ arrestation d AURORE et la violation du droit qu ’elle entraine ...

    Toutefois la cible du parti se circonscrit à MANUEL VALLS , comme si ce dernier n ’était pas membre du gouvernement soutenu par le PCF ... de plus toujours aucune proposition d ’action ...faut quand même pas exagérer les critiques à l égard d’une majorité dont on vient de confirmer que l’on est un des membres ...ou alors ce serait de l autocritique et ça c ’est stalinien !!!

  • Les citoyens français sont "assourdis par le concert de protestations des militants du PS " !!! contre le sinistre de l’Intérieur, déclarant hypocritement n’y être pour rien( et les hauts responsables de l’État complices) agissant en lâches collabos comme Pierre Laval qui autorisa la Gestapo à pourchasser les résistants français en Zone libre et organisa la rafle du veld’hiv .

    Notons que les UMP ET L’Extrême droite n’ont pratiquement pas réagi pour condamner cette prise d’otage d’une citoyenne française

    Heureusement les saines réactions venant en particulier de la part du NPA , du PC et du Parti de gauche. se multiplient sur Bellaciao : témoignages d’indignation multiples et pratiquement unanimes contre ces méthodes des libéraux .

    Comme "J’accuse" Tous ensemble Révoltons nous autour de ce symbole :

    -Libérez Aurore Martin

    VALSS-VICHY Démission

  • Plusieurs élu(e)s du pays basque ont immédiatement réagi, par le communiqué reproduit ci-dessous, à l’arrestation d’Aurore Martin et à son extradition en Espagne. Nous pouvons, en contresignant leur appel lui manifester notre soutien...

    http://www.soutenirauroremartin.fr

Derniers articles sur Bellaciao :