Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Communiqué sur la crise andine, du Groupe Parlementaire européen GUE/NGL

jeudi 6 mars 2008 - Contacter l'auteur - 1 com

COMMUNIQUE DE M. FRANCIS WURTZ,

PRESIDENT DU GROUPE PARLEMENTAIRE GUE/NGL, CONCERNANT

L’INCURSION MILITAIRE DE L’ARMEE DE COLOMBIE EN EQUATEUR

Le groupe de la Gauche unitaire européenne-Gauche verte nordique
(GUE/NGL) du Parlement européen condamne de la façon la plus ferme
l’incursion de l’armée colombienne en Equateur. Cette opération militaire rompt le climat favorable à la paix qui s’était installé suite à la récente
libération de quatre députés par les FARC.

L’action militaire colombienne, menée avec l’appui des Etats-Unis
avait pour but de tenter de briser les efforts de paix coordonnés par le
président Hugo Chavez, de déstabiliser les pays voisins, et de
régionaliser le Plan Colombie.

Le groupe GUE/NGL se félicite du fait que le président de
l’Equateur, Monsieur Rafael Correa, ait reçu l’appui de la plupart des
gouvernements de la région, - à l’exception de celui des Etats-Unis - .

Les actions militaires, les célébrations de victoires militaires
éphémères de part et d’autres, sont le lot quotidien de la Colombie depuis
plus de cinquante ans. Elles ne contribuent en rien à l’avènement d’une
paix durable et juste que les Colombiens souhaitent et à laquelle ils ont
droit. L’assassinat du porte-parole international des FARC, et de 16
autres personnes, -bombardés durant leur sommeil et non suite à
un combat comme cela a été dit-, rend plus difficile la libération des
otages et la conclusion d’un accord humanitaire.

Le groupe parlementaire de la gauche se félicite cependant que les
FARC aient réaffirmé leur volonté de continuer à rechercher un accord
humanitaire et à procéder à la libération des otages et encourage
les divers pays amis de la Colombie qui se sont engagés dans la
recherche de solutions politiques à continuer dans ce sens.

Le groupe parlementaire de la gauche du Parlement européen rejette
l’escalade belliciste, l’impunité, et les inégalités sociales qui
alimentent le conflit. Il demande à l’Union européenne qu’elle
réaffirme et qu’elle concrétise mieux son engagement en faveur de la paix,
de la démocratie, de la justice sociale, des droits de l’homme et du droit
humanitaire international en Colombie.

Mots clés : Amérique Latine / Sud / Francis Wurtz / Guerres-Conflits / PRC - Parti de la Refondation Communiste /

Messages

  • Cela semble être un bon communiqué, apparemment équilibré mais, et les communistes sont bien placés pour le savoir, l’équilibre, la justice, ce n’est pas renvoyer dos à dos la victime et son bourreau.

    Or, c’est quand même l’impression qui transparait d’abord à la lecture du texte de la GUE/NGL (actions, communiqués, victoires éphémères DE PART et D AUTRE") en les plaçant sur le même plan.
    Plus loin, la balance me semble pencher à droite : on se félicite de la volonté des farc de libérer les otages et pas un mot sur les six cent prisonniers d’état, pas un mot sur les milliers d’assassinats contre lesquels des centaines de milliers de colombiens ont défilé aujourd’hui.

    Il est nécessaire à ce stade de rappeler quelques vérités historiques par deux textes autorisés (d’intellectuels etats-uniens qui plus est) qui bien que datés, gardent toute leur valeur dans l’actualité présente.

    Lettre ouverte à José Saramago de James Petras

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article1996

    Colombie : Le test Chomsky. Pourquoi la fin de la Guerre froide n’a aucune importance :

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article4888

Derniers articles sur Bellaciao :