Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Emmanuel Macron estime que "le FN est une forme de Syriza à la française"

mardi 7 juillet 2015 , par Emmanuel Monterroso(Gardanne) - Contacter l'auteur - 32 coms

- Emmanuel Macron estime que "le FN est une forme de Syriza à la française"

Ha bah forcément, tout le monde n’est pas hyper content de la victoire du NON dimanche 5 juillet, lors du référendum sur le plan de sauvetage soumis par la zone euro. Emmanuel Macron, par exemple, est un chouïa déçu par la tournure que prennent les événements.

Ce lundi 6 juillet, le ministre de l’Économie est dans le Sud. En Provence même, pour être précis. Il a répondu aux questions des lecteurs du journal du même nom, et parlé de la Grèce, beaucoup. Et du FN aussi.

Quel est le lien vous demanderez-vous ? Pour Emmanuel Macron, c’est bien simple : il y a un point commun évident entre le Front national et Syriza, le parti d’Alexis Tsipras. Il le dit sans détour :

Le Front national n’est que le visage d’un populisme. Il est, toutes choses égales par ailleurs, une forme de Syriza à la française, d’extrême droite. Mais d’ailleurs vous voyez cette coagulation des contraires se faire. Qui adore Syriza chez nous ? Monsieur Mélenchon et madame Le Pen. Avec qui s’allie monsieur Tsipras en Grèce ? Avec son extrême droite, sa droite souverainiste. Parce que ces populismes sont le même symptôme d’un même mal, qui est l’incapacité des partis démocratiques à apporter une réponse crédible, visible, forte.

Macron : " le FN est un Syriza à la française, c’est le repli sur soi " #macronalaprovence
— La Provence ( Pvj laprovence) July 6, 2015

Mots clés :

Messages

  • Si MACRON-ROTSCHILD voulait faire la promo de MLP et du FN il ne s’y prendrait pas autrement...

  • Le non Grec est une claque pour la grande bourgeoisie européenne.
    Alors permettons les Macrons d’aboyer !

  • monsieur macron n’est-il pas lui-meme une forme degenerative avancée de ministre de l’ecomie de mes deux a lui tout seul ? yannis t’es pas obligé de te moquer garçon

  • Rien d’étonnant et ça vient de loin :

    Si Mitterrand a voulu la montée du FN et a imposé le mot "populisme" pour le désigner, c’est pour que dans la génération suivante de sinistres connards comme Hollande puissent dire que le programme du FN ressemble à un tract du PCF, pour qu’un connard sinistre comme Macron puisse dire que le FN est une forme de Syriza, et pour que les sales cons appelés journaliste fassent systématiquement le parallèle entre FN et PC ou FN et FdG.

    Le peuple devrait voir où sont les vraies complicités : ce parallèle réjouit le FN qui le recherche et indigne les communistes et apparentés.

    Et pourtant, ce mensonge fonctionne à merveille. Sinon, les fachos et les reaganno-mitterrandiens ne le répèteraient pas à l’envi depuis si longtemps.

    Désespérant.

    Et désolant pour le mot populisme qui, avant Mitterrand, désignait en France uniquement un courant artistique pas forcément toujours très fin, pas spécialement de gauche, mais généralement sympa et marrant.

    Il fallait toute la malhonnêteté du petit oncle du peuple et de ses intellectuels officiels pour faire mettre les dialogues de Michel Audiard, les romans de San-Antonio, les sketches de Coluche dans le même sac que les éructations de la famille Le Pen.

  • On a pas tout vu, tout entendu !Tous les pays qui se battent contre l’impérialisme sont catalogués par les médias aux ordres dans ce qu’ils nomment "les régimes" Sous entendu les pays qui n’admettent plus le diktat impérialiste et veulent vivre dans la dignité d’une société que le Peuple a choisi. Le régime capitaliste c’est pas un régime bien sûr , paradis des nantis où les richesses ne se partagent pas ! Des exclus ? Le sont que ceux qui le veulent bien ! On ne peut pas accuser le régime capitaliste parce que les drames qu’il provoque ne sont que "fatalité" et la faute du Bon Dieu ! Très peu de temps sans doute pour que la Grèce reçoive les foudres de ces médias pourris avec les mêmes slogans et invectives des pays déjà visés parce que refusant de vivre à genoux aux ordres de l’impérialisme !C’est d’ailleurs déjà fait en partie pour la Grèce, sous des slogans méprisants à peine voilés ! En dépit d’élections qui les ont porté au pouvoirs politique et économiques ils sont taxés de dictatures parce que coupables de spoliation des riches nantis, alors qu’ils font preuve de justice sociale ! M. Hollande déclare encore : l’Europe c’est la démocratie ? Oui, avec le couteau sous la gorge et gare à celui qui ose dévier si peu que ce soit et toucher au "veau d’or" qui toujours doit rester debout et intact de ses richesses et de son pouvoir ! Coûte que coûte "il faut sauver le soldat"aux ordres du capitalisme !

  • Moqué avant sa tenue, considéré comme nul et non avenu après son résultat, le non grec est devenu dans la bouche de la bourgeoisie , ses medias et ses chiens de garde l’expression de la haine des classes dominantes contre les classes populaires & contre tous ceux qui veulent résister au totalitarisme néolibéral .

  • A quand la prochaine mobilisation place la république ? Il y a urgence.
    JR

  • Et Macron sait de quoi il parle quand il évoque la démocratie : pas élu mais imposé au peuple souverain, une loi qui est un véritable coup d’État puisqu’elle balaye et rend caduques un grand nombre d’articles d’autres lois, loi elle-même imposée par le 49-3,le mépris du vote du peuple grec à l’occasion du réferendum. Macron est un provocateur, il faut se rappeler les ouvrières illettrées, les étudiants qui doivent s’enrichir, etc. Pour le coup, il ne fait que suivre Hollande qui avait comparé également le FN avec le PCF. Les socialistes - Macron n’en est pas un, c’est un homme lige du Capital - ont créé puis instrumentalisé l’épouvantail FN, ils le font prospérer depuis plusieurs années et maintenant ils parachèvent leur oeuvre en semant la confusion.

  • Toutes ces réponses, fondées quant à la dénonciation de Macron et de son mode de pensée, oublient cependant une idée juste dans ce qu’il avance.

    En effet, si depuis trente ans, en France, divers courants ont essayé de bâtir une alternative anticapitaliste unitaire à la "gauche" de gouvernement, aucune n’a (encore) réussi, pour diverses raisons. Et nous sommes tous un peu responsables de l’absence actuelle de réponse politique unifiée au système et à ses maîtres.

    En dernier lieu, le virage sectaire d’un NPA pourtant prometteur à ses débuts et le flou d’un FdG pas net sur les alliances avec le PS ne permettent pas de capter le rejet massif de la vieille caste politique par le peuple. Et une partie de celui-ci, rejetant cette division de la "gauche de la gauche", ne trouve pas d’autre exutoire que de voter FN, une autre partie votant avec ses pieds.

    C’est en cela que FN et Syriza, tout en n’ayant bien sûr rien à voir en teme de projet et d’actes, jouent un peu le même rôle ELECTORAL, de même que Podemos.

    Bien sûr, les élections à elles seules ne changeront pas la vie...

    • Les élections surtout ne changeront pas la vie .
      Ce sont les jeux du cirque.Seule une LDC acharnée des travailleurs, sous la boussole d’un mouvement communiste peut mettre a bas le capitalisme.
      Ce sera long et douloureux et ne passera pas par des élections.
      Tout autre recettes( social démocratie ,réformes, élections )ne peut que désespérer
      les masses et finalement conduire au fascisme

    • "Dangereux gauchiste" terme employé au moins à 2 reprises (je suis allé vomir avant la fin de l’interview) ce matin par la directrice de la plus grande EPAD(etablissement pour personnes agéées et/ou dépandantes) de France. Autres terme de novelangue : ’les villes monde’ c’est bien plus chic que capitale (vu qu’elle n’a cité que des capitales).
      Le plus grand rêve de l’actuel maire de Paris, c’est que le fleuve serve de terrain de jeu (lors du triathlon) pour les Jeux Olympiques de 2024. Vu le chiffre d’affaire actuel de l’industrie pharmaceutique, la fête des LGBT c’est tout les jours chez les gardons et ablettes de nos grands fleuves. Elle a raison de dire que cela pose un problème...celui du contrôle antidopage des sportifs s’ils boivent la tasse !
      L’enfumage de cette caste (elle, comme, Macron-Valls-Hollande-Cazeneuve-Le Foll-Sapin, etc...) se sont déguisés en socialiste pour pouvoir accèder au trône) devient insupportable.
      Ce sont de ’dangereux imposteurs’.

    • Certes, certes...
      Mais contrairement à ce que tu écris, les élections FONT PARTIE de la LDC, dont elles peuvent représenter, selon l’époque et le lieu, une forme, un moment, une étape, un à-côté... Y compris un départ pour autre chose.
      Voir Grèce, justement : comment le peuple grec va-t-il réagir maintenant, face au chantage de la troïka ?
      Voir le Vénézuéla aussi...
      Et l’Espagne, avec une combinaison mouvements de masse/avancée électorale de Podemos.
      Il ne faut pas plier (en pensée) la réalité à ses désirs, mais partir des points d’appui pour aller plus loin...

    • Mais contrairement à ce que tu écris, les élections FONT PARTIE de la LDC

      Quand c’est nécessaire, les exploiteurs ne s’embarassent plus d’un processus électoral dont ils n’ont pas trouvé les astuces scélérates de contrôle pour les faire tourner à leur avantage. Un exemple, parmi les nombreux disponibles vient d’être cité ici :
      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article146710#forum539178

      Noamie Klein lui a trouvé le terme de ’stratégie du choc’...en référence à des choses horribles indignes d’un être humain.

      Quand à l’exemple grecque, Tsipras (et son équipe) sont l’ultime branche de la démocratie à laquelle les auto-proclamés dirigeants des instances aux commandes de l’UE devraient saisir. Ils (la Troïka) ont usé toutes les autres cartouches en 5/10 ans. Après Syriza, personne ne sera assez cinglé pour relever le défit.

    • Mais contrairement à ce que tu écris, les élections FONT PARTIE de la LDC, dont elles peuvent représenter, selon l’époque et le lieu, une forme, un moment, une étape, un à-côté... Y compris un départ pour autre chose.

      OUI,d’accord sur ce point. Mais le capital a un certain moment nous obligera a sortir de la légalité électorale
      .Voir Chili .et a venir Equateur , Vénezuela.
      Je ne connait pas d’exemple ou le socialisme réel se soit construit de façon durable
      sans violence.
      On ne sortira pas de la violence capitaliste avec des fleurs, soit elles lancées par des travailleurs en colère
      Cela fait peur au grand père que je suis, mais c’est illusion que prétendre le
      contraire.

    • Mais contrairement à ce que tu écris, les élections FONT PARTIE de la LDC, dont elles peuvent représenter, selon l’époque et le lieu, une forme, un moment, une étape, un à-côté... Y compris un départ pour autre chose.

      OUI,d’accord sur ce point. Mais le capital a un certain moment nous obligera a sortir de la légalité électorale
      .Voir Chili .et a venir Equateur , Vénezuela.
      Je ne connait pas d’exemple ou le socialisme réel se soit construit de façon durable
      sans violence.
      On ne sortira pas de la violence capitaliste avec des fleurs, soit elles lancées par des travailleurs en colère
      Cela fait peur au grand père que je suis, mais c’est illusion que prétendre le
      contraire.

    • , mais partir des points d’appui pour aller plus loin...

      Ces points d’appuis (le référendum de Siriza comme les options de Podèmo )
      sont a mon avis déjà vermoulus.

      Si le gouvernement Grec ne s’est pas plus appuyer sur les masses pendant les mois de discussion avec la troïka.,ce referendum aux questions plus que "vagues "
      n’apporte pas beaucoup de clartés au problème du peuple Grec.
      J’ai comme beaucoup salué la victoire du OUI qui a été un sursaut de dignité de la part des GRECS.
      MAIS MALHEUREUSEMENT JE PENSE QUE LE PEUPLE GREC VA ETRE MANGE A LA
      SAUCE CAPITALO SOCIAL DEMOCRATE

    • J’ai comme beaucoup salué la victoire du OUI qui a été un sursaut de dignité de la part des GRECS. MAIS MALHEUREUSEMENT JE PENSE QUE LE PEUPLE GREC VA ETRE MANGE A LA (...)

      Ca troll grave là !

    • Ca troll grave là !

      pourquoi ?

      - faut s’écrire "je suis tsipras" sur les tee shirt comme "je suis charlie" il ya six mois, pour pas être traité de"troll" ici ?

      - Faut pas dire que Tsipras a déjà hélas proposé deux plans d’AUSTERITE à la troÎka, au FMI, aux CAPITALISTES(oui, excusde ce langage que j’ai en commun avec NOCTURNE)

      - Faut refuser l’analyse qui dérange, le fait que faute d’avoir choisi la RUPTURE , Tsipras, risque de tenter dimanche soir de présenter ainsi l’accord au peuple GREC

      " VOus aviez déjà été sucé jusqu’à la moelle, on vous avait amputé des bras, et l’EUROPE" exigeait que je vous coupe les DEUX JAMBES..
      mais j’ai tenu bon, ce soir on ne va vous couper que la jambe droite"

      - C’est "troller" que de regarder la réalité des rapports de force K/travail alors que Syrisa rabache que l’UNION EUROPENNE et l’EURO il y tient ?

      Que donc le seul enjeu pour le 12 c’est de savoir :

      - Si le Kapital, tous comptes faits, préfère une solution qui permettrait si la classe politqiue grecque n’ a pas le COURAGE,.. de mobiliser la Classe ouvrière et la Jeunesse,


      ...de plonger la GRECE dans un espèce de chaos ( comme quand CUBA a subi l’embargo)

      ou

      - , si, autre solution, c’est TSIPRAS qui acceptera des conditions de reddition qui le rendront impopulaires pour briser l’espoir qui existe dans les masses..

      Nocturne a raison de s’inquiéter

      Comme des millions de GRECS !

      Je suis aussi très perplexe...après avoir pris connaissance des "réformes" que TSIPRAS propose (pensions par exemple !!)

      Alain
      autre"troll"

      ... puisque communiste..

    • « Nocturne a raison de s’inquiéter »
      Si c’est le OUI qui a remporté le referendum en Grèce, c’est un scoop !

      En général, pour un referendum, il n’y a qu’une seule question. Et d’écrire qu’elles sont plus que ’vagues’, c’est un argument utilisé par le camp d’en face, celui qui a peur...peur de tout et n’importe quoi qui déstabilise sa sale besogne d’accaperement de la richesse, même imatérielle, produite.

      Et le bouquet : être d’accord avec un intervenant qui contredit ce que tu viens d’affirmer (élection jeux du cirque....et est une composante de la LDC), c’est louche.

      Donc, ça sent le troll...ou plus grave encore, le lapsus révélateur.
      Finalement, les dangereux gauchsites qui hantent les nuits de Mme Hildalgo, à partir du moment où ils sont détenteurs de la carte vermeil se transforment en seulement un fantasme...et c’est ainsi que va la vie.
      https://youtu.be/QU7VCbcENOk
      Bonne journée.

    • La question absconse qui leur sera posée est la suivante : « Faut-il accepter le plan d’accord soumis par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) lors de l’Eurogroupe du 25 juin, qui est composé de deux parties : Reforms for the completion of the current program and beyond (Réformes pour l’achèvement du programme en cours et au-delà) et Preliminary debt sustainability analysis (Analyse préliminaire de la soutenabilité de la dette) ? »

      QUI DIT QUE SES QUESTIONS NE SONT PAS " VAGUES"
      Les Grecs ont répondu non a postérité de la troïka , et que fait leur gouvernement, il retourne au négociations en virant le monstre des finances qui plait pas a ces messieux.
      Alors le trol , C’EST TOI
       ;Quant a la "carte vermeil " je sais pas ton âge , mais vue ton niveau actuel tu peut pas t’arranger en veiillissant.

  • arreter les ’cons’ et les ’connards’ qui n’ont pas de définition,
    utilisez crétins qui est français.

  • Macron est sur la ligne de la droite "normale". (UMP,PS, UDI.....)

    N’est-ce pas son employeur qui à comparé le FN au PCF des années 70 ?

    Donc, "normal" d’être dans la ligne DROITE et de comparer Syriza au FN !

    Hé oui ! le "national socialisme" nous savons comment ça finit....mais ça commence quand ?

    Pour répondre à cette question, inutile d’aller consulter les 3 petits singes.

    LR

    • MACRON a fait de très longues études , donc comme nous le disent nos médias : il est TRES intelligent et de tels propos qui ont du lui demander de longues réflections le démontrent , mais moi qui suis bac-5 je m’interroge , car si comme le dit SUPERMACRON , le FN est un SYRIZA à la FRANCAISE , pourquoi ne soutient-il pas SYRIZA puisque le FN est l’allié objectif du pouvoir socialiste ?

      Je ne ferais pas l’injure à notre EISNTEIN MACRON-ECONOMIQUE de lui expliquer le sens " d’objectif" car au cour de ses longues études il a sans nul doute étudié le marxisme ...même si visiblement il n ’en n’ a rien retenu ...VOUS AVEZ DIT INTELLIGENT ?

      RICHARD PALAO

Derniers articles sur Bellaciao :