Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

« Du gars qui a déjà dit que le 11-Septembre, c’est un complot américain, je m’excuse, mais il n’a aucune crédibilité"

mercredi 11 mai 2011 - Contacter l'auteur - 4 coms

L’Assemblée nationale du Québec a adopté hier à la quasi-unanimité une motion pour souligner la mort d’Oussama ben Laden. Seul Amir Khadir s’y est opposé. L’unique député de Québec solidaire a expliqué qu’à ses yeux, le langage de la motion s’apparentait trop à celui d’une certaine droite américaine, notamment « Ruch Limbaugh et Sarah Palin », a-t-il indiqué.

La remarque a insulté l’instigateur de la motion, le chef adéquiste Gérard Deltell, qui a répliqué : « De la part du gars qui a déjà dit que le 11-Septembre, c’est un complot américain, je m’excuse, mais il n’a aucune crédibilité ! »

Tout avait commencé jeudi dernier, lorsque M. Deltell avait déposé une première motion « sans préavis » soulignant « l’importante victoire pour la lutte contre le terrorisme international que constitue la mort » de Ben Laden. Il appelait l’OTAN, « dont les militaires québécois présentement déployés en Afghanistan », à poursuivre sa lutte contre le terrorisme.

La formulation avait paru « un peu Rambo » à la critique en matière de relations internationales du Parti québécois, Louise Beaudoin, qui en avait proposé une autre version. Les parlementaires se sont finalement entendus sur un texte rappelant que « le Québec a été et continuera d’être un allié de l’ensemble de la communauté internationale en matière de sécurité ». La motion salue aussi la « persévérance et la détermination des États-Unis et de ses alliés dans la recherche » d’une plus grande sécurité mondiale. Enfin, elle « réitère son appréciation de la contribution des Québécoises et des Québécois déployés en Afghanistan ». La motion a été adoptée à 92 contre 1.

Même si l’acte d’assassiner Ben Laden peut être considéré comme « illégal », a noté au passage M. Khadir, il est sans doute « légitime » en situation de guerre, a-t-il argué. Dans son discours en Chambre, il avait tenu à rappeler que Ben Laden avait déjà été un allié des Américains. Il aurait préféré que la motion s’inscrive dans la logique du discours du président Obama au Caire, où l’on cherche à résoudre les conflits dans le monde arabe « par un discours d’ouverture, en reconnaissant les causes du terrorisme, et non pas seulement en s’appuyant sur ses conséquences ».

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/323061/khadir-s-oppose-a-une-motion-sur-ben-laden

Mots clés : Attentats-Terrorisme / Canada-Québec /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :